Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement...Chaudière bois pour serre

Le chauffage, l'isolation, la ventilation, les VMC, le refroidissement...bref le confort thermique. Isolation, bois énergie, pompe à chaleur mais aussi électricité, gaz ou mazout, VMC...Aide au choix et à la réalisation, solution de problèmes, optimisations, conseils et astuces...
antoine35
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 20
Inscription : 08/12/10, 22:17

Chaudière bois pour serre

Message non lupar antoine35 » 12/12/10, 19:39

bonjour à tous, je suis petit nouveau sur le forum....excusez moi d'avance pour d'éventuels erreurs.


je dois monter une chaudière bois pour un ami horticulteur qui veux chauffer via le sol une serre.je n'ai pas encore toute les données surface,puissance chaudière etc.....

j'aurai aimé avoir vos premiers conseils.je pense qu'un ballon tampon serai idéal (si oui comment calculer son volume?) ayant un autre réseau au sol pouvant absorber un éventuel surplus de calories doit-on tout de même avoir une soupape thermique ou simplement envoyer dans ce réseau suffirai en terme de sécurité?

et bien sur si vous avez d'autres conseils ou lien sur ce genre d'instalation je vous en remercie d'avance.

A+
0 x

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48892
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 700

Message non lupar Christophe » 12/12/10, 19:43

Euh je vais surement dire une betise mais pkoi passer par une chaudière et pas un poêle à bois beaucoup plus simple à mettre en oeuvre dans le cas d'une serre?

Pour le calcul du ballon tampon tu peux lire ceci où il y a une méthode détaillée: https://www.econologie.com/forums/bois-energ ... t4267.html

La soupape thermique est, il me semble, obligatoire avec les chaudières bois question d'assurance (à vérifier)...même si elle ne servira jamais...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
lejustemilieu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4075
Inscription : 12/01/07, 08:18
x 1

Message non lupar lejustemilieu » 13/12/10, 07:30

La soupape thermique est, il me semble, obligatoire avec les chaudières bois question d'assurance (à vérifier)...même si elle ne servira jamais...

Bonjour,
Un ami vient d'installer une chaudière au bois; sa soupape a déjà craché plusieurs fois pour diverses raisons.(l'une d'elle est un anti retour mal adapté ou mal monté).
Donc, très utile!
0 x
L'homme est par nature un animal politique (Aristote)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14975
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5353

Message non lupar Did67 » 13/12/10, 09:23

1) Je pense qu'on parle d'un horticulteur professionnel ? Donc chaudière "moyenne puissance" ???

2) La première chose : je penserais plutôt plaquettes que buches, pour des raisons d'automatisation... week-end, etc... Pas le droit à l'erreur...

3) Oui, un tampon me semble indispensable ; pour déterminer son volume, il faut faire le calcul "à rebours" : quelle puissance nécessaire ; d'où le modèle de chauidère, d'où son foyer, d'où la quantité d'énergie dégagée par une flambée, d'où le volume du tampon...

4) Tu as la chance de fonctionner en basse température, donc régulation à peaufiner, car selon les végétaux cultivés, un abaissement nocturne leur sera favorable...

5) Honnêtement, vu l'enjeu que représente le coût de l'énergie en productions horticoles, je ne "bricollerais" pas. Il faut une étude sérieuse par une société spécialisée...

Enfin, si l'objectif est de ne pas faire faillite si possible et de vivre de l'activité - voir mon point 1

6) La soupape : oui, bie sûr. Mais dans l'affaire, c'est même pas la peine de se creuser... Si on est à une soupape près !
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

Message non lupar dedeleco » 13/12/10, 12:03

La solution ultime ecologique économique et de récupérer en hiver la chaleur de l'été (sur panneaux solaires thermiques simples pas chers et celle servant à refroidir les serres en été) stockée dans la terre en profondeur (plus de 2m) pour l'hiver.
Pour de grandes serres, après l'investissement de départ, l'économie peut être très importante, puisque on retrouve une bonne partie de la chaleur de l'été.
Même pour stocker sur plusieurs jours c'est intéressant, car la terre ne coute que les trous, pas de réservoir cher et 50cm pour une semaine de jours sans soleil sur des dizaines de tonnes de terre
C'est bien plus facile pour une serre que pour chauffer une maison, car les serres se contentent de 10°C au lieu de 20°C.
Simplement remonter le niveau de température de la terre sous la serre ou à côté de quelques degrés (de 12°C à 14°C en moyenne annuelle sans rien à bien plus comme 20°C) qui se retrouve l'hiver venant de plusieurs mètres de profondeur sur des mois est facile sans trop de moyens et très efficace pour une serre, bien plus facile que pour une maison qui demande au moins 25 à 30°C avant échangeur.
Voir réalisation de chauffage qui marche:
http://www.dlsc.ca/borehole.htm
Les trous à plus de 2m de profondeur suffisent par exemple 6m.
et les discussions variées sur econologie comme
https://www.econologie.com/forums/post185929.html#185929
https://www.econologie.com/forums/post183703.html#183703
https://www.econologie.com/forums/post183841.html#183841

La possibilité de diminuer fortement le chauffage est totalement manqué et négligé par manque de compréhension de la diffusion de la chaleur car diffusion signifie profondeur de pénétration en profondeur comme la racine carré du temps, ainsi 144=12x12 jours (soit presque 5 mois et 3mètres de pénétration ) pénètrent que 12 fois la distance de un jour (3m/12) et donc la chaleur stockée sur des volumes importants de dimensions nettement plus de 3m se retrouve, répartie et diminué en proportion, sur un volume augmenté de 3m maximum en périphérie en fin d'hiver !!!
La terre ne coute que le prix des petits trous (si terre arable molle d'alluvions bien plus facile ) à 2m max de distance les uns des autres pour tubes chargés d'échauffer la terre en été et de récupérer cette chaleur en hiver.
Les échangeurs d'été chargés de refroidir la serre en été à partir de la terre plus froide servent à la chauffer en hiver, en sens inverse.
Et la facture de chauffage est très fortement réduite, bien mieux qu'avec un puits canadien simple, (qui souvent, n'est pas chauffé en été à profondeur suffisante).
0 x

antoine35
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 20
Inscription : 08/12/10, 22:17

Message non lupar antoine35 » 13/12/10, 17:52

le problème de la faillite ou autre souci economique n'est pas en jeu dans son cas.
je veux dire par là qu'il fonctionne sans chauffage depuis des années et qu'il à dégotté une chaudière bois à très bon prix donc il veux en profiter pour ammeliorer sa production.
c'est vrai que l'on est pas à une soupape près,c'était pour avoir votre avis sur l'obligation ou le superflux.

sinon le calcul du tampon m'a l'air un peu complexe.......peut-être qu'il s'applique surtout dans des situations bien précises et bien calculées donc dans mon cas, ne puis-je pas le determiner un peu à la louche puisque mon collègue risque de le bricoler lui même suivant une approximation et la cuve qu'il sera amême de trouver.

A+
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48892
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 700

Message non lupar Christophe » 13/12/10, 18:24

lejustemilieu a écrit :(l'une d'elle est un anti retour mal adapté ou mal monté).


Dans ce cas forcément...

lejustemilieu a écrit :Donc, très utile!


Oui très utile en cas de probleme... :cheesy: mais en utilisation "normale" (99.9% du temps) elle n'a pas à "cracher"...

Mais oui il faut en monter une, sinon il y a des risques matériels, voir humains...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

Message non lupar dedeleco » 13/12/10, 19:29

sinon le calcul du tampon m'a l'air un peu complexe.......peut-être qu'il s'applique surtout dans des situations bien précises et bien calculées donc dans mon cas, ne puis-je pas le determiner un peu à la louche puisque mon collègue risque de le bricoler lui même suivant une approximation et la cuve qu'il sera amême de trouver.

Le calcul simple de Christophe est pour un volume de bois extra sec qui remplit sa chaudière 50 litres pour de l'eau entre 30 à 40°C et max 80 à 90°C dans le tampon qui doit être de 2,2m3 ) pour une maison !!

Si vous ne mettez que 5 litres de bois (une bonne buche) il faut 10 fois moins 200litres !!!
Le tampon n'est pas indispensable dans une maison (sauf eau chaude sanitaire), qui avec ses radiateurs très chauds à 90°C et son béton fait tampon !!

Au contraire une serre ne peut pas tolérer de l'eau à 90°C et donc le tampon est bien plus indispensable pour que l'eau circulant dans le sol ne brule pas les racines.
La chaudière marche bien avec de l'eau à au moins 40°C et donc un tampon est crucial avec vanne assurant le mélange de l'eau chaude avec l'eau froide qui doit être bien assuré pour limiter la température de l'eau circulant dans le sol autour de 20°C.

Le tampons est fixé par la puissance nécessaire (surface de la serre, son isolation, la température désirée par rapport à celle extérieure) et la cadence de recharge de la chaudière en bois qui fixe la quantité en bois nécessaire à chaque recharge (une buche ou un grand nombre).
Un minimum d'information pratiques est nécessaire pour fixer les ordres de grandeur.

Concrètement, la soupape est indispensable pour éviter l'explosion de l'eau vaporisée dans la chaudière si surchauffée (panne du circulateur, etc. et danger mortel, voir histoires passées des locomotives à vapeur qui ont explosé avec des morts !!!)

Enfin si les serres marchent déjà bien sans chauffage, un chauffage solaire thermique simple avec tampon pourrait suffire pour augmenter la température du petit peu nécessaire avec l'avantage de ne pas s'occuper du bois à recharger ?
0 x
antoine35
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 20
Inscription : 08/12/10, 22:17

Message non lupar antoine35 » 13/12/10, 20:11

je precise que les plants sont hors sol donc moins sensibles aux températures éventuelles élevées de l'eau.

je vais essayer d'avoir de plus amples informations pour ne pas trop discuter dans le vide.

merci pour vos remarques en tout cas....

A+
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

Message non lupar dedeleco » 13/12/10, 20:38

les plants sont hors sol

Ce sont souvent des surfaces importantes centaines ou milliers de m2 ????
Quelle région ?
Quelle saison, températures désirées.
Surface,
Le solaire permettrait de faire de grosses économies de chauffage surtout en stockant la chaleur d'été pour l'hiver, plus facile d'autant plus que les surfaces et volumes associés sont importants !!!
1000m3 de terre (25 trous à 10m de profondeur écartés de 2m sur 100m2 sont efficaces pour stocker de l'été pour l'hiver.
Les serres un peu isolées sont de bons capteurs solaires et peut être il suffit de garder quelques jours la chaleur solaire pour les jours avec nuages ???
Alors très facile sous terre à faible profondeur.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités