Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement...Cumulus ECS... d'où vient le rendement pourri ?

Le chauffage, l'isolation, la ventilation, les VMC, le refroidissement...bref le confort thermique. Isolation, bois énergie, pompe à chaleur mais aussi électricité, gaz ou mazout, VMC...Aide au choix et à la réalisation, solution de problèmes, optimisations, conseils et astuces...
iso14000
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 57
Inscription : 13/09/07, 13:25

Cumulus ECS... d'où vient le rendement pourri ?

Message non lupar iso14000 » 31/01/08, 21:39

Entre deux nuits de chauffe , le cumulus perd des calories....
Donc si on chauffe moins souvent , certes l'eau refroidi plus mais on dépense moin d'énergie à réchauffer celle qui est tiédasse.

Et bé vous savez quoi? c'est con mais c'est vrai, faites vos mesures en ne chauffant qu'une nuit sur deux.... et vous verrez?

Alors idée farfelue?
0 x

Avatar de l’utilisateur
looping
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 816
Inscription : 03/10/07, 06:33
Localisation : Picardie

Message non lupar looping » 31/01/08, 22:09

Bonjour

Chauffer 100l d'eau en une ou deux ou x fois revient au même
Par contre si ton ballon fait 300 L et que tu n'en consommes que 100 par jour , tu peux effectivement chauffer1 jour sur 2
La différence de consommation provient des pertes par dégagerment de chaleur car l'isolation du ballon n'est pas parfaite
Maintenir 300 L d'eau à 65 ° demande plus d'énergie que de laisser la température baisser pour ensuite la réchauffer
En effet , plus la température de l'eau est basse dans le ballon , moins les pertes sont importantes

A+
0 x
Avatar de l’utilisateur
Capt_Maloche
Modérateur
Modérateur
Messages : 4545
Inscription : 29/07/06, 11:14
Localisation : Ile de France
x 27

Message non lupar Capt_Maloche » 31/01/08, 22:19

... et mieux les bactéries se développent

C'est pour cela qu'il faut parfaitement dimensionner son ballon en fonction de ses besoins, plus il y a de surface et plus il ya de pertes

mais plus le ballon est petit, plus il se refroidit vite (rapport surface ext. sur le volume utile)
0 x
"La consommation s'apparente à une recherche de consolation, un moyen de remplir un vide existentiel croissant. Avec, à la clé, beaucoup de frustration et un peu de culpabilisation, accrue par la prise de conscience écologique." (Gérard Mermet)
OUCH, OUILLE, AÏE, AAHH! ^_^
iso14000
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 57
Inscription : 13/09/07, 13:25

Message non lupar iso14000 » 31/01/08, 22:46

ouai c'est pil ,poil ça!


mon cumulus est surdimensionné.... depuis que j'ai fait un petit système d'enclenchement 1j sur 2 ma conso heures pleines plonge!


Si vous êtes sages (et que vous me dites comment intégrer des images) je vous montrerais mes courbes sur ...... 14 ans!
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 50382
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 935

Message non lupar Christophe » 31/01/08, 22:51

Capt_Maloche a écrit :... et mieux les bactéries se développent


Sauf que j'ai appris aujourd'hui par Did67 par email qu'une monté en T° chaque semaine au dela de 60°C suffisait à éviter un développement bacterien dangereux...

Le reste du temps on peut donc laisser le balon à 40-45°C et vive les éconologies ! :)
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités

Avatar de l’utilisateur
looping
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 816
Inscription : 03/10/07, 06:33
Localisation : Picardie

Message non lupar looping » 31/01/08, 22:52

Tiens Capt , à propos des bactéries , je crois qu'elles sont détruites à 65°c
Si le ballon ne chauffe à 65°C qu'un jour sur 2 , les bactéries ont-elles le temps de se développer ?

A+
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 50382
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 935

Message non lupar Christophe » 31/01/08, 22:54

looping a écrit :Tiens Capt , à propos des bactéries , je crois qu'elles sont détruites à 65°c
Si le ballon ne chauffe à 65°C qu'un jour sur 2 , les bactéries ont-elles le temps de se développer ?

A+


1 jour sur 7 ca suffit apparement :)
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
looping
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 816
Inscription : 03/10/07, 06:33
Localisation : Picardie

Message non lupar looping » 31/01/08, 22:57

Merci pour la réponse , tu as dégainé le premier :lol: ( à 1 min près )


Par contre , il faudrait un thermostat programmable pour passer à 65° une fois par semaine
Ce type de matériel existe-t-il ?

A+
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 50382
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 935

Message non lupar Christophe » 31/01/08, 23:01

Sur les chaudières modernes c'est programmé par défaut ou programmable facilement.

Pour les cumulus 100% électrique, un petit montage avec un programmateur devrait pas être sorcier à faire...

L'idée est bonne, ca vaudrait le coup de faire un sujet d'explication pour y réfléchir sérieusement...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Capt_Maloche
Modérateur
Modérateur
Messages : 4545
Inscription : 29/07/06, 11:14
Localisation : Ile de France
x 27

Message non lupar Capt_Maloche » 01/02/08, 09:14

iso14000 a écrit :ouai c'est pil ,poil ça!

Si vous êtes sages (et que vous me dites comment intégrer des images) je vous montrerais mes courbes sur ...... 14 ans!


Je suis preneur ! :D
pour insérer une photo, tout est là: https://www.econologie.com/forums/comment-me ... t1176.html

Fastoche

Concernant la règlementation sur le développement bactérien, il est préconisé un montée en T° au delà de 60°C une fois par jour, sachant que le temps de chauffe dépend de la T°

http://energie.wallonie.be/energieplus/ ... onelle.htm

La "legionella pneumophila" : sa vie, sa mort

Il s'agit d'une bactérie. Sa transmission se réalise par inhalation d’aérosols (gouttelettes de 1 à 5 microns) et contamination des poumons. On pourra donc être contaminé en prenant une douche mais pas en buvant un verre d'eau, puisque la bactérie ne survit pas dans l'estomac !

Les pathologies

Dans moins de 5 % des cas, elle provoque une pneumonie avec un taux de mortalité de 10 à 20 %, mais dans 90 % des cas, on parlera d'une grippe, ce qui est plus bénin.

En Belgique, en 1999, 195 cas ont été rapportés, dont 2 cas majeurs : 5 morts parmi plus de 100 personnes hospitalisées après une visite à la foire de Kapellen (contamination par les émanations d'un bain à bulles) et 1 mort parmi les 7 personnes contaminées par le réseau d'eau chaude sanitaire d'un hôtel en Ardennes.

Croissance et température

Au départ, il y a une bactérie par m³ qui entre dans le bâtiment par le réseau d'eau de ville.

La croissance de la bactérie est nulle sous 20°C (état latent). La croissance a lieu entre 25 et 45°C, avec un optimum entre 32 et 42°C : à cette température, leur nombre double toutes les 3 à 4 heures ! On considère que pour de l'eau maintenue entre 25 et 45°C, la contamination est sans risque durant les 2 premiers jours, de risque faible entre 2 jours et une semaine, de risque élevé au delà d'une semaine.

On notera que l'on ne détecte pas de légionnelles pour T°eau >= 58°C en permanence (Journal of Hospital Infection, Vol. 37, Issue 1, p 7-17).

L'unité de mesure est le CFU/l = le nombre d'unités formant colonies par litre d'eau (de l'anglais Colony Forming Units par litre).

Destruction

A 50°C, 90 % des bactéries présentes meurent dans les 2 à 6 heures. A 60°C, 90 % des bactéries présentent meurent dans les 5 minutes. A 80°C, 90 % des bactéries meurent dans les 30 secondes. Du moins, dans les conditions de laboratoire (= en suspension dans l'eau).

Mais en réalité, elles peuvent exceptionnellement résister jusqu’à 80°C. En effet, elles créent des colonies dans les amibes, plus résistantes à la chaleur. Et les installations d'eau chaude sanitaire sont tapissées d'un dépôt visqueux, le biofilm, composé de micro-organismes, dont les amibes... Au sens strict, un choc thermique n'est donc totalement efficace qu'à partir de 80°C.

Les désinfectants ne sont jamais efficaces à 100 %.

Le temps de réinfection d’un système sain est inconnu.
0 x
"La consommation s'apparente à une recherche de consolation, un moyen de remplir un vide existentiel croissant. Avec, à la clé, beaucoup de frustration et un peu de culpabilisation, accrue par la prise de conscience écologique." (Gérard Mermet)
OUCH, OUILLE, AÏE, AAHH! ^_^


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités