Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre...Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Le réchauffement et les changements climatiques: cause, conséquences, analyses...Débat sur le CO2 et autres gaz à effet de serre.
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8321
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 109
Contact :

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Remundo » 15/09/18, 18:29

il ne nous reste rien, en toute rigueur, il est déjà bien trop tard. :idea:

tenez, je subodore même que les émissions de CO2 annuelles vont se maintenir ou même croître sur les 2 ans à venir.
0 x
ImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48068
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 551
Contact :

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Christophe » 15/09/18, 20:41

330 km/h pour le super typhon mangkhut...mais je vais bien tout va bien...

Le super typhon Mangkhut est 3 fois plus puissant que l'ouragan Florence

https://www.rtbf.be/info/societe/detail ... d=10019798

Mangkhut: super typhon de catégorie 5/5

Il est présenté comme le cyclone tropical le plus puissant de l'année. Et pour cause, dans les zones les plus touchées des Philippines, les vents générés par le typhon Mangkhut ont atteint une vitesse allant jusqu'à 330 km/h. Et cela quelques heures après que l'ouragan Florence ait frappé les côtes-est des USA à 110 km/h. Avec un diamètre de 1.400 km, Mangkhut a concerné, sur sa trajectoire directe, pas moins de 5 millions de personnes, principalement en région rurale et agricole. Ce sont donc des habitations de fortune qui ont été soufflées, notamment dans le nord des Philippines, où Luçon, la plus grande île de l'archipel, a été privée de courant. À l'heure actuelle, les autorités ont enregistrés le décès de 4 personnes aux Philippines et à Taïwan, victimes de l'écoulement de pans de colline et des importantes vagues qui ont déferlés dans les zones habitées. Des flots impressionnant dévalent les rues et plusieurs maisons sont inondées.
1 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48068
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 551
Contact :

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Christophe » 26/09/18, 18:26

https://www.letemps.ch/sciences/avons-p ... climatique

Comment nous avons perdu le combat contre le changement climatique

Le «New York Times» vient de publier une très longue enquête pour rendre compte des atermoiements côté américain qui ont empêché l’émergence de mesures fortes pour réduire les émissions de carbone quand il en était encore temps, entre 1979 et 1989. Un récit captivant salué dans la communauté scientifique, une page de notre histoire universelle dont voici les grandes lignes

(...)
1 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48068
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 551
Contact :

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Christophe » 03/10/18, 09:28

https://www.levif.be/actualite/europe/l ... 34711.html
Les incendies en Europe s'aggraveront même si les objectifs climatiques sont tenus
Le Vif

Atteindre les objectifs les plus optimistes de l'accord de Paris sur le climat n'empêchera pas les zones dévastées chaque année par les incendies dans le sud de l'Europe de s'accroître d'au moins 40% d'ici à 2100, ont averti mardi des chercheurs.

Après deux années marquées par des feux de forêt parfois mortels en Grèce, au Portugal, en Espagne, dans le sud de la France ou en Italie, des scientifiques de l'université de Barcelone indiquent que davantage de surfaces boisées pourraient être ravagées par les flammes à l'avenir dans ces zones, d'autant plus si les objectifs fixés par l'accord de Paris de 2015 ne sont pas respectés.

Avec cet accord, la communauté internationale s'est engagée à agir pour limiter le réchauffement de la température moyenne de la Terre sous la limite de +2°C par rapport au niveau d'avant la Révolution industrielle, et si possible 1,5°C.

Dans la première étude du genre, les chercheurs ont regardé dans quelle mesure les incendies s'aggraveraient dans ces quatre pays méditerranéens à +1,5°C, +2°C ou +3°C d'ici à la fin du siècle, à l'aide de systèmes de modélisation par ordinateur.

"C'est pertinent car il y a beaucoup d'incendies dans cette zone, par exemple en Grèce cette année ou l'été précédent au Portugal", rappelle Marco Turco, qui a dirigé l'étude.

La superficie touchée par les incendies dans le sud de l'Europe pourrait s'accroître de 40 à 54% si la hausse de la température moyenne est limitée à 1,5°C. En cas de hausse de 2°C, les surfaces détruites par le feu augmenteraient de 62 à 87% et jusqu'à 187% si le thermomètre grimpe de 3°C.

Actuellement, le sud de l'Europe perd environ 4.500 km2 par an à cause des feux de forêt.

En juillet, près de 100 personnes sont mortes dans l'incendie qui a ravagé la station balnéaire de Mati, dans la grande banlieue d'Athènes. En juin 2017, 64 personnes étaient décédées dans le feu qui s'est déclaré sur la commune de Pedrogao Grande, à 190 km au nord de Lisbonne.
1 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3491
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 215
Contact :

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar izentrop » 03/10/18, 11:00

En plus, les pare-feux fonctionnent rarement en conditions arides et venteuses.
0 x
Cum hoc ergo propter hoc ... Autrement dit : Corrélation n'est pas causalité.

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48068
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 551
Contact :

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Christophe » 12/11/18, 12:24

0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48068
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 551
Contact :

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Christophe » 12/11/18, 12:27

Pour l’allusion à Chirac c'est là: https://fr.wikipedia.org/wiki/Notre_mai ... s_ailleurs
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48068
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 551
Contact :

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Christophe » 12/11/18, 18:32

On y croit, on y croit! Mais mince alors, tout ce qui est évoqué dans cet article est défendu sur econologie depuis 15 ans! :cheesy:

La victoire pour le climat est encore possible

LE CERCLE/POINT DE VUE - Limiter les températures mondiales à 1,5 degré est le seul moyen de parvenir à la justice sociale tout en protégeant notre environnement. Et contrairement aux idées reçues, ce n'est pas un objectif impossible.
Selon le dernier rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), principale autorité scientifique mondiale en matière de changement climatique, il est encore possible d'empêcher les températures planétaires d'augmenter de plus de 1,5 °C au-dessus des niveaux préindustriels. La position du GIEC représente une avancée en direction de cette forme de « réalisme radical » que nombre d'acteurs de la société civile préconisent depuis longtemps.

Pour lutter contre le réchauffement climatique, le GIEC ne se fonde pas sur des propositions de géo-ingénierie - de type séquestration d'immenses quantités de dioxyde de carbone atmosphérique dans les profondeurs des océans, ou « écran solaire » par pulvérisation d'aérosols dans l'atmosphère. Il se concentre davantage sur la manière dont nous pourrions en premier lieu éviter de dépasser le seuil de 1,5 °C. D'après le groupe, il nous faut immédiatement décarboniser l'économie mondiale, afin de réduire d'environ 45 % les émissions de CO2 d'ici 2030, et de ramener à zéro le volume net d'émissions d'ici 2050.

L'accomplissement de ces objectifs exigera non seulement une transformation de l'activité économique, mais également que nous appréhendions de front les dynamiques de pouvoir destructrices et les inégalités sociales. Une nouvelle anthologie publiée par la Heinrich Böll Foundation, intitulée « Radical Realism for Climate Justice », énonce les stratégies développées par les mouvements sociaux internationaux et la société civile pour produire ce changement.

Faire de l'énergie un bien public

Il nous faut d'urgence opérer une réduction politiquement gérée de la production de combustibles fossiles. Ceci implique de lever le pied dans l'exploration et la production pétrolière, gazière et de charbon. Comme l'explique l'organisation Oil Change International, il n'est pas question de mener une action brutale ou précipitée consistant à « stopper soudainement et radicalement la production de combustibles fossiles, en délaissant les actifs, en impactant les économies, ainsi qu'en oubliant les travailleurs et communautés qui dépendent du secteur énergétique ».

Dans la construction du secteur des énergies renouvelables, nous devons éviter de reproduire les systèmes qui ont conduit aux inégalités et créé des dynamiques de pouvoir destructrices dans le secteur des combustibles fossiles et autres industries. Il s'agit de remplacer l'approche de marché axée sur l'investisseur, qui caractérise la production énergétique, par une approche consistant à considérer l'énergie comme un bien public, tout en opérant une transition vers une propriété et une gestion sociale des réserves énergétiques.

Fondée sur la souveraineté énergétique et l'autodétermination, cette approche produirait une décarbonisation plus rapide, notamment en affaiblissant la puissance de résistance au changement qui caractérise les intérêts particuliers. Cette démarche faciliterait également la restructuration des systèmes énergétiques au service des besoins sociaux et écologiques.

Objectif zéro déchet

Une autre transformation à l'échelle du système, qui permettrait une importante réduction des émissions, consisterait à créer une économie circulaire zéro déchet, dans laquelle tout ce que nous produisons et consommons retournerait à la nature, ou serait recyclé et réutilisé.

Prenons l'exemple de la production textile, qui a généré en 2015 des émissions de gaz à effet de serre équivalant au total à 1,2 milliard de tonnes de CO2. Ces émissions massives - supérieures au total cumulé des vols internationaux et transports maritimes - témoignent d'une culture de la « mode jetable » qui produit des vêtements à un coût minimal, et qui attend de voir se renouveler constamment la garde-robe des consommateurs. Si nous remplacions nos vêtements deux fois moins souvent, le volume total de gaz à effet de serre émis par ce secteur chuterait de 44 %.

Dans le textile, une économie circulaire zéro déchet n'impliquerait pas seulement de porter plus longtemps les vêtements produits, mais également d'améliorer le recyclage et la transformation des matières, pour éviter les processus d'élimination créateurs d'émissions, tels que l'incinération. Les avancées les plus significatives résulteraient de l'introduction de processus de production moins créateurs de gaspillage.

Opter pour l'agroécologie

Des mesures importantes doivent également être prises dans l'utilisation des terres (agriculture et changements de zonage inclus). Comme le fait valoir le mouvement international paysan La Via Campesina, les émissions issues du système alimentaire industriel représentent 44 à 57 % du total planétaire.

Un système de production agroécologique paysan, fondé sur la souveraineté alimentaire, les exploitations agricoles à petite échelle et l'agriculture écologique permettrait selon La Via Campesina de diviser par deux en quelques décennies les émissions de carbone issues de l'agriculture. Le fonctionnement de cette approche est démontré : les petites exploitations agricoles, les paysans, pêcheurs, communautés locales, travailleurs ruraux, femmes et jeunes nourrissent d'ores et déjà 70 % de la population mondiale, en exploitant seulement 25 % des ressources agricoles de la planète.

Replanter les forêts

Intervient par ailleurs la nécessité de restaurer les écosystèmes naturels qui ont été détruits. Les forêts et tourbières, en particulier, peuvent stocker plusieurs centaines de gigatonnes de CO2 issu de l'atmosphère. Leur restauration permettrait de protéger non seulement la biodiversité, mais également les populations locales, y compris les communautés autochtones dont les droits fonciers sont systématiquement violés. Plus encore, le maintien et l'expansion des terres gérées par les populations autochtones et communautés locales pourraient permettre de préserver des stocks de carbone équivalant à plus de 1.000 gigatonnes de CO2.

Selon un rapport de la Climate, Land, Ambition & Rights Alliance, des approches basées sur les écosystèmes dans le domaine des terres, et des transformations agroécologiques dans la production alimentaire et les systèmes de consommation - notamment une propriété plus locale - pourraient permettre d'éviter annuellement 13 gigatonnes d'équivalent de CO2 en émissions, et chaque année jusqu'en 2050 presque 10 gigatonnes d'équivalent de CO2 en carbone stocké. Ceci représenterait au total 448 gigatonnes de CO2 non émis d'ici 2100 - soit environ dix fois le volume mondial actuel des émissions.

Un nouveau système socio-économique

Limiter à 1,5 °C l'augmentation des températures mondiales au-dessus des niveaux préindustriels est notre seul espoir de contenir les effets d'une crise climatique née sur des injustices historiques et des inégalités profondes. Le seul moyen d'y parvenir consistera à opérer une transition vers un nouveau système socio-économique. Cela signifie abandonner l'étroite obsession pour la croissance du PIB pour privilégier désormais une approche des biens communs, réellement au service d'une existence meilleure pour les populations.

Exiger une telle transformation n'a rien de « naïf » ou de « politiquement irréalisable ». C'est une démarche radicalement réaliste. C'est tout simplement le seul moyen d'atteindre la justice sociale tout en protégeant l'environnement contre un changement climatique dévastateur.

Barbara Unmüssig est présidente de la fondation Heinrich Böll.

Cet article est publié en collaboration avec Project Syndicate.


https://www.lesechos.fr/idees-debats/ce ... 220983.php
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48068
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 551
Contact :

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Christophe » 23/11/18, 09:04



Cessons de tourner autour du pot climatique!

Il faut de toute urgence radicaliser le combat pour le climat. À partir d'un réchauffement de 2°C, la Terre pourrait basculer dans un régime de " planète étuve ". Un cataclysme inimaginable, avec une hausse des océans de 12 mètres au moins et une biodiversité effondrée. Si l'humanité survivait ce serait au prix de l'élimination des plus pauvres dans les pays pauvres, qui sont les moins responsables du changement climatique !

Le réchauffement est beaucoup plus menaçant et rapide qu'on ne le pensait. La température a augmenté de 1.1°C par rapport au 18e siècle et les conséquences sont là : sécheresses, cyclones ultra-violents, inondations, fonte des glaces... Aucun doute n'est permis : la catastrophe est en marche. Il faut tout mettre en oeuvre pour maintenir le réchauffement au-dessous de 1,5°C, comme décidé à la COP21.

Ce n'est pas ce qui est en train de se passer, loin de là. Les multinationales, la finance et les gouvernements à leur service ne l'entendent pas de cette oreille : "Tout mettre en oeuvre" mettrait en danger la croissance et les profits. Pour le moment, aucun des pays européen n'a même respecté ses engagements de la COP21.

Deux camps politiques se dessinent.

(...)
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48068
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 551
Contact :

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Christophe » 23/11/18, 09:45

Et le monde se contente d'une piqure de rappel avec un article insipide à l'occasion de la COP24 (déjà 24?? je suis resté sur la 21 lol)



La presse Belge est décidément plus libre et courageuse d'analyses!!
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 503 invités