Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre...Groenland, antartique nouvelles terres, bouleversements

Le réchauffement et les changements climatiques: cause, conséquences, analyses...Débat sur le CO2 et autres gaz à effet de serre.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7735
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 630

Re: Groenland, antartique nouvelles terres, bouleversements

Message non lupar Ahmed » 19/09/18, 21:30

Ne commence-t-on pas à avoir "le feu aux fesses" cependant? Il est vrai, comme le constatait récemment Edgar Morin que si beaucoup se plaignent de cet été torride, peu y voient un signe du changement climatique...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4072
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 386

Re: Groenland, antartique nouvelles terres, bouleversements

Message non lupar moinsdewatt » 19/09/18, 22:08


La Nasa envoie un laser dans l'espace pour mesurer la glace sur Terre

AFP 14 Sept 2018

L'agence spatiale américaine Nasa a prévu de lancer samedi son laser le plus avancé jamais placé en orbite, l'ICESat-2, une mission d'un milliard de dollars destinée à révéler l'ampleur de la fonte des glaces sur une Terre qui se réchauffe.


Le satellite d'une demie-tonne doit être propulsé par une fusée Delta II depuis la base Vandenberg de l'US Air Force en Californie. La fenêtre de tir, de quarante minutes, doit s'ouvrir à 5H46 locales (12H46 GMT).

Cette mission est "extraordinairement importante pour la science", a relevé Richard Slonaker, responsable du programme ICESat-2 à la Nasa, à des journalistes.

Car depuis près de dix ans l'agence ne disposait plus d'un instrument en orbite pour mesurer l'épaisseur des superficies recouvertes de glace à travers la planète.

La mission précédente, ICESat, a été lancée en 2003 et s'est achevée en 2009. Grâce à elle, les scientifiques ont appris que la banquise s'affinait et que les surfaces recouvertes de glace disparaissaient des régions côtières du Groenland et de l'Antarctique.

Depuis, des relevés ont été effectués grâce à un avion dans le cadre d'une mission baptisée Operation IceBridge qui a survolé l'Arctique et l'Antarctique. Des "mesures de hauteur et des données sur l'évolution de la glace" ont été récoltées, a expliqué la Nasa.

Mais une mise à jour est nécessaire de toute urgence.

L'utilisation croissante des sources d'énergie fossile par l'humanité entraîne une hausse constante des émissions de gaz à effet de serre, considérés comme les principaux responsables du changement climatique.

La température mondiale moyenne augmente année après année, les quatre années les plus chaudes des temps modernes ayant été enregistrées entre 2014 et 2017.

La couche de glace s'amenuise dans l'Arctique et le Groenland, accentuant le phénomène de hausse du niveau des océans qui menace des centaines de millions d'habitants des régions côtières du monde entier

Le tout nouveau ICESat-2 devrait aider les scientifiques à comprendre l'ampleur de la contribution de la fonte des glaces à la montée des océans.

- Laser de rechange -

"Nous allons être capables de regarder spécifiquement la façon dont la glace évolue sur une seule année", a relevé Tom Wagner, un chercheur du programme cryosphère (glace terrestre) de la Nasa.

Combiner ces relevés précis avec ceux rassemblés au fil des ans devrait donner un coup de fouet à la compréhension du changement climatique et améliorer les prévisions sur la hausse du niveau des mers, a-t-il ajouté.

L'ICESat-2 est équipé de deux lasers --dont l'un de rechange au cas où-- beaucoup plus perfectionnés que le modèle à bord de la mission précédente.

Malgré sa puissance, le rayon ne sera pas chaud au point de faire fondre la glace depuis le poste d'observation orbital déployé à quelque 500 kilomètres au-dessus de la Terre, a relevé la Nasa.

Il tirera 10.000 fois par seconde, contre quarante fois pour son prédécesseur, ce qui fournira des données beaucoup plus détaillées.

Des mesures seront prises tous les 70 centimètres sur la trajectoire du satellite.

"La mission va récolter suffisamment de données pour quantifier les changements annuels d'épaisseur de la couche de glace au Groenland et dans l'Antarctique, même si ce n'est que de quatre millimètres à peine", a indiqué l'agence spatiale américaine.

Outre l'épaisseur et la superficie de la couche de glace, le laser va aussi mesurer la pente sur laquelle elle est posée.

"L'une des choses que nous essayons de faire est de décrypter les changements qui s'opèrent à l'intérieur de la glace, et cela va énormément améliorer notre compréhension en la matière, en particulier dans les régions où nous ne savons pas bien encore comment ils évoluent", a expliqué M. Wagner, citant les grandes profondeurs de l'Antarctique comme l'une de ces zones mystérieuses.

La mission est censée durer trois ans mais le satellite dispose d'assez de carburant pour perdurer pendant une décennie, si ses responsables décidaient de prolonger sa durée de vie.



https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 0c08587b48
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4072
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 386

Re: Groenland, antartique nouvelles terres, bouleversements

Message non lupar moinsdewatt » 03/02/19, 18:48

Arctique Canadien : les températures estivales du dernier siècle seraient les plus chaudes depuis 115 000 ans !

par Damien Altendorf, rédacteur scientifique
31 janvier 2019,

De nouvelles données observationnelles en provenance de l’île de Baffin appuient le caractère inhabituel du réchauffement de l’Arctique et du recul des glaciers qui s’y trouvent. Elles permettent de replacer l’évolution récente dans une perspective multi-millénaire. Il apparaît ainsi qu’il faut remonter au dernier interglaciaire pour trouver des conditions climatiques estivales comparables à celles régnant actuellement dans la région. Cela renvoie environ 115 000 ans dans le passé.

......

https://sciencepost.fr/2019/01/arctique ... 5-000-ans/
0 x
Avatar de l’utilisateur
grelinette
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1647
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 109

Re: Groenland, antartique nouvelles terres, bouleversements

Message non lupar grelinette » 04/02/19, 10:57

moinsdewatt a écrit :
Arctique Canadien : les températures estivales du dernier siècle seraient les plus chaudes depuis 115 000 ans !

par Damien Altendorf, rédacteur scientifique
31 janvier 2019,

De nouvelles données observationnelles en provenance de l’île de Baffin appuient le caractère inhabituel du réchauffement de l’Arctique et du recul des glaciers qui s’y trouvent. Elles permettent de replacer l’évolution récente dans une perspective multi-millénaire. Il apparaît ainsi qu’il faut remonter au dernier interglaciaire pour trouver des conditions climatiques estivales comparables à celles régnant actuellement dans la région. Cela renvoie environ 115 000 ans dans le passé.

......

https://sciencepost.fr/2019/01/arctique ... 5-000-ans/


Le Groenland, comme son nom l'indique (groenland = terre verte), va enfin retrouver son état d'origine : plus de glace mais de grandes et belles prairies vertes à perte de vue dans lesquelles vont pouvoir paître de nombreux herbivores et ruminants !
C'est beau quand la nature retrouve ses droits grâce à l'homme ... :cheesy:
1 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6061
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 350

Re: Groenland, antartique nouvelles terres, bouleversements

Message non lupar sen-no-sen » 04/02/19, 12:03

grelinette a écrit :
Le Groenland, comme son nom l'indique (groenland = terre verte), va enfin retrouver son état d'origine : plus de glace mais de grandes et belles prairies vertes à perte de vue dans lesquelles vont pouvoir paître de nombreux herbivores et ruminants !
C'est beau quand la nature retrouve ses droits grâce à l'homme ... :cheesy:


Cet appellation de "terre verte" s'inscrivait en réalité comme un jolie coup de publicité.
En effet pour attirer les colons(vikings) l'utilisation du terme "terre verte" était plus attrayant que celui -déjà utilisé- de terre de glace(Island).
Dans les faits seule une minuscule partie(sud) du Groenland arborait,en été, une jolie couleurs verte avec une végétation de type boréale(,lichens,conifères,bouleaux),le reste de l'Ile était recouverte d'une épaisse calotte de glace comme ce fut le cas depuis 3 millions d'années.
L'argument climato-sceptique qui voudrait nous faire croire que le Groenland était une sorte de terre recouverte de forets est une imposture.
La formation de l'Inlandsis est le fruit de centaine de milliers d'années d'accumulation de glaces.Par ailleurs l'implantation des Vikings à finit par rompre le fragile équilibre présent dans les zones australes de l'Ile et mis fin à la colonisation.
2 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7735
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 630

Re: Groenland, antartique nouvelles terres, bouleversements

Message non lupar Ahmed » 04/02/19, 12:52

Absolument! Ce coup de pub démontre que la manipulation n'est pas une invention récente, même si elle s'est prodigieusement améliorée (sic!)...
Le déclin de la colonie a été particulièrement étudié par Diamond Jared dans son fameux bouquin sur l'effondrement des civilisations: elle a été maintenue un temps en vie par l'apport extérieur de ressources grâce à l'exportation d'ivoire (de morse), mais l'apparition de nouvelles sources d'ivoire ont ruiné ce commerce et l'incapacité culturelle des colons à adapter leur mode de vie à leur environnement, le coût de transport des importations, leur hostilité envers les inuits ont fini par signer la disparition de ce peuplement (alors que ces derniers persistèrent dans des régions encore plus septentrionales).
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
grelinette
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1647
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 109

Re: Groenland, antartique nouvelles terres, bouleversements

Message non lupar grelinette » 04/02/19, 14:09

Vous êtes terrible les gars !

On nous annonce une plutôt bonne nouvelle du retour de la verdure sur cette terre gelée du Groenland, et en quelques lignes vous démontrez que c'est du pipeau, et que déjà à l'époque des vikings, l'homme avait un impact nocif sur la nature !
C'est pas sympa... :cry:
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"
Avatar de l’utilisateur
grelinette
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1647
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 109

Re: Groenland, antartique nouvelles terres, bouleversements

Message non lupar grelinette » 04/02/19, 14:34

Comme suite à mon dernier commentaire, je me pose maintenant la question de savoir s'il existe un seul domaine pour lequel l'intervention de l'Homme a pu être bénéfique pour notre planète ?

Il semble qu'à chaque fois que la main de l'homme a mis son pied quelque part, la vie a été piétinée sans scrupule !

C'est presque philosophique comme question, une sorte d'application universelle de la célèbre phrase de Lavoisier : "Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme", et qui implique que le développement inéluctable de la vie humaine depuis son arrivée sur terre s'accompagne inévitablement de la disparition d'une autre forme de vie !...
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7735
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 630

Re: Groenland, antartique nouvelles terres, bouleversements

Message non lupar Ahmed » 04/02/19, 14:58

C'est certainement une vision excessive et qui serait carrément fausse si elle conduisait à mettre toutes les sociétés sur un pied d'égalité. Un certain nombre de sociétés "primitives ", sans être parfaites (à l'aune de quel critère?), pouvaient fonctionner à l'instar d'autres espèces animales avec les quelles ces sociétés interféraient et ceci dans un équilibre dynamique. Ceci s'oppose à des conclusions un peu trop systématiques liant disparition de la mégafaune et apparition de l'homme, vision qui arrange bien le point de vue de "l'homme moderne" qui se dédouane ainsi sur une prétendue essence humaine prédatrice. Ces conclusions découlent en grande partie de la faible quantité de données très anciennes et de l'imprécision des datations.

En revanche, il est clair que notre société, comme d'autres civilisations*, mais dans une toute autre dimension, est en guerre contre la nature et qu'elle a pratiquement remporté la victoire... Mais ce sera une victoire à la Pyrrhus!

PS: je ne crois pas que les vikings aient tellement impactés leur milieu, simplement leur mode de fonctionnement était à la limite du soutenable et il a suffit que quelques paramètres évolues défavorablement pour que la situation devienne intenable: en sus de ce que j'ai écrit plus haut, une évolution climatique vers un refroidissement des températures à fait basculé Erik dans le rouge**! :wink:

* Il faut noter le distinguo que j'opère entre sociétés et civilisations, ces dernières supposant des structures de domination et de la spacialisation du pouvoir qui va avec (opposition entre ville et campagne).

** Jeu de mots pourri sur Erik le rouge qui fut l'initiateur de ce peuplement.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4453
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 330
Contact :

Re: Groenland, antartique nouvelles terres, bouleversements

Message non lupar izentrop » 04/02/19, 15:36

La connaissance évolue ...
...durant de longues périodes au Pléistocène (de 2,6 millions d'années à 11 700 ans), le Groënland était dépourvu de glace, selon des analyses effectuées sur des échantillons de roches prélevées à la base de l'inlandsis (Lamont-Doherty Earth Observatory, 04/2018).
Mais ce n'était plus le cas au Moyen-Âge, même au beau milieu de l'optimum climatique médiéval.

... la colonie installée par Erik le Rouge se base sur l'élevage (un marqueur social) et ne survit pas aux rudes conditions climatiques aggravées par l'arrivée du Petit Age Glaciaire au XIIe siècle. La glace de mer s'étend, empêchant les navires d'accoster. Le ravitaillement devient quasiment impossible. https://www.notre-planete.info/actualit ... erre_verte
1 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci


Revenir vers « Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité