Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre...Limiter le réchauffement : combien de CO2 ?

Le réchauffement et les changements climatiques: cause, conséquences, analyses...Débat sur le CO2 et autres gaz à effet de serre.
Paul72
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 518
Inscription : 12/02/20, 18:29
Localisation : Sarthe
x 111

Re: Limiter le réchauffement : combien de CO2 ?

Message non lupar Paul72 » 15/09/20, 09:54

Ahmed a écrit :Sicetaitsimple, tu déploies des efforts louables pour ne pas comprendre mes propos et les travestir: jamais je n'ai parlé de complot global... Pour ma part, Je ne vois pas ce qui justifie ce ton méprisant systématique et tous azimuts?...


Ça s'appelle du trollage. Il ne faut pas oublier que la forêt française revient de très loin... Et que c'est un cas particulier, dont l'avenir de forêt"stockeuse" n'est pas assuré (j'ai déjà mis en lien une étude détaillée à ce sujet en fonction des perspectives d'exploitation pour le siècle en cours)

Et bien entendu il faut faire avec le bouleversement climatique qui n'est qu'à ses débuts https://www.futura-sciences.com/planete ... ees-82965/

Et qui aura sans doute un fort impact sur la forêt qui devra s'adapter (mort d'arbres qui seront remplacés par d'autres plus adaptés mais cela aura pour conséquence de repousser le stockage de carbone)

Et il ne faut pas se focaliser sur le cas français mais avoir une vision globale.
1 x

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9384
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 976

Re: Limiter le réchauffement : combien de CO2 ?

Message non lupar Ahmed » 15/09/20, 10:25

Je ne suis pas d'accord sur un point: il ne s'agit pas de trollage, mais d'intolérance aux points de vue divergents (je ne suis pas le seul visé!).
J'avais effectivement omis la question du changement climatique, car je me suis déjà exprimé sur ce sujet. Tu as cependant raison de le souligner.

Ce qu'il est important de comprendre c'est qu' en période de "vaches grasses" se déploie un minimum d'attentions envers , notamment, la forêt, mais que lorsque l'impossibilité de poursuivre le mode de fonctionnement habituel, parce que les contraintes externes augmentent, alors se produisent des basculements qui réduisent à néant les quelques égards antérieurs et l'on attend le salut de tout ce qui tombe sous a main... et l'on fait feu de tout bois!
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Rajqawee
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 327
Inscription : 27/02/20, 09:21
Localisation : Corse
x 85

Re: Limiter le réchauffement : combien de CO2 ?

Message non lupar Rajqawee » 15/09/20, 10:35

izentrop a écrit :
Ahmed a écrit :la qualification de neutralité carbone du bois est en soi très inquiétante, tout ça pour que rien ne change sur les autres aspects qui n'intéressent personne...
"lutopik" avait fait un dossier intéressant à ce sujet page 8. http://www.lutopik.com/Lutopik_8web.pdf

Depuis, le journal a fermé, dommage c'était vraiment de l'info fouillée, pas du copié collé comme c'est devenu la norme.


J'ai lu. Merci pour le partage. Quelque part, je m'en doutais un peu (que la reforestation n'était pas non plus un heureux hasard à contre-courant de tout le reste), mais pas que c'était si "grave".
Effectivement, du coup, en l'état actuel, avancer ces chiffres de reforestation comme une "bonne nouvelle", c'est malhonnête intellectuellement...à tout le mieux, on devrait dire "on a pas fait le pire qu'on aurait pu".

Une phrase m'a bougé : "90% de la valeur de la forêt, c'est sa biodiversité".

J'avais entendu parler d'un modèle asiatique qui reforeste des parcelles en plantant, très dense, énormément d'espèce d'arbres et arbustes différents, et ensuite ne fait rien du tout. Et ces forêts se portent très bien. A quand des projets de reforestation dont le but n'est pas l'exploitation ?
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9384
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 976

Re: Limiter le réchauffement : combien de CO2 ?

Message non lupar Ahmed » 15/09/20, 10:48

Il existe déjà des forêts non productives: les péri-urbains sont souvent dédiées à la promenade et l'agrément des citadins, les forêts de pente ont souvent un rôle exclusif de maintien des sols et certaines zones sont de toute façon inaccessibles à la mécanisation; on peut encore citer les forêts dégradées qui succèdent à l'agriculture et qui n'intéressent personne...
Une exploitation "raisonnable" est tout à fait envisageable avec des objectifs clairs et cohérents (qui reconnaissent ses rôles diversifiés), mais il faut reconnaître que trop souvent l'idée qu'une forêt dans laquelle on n'intervient pas est vouée à "dégénérer" et à s'appauvrir est une absurdité sans nom qui est démentie depuis 600 millions d'années!
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 12585
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 413

Re: Limiter le réchauffement : combien de CO2 ?

Message non lupar Obamot » 15/09/20, 12:05

Ahmed a écrit :Sicetaitsimple, tu déploies des efforts louables pour ne pas comprendre mes propos et les travestir:

C’est l’un des professionnels du genre.

A mon modeste niveau, si ma mémoire ne me fait pas défaut, je crois me souvenir que:

— Les forêts sont les poumons de la planète, et ...
— il vaudrait mieux les entretenir, car le bilan carbone d’un arbre en putréfaction / décomposition, serait défavorable, et ...
— donc tant qu’ã faire il vaudrait mieux le brûler (sans vouloir être catégorique, je n’ai plus les chiffres).

Ce cycle bien appréhendé serait la raison pour laquelle le bois entrerait dans les EnR...

Selon les cycles de Milankovitch, il vaudrait mieux garder le charbon pour les prochaines glaciations, on pourrait en avoir besoin :cheesy: et le relarguage du Co2 durant celles-ci sera sans conséquence... et attendant, plantons du bois partout!
0 x
Ma liste d’ignorés de ‘gentils’ trolls certifiés et ‘punis’, sont: ABC2019, Izentrop, Pedrodelavega, Sicetaitsimple,

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9384
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 976

Re: Limiter le réchauffement : combien de CO2 ?

Message non lupar Ahmed » 15/09/20, 13:46

Que les arbres pourrissent naturellement ou soient brûlés ne change rien du point de vue du cycle du carbone atmosphérique. Quant au bilan carbone d'une forêt "naturelle", il est strictement neutre sur la durée, mais la phase initiale immobilise du CO2 en masse. Donc étendre le manteau forestier là où c'est possible est une bonne chose, d'autant plus que l'influence sylvestre se manifeste puissamment en ce qui concerne la pluviométrie (émissions de micro particules qui déclenchent la formation de gouttelettes au sein des nuages) et la température (dans le sens d'une plus grande fraîcheur).
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4922
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 697

Re: Limiter le réchauffement : combien de CO2 ?

Message non lupar sicetaitsimple » 15/09/20, 14:37

Ahmed a écrit :Que les arbres pourrissent naturellement ou soient brûlés ne change rien du point de vue du cycle du carbone atmosphérique.


C'est exact, à court ou long terme il y aura eu relargage du CO2 dans l'atmosphère, que ce soit par combustion ou par dégradation progressive de la matière organique.
Mais si tu le brûles pour te chauffer dans un poêle ou une chaudière, tu auras quand même normalement évité la combustion d'un produit généralement fossile ( charbon, fioul, gaz) qui sera resté stocké dans les couches géologiques.
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9384
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 976

Re: Limiter le réchauffement : combien de CO2 ?

Message non lupar Ahmed » 15/09/20, 15:35

Bien entendu, mais je n'ai jamais été hostile à une utilisation énergétique du bois, seulement lorsque des dimensions industrielles qui ne prennent en compte que certains facteurs (principalement économiques) menacent par leur ampleur la pérennité des forêts locales (ou pas, comme à Gardanne) ou sont absurdes par essence (sic), comme cette centrale électrique biomasse (faible rendement) dans le Tonnerrois, un endroit où les arbres poussent très lentement sur des terrains calcaires...
Je ne peux qu'être indigné par la présentation du bois-énergie comme une solution miraculeuse et "nouvelle" qui va permettre de continuer à faire n'importe quoi, en substitution des énergies fossiles.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4922
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 697

Re: Limiter le réchauffement : combien de CO2 ?

Message non lupar sicetaitsimple » 15/09/20, 15:46

Ahmed a écrit :Je ne peux qu'être indigné par la présentation du bois-énergie comme une solution miraculeuse et "nouvelle" qui va permettre de continuer à faire n'importe quoi, en substitution des énergies fossiles.


Compte-tenu des discussions que nous avons déjà eu sur le sujet "biomasse" au sens large, j'ose espérer que tu ne me classes pas dans cette catégorie de "présentateur"!
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9384
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 976

Re: Limiter le réchauffement : combien de CO2 ?

Message non lupar Ahmed » 15/09/20, 16:31

Je m'adresse évidemment à toi, entre autres, cependant mes propos sont généraux et ne te visent personnellement en aucune manière.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."


Revenir vers « Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités