PAC avec mur géothermique (Géomur)

Le chauffage, l'isolation, la ventilation, les VMC, le refroidissement...bref le confort thermique. Isolation, bois énergie, pompe à chaleur mais aussi électricité, gaz ou mazout, VMC...Aide au choix et à la réalisation, solution de problèmes, optimisations, conseils et astuces...
laverdarie
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 9
Inscription : 30/07/22, 14:17
x 6

Re: PAC avec mur géothermique (Géomur)




par laverdarie » 31/07/22, 20:49

Obamot a écrit :Pour bien comprendre, il vaudrait bien connaître:
— l’implantation? (photos, plans?)
— l’altitude ? (200m ok)
— le lieu (Tarn ok, c’est déjà bien au Sud...)
— le volume de la maison, nombre d’étage/s (140 m² d’accord mais répartis comment?)
— l’environnement, la maison est-elle adossée à une paroi rocheuse (j’ai pas bien compris la notion de “murs géothermiques”)?
— le type de sol et de sous-sol?
— s’il y a un sous-sol dans cette maison d’ailleurs?
— en quoi sont faits les murs? Les structures portantes et la toiture?
— s’il y a des combles habitables? Sont-ils exploités?
— la possibilité d’installer un puits canadien?
— le type d’isolation thermique dont vous disposez? Toiture? Murs? ITE ou ITI...?

Ça manque d’éléments pour se faire une idée.
Y’a peut-être mieux qu’une PAC, le prix de l’électricité risque de rejoindre des sommets...


Je retiens la dernière phrase ! On ne sait pas quel sera le prix de l'électricité demain.
La maison c'est un rez-de-chaussée de 140 m², avec plancher chauffant, carrelage partout sur un sous-sol complet. Dans le sous-sol, un bureau de 25 m² avec deux radiateurs (vu que l'eau dans le circuit n'est pas bien chaude). Le reste du sous-sol n'est pas chauffé mais il est à moitié enterré.
La maison date de 1985. Murs en brique de 20, isolés avec de la laine de roche de 10 cm plus cloison briques de 5 plus plâtre.
Combles avec fermettes, 20 cm de laine de roche soufflée en 1985 plus 20 cm d'ouate de cellulose soufflée par-dessus en 2005.
Plafond en briquettes de 1,5 cm plus plâtre. Le pourtour du plafond à été isolé du mur par du liège.
Tableaux des portes fenêtres et fenêtres avec du fibraliht crépi pour éviter les ponts thermiques.
Hourdis plancher en béton, cloisons isolés du sol par bande goudronnée. Ensuite polystyrène 10 cm et dalle de béton de 8 cm avec les tuyaux du plancher chauffant intégrés. Plus chape 3 cm et carrelage.
Portes fenêtres et fenêtres bois, petits carreaux à l'origine, remplacés par du double vitrage en 2007.
Le terrain est argileux, un puits de 9 mètres de profondeur a été creusé il y a quelques années, c'est juste de l'argile sur les 9 mètres avec une petite épaisseur de sable à moins 6 mètres.
Avec les panneaux solaires thermiques la chaudière fonctionne un peu en novembre/décembre, les jours où il fait mauvais et la nuit. Davantage en janvier février et à partir de mars pratiquement plus. Eau chaude comprise. Mais nous sommes 2.
Pour le puits canadien, c'est trop compliqué et trop coûteux.
1 x

Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 24178
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 3985

Re: PAC avec mur géothermique (Géomur)z




par Obamot » 31/07/22, 22:22

Je vois mieux le problème et suis embêté pour répondre à des seniors. Tant je comprends que chaque investissement doit compter.

Les PAC, je ne suis pas contre dans tous les cas — c’est parfois LA solution, mais elles ont des problèmes de fiabilité, de nuisance sonore et malgré tout de conso électrique... et elles doivent être remplacées un jour ou l’autre... On trouve des offres très alléchantes, mais n déchante lorsqu’au moindre pépin on s’aperçoit que le vendeur a disparu sans laisser d’adresse. Et on ne sait jamais combien de temps le PAC dureront... Et c’est embarrassant lorsque l’on arrive à un certain âge, car on ne peut pas enchaîner comme ça des investissements quand même coûteux, les uns ã la suite des autres, et se retrouver sans chauffage par défaut d’équipement et une source d’énergie dont le prix flambe...

Ces maisons de 1985, je les connais, ces isolations thermiques de l’époque “n’isolaient pas vraiment complètement”, vous avez dû vous en rendre compte puisque vous aviez fait des rectifications... Avez localisé les pont thermiques et tenté y remédier...

La bonne nouvelle c’est que votre situation est loin d’être désespérante...
Si vous choisissiez plutôt de finir de “passiver” votre maison, vous n’auriez pas à le regretter?
A ce que je comprends, une partie des travaux pour aller dans ce sens, est déjà terminée (doubles fenêtre et bords des tableaux de fenêtres...) le gros avantage de cette piste, est que: “vous ne dépenserez pas pour les calories que vous n’aurez plus besoin de produire...”

Le coût et l’exécution d’une isolation thermique “EXTÉRIEURE” (ITE) est idéale lorsque l’on a un rez...
Je ne sais pas quelle est votre forme physique, mais c’est une entreprise qui peut se réaliser étape par étape sans grande difficultés soi-même... Ni grandes compétences techniques. Je pense à un investissement en matériaux entre 5’000 et 8’000 €
Je pense que votre “mur thermique” avec son coût, ne vous dispenserait pas d’éviter de gaspiller/ disperser l’énergie produite vers l’extérieur...! Autant isoler?

On trouve même à se procurer des échafaudages pas cher (que l’ont peut revendre une fois les travaux terminés)
dès € 129.— pour avancer en toute sécurité (norme CE oblige)

BB3C7274-6581-4D7A-8D39-234A380F55B4.jpeg
BB3C7274-6581-4D7A-8D39-234A380F55B4.jpeg (432.45 Kio) Consulté 163 fois


dès € 229.— avec des roues, pour le déplacer aisément en sécurité en fonction de l’avancée des travaux...
https://www.castorama.fr/echafaudage-ce ... 3_CAFR.prd

8EB9C97A-C3CB-4303-A810-E03ABEC966A2.jpeg
8EB9C97A-C3CB-4303-A810-E03ABEC966A2.jpeg (450.79 Kio) Consulté 163 fois


Pourquoi c’est très intéressant? Parce que :
Vous avez toujours une chaudière au fioul que vous pouvez utiliser et qui marche => zéro investissement.
Au train de vos dépenses en chauffage actuelles, les frais d’isolation seraient amortis en 2 ou 3 ans... si vous comptez la dépense d’électricité...

Dans l’intervalle, vous ne dépensez rien que vous ne reverrez plus (PAC + électricité)
Ceci vous permettrait de reculer le plus longtemps possible la date d’un éventuel investissement tout en réduisant vos coûts de chauffage de façon encore plus drastique (toute la chaleur s’échappe par les murs chez vous, à ce que l’on comprend...)

Faire ces petits travaux vous procurera une activité physique qui vous maintiendra en forme! :D
Vous aurez également l’énorme satisfaction de l’avoir réalisé jour après jour...

Et au final, vous jugerez par vous-même, mais vous n’aurez peut-être plus besoin que d’une PAC / inverter / air conditionné peu chère, comme celle que je viens de procurer à quelqu’un pour € 300.— en soldes (garantie 4 ans). Ce que vous pourriez vous permettre puisqu’elle ne fonctionnerait qu’au cinquième ou au quart des capacités (et de la conso électrique) comparativement au cas où vous n’isoleriez pas les murs...

D’ici là... vous pourrez voir venir vers quel type de chauffage il sera éventuellement opportun d’investir en voyant l’évolution des cours, ce qui est un avantage de plus (vous avez déjà une cheminée, vous pourriez penser à un petit poêle de masse au moment T, qui vous chauffe toute une maison comme la vôtre, bien isolée en ITE, avec une seule bûche par jour...! Voire un “potager” permettant de faire la cuisine en même temps que chauffer la maison, suffirait-il....)

Je vois donc plutôt une combinaison d’idées ou “de possibles” dans votre cas, qui commencerait par parfaire / finaliser l’isolation thermique, et qui définirait ENSUITE quelle solution adopter (si nécessaire). Car je répète que l’on ne dépense pas l’énergie que l’on ne consomme pas. Et dans le cas contraire il faut la payer!

Peut-être un petit rêve de devenir quasiment autosuffisant dans votre cas...

Crdt.

PS: normalement, sur de vieilles chaudières, les chauffagistes étaient capable d’installer n’importe quel brûleur sur n’importe quelle chaudière, tant que la cuve n’était pas fissurée. Et en effet, de “simple brûleurs” ça doit devenir difficile à trouver. L’erreur serait donc de prendre une nouvelle chaudière avec tous les gadgets pour devenir complètement “captif”... Faites gaffe à celui qui vous dit ça, il pourrait avoir tendance à vous flinguer votre chaudière au bénéfice de vous en proposer une autre :twisted:
0 x
Où va le monde? KoWeït-(19) & See...

 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 22 invités