Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre...La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Le réchauffement et les changements climatiques: cause, conséquences, analyses...Débat sur le CO2 et autres gaz à effet de serre.
Avatar de l’utilisateur
écologie réaliste
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 21
Inscription : 21/06/19, 17:48
x 10

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar écologie réaliste » 07/10/19, 09:17

Ahmed a écrit :écolo, tu écris:
Les usagers interviennent directement par leurs votes.
Or, de quoi rêvent-ils, que réclament-ils à leurs gouvernements ? Ils réclament de la croissance, encore de la croissance, bref, de consommer encore plus !

Je ne pense pas que l'on puisse sérieusement avancer qu'il y aurait des candidats à l'élection qui représenteraient des options soucieuses de limiter l'intensité des échanges marchands: le fonctionnement de l’État en dépendant directement!

Nous sommes d'accord.

Sans publicité, pas de société de consommation

Nous ne sommes pas d'accord.
L'appétit de consommation a toujours existé. Manquaient seulement les moyens de le satisfaire. Mais quand ces moyens existaient on a toujours consommé jusqu'à la limite des moyens. Les riches Romains, les satrapes, les maharajahs, les cours royales et princières, etc. Pas de pub et quand même des consommations extravagantes.
Un exemple écologique puisque ce fil est consacré à l'écologie.

« Les aristocrates, les membres du haut clergé, les princes, les rois ou les riches marchands achètent de l'écureuil [le vair], de l'hermine, du renard, de la belette blanche, de la loutre, du castor, et font venir des forêt plus froides de l'Europe centrale des zibelines. Pour une houppelande, il faut jusqu'à 2 250 peaux d'écureuil ou 500 peaux de zibeline. Quand les princes ou les rois habillent leur "maison" [leurs familiers], ils peuvent acheter, à l'instar du roi de France, sur six mois en 1322... un million de peaux fines. » (Le Moyen Äge - Madeleine Michaud – Eyrolles)

A ces époques, seuls les puissants avaient les moyens de consommer. Maintenant, même les petits ont un petit pouvoir de consommer, et ils le font jusqu'au dernier sous (économiser, ce n'est que différer une dépense, mais la dépense sera faite tôt ou tard)

Les économies n'existent pas - http://ecologie-illusion.fr/les-illusio ... nergie.htm

Pas besoin de pub pour induire un besoin de consommation, ce besoin existe "naturellement" (il est dans la nature humaine... je sais je suis paresseux). La publicité sert essentiellement à amener à choisir tel producteur plutôt qu'un autre.
Bon il y a des exceptions, les moines ermites du désert, ces bienheureux qui vivent du vent du sable et de la rosée du matin. Mais ils sont rares aujourd'hui, c'est une espèce en voie de disparition, on n’en rencontre presque plus dans le désert, alors même que le désert gagne... du fait de la surconsommation et du réchauffement climatique.

Ahmed a écrit :
...d'autant plus que les gouvernements sont le reflet de ceux qui les élisent.

Au niveau sociologique, c'est loin d'être le cas!

Evidemment. J'essaye de ne pas m'éparpiller, de m'en tenir au sujet, réchauffement climatique, consommation, etc. Et je dis que les gouvernements sont le reflet de ceux qui les élisent sur l'aspect consommation ; les électeurs veulent de la croissance, et élisent les mieux disants "je vous promets plus de pouvoir d'achat".
Les candidats qui promettent de travailler moins, mais de gagner moins et d’avoir des voitures plus petites... ne sont pas élus.
D'autant plus que personne ne sait comment sortir de nos sociétés hyper-imbriquées, dépendantes d'une multitude de liens et de services, et de concurrences.

un intense conditionnement à fait de l'homme "moderne" ce qu'il est (Cf Edward Bernays).

Quel "intense conditionnement" avait induit les dépenses extravagantes de riches Romains, des maharadjahs ?
1 x

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7688
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 134

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar janic » 07/10/19, 09:29

Quel "intense conditionnement" avait induit les dépenses extravagantes de riches Romains, des maharadjahs ?
a quelques exceptions près, ces riches ne l'ont pas toujours été et ils viennent nécessairement de populations pauvres au départ et ne s'enrichissent ensuite que par leur travail et leur exploitation d'autrui. Or passer de la pauvreté à la richesse libère l'individu de la jalousie qu'il éprouvait pour les mieux nantis que lui et donc il extravague en étalant aux yeux de tous sa réussite. C'est donc une sorte de publicité qui ne donne pas son nom en incitant d'autres à faire comme lui, comme eux, les nouveaux riches. Et nous sommes devenus effectivement ces nantis de bas de gamme.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7815
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 641

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar Ahmed » 07/10/19, 12:35

éco, tu écris:
Les candidats qui promettent de travailler moins, mais de gagner moins et d’avoir des voitures plus petites... ne sont pas élus.

Ils ne sont pas élus car ils n'existent pas, mais probablement, dans le cas contraire, ne le seraient-ils pas pour les raisons que tu mentionnes: "D'autant plus que personne ne sait comment sortir de nos sociétés hyper-imbriquées, dépendantes d'une multitude de liens et de services, et de concurrences."
Sur la publicité, il ne faut pas considérer uniquement ses aspects particuliers, mais l'idéologie produite par l'ensemble de sa communication à laquelle il ne faut pas oublier d'inclure les messages distillés dans les médias de masse (films, en particulier). On ne peut assimiler la consommation de masse à une généralisation de la consommation liée à des pratiques de domination sociale, ce serait une erreur de perspective historique. Sans publicité, la course consumériste n'aurait tout simplement pas eu lieu, c'est à dire que l'extension du domaine de la marchandise eu été bien trop lent eu égard aux capacités productrices et aux masses de capitaux en attente de s'investir.
Nous sommes d'ailleurs actuellement dans une phase de saturation consumériste et, effectivement, la pub est "à la peine", ce qui, peut-être t'induit en erreur? Les campagnes du type "Greta thunberg" doivent être considérées comme une nouvelle forme* de publicité pour des produits susceptibles de relancer la dynamique consummériste du fait des investissement colossaux que cette orientation suppose (et de l'obsolescence ou du doublon qu'elle implique, d'avec les équipements antérieurs).

* Ou plus exactement, une forme plus efficace de publicité à ce stade de nos sociétés.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
grelinette
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1680
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 119

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar grelinette » 07/10/19, 15:11

La planête brûle et nous continuons, nous, en France, à brûler la cervelle des animaux en voie d'extinction !

Ce matin, sur France-Inter, à l'occasion de la prochaine sortie du film Donne-moi des ailes (qui raconte l''histoire d'un tentative de modifier le trajet de migration des oies pour leur éviter les lieux où elles sont massacrées), Allain Bougrain Dubourg (Président de la Ligue Protectrice des Oiseaux) était invité.
A la demande (insistante) de Naguy, Allain Bougrain Dubourg expliquait que nous vivions en ce moment l'agonie d'une partie du monde animal (421 millions d'oiseaux ont disparu en 30 ans en Europe).
(Podcast : https://www.franceinter.fr/emissions/la-bande-originale/la-bande-originale-07-octobre-2019, à partir de 44mn30 de l'émission)

Et malgré cela, alors que nous avons en France certaines espèces d'oiseaux au bord de l'extinction, le gouvernement français a autorisé le "prélèvement" de plusieurs dizaines de milliers d'oiseaux migrateurs en déclin (oies et canards migrateurs, tourterelles, pigeons ramiers, ...).
"En France le gouvernement autorise la chasse de 64 espèces d'oiseaux alors qu'en Europe seulement 20 à 30 espèces sont autorisées à la chasse, et sur ces 64 espèces, une vingtaine figure sur la liste des espèces à l'agonie..."

EMMANUEL Macron avait pourtant promis de retirer les espèces à l'agonie de la liste des espèces chassées... promesse sans suite !

Un petit geste qui peut encore avoir un éventuel petit effet : adhérer à la LPO.
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 714
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 51

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar GuyGadebois » 07/10/19, 16:12

grelinette a écrit :EMMANUEL Macron avait pourtant promis de retirer les espèces à l'agonie de la liste des espèces chassées... promesse sans suite !

Macron? En plus de mentir, il a baissé le permis de chasse de moitié (400 à 200 euros), permis la chasse à la glu (tout sauf sélective) et continue de plus belle à nous prendre pour des cons.
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4566
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 341
Contact :

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar izentrop » 07/10/19, 16:19

Le pigeon ramier pullule dans ma région. Il s'est sédentarisé et est devenu moins sauvage. Il nidifie dans les terrains des particuliers et se trouve maintenant protégé des chasseurs. Il se nourrit dans les mangeoire des poules et faut bien protéger son jardin. C'est tout à fait darwinien comme évolution.
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Avatar de l’utilisateur
grelinette
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1680
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 119

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar grelinette » 07/10/19, 22:00

izentrop a écrit :Le pigeon ramier pullule dans ma région. Il s'est sédentarisé et est devenu moins sauvage. Il nidifie dans les terrains des particuliers et se trouve maintenant protégé des chasseurs. Il se nourrit dans les mangeoire des poules et faut bien protéger son jardin. C'est tout à fait darwinien comme évolution.

Ce n'est pas parce qu'on a quelques pigeons ramiers dans son jardin que "l'espèce pullule". Dans mon jardin j'ai aussi quelques pigeons ramiers qui viennent picorer et j'ai beaucoup de plaisir à les observer. C'est un bel oiseau, encore farouche, et sa présence ajoute un peu de vie sauvage locale alors que nos campagnes péri-urbaines sont littéralement vidées de toutes vies animales. Mais le pigeon ramier a lui tout seul ne peut rétablir la courbe plongeante des espèces d'oiseaux qui s'éteignent inexorablement à cause de l'homme. Avant d'envisager de "réguler" certaines espèces animales qui arrivent à s'adapter et à se protéger tant bien que mal, et en apparence, commençons d'abord par tenter de sauver celles qui périclitent et disparaissent.
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7688
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 134

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar janic » 08/10/19, 08:32

Avant d'envisager de "réguler" certaines espèces animales qui arrivent à s'adapter et à se protéger tant bien que mal, et en apparence, commençons d'abord par tenter de sauver celles qui périclitent et disparaissent.
c'est une arme à double tranchant. Soit l'humain cherche à se débarrasser de tout ce qui LUI est nuisible, pas nuisible en soi, soit il fait pulluler d'autres espèces après avoir tué les prédateurs qui régulent ces populations. On réintroduit l'ours, le loup, les sangliers se multiplient,
etc...mais chacun a été coupé de ses racines et vient faire des dégâts dans les cultures ou les troupeaux d'élevage! Là où cet humain prétend être le seul maitre de la création comme de l'évolution et qui se plaint ensuite que d'autres viennent prendre une part de leur immense gâteau.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
Avatar de l’utilisateur
écologie réaliste
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 21
Inscription : 21/06/19, 17:48
x 10

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar écologie réaliste » 08/10/19, 09:46

Ahmed a écrit :

Vous n'expliquez pas pourquoi, tout au long des siècles, ceux qui avaient les moyens de consommer et gaspiller l'ont fait. Et que toujours ils ont voulu plus, et plus que les autres. Les cours rivalisaient entre elles, les villes rivalisaient entre elles pour avoir la plus grande cathédrale ou la plus grande "mairie". Et aujourd'hui « Être heureux, c’est gagner dix dollars de plus que son beau-frère. »
L'envie de consommer toujours plus a presque toujours existé. Les graffitis de Pompeï disaient "Salve lucru"(Vive le gain) ; ou encore, "Lucrum gaudium" (Que le gain soit votre joie)…
En cachant ces aspects permanents de la nature humaine derrière des explications conjoncturelles, publicité ou autre, on se masque la vraie cause de la consommation effrénée qui conduit au réchauffement climatique, et donc on s'égare lorsqu'on recherche des solutions éventuelles. La consommation des pays développés est bien au-delà de ce qui serait nécessaire pour assurer une vie décente à chacun – se nourrir, se soigner, se loger, s’habiller, se cultiver, élever et éduquer ses enfants. La surconsommation de masse ne touche pas encore les pays émergents, mais tous veulent eux aussi avoir de quoi vivre décemment, et s'activent pour y parvenir. D'autant plus que les moyens de communication, la télévision, leur permettent de se comparer à l'opulence des pays développés aussi lointains qu'ils soient – et pas seulement à son beau-frère et à ses voisins et égaux dans sa rue.
Autant on peut demander aux pays développés de réduire leur niveau de vie, de consommer moins (on peut demander...), autant on ne peut demander aux pauvres de rester pauvres. Donc les émissions de CO2 augmentent, et continueront à augmenter.
C'est une illusion d'imaginer qu'il suffise de "changer de système" pour sortir de la société de consommation aujourd'hui. Tant que les hommes auront le besoin irrépressible de toujours consommer plus, ils inventeront toujours un système ou un autre pour produire et consommer toujours plus. Jusqu'à épuisement des ressources ou calcination. Le seul moyen de s'en sortir est de guérir les hommes de leur addiction à consommer toujours plus, mais personne ne connaît la cure (on a essayé de cures, même des remèdes de cheval, Union soviétique, Mao, Pol pot... aucun n'a bien fonctionné). Il reste l'espoir d'avancées technologiques, en espérant que des dogmatismes n'entraveront pas ces avancées (pilule, OGM, nucléaire...).
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7688
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 134

Re: La planète brûle et nous regardons nos smartphones.

Message non lupar janic » 08/10/19, 09:53

Il reste l'espoir d'avancées technologiques, en espérant que des dogmatismes n'entraveront pas ces avancées (pilule, OGM, nucléaire...).
un peu comme lors d'un incendie où des personnes se jettent par la fenêtre du 5°ou du 30° étage pour ne pas finir brulées. C'est plus radical, moins douloureux, mais le résultat final est le même. :cry:
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité