Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre...Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Le réchauffement et les changements climatiques: cause, conséquences, analyses...Débat sur le CO2 et autres gaz à effet de serre.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 54827
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1640

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Christophe » 20/04/16, 13:57

Ahmed a écrit :Ce n'est pas le recours massif aux énergies fossiles qui est le problème, mais la forme spécifique d'économie que nous connaissons. L'extractivisme carboné...


Forme d'économie spécifiquement basée sur l'extractivisme carboné...donc on est bien d'accord (sur le fond) il me semble...

Le système capitalisme ne retient que les solutions les plus rentables: les énergies fossiles sont donc du pain béni pour ce système. Et c'est pour cela que rien ne change, ou presque dans le fond, depuis des décennies!

Le baril saoudiens coute 5$ à 10$ à l'extraction (peut être même moins)..il a été vendu 100$ HT (ce n'est pas parce que le pétrole est bas que cela va continuer durablement: cette stratégie n'est que pour casser le pétrole de schiste US...dans 1 à 3 ans il sera de nouveau à plus de 80$)...100$ HT qui se transforment en moyenne au niveau mondial en 200 à 300$ TTC...cela fait des milliards chaque jour de "bénéfices" pour les différents intermédiaires du pétrole...

Logique que le système ne cherche pas plus que cela à le remplacer...

Cela changera peut être quand le prix climatique sera intégré au calcul...on peut rêver! :cheesy:
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - AMELIORONS NOS ECHANGES SUR LE FORUM - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9449
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 989

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Ahmed » 20/04/16, 14:26

J'écrirais plutôt: forme spécifique d'économie, basée sur l'extractivisme, dont une composante carbonée...
Si l'énergie solaire venait à se substituer aux fossiles, cela ne changerait rien à l'essentiel: le recours aux fossiles n'est que circonstanciel. Il y aurait un changement dans les moyens, mais pas dans les fins.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6483
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 501

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar sen-no-sen » 21/04/16, 12:33

Christophe a écrit :
sen-no-sen a écrit :Bien sur mais cela reste anecdotique par rapport au problème du réchauffement global...qui est dû au fait que l'économie actuelle s'est bâti et continue de le faire (c'est le plus triste) sur la consommation des énergies fossiles...


Je comprend bien ce que tu dis mais je considère que tout est lié,une somme de rivières anecdotiques convergent vers un fleuve de problématiques...

RCA = Réchauffement Climatique Anthropique ?


Oui,j'aime bien les acronymes! :mrgreen:

A quelle solution simple tu penses? L'éradication de l'humanité?


Non cela devrait se faire tout naturellement...

Pour ma part j’envisageais une méthode plus douce:ralentir la quantité des flux d'énergies qui traverse notre société,c'est là tout l’enjeu.
Comme le mentionne Ahmed,la destruction de la biosphère peut se faire de concert avec du renouvelable.
De plus il ne faut pas être candide,le renouvelable ne sert historiquement qu'a palier les défauts d'approvisionnement du fossile...en attendant la mise aux point de réacteurs à fusion thermonucléaire,les données converges.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 54827
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1640

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Christophe » 21/04/16, 12:49

Ahmed a écrit :Si l'énergie solaire venait à se substituer aux fossiles, cela ne changerait rien à l'essentiel: le recours aux fossiles n'est que circonstanciel. Il y aurait un changement dans les moyens, mais pas dans les fins.


Cela résoudrait tout de même le gros problème de l'humanité et de la biodiversité actuel: celui du réchauffement...mais aussi des inégalités dans une certaine mesure car le soleil est réparti de manière plus égalitaire sur Terre que la consommation des ressources fossiles!

Après, si je comprends bien où tu veux en venir, que l'homme en veuille "toujours" plus, je vois mal comment changer cela, c'est dans notre nature profonde (pour la plupart des gens...mais on a été conditionné pour aussi)...

Cela prendra des générations avant de changer.

Et franchement aujourd'hui, on est clairement sur la pente opposée: on est bien plus consumériste qu'il y a 20 ans...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - AMELIORONS NOS ECHANGES SUR LE FORUM - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 54827
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1640

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Christophe » 21/04/16, 12:58

sen-no-sen a écrit :Pour ma part j’envisageais une méthode plus douce:ralentir la quantité des flux d'énergies qui traverse notre société,c'est là tout l’enjeu.


Il faudrait en convaincre les économistes et politiques...

sen-no-sen a écrit :Comme le mentionne Ahmed,la destruction de la biosphère peut se faire de concert avec du renouvelable.


Euh...avec les EnR elle pourrait oui...mais avec les fossiles, elle va...Voilà la nuance...

sen-no-sen a écrit :De plus il ne faut pas être candide,le renouvelable ne sert historiquement qu'a palier les défauts d'approvisionnement du fossile...en attendant la mise aux point de réacteurs à fusion thermonucléaire,les données converges.


L'utilisation des EnR apporte aussi autre chose: le détachement économique du système! Bref l'autonomie...et la liberté énergétique...sans (ou avec moins de) facture régulière, sans taxe...Chose que les économistes ne voient, forcément, pas d'un très bon oeil...

Encore une fois: le soucis énergétique de l'humanité est dans le cœur des hommes...certains veulent conserver leur pouvoir de contrôle sur les autres. Cela a toujours été ainsi...sauf qu'avant ce n'était pas la planète qui était en jeu...Donc actuellement on prend la planète (et l'humanité) en otage par quelques millions d'individus, et le reste de l'humanité accepte cela...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - AMELIORONS NOS ECHANGES SUR LE FORUM - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6483
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 501

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar sen-no-sen » 21/04/16, 13:15

Christophe a écrit :
sen-no-sen a écrit :Comme le mentionne Ahmed,la destruction de la biosphère peut se faire de concert avec du renouvelable.


Euh...avec les EnR elle pourrait oui...mais avec les fossiles, elle va...Voilà la nuance...


Comme toi Christophe je rêve d'un monde alimenté par 100% de renouvelables...mais est ce bien objectif?
Manifestement non! Toutes les études converges vers un mix énergétiques pour le 21èmes siècles, avec le grand retour du charbon et du gaz,encore trop de pétrole ,un peu de nucléaire et semble t-il pas mal de renouvelables...
Les NBIC(nanotechnologie,biotechnologie,informatique,science cognitive) devrait favoriser l’avènement de la fusion et l’achèvement d'une nouvelle ère technologique dont il semble plus sage de repoussé aux maximum l'échéance. :|

L'utilisation des EnR apporte aussi autre chose: le détachement économique du système! Bref l'autonomie...et la liberté énergétique...sans (ou avec moins de) facture régulière, sans taxe...Chose que les économistes ne voient, forcément, pas d'un très bon oeil...


Les monopoles ont déjà la mainmise complète sur la production d'énergie via des renouvelables.
Des initiatives locale sont toutefois possibles...ce qui est encore vrai pour le fossile,a conditions de possédé des puits de pétrole/gaz ou des mines de charbon près de chez soi.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9449
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 989

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Ahmed » 21/04/16, 18:31

Christophe, tu écris:
c'est dans notre nature profonde (pour la plupart des gens...mais on a été conditionné pour aussi)...

La destruction des conditions de vie sur terre ne s'opère qu'en vertu (si l'on peut dire!) d'une religion de la valeur (religion sans spiritualité) suffisamment nouvelle pour qu'invoquer la "nature" n'ait aucun sens et suffisamment ancienne pour qu'aucun de nous ne connaisse autre chose.
Plus loin:
Euh...avec les EnR elle pourrait oui...mais avec les fossiles, elle va...Voilà la nuance...

C'est une nuance qu'il faudrait démontrer! Rien ne permet d'affirmer que d'autres sources d'énergie impliquerait, en soi, une orientation différente de celle suivie actuellement; au contraire, tout indique que ce n'est qu'une continuation du même (avec la cohabitation avec les énergies fossiles, comme le souligne Sen-no-sen).
Plus loin:
L'utilisation des EnR apporte aussi autre chose: le détachement économique du système! Bref l'autonomie...et la liberté énergétique...sans (ou avec moins de) facture régulière, sans taxe...Chose que les économistes ne voient, forcément, pas d'un très bon œil...

L'utilisation est non seulement compatible avec le système, mais tu sous-estimes sa capacité d'adaptation et celle à "poser des robinets" limitant l'accès ou la libre disposition. N'oublie pas que toutes les sources non renouvelables sont, elles aussi, gratuites (le pétrole, le charbon, l'uranium, etc... ne sont pas fabriqués par l'homme...).
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 18325
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8007

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Did67 » 21/04/16, 19:57

Historiquement, l'un des impôts les plus lourds et les plus impopulaires était la taxe sur le sel, la gabelle. C'est une ressource renouvelable (dans les quantités utilisées, par rappoort aux stocks de la mer ; sans parler des sels de mine, fossiles)... On appelle encore parfois les douaniers des gabelous de nos jours...

Le long de la Dordogne, à chaque promontoire s'installait un seigneur qui prélevait une taxe sur le passage des gabardes. Et parfois ces châteaux se succédaient à quelques kilomètres.

La taxation est à la croisée de deux choses : un pouvoir et le besoin des sujets. S'il n'y a pas de besoin, on ne se laisse pas taxer. On laisse l'objet. Avant le frigo, le sel permettait la conservation. S'il n'y a pas de pouvoir, personne ne taxe. On ne se laisse pas taxer par le voisin ! Faudrait en rajouter une, de condition : la distance. Le pouvoir ne peut pas facilement taxer l'air (sauf si demain, on achète l'air pur en bouteilles ?). Il ne peut taxer les légumes de mon jardin...

Pour les ENR, il y aura un besoin croissant (au fur et à mesure que les autres énergies s'épuisent ou deviennent plus difficiles à extraire). Le pouvoir est là. Les budgets difficiles à boucler.

CQFD.

Donc penser que les ENR vont "libérer" le marché de l'énergie, c'est ne rien comprendre à l'économie et ne pas connaître son histoire.

Je rejoins d'une autre façon, plus prosaïque, les réflexions d'ahmed.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Philippe Schutt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1575
Inscription : 25/12/05, 18:03
Localisation : alsace
x 18

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Philippe Schutt » 23/04/16, 09:20

Christophe a écrit :Cela résoudrait tout de même le gros problème de l'humanité et de la biodiversité actuel: celui du réchauffement...mais aussi des inégalités dans une certaine mesure car le soleil est réparti de manière plus égalitaire sur Terre que la consommation des ressources fossiles!
Une répartition au bénéfice des pays du sud, mais c'est déjà le cas pour le pétrole et la plupart des minerais. Avec la surévaluation du travail humain, les matières premières ne sont plus une telle richesse, sauf à les partager avec très peu de personnes comme dans les monarchies du golfe.

Christophe a écrit :Après, si je comprends bien où tu veux en venir, que l'homme en veuille "toujours" plus, je vois mal comment changer cela, c'est dans notre nature profonde (pour la plupart des gens...mais on a été conditionné pour aussi)...

Cela prendra des générations avant de changer.

Et franchement aujourd'hui, on est clairement sur la pente opposée: on est bien plus consumériste qu'il y a 20 ans...
J'approuve ce point de vue. Et je ne pense pas que l'on puisse changer cela.
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9449
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 989

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Ahmed » 23/04/16, 09:52

Philippe, tu écris:
J'approuve ce point de vue. Et je ne pense pas que l'on puisse changer cela (le consumérisme).

C'est bien le problème! Il serait nécessaire de changer, mais une idéologie résulte d'une situation historique particulière. Aujourd'hui, bien que la période fastueuse de la consommation soit révolue, les organes dirigeants exercent une forte pression pour valoriser la consommation.
Dans un contexte différent (qui ne manquera pas d'advenir) ce mode de fonctionnement, forcément temporaire, disparaîtra de lui-même* avec les circonstances qui l'on porté, mais ce sera très différent et beaucoup plus déstabilisant de ce que produirait un choix conscient.

*Donc, cela ne demandera pas "des générations".
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités