Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement...Amélioration de mon isolation

Le chauffage, l'isolation, la ventilation, les VMC, le refroidissement...bref le confort thermique. Isolation, bois énergie, pompe à chaleur mais aussi électricité, gaz ou mazout, VMC...Aide au choix et à la réalisation, solution de problèmes, optimisations, conseils et astuces...
moby25
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 396
Inscription : 10/01/10, 18:05
Localisation : Picardie, Somme (80)

Amélioration de mon isolation

Message non lupar moby25 » 26/02/10, 11:34

Bonjour à tous

Je souhaite poursuivre les travaux d'amélioration de mon isolation.

Voici la structure de la maison :

Rez de chaussée :

1 partie ossature bois avec étage au dessus.

- Plancher : je ne sais pas ce qu'il y a en dessous mais non isolable car aucun accès.
- Murs : 7cm de laine de verre
- Plafond : rien car étage au dessus
- Une porte fenêtre simple vitrage
- une fenêtre simple vitrage

Une partie Béton cellulaire :

- Murs : 20 cm de béton cellulaire sans isolant
- Plancher parquet + bois 22mm non isolé sur vide sanitaire ventilé
- Une fenêtre simple vitrage
- une porte fenêtre double vitrage
- Combles perdues avec 20cm de ouate de cellulose

Les 2 parties ont approximativement la même surface au sol du rez de chaussée.

Etage sous combles :

- Uniquement 10cm de laine de verre, pas facilement modifiable


->D'après vous, par ou pourrais je gagner à présent le plus ?

Perso, je pensais ajouter une épaisseur au niveau des murs qui ont actuellement que 7,5cm de laine de verre de la partie ossature bois. En ajoutant par dessus de la fibre de bois par exemple.

Après je pensais aux fenêtres. En sachant qu'elles sont relativement bien étanches, et j'ai posé en plus un film thermoretractable dessus donc pas de sensation de froid aux abord des carreaux.
J'ai donc un doute sur la gain réel par rapport au cout.

Pour le toit, rajouter des panneaux de 4cm de laine de bois par l'extérieur après détuilage, car il reste pas mal d'espace entre la laine de verre et les liteaux.

Qu'en pensez vous ?
0 x

oiseautempete
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 848
Inscription : 19/11/09, 13:24

Message non lupar oiseautempete » 26/02/10, 23:02

Hum, très franchement ce bâtiment semble un assemblage de bric et de broc: le pire c'est évidemment les fenêtres simple vitrage, un vrai aspirateur à calories, mais vu l'hétérogénéité de la construction ça doit être truffé de ponts thermiques et sans doute aussi une mauvaise étanchéité...et 7cm de laine de verre pour les murs c'est ce qu'on met dans un abri de jardin...Et la ventilation? pas de VMC je suppose...
Par où commencer? compliqué... :!:
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 6

réactions personnelles

Message non lupar dedeleco » 27/02/10, 00:29

Ma première réaction est d'isoler les zones où il n'y a rien bien avant celles avec 7 cm de laine de verre ou 10cm. De plus il faut couper les fuites par portes ou fenêtres ou aérations non contrôlées.
En effet sans isolation les pertes sont très grossièrement 14 fois celles de 7cm de laine de verre ou 20 fois avec 10cm pour la même surface. (on peut discuter cela car la nature précise de vos murs peut changer la valeur).
J'isolerais d'abord le béton cellulaire soit à l'extérieur soit à l'intérieur avec polystyrène sur placo d'épaisseur max (compatible avec la réduction des dimensions de cette partie)(je chercherai la valeur de ce béton cellulaire équivalente en laine de verre) , puis le plancher avec 10 cm si possible. Même le plancher non isolable le devient en le déposant et le reposant ensuite ou à la rigueur en perçant des trous d'observation pour savoir ce qui a dessous (risque de condensation qui finit par pourrir ce plancher !!), puis essayer d'injecter par quelques trous, des fibres de type laine de roche non hygroscopique pour isoler mieux.
Beaucoup de maisons des années 80 et 90 se contentent de 7 à 10cm de laine de verre ou polystyrène et donc c'est vivable.
Les normes après 2010 vont imposer sur maisons neuves 25 voire 30cm soit 3 à 4 fois moins de pertes mais pour un coup très élevé et pas si justifié pour mon point de vue égoiste lorsque je compare l'économie de chauffage (en réduisant son coût à zéro) par rapport aux autre dépenses incompressibles sur ma maison taxes habitation et foncières (sans parler de l'impôt sur le revenu) qui sont 3 fois le chauffage!!!
Les combles me semblent bonnes et surtout ne comblez pas l'espace entre la laine de verre et les tuiles car alors la condensation des vapeurs sur ces tuiles plus du tout ventilées (plus d'espace) va couler dans la laine de verre au lieu de repartir dans l'atmosphère via les interstices et ventilation des tuiles.
Une laine de verre humide n'est plus isolante mais un conducteur du froid comme l'eau quelle contient !!!
De plus cette laine de verre humide sèche très très lentement, quelques secondes pour la mouiller et une semaine pour sécher et sans ventilation elle sera humide tout l'hiver! Fondamental.
En ce moment je vois mon voisin faire refaire tout son toit en emmitouflant toute la maison dans une couche d'étanchéité (pour se protéger des tuiles cassées) en oubliant ce problème d'aération et de condensation sur cette étanchéité pratiquement contre la laine de verre du toit!!!
Après il se demandera pourquoi après il dépense plus en chauffage qu'avant !!!
Avec les isolants murs et toits, il faut respecter scrupuleusement les règles contre la condensation : pare vapeur côté chaud et espace suffisant de ventilation. On voit des toits tout neufs avec une ou deux minuscules ouvertures de ventilation, absurde !!
Lorsque je vois la condensation naturelle sur un toit parfaitement étanche (tole d'une bicoque de jardin inhabitée sans source de vapeur), je mesure concrètement l'importance de respecter cette règle.
0 x
Avatar de l’utilisateur
zorglub
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 501
Inscription : 24/11/09, 10:12

Message non lupar zorglub » 27/02/10, 08:05

Ma première réaction est d'isoler les zones où il n'y a rien bien avant celles....


réponse de pro
quand cela sera fait ,il faudra des mesures pour améliorer les points faibles
mesures à l'aide d'un thermometre médical sans contact ( si tu en possède un) il te permettra de mesurer toutes les zones froides ou tu juges u'il y a des problèmes
0 x
moby25
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 396
Inscription : 10/01/10, 18:05
Localisation : Picardie, Somme (80)

Message non lupar moby25 » 27/02/10, 08:26

Merci pour vos réponses.

Le problème qui se pose avec la partie béton cellulaire est que j'ai une surface habitable déjà petite.
Rajouter 10cm d'isolant "tuerai la pièce".

Je pensais que 20cm de béton céllulaire sans isolant n'était pas si dramatique que ça. J'ai un collègue qui a une maison d'une trentaine d'années avec que du béton cellulaire, sans isolant dessus. (R du béton cellulaire = 0,11 soit 1,85 en 20cm) Avec mes 7cm de laine de verre j'ai 1,75.

Pour le plancher de l'ossature bois, je pense que ce n'est pas isolable, car la maison semble "posée" sur une dalle béton, et il y a une ventilation par le dessous (fentes). Remplir d'isolant en vrac sacrifierai cette ventilation qui je pense est primordiale.
Isoler le plancher par l'intérieur n'est pas non plus possible car j'ai déjà des plafonds assez bas (oui je sais j'ai une maison bizarre :cheesy: )

Je me pose aussi la question concernant l'isolation de la partie isolable par en dessus via le vide sanitaire. Interet si l'autre partie n'est pas isolée...

Sinon concernant la toiture, entre la laine de verre et les tuiles, il y a bien 10cm (liteaux compris), ce qui me parait beaucoup ?

Concernant le mix béton cellulaire, ossature bois, moi aussi j'avous je ne comprends pas trop...

Pour mieux visualier la maison voici une phtro :

Image

La partie béton cellulaire est la partie ajoutée avec pente douce, et vide sanitaire ventilé en dessous.

Dérrière, il y a la partie qui date de 1984 en ossature bois.
0 x

Avatar de l’utilisateur
zorglub
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 501
Inscription : 24/11/09, 10:12

Message non lupar zorglub » 27/02/10, 08:37

ce que je t'ai proposé avec les mesures ,tu devrais le faire avant d'envisager certains travaux
je l'ai fais chez moi , et c'est vraiment efficace : on peut determiner
les points froids , les courants d'air , les paroies froides (à isoler)
prendre la temperature du sol des vitres , ect ...
thermometre "thermo -flash" sans contact , il te permet de mesurer les temperatures des matières - meme s'il vaut 100€ il t'evitera des depenses inutiles
et c'est moins cher qu'un diagnostic

bonne journée
0 x
Avatar de l’utilisateur
zorglub
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 501
Inscription : 24/11/09, 10:12

Message non lupar zorglub » 27/02/10, 09:39

0 x
moby25
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 396
Inscription : 10/01/10, 18:05
Localisation : Picardie, Somme (80)

Message non lupar moby25 » 27/02/10, 14:34

c'est bien de ça dont tu parles ?

thermo-flash.com/index.asp?id=358
0 x
Avatar de l’utilisateur
zorglub
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 501
Inscription : 24/11/09, 10:12

Message non lupar zorglub » 27/02/10, 16:39

oui c'est cela meme reference

il a deux gammes de mesures
1 pour la temperature corporelle
2 pour l'ambiante ou autres matières


je ne me souvient plus de son prix en pharmacie
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 6

gentille maison dans la verdure

Message non lupar dedeleco » 27/02/10, 23:46

La maison en deux parties est mignonne. La dalle béton à la base est un pont thermique qui peut être isolé de l'extérieur au niveau de la dalle en améliorant l'aspect apparemment.
La ventilation de la partie vide sanitaire n'a pas besoin d'être très grande et peut on accéder par en dessous dans ce vide sanitaire par une trappe?
En effet il serait alors possible d'isoler la dalle par dessous?
Diviser par deux les pertes du plancher est intéressant si c'est possible dans le vide sanitaire..

Vu que les toits débordent pas mal une isolation extérieure n'est pas inconcevable mais le déplacement des fenêtres et portes est une difficulté.

Quelles sont les dépenses de chauffage actuellement, ce qui détermine l'importance des pertes et le gain possible avec une meilleure isolation et la durée d'amortissement?
Je n'ai pas l'impression que ce soit dramatique si le béton cellulaire est voisin de la laine de verre.
Si des portions comme les dalles ou planchers ne sont pas isolés, l'intérêt d'isoler beaucoup mieux les parties déjà isolées est faible, en tout cas il faut chiffrer avec soin, pour éviter des travaux peu efficaces.

Enfin le thermomètre de fiévre avec T de surface infrarouge à 78€ est pratique mais je ne suis pas sûr que des corrections d'émissivité ne soient pas nécessaires, et donc il faut l'étalonner avec un autre thermomètre simple pour les différentes surfaces possibles.
On peut éviter cette dépense avec un thermomètre pas cher de bain démonté pour appliquer son bulbe contre la surface et en l'isolant de l'air de la pièce un peu avec un isolant comme de la laine. La mesure est plus longue mais aussi bonne.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités