Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement...Maison neuve RT2005 vers BBC (chauffage électrique)

Le chauffage, l'isolation, la ventilation, les VMC, le refroidissement...bref le confort thermique. Isolation, bois énergie, pompe à chaleur mais aussi électricité, gaz ou mazout, VMC...Aide au choix et à la réalisation, solution de problèmes, optimisations, conseils et astuces...
jessyzz
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 1
Inscription : 02/04/10, 15:51
Localisation : ESVRES 37320

Maison neuve RT2005 vers BBC (chauffage électrique)

Message non lupar jessyzz » 07/04/10, 16:01

Bonjour,
Je viens d'emménager dans ma maison neuve en Touraine. Le bilan thermique du constructeur est de classe C : 113kw/m²/an/EP,
je suis dans la RT 2005, je voudrais passer en BBC, passer de 113kw à - de 50 doit être faisable !
Description: maison de plain pied 110m² habitables exposée Nord Sud, au nord, cuisine, entrée, un bureau et une chambre.
Au sud 2chambres et le salon séjour, toutes le huisseries double vitrage peu émissif avec lame d'argon, la baie vitrée du salon aussi.
Les murs : 25cm Siporex isolation intérieure (hélas) 10cm(je crois) laine de roche + BA13. Le grenier est aménageable 30cm de laine de roche soufflée
recouvert par un plancher bois : stockage... Les cloisons int : placostyle. La vmc: double flux sur puit canadien.
Le chauffage : électrique pour l'instant... Chauffe eau électrosolaire.
Je pense qu'en changeant de mode de chauffage je devrais gagner pas mal de watts: je voudrais un poële à granulés. Le plombier que je suis allé voir vend et installe des Palazzetti
il me conseille un poële de petite puissance 6kw étanche avec un tubage double enveloppe Vertical (j'ai une cheminée de toit installée) j'attend 2 devis envoyés par "ciel bleu" edf. Sur internet (50millions de consos) ils disent que le invicta est bien. J'ai aussi envie de construire un mur de briques dans mon salon derrière le poële qui ferait "accumulation de chaleur.
Qu'en pensez vous? Est ce jouable? Dois je rajouter de la laine dans les combles, quel poële me conseillez vous? Je crois que l'étude thermique n'a pas pris en compte mon puit canadien (autoconstruction)
0 x
"together we stand, divided we fall"

dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

Message non lupar dedeleco » 07/04/10, 16:56

Voir :
https://www.econologie.com/forums/renover-sa ... 57-20.html

En Touraine, il y a du bois ordinaire et comme le granulé est assez cher, je pense qu'un poele ou chaudière capable de bruler tous les végétaux du jardin et le bois pas cher voire celui abandonné et gratuit à récupérer est bien plus économique à long terme que les granulés où le consommateur est captif de son fournisseur qui pratique des prix assez élevées qui suivent un peu au dessus de la moitié du prix du fuel !!


Il y a aussi le stockage sous terre de la grande chaleur de l'été fournie par panneaux solaires avec concentrateurs à quelques mètres sous terre (avec isolation ou à grande profondeur) pour la récupérer l'hiver, c'est à dire un puit canadien ou provencal amélioré en chauffant fortement la terre en profondeur pour remplacer la chaleur moyenne sur un an (puit canadien ordinaire déjà efficace) par celle bien plus élevée de l'été !!
Ainsi, on n'aurait pas besoin de chasser les dernières pertes thermiques de la maison, compensées par un plus grand volume de stockage sous terre de cette chaleur d'été et une plus grande surface de collecteur solaire.
Il n'est pas sûr, une fois industrialisé, que ce soit plus cher qu'une isolation extérieure épaisse avec changement de toutes les fenêtres, chasse de tous les ponts thermiques, étanchéité, VMC double flux, etc.. pour rendre passive une vieille maison poussive avec jardin !!!
0 x
bernardd
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2278
Inscription : 12/12/09, 10:10

Message non lupar bernardd » 07/04/10, 19:23

dedeleco a écrit :En Touraine, il y a du bois ordinaire et comme le granulé est assez cher, je pense qu'un poele ou chaudière capable de bruler tous les végétaux du jardin et le bois pas cher voire celui abandonné et gratuit à récupérer est bien plus économique à long terme que les granulés où le consommateur est captif de son fournisseur qui pratique des prix assez élevées qui suivent un peu au dessus de la moitié du prix du fuel !!


Tant que l'on n'a pas de machines à granulés domestiques :-(

Avec un bémol sur les rendements de combustion et le fonctionnement automatique par rapport aux granulés, surtout sur un poêle dont on veut pouvoir admirer la flamme.

dedeleco a écrit :Il y a aussi le stockage sous terre de la grande chaleur de l'été fournie par panneaux solaires avec concentrateurs à quelques mètres sous terre (avec isolation ou à grande profondeur) pour la récupérer l'hiver, c'est à dire un puit canadien ou provencal amélioré en chauffant fortement la terre en profondeur pour remplacer la chaleur moyenne sur un an (puit canadien ordinaire déjà efficace) par celle bien plus élevée de l'été !!


Tout à fait d'accord sur le principe, et l'intérêt financier.

Mais à quelle température vas-tu stocker la chaleur ? Si c'est en dessous de 90°C, ne vaut-il pas mieux stocker "simplement" de l'eau chaude en grand volume ?
0 x
A bientôt !
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

Message non lupar dedeleco » 08/04/10, 02:12

L'idéal est de récupérer la chaleur en excès en été pour l'hiver !!
Tous les systèmes comme :
http://en.wikipedia.org/wiki/Seasonal_thermal_storage
a store designed to retain heat deposited during the hot summer months for use during colder winter weather. The heat is typically captured using solar collectors, although other energy sources are sometime used separately or in parallel.

soit tout moyen de stocker la chaleur des étés bien chauds pour l'utiliser pendant les hivers bien froids !!!
Typiquement la chaleur capturée par un collecteur solaire (d'autres sources sont possibles) est stockée sous terre via des échangeurs assez profondément avec une isolation thermique pour diminuer la profondeur et augmenter la durée de conservation de cette chaleur au delà de 6 mois.
Il est frappant de constater que sur wikipedia le stockage thermique saisonnier (Seasonal_thermal_storage) n'existe pas en Français !!

http://www.greenershelter.org/index.php?pg=3
http://www.icax.co.uk/report_on_iht_by_trl.html
http://www.icax.co.uk/thermalbank.html

La terre conduit assez peu la chaleur et donc à plus de 3 à 6 mètres la chaleur est stockée sur plus de 6 mois et donc toute la chaleur de l'été qu'on réussit à y stocker est conservée pour l'hiver suivant.
Ainsi on peut chauffer et transformer en maison passive, une maison ancienne pas très bien isolée, sans rien y changer à part la source de chauffage prise sur le stockage souterrain de la chaleur de l'été!!
De nombreux moyens de stockage sont possibles, pas que des galets.
Des forages sous terre avec échangeurs avec la terre sont possibles.
http://www.iea-eces.org/energy-storage/ ... orage.html
http://www.dlsc.ca/
http://www.dlsc.ca/borehole.htm
Une piscine sous terre bien isolée de quelques dizaines de m3 suffit pour conserver la chaleur de l'été.
On peut stocker l'énergie dans une réaction d'adsorption ou une réaction physique ou chimique (comme la fusion de sulfate de sodium hydraté avec 8 molécules d'eau)
Un exemple concret de réalisation :
http://www.earthshelters.com/Ch_1.html
http://www.earthshelters.com/
Vu les moyens très variés de réaliser un tel transfert de la chaleur de l'été vers l'hiver, la difficulté est de choisir la solution la moins chère et adaptée.
A mon avis on peut éviter de trop modifier, voire refaire la maison en augmentant la dimension du système de stockage de chaleur.
La surface de capteur thermique solaire est déterminée de sorte que la chaleur collectée en été soit supérieure à celle utilisée en hiver, et si la maison n'est pas bonne économe, il suffit d'augmenter la surface.
Il existe un optimum entre améliorer la maison et diminuer la surface de capteur et le volume de stockage de chaleur.
0 x
bernardd
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2278
Inscription : 12/12/09, 10:10

Message non lupar bernardd » 08/04/10, 10:19

C'est très efficace, et je le sais parce que je connais bien une maison semi-enterrée : en été et en hiver, le sous-sol est l'endroit le plus agréable à vivre, sans chauffage.

Mais pour fixer les idées, il faut stocker quelle énergie ?
0 x
A bientôt !

dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

Message non lupar dedeleco » 08/04/10, 14:53

Mais pour fixer les idées, il faut stocker quelle énergie

On stocke l'énergie du soleil en été qui tombe sur le toit où des capteurs thermiques solaires qui conduisent la chaleur sous terre (échangeur par fluide caloporteur classique, (eau alcool etc..), vers la terre en profondeur, alors qu'en hiver il chauffe l'intérieur de la maison!
On peut avoir un bon conducteur de la chaleur entre le toit (ou une dalle extérieure bien chauffée par le soleil) et la terre en profondeur. Un métal bon conducteur, alu, cuivre, fer à la rigueur, même béton massif, échangeur convectif à eau, peuvent aussi conduire cette chaleur et chauffer la terre en profondeur pour la restituer en hiver, mais il faut pouvoir couper en hiver le bon contact thermique d'été.
Le principe est simple : chauffer la terre en été par canicule (ou une piscine, ou accumulateur de chaleur) bien isolée en profondeur, pour récupérer cette chaleur en hiver en sens inverse.
Les moyens de le réaliser sont immenses en utilisant les bons conducteurs de la chaleur et isolants connus et variés entre la surface chaude en été (toit, dalle, capteur, etc) et le stockage sous terre profonde (3m et plus) ou tout autre moyen pourvu qu'il soit bien isolé pour garder la chaleur entre l'été et l'hiver !!! (piscine isolée, tank avec réaction chimique ou physique, etc..).
Le grand nombre de possibilités à des prix variés ne doit pas bloquer les réalisations, qui font appel à l'imagination de tous.
Le challenge est de choisir la forme la moins chère, même si elle n'est pas à rendement maximum, en augmentant la taille.
La terre sous la maison ou le jardin en profondeur ne coute que les forages à quelques mètres pour y amener la chaleur. Le capteur solaire rudimentaire (plaque noire avec tuyaux d'eau glycol échangeur, même sans vitre) est un des moins chers et efficace pour être chauffé fortement par le soleil en été (mais insuffisant en hiver où la chaleur stockée en été le remplace).
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google Adsense [Bot] et 6 invités