Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement...Déperditions et puissance chaudière à pellets

Le chauffage, l'isolation, la ventilation, les VMC, le refroidissement...bref le confort thermique. Isolation, bois énergie, pompe à chaleur mais aussi électricité, gaz ou mazout, VMC...Aide au choix et à la réalisation, solution de problèmes, optimisations, conseils et astuces...
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 51468
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1041

Message non lupar Christophe » 17/04/11, 09:37

Ben d'après ce que j'ai compris (c'est à dire pas forcément tout) l’intérêt principal est d'avoir d'avoir un circuit haute T° et basse T° sur la même chaudière...et inversement, plusieurs sources de chaleur (bois, mazout, solaire...) sur le ou les mêmes circuits.

En fait c'est un espèce d'échangeur de chaleur.

La bouteille n’empêche pas d'avoir une vanne 3 vois en aval...

Ca s'appelle aussi ballon d'homogénéisation

On en avait parlé ici à l'époque: https://www.econologie.com/forums/schema-cha ... 66-60.html
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 51468
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1041

Message non lupar Christophe » 17/04/11, 09:46

Voici les différentes fonctions d'une bouteille d'homogénisation :

CARACTERISTIQUES

BHC : bouteille multifonction isolée pour installation plancher chauffant et radiateurs, 12 à 50 litres

BHCF : bouteille multifonction isolée et émaillée spécial froid pour installation
plancher ou ventilo-convecteur chauffant rafraîchissant et radiateurs, 50 à 200 l

Découplage : indépendance des circuits plancher chauffant, radiateurs et chaudière
Tampon : augmentation du volume d’eau de l’installation favorable à un fonctionnement régulier de la chaudière sans à-coups, d’où amélioration du rendement d’exploitation
Homogénéisation : réchauffage par mélange du retour plancher chauffant avant retour à la chaudière
Dégazage : purge des gaz en suspension dans les réseaux en partie haute par
réduction importante des vitesses (50 fois) et mise en nappe de l’écoulement
grâce à des déflecteurs intégrés
Désenbouage : décante les boues en suspension dans le réseau par réduction
importante des vitesses (50 fois) en partie basse dans une zone neutre non perturbée par les mouvements de l’eau
By-pass : utilisation du circulateur chaudière pour l’irrigation du circuit radiateurs
(prévoir une vanne d’équilibrage). Possibilité d’équiper tout le circuit radiateurs en robinets thermostatiques sans vanne de pression différentielle
BHC
• Adaptation au réseau hydraulique par réversibilité droite/gauche
• Isolation thermique (25 mm de mousse polyuréthane)
• Garantie : 3 ans.
BHCF
• Cuve émaillée à l’extérieur contre les risques de corrosion dûe à la condensation.
• Isolation thermique à cellules fermées spécial froid (20 mm de mousse polyuréthane)
• Doigt de gant pour prise de température
• Adaptation au réseau hydraulique par réversibilité droite/gauche
• Garantie : 3 ans


http://www.auer-gianola.fr/pages/produi ... e/onix.php

Datasheet: https://www.econologie.info/share/partag ... GxiepJ.pdf
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16657
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6993

Message non lupar Did67 » 17/04/11, 15:30

tomgey a écrit :
Je suis sûr que Did n'en a pas.


Did est là (même si je suis un peu plus ecliptique : beaucoup de boulot, beau temps, agacement temporaire face à des allusions répétées à une tribu de pompeurs ayant le courage de prendre l'eau derrière pour la mettre devant une fois arrivé au bout de l'eau...).

1) Je n'ai pas de tampon.

2) Tout ce qui a été dit est correct : un tampon n'est pas nécessaire si la chaudière est correctement dimensionnée en fonction des besoins maximum de la maison (donc écart maxi entre la temp intérieure et les temp extréieures compte tenu du climat / altitude).

S'il y a encore une autre source "occasionnelle" de chauffage d'appoint (un poêle pour le fun ou une cuisinière...) je conseille même de calculer au plus juste, en sachant que le "froid maxi" ne se produit que rarement et que quelques jours par an tout au plus...

2) Un tampon de 100 l n'est pas un vrai tampon...

Cependant, dans le cas d'installations entièrement en "basse température" (par ex : que du plancher chauffant), il semblerait (je n'ai pas vérifié) qu'Okofen conseille un "tampon" qui est plutôt une "extension de la réserve de la chaudière", pour lisser les phénomènes oscillatoires observés chez moi (et que j'ai décrit par ailleurs). Selon les dires de mon chauffagiste. Bref, cela laisse juste le temps que les régulations se fassent et que pilotage de la chaudière et la régulation : ouverture / fermeture des vannes aient le temps de s'ajuster.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16657
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6993

Re: Déperditions et puissance chaudière à pellets

Message non lupar Did67 » 17/04/11, 15:42

bnohit a écrit :
Ce dernier a établit un bilan thermique de ma maison, qui indique des déperditions d'environ 17KW. Je précise que ce projet est une maison de 187m2 habitable, avec s/s total + rdc + combles aménagés.



Du coup, je m'en rends compte que je débarque, et je suis revenu au début :

Pour te donner des repères : en 2012, le standard BBC s'imposera, soit une consomation chaffage de 50 à 65 kWh/an.m². Donc entre 10 000 et 12 000 kWh/an. Soit 2 à 2,2 tonnes de pellets.

Une maison de cette surface devrait plutôt tendre vers 10 kW...

Autre repère : en Alsace, je chauffae environ 200 m² avec une PESK 15 qu n'a quasiment jamais tourné à fond et que j'ai l'intention de bridre à 12 kW. Construction 1995 avec monomur en bisotherm...
0 x
bnohit
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 17
Inscription : 10/04/11, 07:16

Message non lupar bnohit » 17/04/11, 17:03

Une maison de cette surface devrait plutôt tendre vers 10 kW...


Nan mais là, je commence vraiment a me poser des questions :shock: Je comprend pas très bien, en page 2 de la discussion, j'ai détaillé précisément les caractéristiques de ma construction (orientation, épaisseur et types d'isolants etc...).
Du coup, au vu de ce que vous me dites tous, et en prenant mes 17KW de déperditions annoncés dans mon bilan thermique, il n'y a pour moi que 2 explications :

1) Le type de matériaux d'isolation employés est vraiment en deçà de ce qui ce fait aujourd'hui ??? (mais bon, déjà 320mm dans les combles, avec un toit annoncé avec un R=10, c'est plutôt pas mal non ? la norme aujourd'hui c'est plutôt R=8 je crois).

2) Mon chauffagiste s'est il carrément planté dans son bilan thermique, mais bon, là encore je reste dubitatif car ce n'est pas le premier qu'il fait... se planter d'autant (17KW au lieu de 10KW pour ce type de maison) ça me paraît gros quand même ?

D'où ça peut clocher tout ça :frown: ?

Did67, as tu déjà mesuré précisément les déperditions de ta maison ? Ce serait très intéressant a savoir, puisque tu connais carrément bien ta chaudière, et la puissance dont tu as besoin. :idea: On pourrait presque en tirer une règle pourquoi pas ?
0 x

bnohit
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 17
Inscription : 10/04/11, 07:16

Message non lupar bnohit » 17/04/11, 17:21

Christophe, j'ai pas tout compris lorsque tu dis :

De toute façon le ballon ECS est une sorte de tampon dans tous les cas!


Si je suis le raisonnement des BT avec les chaudière a pellets modulantes type Okofen, cela voudrait il dire que produire de l'ECS avec ce type de chaudière serait a éviter (a moins qu'il existe un autre moyen, que celui d'utiliser un ballon préparateur d'ECS avec une pellematic... mais le cas échéant, lequel ? eau chaude en instantané ?).
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16657
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6993

Message non lupar Did67 » 17/04/11, 19:24

bnohit a écrit :

Did67, as tu déjà mesuré précisément les déperditions de ta maison ? Ce serait très intéressant a savoir, puisque tu connais carrément bien ta chaudière, et la puissance dont tu as besoin. :idea: On pourrait presque en tirer une règle pourquoi pas ?


Deux ou trois choses, pour clarifier (je n'ai pas été cliar).

1) La classification d'une maison est une norme. Elle est basée sur une règle de calcul précise. A la sortie, ta maison est "BBC" ou pas, etc...

2) Ce qu'elle consommera dépendra de l'usage qu'en font les occupants : chauffent plus que la nrome, ou moibns, occupent toutes les pièces ou pas...

Dépendra aussi de l'hiver : rigoureux ou pas, ensoleillé ou pas...

3) Je connais très bien la consommation de la mienne (puisque je paye la facture !). Mais je ne connais pas sa classification. Il n'y a jamais eu de calcul ! Je suis à un peu plus de 100 kWh/m².an. Ce qui correspond à moins du double d'un classement BBC (chez nous, ce serait 65 kWh/m².an). C'est voisin de la RT 2005 en vigueur actuellement.

4) J'en conclus que ta maison devrait être un peu mieux isolé que la mienne. Je fais face, avec une surface légèrement supérieure (mais on gère sévère : ma chambre, dans laquelle je ne travaille, presque pas chauffée, etc...), en Alsace, avec une 15 kW qui n'a quasiment jamais tourné à fond.

Voilà. C'est sur cette base pifométrique que je dis que tu devrais tendre vers 10 kW !

5) A noter qu'il n'y a pas de lien mécanique entre puissance installée et consommation : dans une région à climat "pourri", avec des hivers longs mais pas de très grands froids, la consommation peut être élevée avec une puissance installée faible [on consomme beaucoup car peu de soleil, hivers longs, même s'il ne fait jamais très très froid]. A l'inverse, en altitude dans les Alpes de Haute Provence, il faut prévoir une puissance plus élevée (car il peut y avoir deux jours de blizzard à - 20 °) mais l'hiver ne sera pas long, il y aura souvent du soleil, donc la consommaton peut être somme toute limitée...

6) Revois la question avec ton chauffagiste : ils rajoutent quasi-systématiquement 20 % ; c'est une "règle du métier", la marge d'incertitude ; ils ne peuvent se permettre d'être en-dessous sinon ils risquent que le client les poursuive si la chaudière est insuffisante.

Il y a de forte chance que le calcul "serré", réel, soit de 20 % inférieur.

Si tu envisages un complément de chauffage en particulier, ou comme l'a dit Dirk, si tu ne cries pas aux loups si pendant quelques jours en 10 ans la chaudière n'arrive à maintenir que 18 °, prend le chiffre non corrigé.

7) CESI : j'ai un CESI. La chaudière gère parfaitement un CESI, là dessus aucune discussion.

La discussion c'est que quand la calorie coûte moins cher, la rentabilité du CESI.... devient très improbable. Compte au bas mot 20 ans avant de récupérer la mise !

Moi, je l'avais installé quand j'avais ma chauidère fuel. Et puis je suis passé aux pellets, je n'allais le démonter...

Sur futura (un autre site), il y a une longue discussion là-dessus. Jettes-y un oeil !

En ce qui te concerne
0 x
bnohit
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 17
Inscription : 10/04/11, 07:16

Message non lupar bnohit » 17/04/11, 19:55

Merci beaucoup pour ce complément Did67 8)

En effet, je conclus du coup être finalement dans la norme (http://www.norme-bbc.fr/immobilier-bbc.html)... j'aurai appris des choses moi ce weekend :cheesy:

Effectivement, mon chauffagiste m'avait dit qu'il majorait de 10% ses bilans. Du coup, en prenant les chiffres exact, j'arriverai a un petit 16KW en déperditions.

D'ou 16KW / 187m2 = 85W/m2 (=> soit un batiment a très haute perf. énergétique a peu de chose près)

Par contre, pas question pour nous d'avoir 18°C dans la maison, et même quelques jours par an. De ce côté là, on aime plutôt avoir chaud, et 20/21°C par tout temps nous semble un minimum.
Donc j'en conclus qu'il faut plutôt qu'on reste sur une chaudière dans le "haut de la fourchette"...
En effet, si une 12KW n'arrive pas a fournir plus que 18/19°C dans la maison par -7°C extérieure, ça risque d'être assez problématique :| Le compléments de chauffage type poêle a bois est prévu certes, mais déjà pas tout de suite, pas dans toutes les pièces, et ne serait utilisé que vraiment ponctuellement. Donc, je me dit qu'il va falloir qu'elle dépote quand même s'te chaudière 8)
0 x
dirk pitt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2081
Inscription : 10/01/08, 14:16
Localisation : isere
x 66

Message non lupar dirk pitt » 17/04/11, 21:46

d'ou sors-tu le -7°C ? es-tu sur que c'est cette valeur qu'il a prise.
0 x
Image
cliquez ma signature
Avatar de l’utilisateur
tomgey
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 163
Inscription : 13/10/10, 23:06
Localisation : Nord
x 2

Message non lupar tomgey » 17/04/11, 22:10

Tu peux toujours prendre la 15kW et la brider à 12kW par la suite car ce sont en fait les mêmes machines. Si tu regardes la doc Okofen, tu verras que les 12, 15 et 20kW partagent pour l'essentiel les mêmes caractéristiques. La Différence se fait au niveau du nombre de turbulateurs "ouverts" et du soft. Donc si tu veux avoir l'esprit tranquille et la possibilité de baisser par la suite, ce peut être une solution...
Ne stresse pas, jamais personne n'est venu se plaindre d'avoir eu froid après avoir revu la puissance de sa chaudière à la baisse!
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités