Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement...Besoin de conseils Ventilation & Isolations de notre maison

Le chauffage, l'isolation, la ventilation, les VMC, le refroidissement...bref le confort thermique. Isolation, bois énergie, pompe à chaleur mais aussi électricité, gaz ou mazout, VMC...Aide au choix et à la réalisation, solution de problèmes, optimisations, conseils et astuces...
Avatar de l’utilisateur
Avogadron
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 1
Inscription : 16/06/16, 12:14
Localisation : Région Parisienne
x 1

Besoin de conseils Ventilation & Isolations de notre maison

Message non lupar Avogadron » 16/06/16, 13:29

Bonjour à tous !
Nous rencontrons quelques soucis d'isolations et de ventilations dans notre maison. Je poste ici pour trouver des solutions qui seront à la fois économique, écologique et durable.


-L'été dans les pièces du haut il fait une chaleur insupportable. L'hiver le chauffage fonctionne à plein régime !
-Les combles semblent mal isolée.
IMG_3762.JPG
IMG_3773.JPG

-Nos fenêtres n'ont aucune ouverture pour laisser passer l'air, elles sont coulissantes et en PVC.
IMG_3779.JPG

-Nous avons sur la face Nord-Est des moisissures se localisant principalement dans les angles des murs exposés à l'extérieur. Le nettoyage des murs à été fait, je ne pouvais pas laisser ça avec un enfant de 18 mois et ma femme enceinte ...
IMG_3933.JPG

-Hasard peu probable, nous avons découvert un très léger ruissellement depuis la toiture à l'intérieur des combles au niveau des briques rouges. Dans le même endroit des moisissures qui apparaissent aux niveaux inférieurs.
IMG_3788.JPG

-Enfin, nous avons des ouvertures dans la cuisine et les salles d'eau mais elles sont naturelles, absence de VMC, nous pouvons voir les conduits dans les combles.
IMG_3766.JPG


Je me suis renseigné à la mairie pour savoir si il existait des aides pour l'isolation etc ...
Ils m'ont juste dit qu'il fallait peut être appelé l'assurance pour la toiture, pour le reste pas d'aides.
J'ai cherché un peu et je suis tombé sur les subventions ANAH mais j'ignore si cela est approprié et comment ça marche.
J'imagine qu'il y aura aussi la possibilité de faire des réductions d'impôts en faisant intervenir un professionnel.


QUESTIONS :
1.Nous pensons installer une VMC mais est-ce compatible avec nos conduits actuels ?
2.Changer les grands blocs de verre de l'escalier (demande à la Mairie déjà en cours) pour permettre d'aérer plus efficacement le haut de la maison avec une fenêtre plus adaptée.
3.Faire des travaux sur la toiture.
4.Faire l'isolation (peut être un flocage ?) dans les combles.
5.Refaire les peintures.


Autant dire que nous pourrions en avoir pour un tarif assez onéreux alors que nous envisageons de louer une partie de ce bien que nous partageons en indivision pour partir vivre à la campagne, il nous restera donc encore des travaux d'aménagement à faire ce qui pourrait tout compromettre ! C'est pourquoi j'expose notre situation pour écouter d'éventuels bons conseils.
Merci à vous tous !
1 x
“L'arbre devient solide sous le vent.”
Sénèque

Grosi
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 1
Inscription : 13/06/16, 11:57

Re: Besoin de conseils Ventilation & Isolations de notre maison

Message non lupar Grosi » 07/07/16, 11:44

Bonjour,
Je ne sais pas si vous avez déjà trouvé les réponses que vous cherchiez, mais je vais tenter de vous aiguiller un peu.
Premièrement, visiblement, attendez-vous à un gros chantier. Comprene qu'en règle général, les problèmes d'isolation sont un enchevêtrement de causes et de conséquences en cascade, et qu'il est rare que l'on règle un problème sans en aggraver un autre. Par exemple, une isolation performante va augmenter les risques de moisissures sans VMC... D'un autre coté, des matériaux isolants efficaces dans les combles peuvent être sensibles à l'humidité, etc...


Attaquons directement par les aides : en effet, vous pouvez bénéficier des aides de l'ANAH, à conditions de ressources. En Île de France, si c'est bien votre région, vous êtes considéré comme ménage "très modeste" si votre revenu n'excède pas 34 906 € par an pour 3, et "modeste" jusqu'à 42 495 €. L'aide aux travaux dans ces cas est respectivement de 50% et 35%, dans la limite de 25 000 pour des gros travaux. Dans le cas de travaux permettant de diminuer significativement votre consommation d'énergie, il existe une prime supplémentaire, là aussi calculée en fonction de vos revenus, respectivement d'un maximum de 2 000 € et 1 600€. Comme vous pouvez le voir, c'est une aide conséquente.

Que vous soyez ou non éligible à ces aides, sachez qu'il existe d'autres dispositifs pour vous aider à rénover :
-L'éco prêt à taux zéro (ECO PTZ). Ce prêt est accordé sans conditions de ressources, dans la limite de 30 000 € et sur durée maximale de 15 ans. Quelque soit le montant de votre projet, je vous encourage vivement à vous tourner vers le prêt, plutôt qu'à piocher dans vos réserves.
-Si vous êtes imposable, vous pouvez également bénéficier d'un crédit d'impôt qui, chance, est cumulable depuis peu avec l'ECO PTZ. Ce Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique (CITE, anciennement CIDD), vous permet de défalquer de vos impôts jusqu'à 30% du montant des dépenses (hors main d'oeuvre), soit les matériaux, dans la limite de 16 000 € pour un couple + 400 € par enfant.
-Les primes énergie, financées par les Certificats d'Économie d'Énergie (CEE). Pour faire court, l'État oblige les fournisseurs d'énergie (EDF, Total, GRDF, Engie...) à inciter les ménages à réaliser des économie d'énergie, avec objectifs, sous peine de pénalité pour tout Kwh non économisé. Les fournisseurs peuvent déléguer cette charge à d'autres entreprises, qui peuvent se faire rémunérer (bien que ce ne soit pas une rémunération mais une prime) via présentation d'un CEE prouvant les économies réalisées. Cette prime généralement est en partie captée par l'entreprise, et le reste redistribué au client. Ainsi, plus la rénovation est efficace, lourde, plus la prime est importante, pouvant atteindre plusieurs milliers d'euro en fonction du prix du marché des CEE.

Vous le voyez, si les démarches peuvent être ennuyeuses, il est tout à fait possible de réaliser des travaux à moindre coût. Attention toutefois : ces aides sont toutes conditionnées à la réalisation de travaux permettant d'atteindre des performances thermiques minimales. Et quand bien même vous décideriez de vous en passer, la loi impose dans le cas de travaux importants de respecter certains seuils minima. Un article recense ces seuils ici. Également, il vous faudra passer par des artisans certifiés Reconnus Garants de l'Environnement (RGE).

Enfin, concernant les travaux, sans être experts des solutions à apporter, je pense que le plus important est d'abord de faire refaire l'étanchéité du toit, et par le même coup d'en profiter pour isoler. Le flocage, ou le soufflage, de ouate de cellulose peut en effet être une solution, mais attention : si vous avez chaud dans les combles, la ouate de cellulose n'est pas le matériaux présentant la meilleur inertie thermique. Deuxièmement, il faudra prendre en compte le poids que peut supporter votre plancher haut. Les matériaux présentant un bonne inertie sont des matériaux lourds, denses, mais qui du coup seront peut être moins isolants, et surtout ne tiendront pas sur du simple ba13. Par exemple, les panneaux en laine de bois denses sont ce qu'il y a de mieux pour l'inertie thermique, mais présentent une forte conductivité (par rapport à de la ouate de cellulose ou de la laine de roche). Ensuite, le prix sera plus élevé pour du matériaux naturel, sans que celui le soit vraiment. Il existe en réalité de nombreux matériaux dits écolos (la ouate de cellulose en fait partie) mais qui contiennent souvent du polyester pour éviter le tassement, et d'autres additifs pour les ignifuger ou les protéger des rongeurs. Le mieux en général est de réaliser dans les combles une double isolation, entre rampants pour l'inertie avec matériaux lourds et un couche sur le plancher plus légère mais épaisse pour la résistance thermique, en ouate de cellulose par exemple.

Enfin, et j'aurai fini (enfin, ne m'en veuillez pas j'essaie d'être exhaustif :) ), prenez en compte que votre isolation est un tout. Donc votre question concernant la VMC n'est pas la bonne. Vous DEVREZ poser une VMC, la compatibilité n'étant qu'une question d'argent au final, et ne représente pas de grosses dépenses comparé au reste. Pensez bien que si vous comptez améliorer la performance thermique de votre logement, il faut penser à toutes les parois. Si les combles sont isolé, mais pas les murs ou les fenêtres, vous perdrez quand même de la chaleur, et votre retour sur investissement sera plus long.
Essayer d'aller voir ici éventuellement ce que donne un Diagnostique de Performance Énergétique de votre maison, et ce que vous coûteraient les travaux.

J'espère vous avoir aidé un peu.

Cordialement,
0 x
LOGIC12
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 108
Inscription : 28/01/08, 05:41
Localisation : midi Pyrenées

Re: Besoin de conseils Ventilation & Isolations de notre maison

Message non lupar LOGIC12 » 31/08/16, 05:14

bonjour, La première chose à voir c'est le toit. Il semble qu'il y ait des fuites. Faire passer un couvreur pour voir s'il peut réparer au moins provisoirement.

Si le toit a 50 ans, il se peut qu'il soit à refaire. Dans ce cas, on peut isoler sous les tuiles, mais pour cela il faut une volige et il semble qu'i n'y en est pas.

Il ne servirait à rien d'isoler s'il y a des fuites, car la laine de verre prendrait l'eau.


Pour les pièces, il semble que cette maison ait été construite avant l'isolation, donc mur pas isolés et froids ce qui fait que l'humidité de l'air a tendance à s'y condenser.

Il faut nettoyer tout ça et bien gratter. Il existe des produits anti moisissures à pulvériser. Ensuite, il faudrait passer une peinture anti moisissures au moins deux couches. On en trouve qui n'est pas très chère parfois à Lidl. Mais il vous faut aérer souvent en courant d'air pour un meilleur renouvellement de l'air.

Les fenêtres coulissantes, certaines sont peu étanches, d'autres sont un peu mieux. Mais sans VMC qui aspire, l'air ne passe guère.

N'avez-vous pas une hotte aspirante à extraction (celle qui sort l'air dehors) ? Si oui, vous pouvez la faire fonctionner un moment, le temps que vosu ouvrez successivement chaque fenêtre des pièces ( une seule à la fois) et ceci pendant au moins 5 mn pour chaque fenêtre ouverte seule et portes intérieures ouvertes; iL faudrait faire ça deux fois par jour. ça renouvellerait bien l'air.

Pour la VMC, ça s'installe dans les combles et on la suspend à la charpente (pour éviter les vibrations) Vous pourriez probablement utiliser une des sorties existantes, mais en évitant les coudes à 90° Et il faut une bouche d'aspiration dans la cuisine, une dans la salle de bain, et une dans le WC (cellle du WC peut être réduite, car les besoins sont moindres que dans la cuisine ou la SB.

Il faut raccourcir les portes intérieures d'environ 12 à 15 mm pour permettre à l'air de circuler.
Ceci dit, une VMC ne dispense pas d'aérer un peu tout de même.
Pour la question des aérations sur fenêtres, vu qu'elles sont un peu moins étanches vous pouvez essayer ainsi, et si vous voyez que ça ne suffit pas, faire faire une aération sur la fenêtre la plus éloignée des extractions.
Faites attention de ne pas laisser la porte de la salle de bain ouverte après la douche sinon vous répandez la vapeur dans le logement ce qui favorise la condensation. Si cette pièce comporte une fenêtre, ouvrez là largement, au moins pendant une bonne heure, même l'hiver pour évacuer la vapeur. Pour activer le mouvement, vous pouvez faire fonctionner un simple ventilateur dans la pièce en même temps que la fenêtre est ouverte, la vapeur sera beaucoup plus rapidement évacuée.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 19 invités