Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre...Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Le réchauffement et les changements climatiques: cause, conséquences, analyses...Débat sur le CO2 et autres gaz à effet de serre.
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6059
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 481
Contact :

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar izentrop » 17/07/20, 11:22

En voilà des sources :wink:
Les émissions mondiales de méthane, gaz à effet de serre beaucoup plus puissant que le CO2, ont augmenté de 9 % entre 2006 et 2017, avec pour principale origine les secteurs de l'énergie et de l'agriculture, selon une étude publiée mercredi.

Si ces émissions sont pour 40 % d'origine naturelle (émissions des zones humides notamment), environ 60 % sont dues aux activités humaines, selon cette étude menée par plus de 100 chercheurs internationaux sous l'égide du Global Carbon Project....
L'augmentation calculée par les chercheurs (à partir des activités productrices constatées et des mesures atmosphériques) correspond à des scénarios climatologiques de fort réchauffement, entre +3 et 4 degrés en 2100. https://www.leparisien.fr/societe/recha ... 1481423552

Image
1 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 53614
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1431

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Christophe » 17/07/20, 22:53

Pas un chiffre mais une possible conséquence :

0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 53614
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1431

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Christophe » 17/07/20, 23:02

izentrop a écrit :En voilà des sources :wink: Image


Remarques :

a) Comment la combustion de biomasse ou biocarburants peut-elle émettre du CH4 ? :?: :?: :?: Les imbrulés finissent rarement sous la forme de méthane ???

b) L'océan est le plus grand puits à CO2 du monde: il n'absorbe pas du tout de méthane ?

c) Sans humains, le solde est donc négatif ? :cheesy: :mrgreen:

d) Ce sont justement les réactions chimiques atmosphériques qui pourraient être impactées (à la baisse) par une "société de l'hydrogène"...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 53614
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1431

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Christophe » 18/07/20, 00:04

D'autres infos (peu rassurantes) sur le méthane atmosphérique : https://sciencepost.fr/le-dernier-rappo ... on-rapide/ (de la même source que toi izy apparement)

Une publication majeure s’inscrivant dans le cadre du Global Carbon Project vient préciser notre compréhension du cycle du méthane et son évolution sur la période récente. Ce travail paru le 15 juillet dernier dans la revue Earth System Science Data (ESSD) est le fruit des efforts de 91 chercheurs issus de 69 organisations scientifiques réparties dans le monde.

L’étude couvre la période allant de 2000 à 2017. Les mesures des années ultérieures n’étant pas encore disponibles au niveau mondial et/ou avec un degré de calibration insuffisant. En effet, ce type d’évaluation requiert un niveau de précision élevé qui appelle un important travail sur les données. Une procédure inhérente à la recherche scientifique qui demande du temps.
0 x
ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2449
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 130

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar ABC2019 » 18/07/20, 07:43

Christophe a écrit :Remarques :

a) Comment la combustion de biomasse ou biocarburants peut-elle émettre du CH4 ? :?: :?: :?: Les imbrulés finissent rarement sous la forme de méthane ???

pourquoi pas si c'est imbrulé ?
b) L'océan est le plus grand puits à CO2 du monde: il n'absorbe pas du tout de méthane ?

je pense que c'est la photosynthèse du plancton qui absorbe en premier le CO2, donc ça ne concerne pas le méthane.
c) Sans humains, le solde est donc négatif ? :cheesy: :mrgreen:

oui, parce que le méthane s'oxyde en permanence , il ne s'accumule pas contrairement au CO2. Sa concentration est un équilibre entre production et oxydation, si on arrête ou qu'on réduit sa production, sa concentration baisse immédiatement.
d) Ce sont justement les réactions chimiques atmosphériques qui pourraient être impactées (à la baisse) par une "société de l'hydrogène"...

pourquoi ?
0 x

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 9233
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 439

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Remundo » 18/07/20, 08:27

un article intéressant sur 2000Watts.org

https://www.2000watts.org/index.php/ene ... space.html

des satellites tentent de mesurer nos émissions de méthane

y'a des pertes... :roll:
0 x
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6059
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 481
Contact :

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar izentrop » 18/07/20, 11:30

ABC2019 a écrit :
Christophe a écrit :b) L'océan est le plus grand puits à CO2 du monde: il n'absorbe pas du tout de méthane ?
je pense que c'est la photosynthèse du plancton qui absorbe en premier le CO2, donc ça ne concerne pas le méthane.
Si comme tout les gaz de l'atmosphère au contact de la surface de l'océan https://wwz.ifremer.fr/L-ocean-pour-tou ... %A9aniques.
Il peut rester piégé sous forme d'hydrates de méthane (clathrates) ou s'échapper dans l'atmosphère....
Un documentaire intitulé Méthane, rêve ou cauchemar sur Arte (2014 fait état de la découverte que le méthane issu des planchers océaniques, à une profondeur minimale de 400 m, est presque totalement absorbé par des bactéries avant d'atteindre une remontée de 200 m)42. L'accident de la plateforme de Deepwater Horizon, survenu dans le golfe du Mexique, a libéré une très grande quantité de méthane sur le plancher océanique dont aucune trace ne subsistait après six mois, un temps considéré comme très court au regard de la quantité de méthane s'étant échappé du puits d'extraction endommagé. Le fait que le méthane ait été absorbé par des micro-organismes n'implique pas pour autant que l'incident n'ait pas de conséquence pour l'environnement, en particulier à cause de l'acidification de l'océan qui en résulte. https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thane#Fonds_marins
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 53614
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1431

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Christophe » 18/07/20, 12:07

ABC2019 a écrit :
d) Ce sont justement les réactions chimiques atmosphériques qui pourraient être impactées (à la baisse) par une "société de l'hydrogène"...

pourquoi ?


C'est un membre ici qui l'a dit il y a quelques jours...

Apparemment l'H2 en haute altitude "attaquerait" les radicaux libres qui permettent justement l'oxydation du méthane...

Il n'avait pas cité la source, quelques recherches s'imposent donc...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 53614
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1431

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Christophe » 18/07/20, 12:11

izentrop a écrit :
Il peut rester piégé sous forme d'hydrates de méthane (clathrates) ou s'échapper dans l'atmosphère....
Un documentaire intitulé Méthane, rêve ou cauchemar sur Arte (2014 fait état de la découverte que le méthane issu des planchers océaniques, à une profondeur minimale de 400 m, est presque totalement absorbé par des bactéries avant d'atteindre une remontée de 200 m)42. L'accident de la plateforme de Deepwater Horizon, survenu dans le golfe du Mexique, a libéré une très grande quantité de méthane sur le plancher océanique dont aucune trace ne subsistait après six mois, un temps considéré comme très court au regard de la quantité de méthane s'étant échappé du puits d'extraction endommagé. Le fait que le méthane ait été absorbé par des micro-organismes n'implique pas pour autant que l'incident n'ait pas de conséquence pour l'environnement, en particulier à cause de l'acidification de l'océan qui en résulte. https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thane#Fonds_marins


Oui sauf que je pense qu'il faut distinguer le méthane atmosphérique (quelques pouillème de ppm à la surface) du méthane sous-marin (beaucoup plus concentré !)...non ?

Et ce puits de CO2 n'apparait pas dans le rapport de Global Carbon Project...
0 x
enerc
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 446
Inscription : 06/02/17, 15:25
x 139

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar enerc » 18/07/20, 13:49

Christophe a écrit :
ABC2019 a écrit :
d) Ce sont justement les réactions chimiques atmosphériques qui pourraient être impactées (à la baisse) par une "société de l'hydrogène"...

pourquoi ?


C'est un membre ici qui l'a dit il y a quelques jours...

Apparemment l'H2 en haute altitude "attaquerait" les radicaux libres qui permettent justement l'oxydation du méthane...

Il n'avait pas cité la source, quelques recherches s'imposent donc...

C'est moi.
Je ne retrouve plus l'article en question.
Mais:
Après émission dans l’atmosphère, le CH4 est oxydé rapidement. La chaîne réactionnelle est complexe, faisant intervenir des radicaux libres hydroxyles (·OH) produits par photolyse de l’ozone en présence de vapeur d’eau (≈ 106 molécules/cm3 d’air dont la durée de vie moyenne est de l’ordre de la seconde). La chaîne réactionnelle principale fait intervenir les oxydes d’azote et produit de l’ozone. En revanche, si la teneur en NO est faible, l’ozone est consommé par la réaction. En plus de ces réactions, il existe d’autres voies secondaires de dégradation du CH4 (réaction avec le chlore atmosphérique et consommation par les bactéries méthanotrophes des sols).
Source https://www.college-de-france.fr/site/e ... sphere.htm
Mais l'hydrogène réagit rapidement avec ·OH pour former de la vapeur d'eau et réduit donc la quantité de radicaux libres hydroxyles capables de dégrader le méthane dans la haute atmosphère.

Par ailleurs, l’augmentation du CH4 entraîne une diminution des radicaux ·OH et donc accroît la durée de vie du CH4.

L'hydrogène a le même effet.

Si on sature la capacité de production des radicaux ·OH par trop de méthane, le pourvoir réchauffant va augmenter puisque le méthane va rester lus longtemps dans l’atmosphère.
1 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités