Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre...Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Le réchauffement et les changements climatiques: cause, conséquences, analyses...Débat sur le CO2 et autres gaz à effet de serre.
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4102
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 394

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar moinsdewatt » 14/07/19, 00:10

Dans les Vosges, l'agonie rougeoyante des sapins mourant de soif

AFP•13/07/2019

Des tâches rouges sur un tapis vert. De plus en plus de sapins des Vosges meurent sur pied, tués à vitesse accélérée par la sécheresse et la chaleur qui mettent en péril la forêt et obligent à réfléchir d'urgence à son avenir.

.........



Lire :
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... d12a5989f2
0 x

enerc
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 206
Inscription : 06/02/17, 15:25
x 46

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar enerc » 14/07/19, 17:41

Dans les Vosges, l'agonie rougeoyante des sapins mourant de soif

Je plussoie. J'ai perdu un vieux sapin dans le 77 et d'autres feuillus. Ils sont morts d'épuisement au printemps. Dans le voisinage, les haies sont décimée (pas que les thuya qui ont une maladie).

Et c'est encore bien mal parti pour cette année: après presque un mois sans pluie, une canicule, le vent d'est qui sèche tout, et les prévisions météo à un mois carrément sèche, ça va faire très mal...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15727
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6065

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Did67 » 14/07/19, 17:48

Chez moi, certains feuillus ont perdu des feuilles, tombées au sol, jaunes. J'ai vu quelques plaques l'autre jour, sur la route. Je suis resté concentré sur la conduite et n'ait pas retourné la tête pour savoir quelles espèces étaient concernées...

A ce stade, c'est un délestage.

Comme cela a été le cas pour mes cassis, qui "larguaient" une partie de leur fruits presque murs.

Fraisiers et framboisiers "remontants" (qui produisent en continue) ont avorté les fleurs... Malgré le "paillage" !!!
0 x
enerc
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 206
Inscription : 06/02/17, 15:25
x 46

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar enerc » 14/07/19, 19:47

Sur une surface d'environ 500 m2 tous les frênes de moins de 10 mètres de haut sont sec (une quinzaine). Ils ont démarré au printemps puis ont séché. Les plus grands ont survécu. J'imagine que c'est lié à la profondeur des racines.

Le jardinier souffre aussi: je me suis épuisé l'an dernier à sauver mes Kiwi. Il y avait des fruits, mais finalement ils n'ont pas grossi et j'ai presque rien récolté. Cette année, ils n'ont pas fleuri, les feuilles sont déjà flétries par le manque d'eau, et on est à peine mi-Juillet.
Je pense que je vais abandonner la partie et accepter que le Kiwi n'a plus sa place en IDF car devenu trop sec l'été. (je refuse de mettre 200 litres d'eau potable par jour - les Kiwi sont très grands).

Pareil pour les troènes: je viens d'arroser les jeunes plans de la haie, mais le reste crève de soif. Je suis sur d'avoir déja perdu plusieurs mètres de haie.
Je fait des boutures de pyracantha depuis quelques années: ça résiste bien au gel et c'est incroyanblement résistant à la sécheresse.

J'ai aussi perdu la plupart des framboisiers, cassis et groseilles à maquereaux. Les derniers sont à l'agonie cet été.
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7817
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 641

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Ahmed » 14/07/19, 20:44

Les frênes sont des feuillus exigeants qui aime un sol bien alimenté en eau, il est donc normal qu'ils souffrent... Certes les plus grands vont puiser l'eau plus profond, mais leurs besoins sont aussi plus considérables. C'est un avantage des arbres qui possèdent un système racinaire profond (c'est lié évidemment aussi au terrain).
Quant aux épicéas de plaine, depuis longtemps hors jeu, ils ont été rejoints par les épicéas de moyenne montagne, spécialement ceux des versants exposés au sud: les scolytes ont profité de l'aubaine en venant pondre en masse*, ce qui les a achevé (mais ce n'est pas la cause première de leur dépérissement, comme on le lit souvent, seulement la conséquence). Ce que je veux dire, c'est que l'aire géographique exploitable par les épicéas se réduit progressivement. Malheureusement, c'est aussi le cas pour la plupart des autres essences forestières. Ce qui complique les choses en matière d'adaptation (au contraire de certaines populations d'insectes ou d'animaux) c'est que le tropisme vers le nord d'espèces méridionales est difficilement envisageable, car si les étés sont plus chaud et sec, la persistance de gels hivernaux et surtout de gels printaniers exclus cette possibilité.

* Les scolytes sont capables de repérer les individus (épicéas) en stress hydrique et les premiers insectes installés émettent des signaux qui attirent leurs "collègues". Un arbre sain se défendrait d'une éventuelle ponte en noyant les œufs grâce à la résine, cependant lorsque survient une prolifération dans un peuplement dépérissant, des arbres relativement bien portant peuvent subir des attaques fatales...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

enerc
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 206
Inscription : 06/02/17, 15:25
x 46

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar enerc » 15/07/19, 19:07

Le Jura, en situation de catastrophe forestière
Le gouvernement jurassien tire la sonnette d’alarme. Le manque de pluie et les températures élevées provoquent la mort en masse des hêtres, qui sèchent sur pied. Le phénomène est aussi grave qu’inédit
....
Les dégâts sur la forêt sont plus importants que lors du passage de l’ouragan Lothar en 1999.
...

https://www.letemps.ch/suisse/jura-situ ... forestiere
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7817
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 641

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Ahmed » 15/07/19, 20:22

En situation de détresse hydrique aigüe, les arbres sont victimes d'embolie, c'est à dire d'une rupture de la veine liquide...
La plupart de nos essences sont menacées, avec toutefois un certain gradient d'intensité; l'espèce qui semble la plus à même de résister (ou de résister le plus longtemps) est le chêne sessile (reconnaissable à ses feuilles pédonculées et accessoirement à ses fruits en grappe et dépourvus de pédoncule). Bien sûr, des espèces méridionales offrent des performances encore plus grandes à la chaleur et à la sécheresse prolongée, mais il faut également, comme je crois l'avoir déjà mentionné, considérer que ces espèces présentent une sensibilité plus grande au froid hivernal et surtout aux gels tardifs.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15727
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6065

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Did67 » 15/07/19, 22:22

Ahmed a écrit : Ce qui complique les choses en matière d'adaptation (au contraire de certaines populations d'insectes ou d'animaux) c'est que le tropisme vers le nord d'espèces méridionales est difficilement envisageable, car si les étés sont plus chaud et sec, la persistance de gels hivernaux et surtout de gels printaniers exclus cette possibilité.



C'est exactement le contenu d'une discussion ce week-end à propos du potager : d'un coté, on est coincé par des gelées encore tardives et relativement sévères (début mai, quelques pieds de tomates ont été "rabattus" dans mon tunnel) et de l'autre la sécheresse.

Au Sahel, les choses étaient simples :

- saison des pluies et on cultivait mail, sorgho, niébés (haricots), arachides
- en contre-saison, fraicheur, sans gels, c'était les légumes...

Là, il te reste à miser tout et n'importe quoi : semer tôt et tard, des variétés précoces et tardives, résistantes au gel et à la chaleur... Pour l'instant, mon potager n'est pas bien brillant, mais j'espère encore me rattraper entre le 15 août et le 15 novembre pour tout ce qui n'est pas gravement gélif...L'an dernier, les plus belles carottes ont été une variété tardive semée tout fin août ou début septembre ; elles sont restées dehors cet hiver (qui n'a pas été sévère) ; les poireaux, semés en avril, étaient comme un crayon à la même époque et n'ont cessé de pousser à partir d'octobre (retour des pluies vers le 15 octobre !)...
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4102
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 394

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar moinsdewatt » 19/07/19, 00:17

Juin 2019, mois de juin le plus chaud sur Terre depuis 140 ans

18 juillet latribune

Le mois dernier a été le mois de juin le plus chaud enregistré en 140 années de relevés météorologiques dans le monde, selon le rapport mensuel mondial sur le climat rendu public jeudi par l'agence américaine NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration).

Neuf des dix mois de juin les plus chauds sur Terre ont été enregistrés depuis 2010. Celui de cette année a été le 43e mois de juin consécutif et le 414e mois consécutif avec des températures au-dessus de la moyenne du XXe siècle, au plan mondial.
D'autre part, écrit la NOAA dans son rapport, l'étendue de la banquise en Antarctique a atteint pour le deuxième mois de suite, en juin, un record à la baisse. La superficie moyenne de la banquise antarctique a été de 8,5% inférieure à la moyenne de 1981-2010.

Dans l'Arctique, l'étendue de la banquise a été en juin de 10,5% inférieure à la moyenne 1981-2010, soit près du record à la baisse.

La moyenne de la température de surface des mers du globe a été en juin supérieure à la moyenne mondiale de 16° Celsius, égalant le niveau record atteint en 2016.

Pour la NOAA, il est d'ores et déjà certain que 2019 comptera parmi les cinq plus chaudes années enregistrées dans le monde depuis l'établissement de relevés météorologiques.


https://www.latribune.fr/depeches/reute ... 0-ans.html
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4102
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 394

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar moinsdewatt » 20/07/19, 16:21

Le record absolu de température en France validé à 46°C

AFP•19/07/2019

Le record absolu de température en France s'est établi le 28 juin à 46°C à Vérargues dans l'Hérault et non à 45,9°C à Gallargues-le-Montueux dans le Gard, a indiqué vendredi Météo-France après l'analyse de nouvelles données.
"C'est officiel: on a atteint les 46°C en France en juin", a écrit l'organisme de prévisions sur son site internet.

Le 28 juin, lors d'un épisode de canicule exceptionnel par sa précocité et son intensité, le précédent record de 44,1°C enregistré dans le Gard en août 2003 avait été largement battu dans plusieurs localités du sud.

Le réseau de stations automatiques de Météo-France exploité en temps réel avait alors relevé un maximum de 45,9°C à Gallargues-le-Montueux.

Mais Météo-France collecte également les données du Réseau Climatologique d'Etat (RCE) et ses environ 800 postes manuels tenus par des observateurs bénévoles qui transmettent leurs observations avec quelques jours de délai, selon le communiqué.

Parmi ces observations, une température de 46°C a été relevée à Vérargues, à moins de 10 km de la station automatique de Gallargues-le-Montueux.

"Après contrôle et expertise par les climatologues de Météo-France, cette valeur a été validée", a assuré Météo-France.

La France se classe au 6e rang des pays européens ayant connu la température la plus élevée derrière la Grèce (48,0°C), le Portugal (47,4°C), l'Espagne (47,3°C), l'Italie (47,0°C) et la Bosnie-Herzégovine (46,2°C), selon Météo-France.

Ce nouveau record intervient alors que la France se prépare pour la semaine prochaine à un nouvel épisode de canicule, avec des températures qui pourront aller jusqu'à 40°C.


https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 0bd5e06651
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité