Chaudière à plaquette, l'autonomie envisageable ?

Le chauffage, l'isolation, la ventilation, les VMC, le refroidissement...bref le confort thermique. Isolation, bois énergie, pompe à chaleur mais aussi électricité, gaz ou mazout, VMC...Aide au choix et à la réalisation, solution de problèmes, optimisations, conseils et astuces...
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11605
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 1044
Contact :

Re: Chaudière à plaquette, l'autonomie envisageable ?




par izentrop » 21/01/23, 12:09

Christophe a écrit :T'as vu certaines piles de fumier ? M’étonnerais qu'il y ait encore beaucoup d'oxygène au cœur !
Tant que la matière est mélangée à la paille, il n'en faut pas beaucoup.
Christophe a écrit :J'avais entendu que l’ensilage de maïs créait de l'alcool aussi...voilà pourquoi les vaches en raffolent !
C'est compacté et couvert d'une bâche. Une fermentation anaérobie est vite arrêtée par l'acidification des bactéries lactiques. Une partie des sucres transformée en alcool peut arriver. Il faut surtout éviter la moisissure.
Les ensilages normaux ont une odeur minimale due à l'acide lactique. Si la production d'acide acétique est élevée, alors l'ensilage peut avoir une odeur vinaigrée. Un contenu élevé en en éthanol peut donner une odeur alcoolique à l'ensilage.
https://extension.psu.edu/diagnostic-de ... 27ensilage.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Forhorse
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2323
Inscription : 27/10/09, 08:19
Localisation : Perche Ornais
x 252

Re: Chaudière à plaquette, l'autonomie envisageable ?




par Forhorse » 21/01/23, 13:15

Christophe a écrit :Ben transforme 3 à 5 ha en forêt...mais après faut attendre un peu...hein !


L'idée c'est pas vraiment de planter une forêt, mais de voir s'il est envisageable d'investir dans un broyeur pour faire autre chose que du compost.

Partant de là, je verrais avec ce que je peux produire avec l'entretient des haies et des vergers, y compris chez les voisins.
Et si ça ne suffit pas, j'ai toujours d'ancien collègues qui font du bois (achat de coupe sur pied) a qui je pourrais acheter les branches issues d'abattage afin de produire ce qu'il me manque (c'est l'avantage d'un broyeur porté sur tracteur agricole, on peut se rendre directement sur le chantier forestier pour faire la transformation sur place au fur à mesure)

Pour l'instant la question c'est pas de trouver de la matière à broyer, mais bien de savoir si l'achat d'un broyeur peut être une opération qui servira à plus ou moins long terme, à produire du combustible utilisable dans une chaudière domestique ?

Si c'est non, alors j'ai pas spécialement envie d'investir 3000 à 4000€ dans du matériel qui ne servira au final qu'a faire du compost. Autant sacrifier un peu de place pour faire un gros tas de branches dans un coin (a ce compte là plutôt investir dans une fourche avant, que me serait bien plus utile pour bien d'autres choses)

Si c'est oui, alors l'investissement peut être envisageable, même si la chaudière à plaquette n'arrive que d'ici 10 ans...
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11274
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1955

Re: Chaudière à plaquette, l'autonomie envisageable ?




par Ahmed » 21/01/23, 15:16

Il existe une différence entre du BRF et de la plaquette forestière: le premier est issus exclusivement de branchages frais de moins de 7 cm de diamètre, alors que la plaquette (dont le calibre n'est pas fixé et dépend des caractéristiques des équipements de chauffage alimentés), c'est plutôt des bois de rebut assez gros. Ce dernier point pour une raison assez simple à comprendre: c'est avec du gros que ça "crache", avec des brindilles, tu uses le soleil et ce n'est envisageable que ponctuellement pour débarrasser. Le séchage des plaquettes se fait en tas, soit sous hangar, soit sous bâche respirante et ce sont les bactéries qui se chargent (en 3 semaines environ) du job, moyennant un peu de carbone. C'est un processus très bon marché et malgré tout entièrement automatique, car dès que l'humidité n'est plus suffisante, l'activité des bactéries s'arrête.
Si tu as besoin de conseils pour un broyeur, j'ai quelques idées sur le sujet...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Forhorse
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2323
Inscription : 27/10/09, 08:19
Localisation : Perche Ornais
x 252

Re: Chaudière à plaquette, l'autonomie envisageable ?




par Forhorse » 21/01/23, 15:43

Oui je veux bien quelque conseils pour le broyeur, ne serais-ce que pour information.
0 x
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8239
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 1493

Re: Chaudière à plaquette, l'autonomie envisageable ?




par sicetaitsimple » 21/01/23, 15:49

Forhorse a écrit :Oui je veux bien quelque conseils pour le broyeur, ne serais-ce que pour information.


Renseignes toi "par les deux bouts", car je pense qu'un chaudière individuelle à plaquettes bois, ce n'est pas une sinécure à exploiter.
1 x

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11274
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1955

Re: Chaudière à plaquette, l'autonomie envisageable ?




par Ahmed » 21/01/23, 17:33

Une chaufferie à plaquette nécessite une infrastructure assez lourde, en effet. La décision dépend techniquement des caractéristiques des locaux à chauffer. Si le volume à chauffer est trop peu important ou/et les possibilités d'aménagement difficiles, une chaudière à bûche pourrait être une meilleure option, bien que le coût du combustible soit supérieur à celui des plaquettes. Si l'on met de côté ces questions purement technique, ça se résume en réalité à une question du rapport entre investissement et coût de fonctionnement.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8239
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 1493

Re: Chaudière à plaquette, l'autonomie envisageable ?




par sicetaitsimple » 21/01/23, 17:54

Ahmed a écrit :ça se résume en réalité à une question du rapport entre investissement et coût de fonctionnement.

Je ne peux pas être entièrement d'accord, il faut aussi prendre en compte les emmerdements.
Il y a sur ce site suffisamment de témoignages de gens ayant des problèmes avec des chaudières à granulés pour s'en persuader(même si certainement ils ne sont pas la majorité), et pourtant des pellets sont un produit assez bien calibré.
Manutentionner de façon automatique des produits solides aussi peu homogènes que des plaquettes forestières, c'est juste un piège à emmerdes. Bien entendu, dans les grandes chaufferies avec du personnel d'exploitation présent et formé, et des matériels bien adaptés, ça se gère plus facilement.
C'est juste mon avis, jamais je ne recommanderai une chaudière individuelle à plaquettes (même à mon pire ennemi :D ).
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11274
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1955

Re: Chaudière à plaquette, l'autonomie envisageable ?




par Ahmed » 21/01/23, 18:10

C'est vrai que c'est un peu une usine à gaz (au sens ancien du terme!) et que ça s'adresse préférentiellement à ceux qui ne craignent pas de mettre leurs mains dans le cambouis. J'avais un ami qui s'en sortait pourtant très bien...
Je ne connais pas du tout les chaudières à granulés, mais je présume que ce sont surtout ceux qui ont des problèmes qui se manifestent?
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8239
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 1493

Re: Chaudière à plaquette, l'autonomie envisageable ?




par sicetaitsimple » 21/01/23, 18:41

Ahmed a écrit :Je ne connais pas du tout les chaudières à granulés, mais je présume que ce sont surtout ceux qui ont des problèmes qui se manifestent?

Bien entendu, c'est ce que j'ai voulu dire en écrivant"même si certainement ils ne sont pas la majorité"
0 x
phil59
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1745
Inscription : 09/02/20, 10:42
x 331

Re: Chaudière à plaquette, l'autonomie envisageable ?




par phil59 » 21/01/23, 18:57

Mon kiné a une chaudière à pellets, qui a environ 10 ans, et pas de pb particulier avec, d'après ce que j'ai compris une seule panne "pellets" purs.
( pb radiateur eau, mais ça reste comme possible sur toute chaudière).

J'ai un poêle à bois "bouilleur" donc raccorder sur les radiateurs, c'est plaisant, ça chauffe bien, mais demande beaucoup de manutentions de présence pour l'utiliser, je dois être là pour cet hiver à déjà plus de 30 stères, et la chaudière gaz qui fait le complément, la nuit par exemple.

Depuis longtemps aussi chez moi, c'est interdit de "faire du feu dehors".

En fait c'est un peu normal, pour "les voisins", mais sur un très grand terrain, tu ne gênes pas grand monde ....

Tant que je n'avais pas de voisins, sur la deuxième moitié de mon terrain, je faisais, j'avais personne avant 2-300m.
0 x
hmmmmm, hummmmmmmmmmmmmm, hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhmmmmmmmmm, hein, hummmmmmmmmmmmmm.

:oops: :cry: :( :shock:


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Mob et 265 invités