Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre...Ma maison bio-climatique

Le réchauffement et les changements climatiques: cause, conséquences, analyses...Débat sur le CO2 et autres gaz à effet de serre.
Avatar de l’utilisateur
jean63
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2332
Inscription : 15/12/05, 08:50
Localisation : Auvergne
x 1

Message non lupar jean63 » 10/02/06, 23:46

OK, merci. Je ferai attention à ton conseil. :mrgreen:
0 x
Ce n'est que quand il aura fait tomber le dernier arbre, contaminé le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson que l'homme s'apercevra que l'argent n'est pas comestible (Indien MOHAWK).

Manuel
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 4
Inscription : 06/02/06, 12:34
Localisation : AGEN

Chauffage de ma MOB

Message non lupar Manuel » 13/02/06, 16:41

Concernant le mur chauffant, le tube PER diam. 12 est fixé sur les murs avec des pontets électriques diam. 12. Un nergalto (sorte de métal déployé utilisé par les plâtrier) est fixé devant la nappe de tube et constitue l'accroche et l'armature pour l'enrobage de plâtre (35mm).

Je dois effectivement modifier les nom des fichiers car le serveur linux ne tolère pas les caractères spéciaux.
Je le met à jour et remet une photo du nergalto et de l'enrobage plâtre.

Vous avez vu ma grosse citerne. C’est un ballon BM de chez sodidat utilisé en industrie et gros tertiaire pour la récupération sur les condenseurs de groupes froid afin de faire de l’eau chaude nécessaire au nettoyage (exemple grande surface).


Concernant mon système de production de chaleur, l'énergie utilisée est le solaire (10m² de tubes sous vide viessman) avec appoint bois (insert). Les panneaux solaire (que je n'ai pas encore installé), alimenteront un échangeur de 90kW dans le bas du gros ballon de 1000l qui constitue ma réserve d'énergie (stockage entre 40 et 80°C).
En haut du ballon, un autre échangeur de 40kW assure la production d'eau chaude sanitaire en instantané. Cette eau chaude est envoyée vers un cumulus qui assure le maintient de température et l'appoint si nécessaire.

L'eau contenue dans le volume du ballon (1000l) est envoyée vers l'insert qui en fonctionnement permet de récupérer 25kW. Le système de récupération de l'insert est constitué de 4 échangeurs et représente 150m de cuivre 12/14 enroulé autour du foyer, de la boite à fumée et du conduit de fumée.
Une vanne 3 voies permet de faire varier le débit dans l'insert en fonction de la température de retour. Un volet en haut du conduit de fumée ferme le tirage en fonction de la température des fumées.
Le but recherché est de ralentir le passage des fumées dans le conduit afin de favoriser l'échange.
Une sécurité permet en cas d'arrêt de la pompe d'envoyer de l'eau froide dans le départ et de rejeter l'eau bouillante aux égouts (vanne à alimentation et décharge nécessaire sur tout système à combustibles solides).


Un autre départ sur le ballon constitue le circuit chauffage, une vanne 3 voies régule la température de départ en fonction de la température extérieur avec correction par sonde intérieure.
L’ensemble du système est piloté par une régulation type automate de chez Johnson control avec connexion sur le PC pour piloter, paramétrer et gérer les historiques.

C’est un super système que je prend plaisir à expérimenter. Après analyse du système en fonctionnement, je suis à même de l’optimiser en le simplifiant pour diminuer le coût.

Pas d’utilisation de l’énergie électrique à par les circulateurs et la régulation (150W).
Cette hiver à été un plaisir pour moi et ma famille et malgré le fait que je n’ai pas encore les panneaux solaires, la contrainte du bois n’a pas été énorme (12m3 pour 220m²).
0 x
Avatar de l’utilisateur
jean63
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2332
Inscription : 15/12/05, 08:50
Localisation : Auvergne
x 1

Message non lupar jean63 » 13/02/06, 18:11

SUPER, bravo, prix d'excellence,

ça c'est une vraie maison bio-climatique elle va être n° 1 au top Kyotome, le site qui vient d'ouvrir ses portes!

J'aurai beaucoup de renseignements à te demander; chez moi où j'habite de puis 17 ans, l'alim des tuyaux du sol se fait grace à une chaudière à gaz, mais je réfléchis pour l'avenir à une solution solaire + stockage + insert bois (j'ai une cheminée foyer fermé).

Pour l'instant je me suis contenté du chauffage par le sol en payant un peu de gaz à GDF.

J'aimerai bien connaitre les prix des capteurs , de la citerne, de l'installation de connection et du système "insert bois/réchauffeur", mais pour être discret (si tu préfères) on peut communiquer par message privé (il faut cliquer sur mp et rédiger son message en mettant un titre (obligatoire).

Merci encore. :mrgreen:
0 x
Manuel
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 4
Inscription : 06/02/06, 12:34
Localisation : AGEN

Chauffage de ma mob

Message non lupar Manuel » 14/02/06, 17:50

Merci, j'ai employé une grande énergie pour réaliser ce projet et tes remarques me remplissent de joie.

Qu'entend tu par stockage du solaire ?

Je ne crois pas au stockage à long terme, les déperditions même infimes déchargent inexorablement l'énergie accumulée pendant la période estivale.

Estimation des dépenses
Capteurs environ 3k€ - 50% de crédit d'impots
Le ballon environ 3k€ - 50% de crédit d'impots
L'installation de l'usine à gaz + plomberie environ 10 k€
Insert 850 € chez casto
150ml de cuivre 12/14

Ce sont des prix remisés car ma profession de BET fluides m'amène à communiquer avec des fournisseurs et des entreprises.

Cout global de la maison avec le terrain (6500m² - 30 k€) : 116 k€
Ce budget est faible du fait que j'ai tout fait tout seul à par le terrassement (1650m3 de terre déplacée) et le gros oeuvre fait en 3 semaines avec un jeune charpentier pour m'aider. Le reste le week end entre sept 2004 et avril 2005.

Prix à payer en plus des 116 k€ : Bon blocage des cervicales pendant 4 mois et baisse significative de mon rendement au travail.
0 x
Avatar de l’utilisateur
jean63
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2332
Inscription : 15/12/05, 08:50
Localisation : Auvergne
x 1

Message non lupar jean63 » 14/02/06, 20:36

Pour le coût c'est aussi : chapeau! Dommage pour les cervicales! je connais ça aussi.

En ce qui concerne le stockage du solaire, je veux simplement dire que lorsqu'il y a du soleil, l'eau chaude obtenue s'emmagasine dans le réservoir de 1000 litres?..et il peut être restitué dans le jour qui suit, ou les 2 jours?

Pour le reste du temps, tu es obligé d'allumer l'insert pour avoir de la chaleur à l'intèrieur?

Les crédits d'impôt (50%) ne sont déductibles que dans les constructions neuves? N'est-on pas obligé de faire réaliser les travaux par un pro avec factures en TTC à présenter aux impots?

Avec un feu moyen dans l'insert, à quelle température l'eau sort-elle du tuyau cuivre?

Encore une fois bravo. J'aurais à construire aujourd'hui, je crois que c'est ce que je ferais, quoique pour le bois c'est un peu contraignant, mais c'est un choix.
0 x

gil67
x 16

Message non lupar gil67 » 18/02/06, 12:31

superbe réalisation.
J'espère pouvoir m'y mettre, depuis le temps que je prépare mon projet, avant 2007. Mais vu le prix des terrains chez nous, le terrain est plus cher que la maison, il faut que je négocie encore.
Ta maison fait quelle surface ?
Gil
0 x
Manuel
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 4
Inscription : 06/02/06, 12:34
Localisation : AGEN

Chauffage solaire

Message non lupar Manuel » 20/02/06, 09:47

Surface : 220m²

pour jean : Pour l'instant, je n'ai pas investi dans les panneaux solaires, donc je maintiens le ballon en température avec l'insert.
La température varie entre 20 et 80 °C.

Lors d'un feu moyen, la température de retour est de 20°C supérieure à celle du départ.
Cette donné varie avec le débit envoyé dans l'insert, lorsque le feu est soutenu, j'augmente le débit et le delta T est le même.
L'autonomie est de 1 à 2 jour suivant la température extérieure et la quantité d'eau chaude sanitaire soutirée.
Lorsque j'aurais installé 10 m² de panneaux sous vide, je pense que la nécessité de faire du feu va être réduite de 50%. Lors des périodes ensoleillées, même froide, je pourrais peut être tenir 4 ou 5 jours sans faire de feu.

Pour le crédit d'impôt, il suffit de notifier un investissement dans sa déclaration, le remboursement est automatique et concerne le matériel qui utilise l'énergie renouvelable, que la maison soit neuve ou ancienne, l'effort d'économie d'énergie est le même.



Bon courage pour Gil
0 x
Avatar de l’utilisateur
jean63
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2332
Inscription : 15/12/05, 08:50
Localisation : Auvergne
x 1

Message non lupar jean63 » 20/02/06, 13:48

Manuel :arrow: (c'était aussi le prénom de mon père)

Ce prénom est bien porté dans les 2 cas (réfléchir avant d'agir et ne pas avoir peur de se lancer) !

Pour le crédit d'impôt, il suffit de notifier un investissement dans sa déclaration, le remboursement est automatique et concerne le matériel qui utilise l'énergie renouvelable, que la maison soit neuve ou ancienne, l'effort d'économie d'énergie est le même


OK, mais j'ai lu qu'il faut que ce soit fait par un installateur agréé avec la facture d'installation par cet installateur. J'ai vu des capteurs (2 m2) à 185 euros ald 300 euros en promo, j'en aurais bien acheté 2 pour installer moi-même une production d'eau chaude sanitaire, mais d'après ce que j'ai compris je ne pourrai pas les compter en crédit d'impôt. Sinon, j'aurais fait 2 fois une économie !

A ce prix j'hésite à en acheter 2 quand même sans crédit d'impôt. Ce ne sont pas des capteurs sous vide, je te donnes l'adresse internet du site en message privé (ici c'est interdit car c'est un site commercial) et tu me dis ce que tu en penses.

Pour lire ou écrire un message privé, il faut cliquer sur "messages privés" en haut de la page d'accueil (à droite).

Merci pour tous ces renseignements.
0 x


Revenir vers « Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité