Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre...Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Le réchauffement et les changements climatiques: cause, conséquences, analyses...Débat sur le CO2 et autres gaz à effet de serre.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 47079
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 415
Contact :

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Christophe » 19/01/18, 01:41

17 des 18 années les plus chaudes appartiennent au XXIieme siècle!! Belle formule...

http://www.lemonde.fr/climat/article/20 ... 52612.html
1 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8220
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 92
Contact :

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Remundo » 19/01/18, 09:15

c'est pas mal, parce que le XXI ème siècle, jusqu'à maintenant, c'est 18 années révolues...

17/18, joli tir groupé, peu rassurant bien sûr. Il serait par ailleurs intéressant de savoir la 18ème année la plus chaude. Peut-être dans les années 1990 ?
0 x
ImageImageImage
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3492
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 296

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar moinsdewatt » 13/03/18, 19:52

VIDEO. Réchauffement climatique : "Nous sommes les gagnants", tente de se rassurer le maire de la ville norvégienne la plus au Nord de la planète
En raison du réchauffement climatique, les habitants de Longyearbyen en Norvège, la ville la plus au Nord de la planète, connaissent cette année encore un hiver doux. Certains habitants y voient une opportunité.

le 13/03/2018

Un paysage polaire, des bottes qui s'enfoncent dans la neige. Et pourtant, à Longyearbyen, il fait chaud pour la saison, en cette fin de mois de février. Au-dessus de 0°C, au lieu de −13°C, la température moyenne enregistrée. Cette ville de l’archipel norvégien du Svalbard, Et pourtant, la ville la plus proche du pôle Nord, à 1 000 kilomètres de là, est un exemple du réchauffement climatique. Le thermomètre affiche des température supérieures à la normale de plusieurs dizaines de degrés. Depuis 2002 l’Arctique se réchauffe deux fois plus vite que le reste de la planète. Cela fait des inquiets, mais aussi quelques heureux.

Kim Holmén, le directeur international de l’Institut polaire norvégien, observe ce réchauffement tous les jours. "Voilà le fjord, montre-t-il. Il y a de l’eau partout, maintenant. Il y a huit ans, il était gelé ! Vous voyez la montagne, là ? Tout autour, c’était couvert de glace. On voit les glaciers fondre de 20, 30, 40 centimètres par an… On voit aussi des changements chez les poissons. Et l’ours polaire : comme la glace diminue, son habitat aussi... nous n'en voyons plus !"
..............


https://www.francetvinfo.fr/meteo/clima ... 44968.html
1 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3492
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 296

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar moinsdewatt » 04/04/18, 22:55

Des plantes inédites fleurissent sur les cimes à cause du réchauffement climatique .
Selon une étude basée sur 145 ans de relevés botaniques, le nombre d'espèces s'est enrichi sur 87% des sites.


franceinfo avec AFP le 04/04/2018

La "grande accélération" touche désormais les cimes. Sous l'effet du réchauffement climatique, les sommets des montagnes européennes accueillent des plantes inédites, indique une étude parue mercredi 4 avril dans Nature (article en anglais).

Les plantes remontent de plus en plus rapidement des niveaux inférieurs, avec des sommets cinq fois plus "colonisés" de nouvelles variétés de plantes ces dix dernières années qu'au cours de la décennie 1957-1966, montre cette étude de 302 sites, des Alpes, des Pyrénées, des Carpates, du Svalbard (Norvège), d'Ecosse ou de Scandinavie.

La "grande accélération", biologique, météorologique ou chimique, observée depuis les années 1950 par la communauté scientifique sous l'effet des activités humaines, est ainsi "aujourd'hui perceptible dans les sites les plus reculés de la planète : les sommets de montagne", souligne le CNRS français dans un communiqué.

Le réchauffement touche particulièrement les montagnes

Selon cette étude, basée sur 145 ans de relevés botaniques, le nombre d'espèces s'est enrichi sur 87% des sites. Au cours de la période 1957-66, un sommet a accueilli en moyenne 1,1 espèce nouvelle ; en 2007-2016, ce fut 5,4. Cette migration concerne même des plantes réputées pour se déplacer lentement.

Cette tendance concorde avec l'augmentation des températures, explique l'équipe de 53 chercheurs, issus de onze pays, qui rappelle que les montagnes subissent un réchauffement particulièrement rapide. L'étude écarte en revanche le rôle d'autres facteurs comme les retombées azotées des polluants, les changements de précipitations ou la fréquentation humaine, très différents d'une région à l'autre.


https://www.francetvinfo.fr/monde/envir ... 89750.html
1 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3492
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 296

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar moinsdewatt » 07/05/18, 13:22

Le mois d'avril le plus chaud des mesures en Europe

Le mois d'avril a été très chaud par rapport à la normale en France avec un excédent atteignant +2,7°C par rapport à la normale 1981 / 2010, une valeur néanmoins moindre que celles d'avril 2007 ou 2011 (voir le bilan cartographié

Image

La chaleur s'est maintenue plus durablement vers l'Europe Centrale. L'Allemagne n'avait jamais observé un mois d'avril aussi chaud sur la période couverte par l'indicateur (soit depuis 1881) avec un excédent national de +4,9°C par rapport à la normale 1961 / 1990 (>>). Des records ont également été battus en Pologne, en Slovénie, en Croatie, au Monténégro ou en Serbie (>>).

D'une manière générale, c'est donc la majeure partie du continent Européen qui a subi des valeurs remarquablement élevées. Et avec une anomalie de +2.4°C selon le programme Européen Copernicus, ce mois d'avril 2018 est devenu le plus chaud jamais observé en Europe depuis le début des observations, battant les records de 2000 et 2011 (+1.7°C) !

..................


http://www.meteo-paris.com/actualites-m ... -2018.html
1 x

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 47079
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 415
Contact :

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Christophe » 03/06/18, 12:48

moinsdewatt a écrit :
Le mois d'avril le plus chaud des mesures en Europe

Le mois d'avril a été très chaud par rapport à la normale en France avec un excédent atteignant +2,7°C par rapport à la normale 1981 / 2010, une valeur néanmoins moindre que celles d'avril 2007 ou 2011 (voir le bilan cartographié

(...)

http://www.meteo-paris.com/actualites-m ... -2018.html


Mai n'a certainement pas été mieux...pour preuve les violents orages de ces derniers jours.

Certaines cellules balayaient des région entières, et je ne parle pas de l'Alsace...

En Belgique, la semaine dernière une cellule orageuse...était plus large que le pays! (du Nord au Sud)...
Résultat:



Vive la Belgique :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Sans rire, il faut bien que la nature dissipe l'excédent d’énergie du changement climatique...et dire que ce n'est que le début des "hostilités"...

Bien sur les orages violents c'est pas nouveau, comme cette cellule impressionnante, en Belgique aussi:
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 47079
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 415
Contact :

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Christophe » 04/06/18, 21:17

Quelques autres chiffres sur les orages de Mai: https://www.lexpress.fr/actualite/socie ... 14115.html

Le record de foudre a été...foudroyé si j'ose dire!

Un mois de mai record

Le nombre d'impacts de foudre enregistré au mois de mai "est plutôt proche" de ceux enregistrés en été, "et encore, sur un été très actif", estime Steven Testelin. Rien que sur le mois de mai, près de 180.000 impacts ont été recensés sur tout le territoire, établissant un nouveau record depuis le début de l'enregistrement de cette statistique en 2000. Le précédent record date de 2009. Cette année-là, 85.000 impacts de foudre avaient touché le sol français.

0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3492
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 296

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar moinsdewatt » 13/06/18, 21:56

L'Antarctique fond à un rythme accéléré et renforce la hausse du niveau des océans

13 juin 2018

L'Antarctique a perdu 3.000 milliards de tonnes de glace depuis 1992, assez pour faire monter le niveau global des océans de presque 8 millimètres et cette tendance s'est accélérée de façon spectaculaire au cours des cinq dernières années, selon une étude parue mercredi.

Avant 2012, le continent blanc situé au pôle Sud perdait environ 76 milliards de tonnes de glace annuellement, ont calculé les 84 scientifiques qui ont participé à cette étude de référence parue dans Nature.

Depuis cette date, ce chiffre a bondi à 219 milliards de tonnes par an. Autrement dit, depuis cinq ans, les glaces fondent à un rythme presque trois fois plus élevé qu'avant.

Cette découverte devrait dissiper les doutes sur le fait que l'Antarctique fond rapidement et représente une menace pour des centaines de millions des personnes vivant dans des zones basses côtières, soulignent les auteurs de l'étude.

"Nous avons maintenant une image sans équivoque de ce qui se passe en Antarctique", souligne Eric Rignot, principal coauteur de l'étude et chercheur au Jet Propulsion Laboratory de la Nasa. "Nous considérons ces résultats comme une sonnette d'alarme supplémentaire pour agir, afin de ralentir le réchauffement de notre planète", insiste le scientifique français, qui étudie les glaciers et les pôles depuis 20 ans.

Recouverte à plus de 98% par des glaces permanentes - l'inlandsis - l'île continent entourée par l'océan Austral représente à elle seule 90% des glaces terrestres et recèle la plus grande réserve d'eau douce de la planète. Si toute cette masse de glace fondait, cela ferait grimper le niveau des océans de presque 60 mètres.

Jusqu'à présent, les scientifiques peinaient à déterminer si l'Antarctique avait gagné en masse grâce aux chutes de neige ou en avait perdu à cause de la fonte des glaces ou la séparation d'icebergs.

Mais plus de deux décennies d'observations satellites ont permis d'avoir une vue plus complète.

- "Signal d'alarme" -

Plus de 90% des glaces se trouvent dans l'Antarctique Est, qui est resté relativement stable malgré le réchauffement climatique.

L'Antarctique Ouest, en revanche, y est beaucoup plus sensible, en particulier la péninsule antarctique où plus de 6.500 kilomètres carrés de glace sont déjà tombés dans la mer.

Au cours des 25 dernières années, période couverte par l'étude, presque toute la masse de glace perdue l'a été en Antarctique Ouest.

"Alors qu'il existe encore une incertitude considérable concernant l'évolution de la masse de l'Antarctique Est, il est de plus en plus clair que la perte de glace en Antarctique Ouest s'est accélérée", relève Kate Hendry, une scientifique de l'université de Bristol qui n'a pas participé à l'étude.

Si la tendance se poursuit, l'Antarctique pourrait devenir la principale cause de la hausse du niveau des océans, devant la dilatation thermique - l'eau prend plus de place quand elle se réchauffe -, et la fonte de la banquise au Groenland et des glaciers à travers le monde.

"Les données montrent que la situation s'aggrave considérablement chaque année", souligne Isabella Velicogna, professeure à l'université de Californie à Irvine et une des co-auteurs de l'étude, dont les résultats ont été salués par plusieurs scientifiques.

"La force de cette recherche est d'avoir rassemblé des résultats et méthodologies de différentes équipes à travers le monde", souligne Twila Moon, scientifique du National Snow and Ice Data Center (NSIDC) dans le Colorado.

Aux décideurs politiques d'agir maintenant en conséquence.

"L'avenir de l'Antarctique est lié à celui du reste de la planète et de la société humaine. Des mesures doivent être prises maintenant pour ralentir le rythme des changements environnementaux, augmenter la résilience de l'Antarctique et réduire le risque (...) de changements irréversibles", plaide l'océanographe australien Steve Rintoul, auteur d'une autre étude sur l'Antarctique parue mercredi dans Nature.

"Cela devrait constituer un énorme signal d'alarme", insiste Martin Siegert, professeur à l'Imperial College London, qui n'a pas participé à l'étude.

https://actu.orange.fr/monde/l-antarcti ... bd42d.html
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6630
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 435

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar Ahmed » 13/06/18, 22:19

Aux décideurs politiques d'agir maintenant en conséquence.
:lol:
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3492
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 296

Re: Les derniers chiffres du réchauffement climatique

Message non lupar moinsdewatt » 07/07/18, 13:22

La Terre en surchauffe : de nombreux records de chaleur ont été battus dans le monde cette semaine

par Brice Louvet Scieencepost 6 juillet 2018,

Irlande, Écosse ou Canada en passant par le Moyen-Orient… de nombreux endroits dans l’hémisphère Nord ont vu le thermomètre grimper au cours de la dernière semaine, conduisant à des températures étouffantes.

S’il fait déjà très chaud en France cette semaine, d’autres ailleurs dans le monde souffrent encore plus ! La chaleur serait à l’origine d’au moins trente trois décès dans le sud du Québec, principalement à Montréal et dans les environs à cause des températures record. En Sibérie septentrionale, le long de la côte de l’océan Arctique, les analyses ont montré des températures atteignant 22°C au-dessus de la normale le 5 juillet dernier.

Quelques records notables en Amérique du Nord :
– Denver a égalé son record historique de haute température de 40,5°C le 28 juin.

– Montréal a enregistré sa température la plus élevée jamais enregistrée depuis 147 ans, soit 36,6°C le 2 juillet.

En Europe :
– Greycrook, en Écosse, a provisoirement établi sa température la plus chaude jamais enregistrée : 33,2°C le 28 juin, dépassant le précédent record de 32,9°C établi en août 2003 dans ce même village. En outre, Glasgow a connu sa journée la plus chaude avec 31,9°C.

– En Irlande, le 28 juin, il faisait 32°C à Shannon, ce qui constitue un autre record.

– En Irlande du Nord, il faisait 29,5°C à Belfast (un record également).


En Eurasie :
– Tbilissi, en Géorgie : Le 4 juillet, il faisait 40,5°C dans la Capitale, son plus gros record de tous les temps.

– Erevan, en Arménie : Le 2 juillet, il faisait 42°C, un record pour cette capitale.

Au moyen-Orient :
– Quriyat, à Oman, affichait le 28 juin dernier la plus chaude du monde : 42,6°C.

Ces différents enregistrements s’ajoutent à une liste croissante de jalons thermiques établis au cours des quinze derniers mois :
....................


https://sciencepost.fr/2018/07/la-terre ... e-semaine/
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités