Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre...Groenland, antartique nouvelles terres, bouleversements

Le réchauffement et les changements climatiques: cause, conséquences, analyses...Débat sur le CO2 et autres gaz à effet de serre.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7814
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 641

Re: Groenland, antartique nouvelles terres, bouleversements

Message non lupar Ahmed » 04/02/19, 15:38

Merci d'apporter les précisions factuelles que j'ai eu la flemme de rechercher... 8)
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6088
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 360

Re: Groenland, antartique nouvelles terres, bouleversements

Message non lupar sen-no-sen » 04/02/19, 17:23

Il doit y avoir une bévue dans l'affirmation de la période "sans glace".
En effet les glaces les plus anciennes extraites date de plus de 100 000 ans,l'hypothèse d'un Groenland sans glace entre 2,6 millions d'années et 11700 ans me parait hautement douteuse(faute de frappe?).

C'est pourquoi un nouveau carottage international coordonné par le Danemark a été réalisé au site de North GRIP, entre 1996 et juillet 2003, lui aussi situé sur le plateau central du Groenland. Première performance : il s'agit du forage groenlandais le plus profond (3085m) et le plus « âgé » : l'enregistrement couvre approximativement les derniers 125 000 ans. Il révèle qu'avant le dernier âge glaciaire, qui a commencé il y a 115 000 ans, le climat groenlandais était chaud (période interglaciaire) et stable, sans variations abruptes, confirmant ainsi que les variations rapides observées dans la carotte de GRIP n'étaient pas de nature climatique mais bien dues à un artefact provenant de l'écoulement de la glace. La carotte de NGRIP fournit un enregistrement climatique très détaillé. Ainsi chaque centimètre de carotte représente une année pour la glace profonde qui a enregistré l'entrée en glaciation. Important, car on apprend que le passage aux conditions glaciaires s'est d'abord fait progressivement durant 7 000 ans. Et puis un premier évènement climatique abrupte s'est produit il y a environ 115 000 ans, marquant le début de la période glaciaire.


http://www.insu.cnrs.fr/environnement/climats-du-passe/une-carotte-de-glace-du-groenland-revele-l-histoire-climatique-detail
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4564
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 340
Contact :

Re: Groenland, antartique nouvelles terres, bouleversements

Message non lupar izentrop » 04/02/19, 23:02

Tu as raison, la calotte glaciaire du Groenland a débuté il y a 2.9 Ma et s'est accélérée il y a 2.6 Ma pour ne faire que s'étendre jusqu'à récemment.
Image, d'après cette étude https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6232173/
Une équipe internationale(1) vient de réussir à établir de quelle manière les relations très étroites existant entre les évolutions du climat et celles du CO2 atmosphérique ont conduit à l’englacement du Groenland à la limite du Tertiaire et du Quaternaire entre 3 et 2,5 millions d’années. En particulier, elle a démontré comment, 30 millions d’années après le développement de la calotte antarctique, des conditions climatiques favorables dans l’hémisphère Nord ont conduit à l’établissement d’une calotte de glace pérenne au Groenland. http://www.insu.cnrs.fr/node/9690
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4101
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 394

Re: Groenland, antartique nouvelles terres, bouleversements

Message non lupar moinsdewatt » 04/05/19, 15:13

Chasse, pêche et changement climatique: le quotidien des autochtones en Alaska

AFP•03/05/2019

Il y a encore quelques années, Willard Church Jr. devait creuser parfois plus d'un mètre dans la glace jusqu'à la fin avril pour pouvoir pêcher dans le fleuve Kanektok, qui coule près de chez lui, à Quinhagak, en Alaska.

Mais depuis quelque temps, le cours d'eau est à peine gelé au printemps, signe bien tangible du réchauffement climatique qui touche l'Etat américain et contraint ses habitants, pour beaucoup des autochtones vivant des ressources de la nature, à changer leur mode de vie traditionnel.

"J'ai passé ma vie entière à suivre ce mode de subsistance (...), avec des expéditions de chasse et de pêche de dix jours dans les montagnes", expliquait ainsi M. Church, Esquimau Yupik de 55 ans, en faisant visiter récemment à l'AFP son petit village de 700 habitants, perdu entre la mer de Bering et la baie de Kuskokwim.

"On a grandi à une époque où l'hiver était un véritable hiver, où nos anciens se souvenaient de congères aussi hautes que le toit des maisons. Aujourd'hui, on s'estime heureux si on a même 1,5 cm de neige sur le sol", se désole-t-il.

Les autochtones d'Alaska --environ 120.000 personnes réparties dans 230 communautés rurales et quelques petites villes régionales-- se retrouvent au coeur d'une crise climatique qui bouscule leurs habitudes ancestrales.

Selon les scientifiques, l'Alaska, comme le reste de la zone arctique, subit un réchauffement deux fois plus rapide que la moyenne du globe, et les températures en février et mars ont encore battu cette année des records de douceur.

- Débâcle -

Pour M. Church et sa communauté, la disparition de la glace et de la neige est lourde de conséquences, avec un impact direct sur les sources de nourriture et la vie quotidienne.

Image
Le fleuve Kuskokwim en pleine débâcle le 12 avril 2019, près du village de Quinhagak, en Alaska ( AFP / Mark RALSTON )

Les cours d'eau gelés qui servent ordinairement de routes en hiver et au printemps, reliant entre eux les villages et permettant la circulation des marchandises, connaissent désormais une débâcle précoce.

Rien que cette année, au moins cinq personnes, dont un villageois de Quinhagak, ont trouvé la mort lorsque leur motoneige ou véhicule tout-terrain a traversé une couche de glace trop mince.

"En ce moment, ça devrait être recouvert de neige, et on devrait se déplacer à l'aide de véhicules à chenilles", relève Warren Jones, responsable de Quinhagak, en observant la toundra humide et spongieuse qui entoure le village.
.......
......



https://www.boursorama.com/actualite-ec ... ccec6e3ec2
1 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4101
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 394

Re: Groenland, antartique nouvelles terres, bouleversements

Message non lupar moinsdewatt » 10/09/19, 00:10

http://nsidc.org/data/seaice_index/imag ... series.png

debut Aout je craignais le pire pour le minimun d'extension arctique, mais finalement non.

Image
0 x


Revenir vers « Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité