Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement...Quels recours surdimensionnement chaudière?

Le chauffage, l'isolation, la ventilation, les VMC, le refroidissement...bref le confort thermique. Isolation, bois énergie, pompe à chaleur mais aussi électricité, gaz ou mazout, VMC...Aide au choix et à la réalisation, solution de problèmes, optimisations, conseils et astuces...
mariepoussin
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 63
Inscription : 29/08/11, 22:12

Message non lupar mariepoussin » 09/02/12, 13:02

actuellement nous n'avons pas de régulation sur notre chaudière.

La température de l'eau est modulable manuellement entre 65 et 73 °C. Nous la laissons toujours au min, 65°c.
l'orsque la température de l'eau arrive à 80°C, la chaudière se coupe et redémarre lorsque l'eau arrive à 58 °C. (ce qui arrive avec des température extérieures proches de 0-5°C toutes les 40 min environ, à préciser)

Dans le devis, il ne nous a pas vendu de régulation. Seulement des vannes thermostatiques sur les radiateurs qu'il ne juge plus utile d'installer aujourd'hui (pas adaptées à notre chaudière selon lui !). Nous en avons acheté en les avons installées et ça fonctionne tip top avec températures extérieures froides : pièces plus surchauffées et fonctionnement chaudière en continue. Le problème va arrivé lorsque les températurs vont remonter de quelques degrés...

Il y a une semaine il voulait installer un thermostat d'ambiance. Maintenant il veut installer une régulation. Lorsque je lui demande quelle type de régulation, il reste évasif...de plus tout ceci ne figure pas dans le devis initial !

Avant de rajouter une régulation qui n'était pas prévue dans son devis (je ne sait pas s'il va me la facturer) et dans ce contexte (tout les éléments figurant dans son devis ont été posés et l'installation ne fonctionne pas de manière optimale (haché à partir de 0°c à l'xterieur environ), le sentiment d'arnaque par rapport au bruit et à la puissance, un appareil non labélisé que personne ne connait et qui coute 6000 €HT alors qu'il vend du MCZ d'après son site internet), nous luis avons dit STOP dans l'idée de faire un état des lieux et de faire expertiser son installation actuelle.

Aujourd'hui, nous sommes au pied du mur, nous devons trouver une expert, et nous aimerions vraiment éviter la justice...
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16048
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6460

Message non lupar Did67 » 09/02/12, 20:02

mariepoussin a écrit :
. Nous en avons acheté en les avons installées et ça fonctionne tip top avec températures extérieures froides : pièces plus surchauffées et fonctionnement chaudière en continue. Le problème va arrivé lorsque les températurs vont remonter de quelques degrés...

Il y a une semaine il voulait installer un thermostat d'ambiance. Maintenant il veut installer une régulation. Lorsque je lui demande quelle type de régulation, il reste évasif...de plus tout ceci ne figure pas dans le devis initial !

Avant de rajouter une régulation qui n'était pas prévue dans son devis (je ne sait pas s'il va me la facturer) ...


Bon...

1) robinets thermostatique : c'est une régulation la plus bête qui soit, mais qui marche (avec quelques inconvénients...). Donc pas de doute, question surchauffe, ils "écrètent" et tout rentre dans l'ordre...

2) Je ne pense pas qu'il y ait un lien avec le fait que la chaudière fonctionne en continue : ça, c'est le grand froid... Toutes les chaudières modulantes, dès lors que la températrure baisse, finissent par arriver à un moment où le besoin de la maison est supérieur à la puissance la plus basse ; elle tourne alors en continue en restant sur le niveau le plus bas... Normal et logique.

3) Bien sûr, quand les températures vont remonter, elle va repasser en mode "marche / arrêt".
Ce qui n 'est pas en soi choquant !

Mon Okofen 15 kW bridée à 13 kW passe le plus clair de son temps à marcher en mode "marche-arrêt". Jusqu'à l'arrivée de la vague de froid, c'était le cas.

C'est "étudié pour", selon la formule consacrée.

4) Il est probable, mias il faut le vérifier, que ta chauidère soit équipée d'une avnne 3 voies motorisée. Dès lors, il lui faudrait une régulation (qui, sur beaucoup de chauidère, est à commander en option ; chez Okofen aussi : il en existe de différentes pour s'adapter à toutes sortes de situation). Donc qu'il n'y en ait pas, c'est noprmla. Qu'il l'ait oublié, c'est une méconnaissance des chauidères à pellets sans doute.

Donc sous réserve que tu aies une vanne 3 voies motorisée, l'ajout d'une régulation est normal.

Mais il faut alors aussi une sodne extérieure.

Eventuellement une sonde d'ambiance (qui sans régulation ne servirait à rien, car elle agit sur... la régulation !).

Mais à ce moment-là, la régulation par robinets thermostatiques devient inutile. Là, votre gar aurait alors raison...

Bref, il me semble que vous êtes les cobayes d'un gar qui découvre et ne comprend pas tout. En tout cas pas tout en même temps !

5) Il y a litige : la régulation est, en soi, "facturable", comme toute accessoire de la chaudière non compris d'office, mais comme il l'a oublié, c'est pas clair.

S'il cherchait une solution, il ferait un geste commercial ???

J'ai eu une situation comparable lors de l'installation d'un chauffe-eau solaire. Le gar avait visité, fait son devis. Lors des travaux, il découvre que mes tuyaux PER sont un modèle allemand super-costaud, n'ayant pas la dimension standard. Il doit chercher des raccords, qu'il me facture en plus. J'ai refusé et j'ai eu gain de cause.
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

Message non lupar dedeleco » 09/02/12, 20:33

Vous n'avez que payé 30% et donc vous risquez d'avoir une demande en référé de payer les 60% restants, et alors devoir prendre un avocat pour vous défendre, vous conseiller, et présenter les faits que vous mesurez vous même, même sans expert, (un constat d'huissier peut les rendre juridiquement valables), et la demande d'expert judiciaire sera demandée par l'instalalteur, qui devra payer son salaire.
Les faits objectifs sont simples :
puissance excessive, minimum à 7,5KW=1,6Kilos de pellets = 1lilo en 36minutes et max de puissance à 22,5KW = 1kilo brulé en 12minutes, à vérifier par vous même au max de puissance.
Bruit excessif mesuré par sonomètre absolu .(l'huissier peut avoir un sonomètre s'il est efficace, comme un appareil photo ).

De plus les vannes thermostatiques suffisent à réguler, correctement, la chaudière oscillant entre 58 et 80°C, très vite, si elle n'a rien à chauffer.
Ce temps donne, avec son inverse la puissance de la chaudière.
Il doit être divisé par 3 si vous la mettez à sa puissance max, et vous serez sûr que sa puissance max est de 3x7,5=22,5KW si ce temps est réduit à 40min/3=13,3minutes.

Le thermostat ne changera rien, surtout si son hystérésis n'est pas réglable (différence entre Tmax moins T min ajustable ).


Donc, il faut vous couvrir contre une attaque en justice pour vous faire payer le prix final, avec les faits réels prouvant le refus et l'incapacité à assurer le parfait achèvement, chaudière surpuissante inadaptée, non conforme au devis et trop bruyante à changer, avec refus de l'installateur de fournir une chaudière moins chère et presque 3 fois moins puissante.
.
0 x
Philippe Schutt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1541
Inscription : 25/12/05, 18:03
Localisation : alsace
x 12

Message non lupar Philippe Schutt » 09/02/12, 21:38

Did67, ce n'est pas une chaudière, mais un gros poêle hydro. L'électronique embarquée ne gère pas de vanne motorisée.
Le régime mini devrait être à 4,7kw, ce qui correspond à une consommation de 1kg/h. Si le poêle consomme plus, ceci devrait être corrigé. Or avant le coup de froid la conso était de 2 sacs/24h , soit au moins 6kg de trop. Plus si on tient compte des arrêts. donc au moins 20%.
Brider n'est simple que pour la puissance maxi, un réglage suffit. Mais on perd sur le rapport entre le mini et le maxi. Réduire la puissance mini implique en plus une réduction de la taille du brasier.
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

Message non lupar dedeleco » 09/02/12, 21:49

Vu la remarque logique de P Schutt, on en déduit que la chaudière est d'origine à 22,5KW bridée à 18 ou voire moins 14,7KW, avec minimum à 7,5KW et donc totalement inutilisable vu sa puissance minimum excessive en plus de son bruit inacceptable.

Donc il faut mesurer par la consommation les puissances maxi et mini par la consommation réelle de pellets et si le rapport est un peu inférieur à 2 au lieu de 3, alors l'arnaque est totale par ce constructeur !!!

Preuve que la chaudière de 22,5 KW à 14KW à l'origine, bridée sans changer son foyer, est totalement inadaptée pour cette maison !!
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16048
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6460

Message non lupar Did67 » 11/02/12, 19:33

Philippe Schutt a écrit :Did67, ce n'est pas une chaudière, mais un gros poêle hydro. L'électronique embarquée ne gère pas de vanne motorisée. .


Effectivement. Je viens de parcourir une longue brochure multilingue Thermorossi. Il est bien question de faire varier la température de la chaudière en fonction de la saison et de thermostat d'ambiance optionnel (qui agit sans doute sur allumage / extinction et sur la modulation).

Je n'ai rien vu qui ressemble à une régulation par vanne 3 voies.

[pourtant il me semble avoir vu ça sur un schéma d'un poêle hydro un jour, m'étant fait la remarque que ce n'était ni plus ni moins qu'une chaudière bien intégrée, bien designée, avec une porte vitrée pour voir la flamme...]
0 x
mariepoussin
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 63
Inscription : 29/08/11, 22:12

Message non lupar mariepoussin » 05/03/12, 08:44

Actuellement par température douce et avec une température de consigne à 65°C, la température de l'eau de retour monte jusqu'à 80°c, puis se coupe et le poele redemarre lorsque l'eau redescend à 58°C.

C'est son fonctionement, on ne peut pas le régler autrement.

Puis-je attaquer mon installateur par rapport à un risque de brulure pour notre enfant en bas age qui commence à marcher avec des radiateurs et de l'eau à 80°C?

Existe t'il une norme ?
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

Message non lupar dedeleco » 05/03/12, 13:06

mariepoussin a écrit :Actuellement par température douce et avec une température de consigne à 65°C, la température de l'eau de retour monte jusqu'à 80°c, puis se coupe et le poele redemarre lorsque l'eau redescend à 58°C.

C'est son fonctionement, on ne peut pas le régler autrement.

Puis-je attaquer mon installateur par rapport à un risque de brulure pour notre enfant en bas age qui commence à marcher avec des radiateurs et de l'eau à 80°C?

Existe t'il une norme ?


Certainement, même pour les cuisinières, en lui adressant une lettre recommandée avec AR, de mise en demeure, le rendant totalement responsable des brulures graves de votre enfant de 1 à 3 ans à 80°C au lieu de 50°C max, avec à payer des blessures pour toute la vie de l'enfant, (million d'€), puis en voyant des organisations de consommateurs et surtout demandant à son assurance habitation d'intervenir avec expert et justice pour éviter un accident grave par brulure inévitable, qui coutera bien plus cher !!
0 x
mariepoussin
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 63
Inscription : 29/08/11, 22:12

Message non lupar mariepoussin » 05/03/12, 15:08

Merci pour cette réponse, y a t-il une norme, un texte de loi pour cette température de 50°C max ?

Sinon, la société de notre installateur est agréée Qualibois. Y a t-il à votre avis un moyen d'attaque de ce côté là ?
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

Message non lupar dedeleco » 05/03/12, 20:45

Peut être pas la norme mais conseils pour les parents :
http://www.bmlweb.org/enfant.html
http://www.safekidscanada.ca/Profession ... Index.aspx


A rappeler à l'installateur :
Les enfants sont particulièrement vulnérables aux brûlures parce que leur peau est plus fine que celles des adultes. La peau d’un enfant brûle 4 fois plus rapidement et profondément que celle d’un adulte, à température égale


De toute manière, si une situation est dangereuse en réalité l'installateur en est totalement responsable, surtout prévenu par lettre recommandée, 80°C brule instantanément !! Jamais écrit 80°C dans son devis et enfant interdit !!!.
Exigez max 50 à 55°C déjà brulant !!
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités