Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement...Avis conseil devis chaudière granulés bois

Le chauffage, l'isolation, la ventilation, les VMC, le refroidissement...bref le confort thermique. Isolation, bois énergie, pompe à chaleur mais aussi électricité, gaz ou mazout, VMC...Aide au choix et à la réalisation, solution de problèmes, optimisations, conseils et astuces...
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 6

Message non lupar dedeleco » 11/04/12, 23:27

Personnellement j'aime bien votre thermosiphon, espèce en voie de disparition, avec un vase en haut (garantie de jamais de problèmes, comme usuels avec les vases d'expansion proches des chaudières à changer souvent 3 à 5 ans parfois, membranes surchauffées par la chaudière toute proche et qui fuient, conçues pour être changées souvent ), qui marche parce que vous avez des tuyaux de gros diamètres, montant à la verticale presque partout et une température d'eau venant de la chaudière assez élevée pour le faire fonctionner.
Chacun de ces points est à chiffrer pour voir ce qui reste valable avec la nouvelle chaudière.
Les installateurs usuels sont incapables de calculer un thermosiphon, qui marche avec certitude !!
http://fr.wikipedia.org/wiki/Thermosiphon
http://en.wikipedia.org/wiki/Thermosiphon

Donc le plus possible conservez votre thermosiphon, qui marche bien, ce que je ferais à votre place.
Vous pouvez mettre un vase d'expansion assez gros en haut de l'installation, à la bonne pression adaptée à la hauteur.

Avez vous mesuré votre consommation de l'hiver passé et la puissance de votre chaudière actuelle?

Regardez les caractéristiques de votre installation actuelle et méfiez vous.
Prenez 10 devis de 10 installateurs et comparez les conseils et avis, seuls ceux identiques avec les 10 installateurs sont valables !!

Evitez la surpuissance inutile, source de consommation en trop et surtout chassez avant le max de pertes thermiques sur les tuyaux et la maison.
Un installateur qui ne vous le conseille pas n'est pas digne de confiance.
0 x

Philippe Schutt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1541
Inscription : 25/12/05, 18:03
Localisation : alsace
x 12

Message non lupar Philippe Schutt » 12/04/12, 08:33

Le vase ouvert c'est très bien, durée de vie environ 50 ans si en acier, le mien a fini par rouiller, remplacé par un modèle en plastique, déjà 15 ans passés. Il n'y a aucune raison de remplacer sinon, sauf pour le plaisir d'avoir tout au même endroit.

La plupart des fabricants de chaudières à bois ou pellets exigent la présence d'un circuit de charge avec circulateur et vanne thermostatique en général calée à 60°, certains annulent la garantie ou la réduisent s'il n'y en a pas.

Monter un Té de 80 pui une augmentation à 125 est tout à fait correct.

En poêles, Jolly-Mec fait un modèle à 16kw, mais c'est exactement la même machine que le 20kw, seuls les réglages changent. Et dans les 2 la puissance mini est de 2,5kw. C'est la puissance mini qui détermine la taille du ballon tampon, pas la maxi !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16306
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6780

Message non lupar Did67 » 12/04/12, 09:08

Philippe Schutt a écrit :Le vase ouvert c'est très bien, durée de vie environ 50 ans si en acier, le mien a fini par rouiller, remplacé par un modèle en plastique, déjà 15 ans passés. Il n'y a aucune raison de remplacer sinon, sauf pour le plaisir d'avoir tout au même endroit.

La plupart des fabricants de chaudières à bois ou pellets exigent la présence d'un circuit de charge avec circulateur et vanne thermostatique en général calée à 60°, certains annulent la garantie ou la réduisent s'il n'y en a pas.!


1) L'avantage du circuit sous pression, c'est de monter à 2 ou 2,5 bars, ce qui réduit le risque de "cavitation" : formation de "bulles" sur les pales du circulateur, comme sur une hélice, bulles qui creusent le métal...

Pour éviter ce risque, je maintiens 2,5 (ce qui correspondrait à une hauteur de 25 m !)

2) La pluspart des chaudières à pellets du "top ten" ont un système de relève de température intégré et ne nécessitent pas de vannes thermotatiques externes...

Sur la mienne, planchers chauffants branchés en direct (bien sûr, il y a une vanne mélangeuse motorisée sur le départ, pour la régulation par sonde externe, mais ce n'est pas ce dont on parle ici).
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 6

Message non lupar dedeleco » 12/04/12, 10:50

Moi, avec raz le bol des vases ratatinés sans cesse, j'ai mis le vase d'expansion sous pression en haut de l'installation, plus jamais de pannes sur 5 ans et aussi sous pression.
Le vase près de la chaudière et en bas est une aberration scientifique idéale pour faire des pannes sans cesse !!!
0 x
Philippe Schutt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1541
Inscription : 25/12/05, 18:03
Localisation : alsace
x 12

Message non lupar Philippe Schutt » 12/04/12, 13:15

Did67 a écrit :1) L'avantage du circuit sous pression, c'est de monter à 2 ou 2,5 bars, ce qui réduit le risque de "cavitation" : formation de "bulles" sur les pales du circulateur, comme sur une hélice, bulles qui creusent le métal...

Pour éviter ce risque, je maintiens 2,5 (ce qui correspondrait à une hauteur de 25 m !)

2) La pluspart des chaudières à pellets du "top ten" ont un système de relève de température intégré et ne nécessitent pas de vannes thermotatiques externes...

Sur la mienne, planchers chauffants branchés en direct (bien sûr, il y a une vanne mélangeuse motorisée sur le départ, pour la régulation par sonde externe, mais ce n'est pas ce dont on parle ici).


1. il faut monter haut en T° pour avoir un risque de cavitation. alors 2,5b en maison individuelle à plancher chauffant sont un peu exagérés. Mais bon, tant que c'est dans les données du matériel, pourquoi pas...
2. oui, les autres aussi. Ce n'est pas suffisant pour certains, l'eau de retour devant être >60° pour éviter la condensation même à son point d'entrée.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16306
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6780

Message non lupar Did67 » 12/04/12, 13:42

Philippe Schutt a écrit :
1. il faut monter haut en T° pour avoir un risque de cavitation. alors 2,5b en maison individuelle à plancher chauffant sont un peu exagérés. Mais bon, tant que c'est dans les données du matériel, pourquoi pas...

2. oui, les autres aussi. Ce n'est pas suffisant pour certains, l'eau de retour devant être >60° pour éviter la condensation même à son point d'entrée.


1) Je ne pense pas : la cavitation se produit sur les hélices des bateaux en mer. Le "phénomène" physique n'est pas du tout lié à la tempéraure, mais à la dépression. De la même façon qu'une bouteille de Coca qu'on ouvre "bouillone", les gaz dissous dans l'eau s'échappent si on diminue la pression. Or, à l'arrière des pales comme à l'arrière d'une hélice, il ya une forte dépression (enfin cela dépend de la vitesse de rotation !).

Pour un circulateur, si on augmente la pression, on évite cette dépression...

La chaudière est certifiée à 3 bars. Mes circuits, je ne sais pas ! Là où ils sont dans la dalle, ils sont cernés !

2) OK pour "certains". Plus haut, tu disais la pluspart. Ce que j'infirme s'agissant des marques du top ten : Okofen, Hargassner, Fröling, Viessmann, etc...

Dans mon cas, Okofen, des retours à 25° directs dans la chaudière.

Hargassner ou Fröling on,t des modèles à température glissante qui fonctionnent avce des températures chaudières inférieurs à 55 °.
0 x
Philippe Schutt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1541
Inscription : 25/12/05, 18:03
Localisation : alsace
x 12

Message non lupar Philippe Schutt » 12/04/12, 16:51

il ne devrait pas y avoir de gaz dissouts dans de l'eau de chauffage après une saison ou quasi.
Pour le NPSH, lire ceci: http://physiquecira.free.fr/CoursPhys/pompes/NPSH.htm
et en fin de cet article : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pression_d ... _saturante tu trouveras la relation entre T° et pression.
Normalement, un circulateur a un NPSH requis de 3m (soit 0,3b) maxi.
0 x
mariepoussin
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 63
Inscription : 29/08/11, 22:12

Message non lupar mariepoussin » 13/04/12, 10:42

Après avoir fait installer un chauffage bois surdimensionné cet hiver, et avec le recul, la prochaine fois nous ferons appel à un bureau d'etude spécialisé pour étude thermique et rédaction d'un cahier des charges pour installation par un chauffagiste. Le surcout sera je pense largement rentabilisé si l'installation fonctionne correctement. Nous ne l'avons pas fait et aujourd'hui nous sommes en conflit avec notre chauffagiste depuis 3 mois et l'installation sur consomme. Donc perte de beaucoup de temps et d'argent...
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 6

Message non lupar dedeleco » 13/04/12, 13:17

Et aussi, avoir une assurance multirisque défense et recours habitation avant, pour être fort pas cher en justice, demander 10 devis différents et faire la moyenne des conseils, et se méfier encore du cabine conseil qui peut se tromper, comme mon architecte, pére et fils bien diplômé !!
0 x
footix64
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 4
Inscription : 23/03/12, 18:23

Message non lupar footix64 » 18/09/13, 10:05

Bonjour a tous,

Je remercie toute les personnes qui ont suivies ce sujet.
Alors plus d'un an après‚ et de nombreux déboires quand a la solution retenue je vais prochainement vous faire un petit compte rendue détailler avec photos de l'installation posé, des problemes rencontrer et du fonctionnement de l'installation.
Je risque de faire un sacré pavé parcque j'ai pas mal de chose a dire.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités