Catastrophes humanitaires, naturelles, climatiques et industriellesRéchauffement climatique: c'est déjà foutu?

Les catastrophes humanitaires (dont les guerres et conflits liés aux ressources), naturelles, du climat et industrielles (sauf accident nucléaire ou pétrolier qui sont dans le forum énergies fossiles et nucléaire). Pollution de la mer et des océans.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 50446
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 940

Réchauffement climatique: c'est déjà foutu?

Message non lupar Christophe » 05/01/07, 14:05

Le réchauffement est irréversible Louis-Gilles Francoeur

«Il faut à tout prix éviter le seuil de l'emballement», dit un spécialiste

Des hivers aussi aberrants que celui qui a cours présentement, s'ils ne sont pas nécessairement un effet du réchauffement du climat, nous donnent cependant une idée très claire de ce qui s'en vient d'ici 2050, car le mégaphénomène climatique est désormais «irréversible».

«Irréversible, certes, et c'est pourquoi il faut intensément se préoccuper de nous y préparer par l'étude des meilleures stratégies d'adaptation. Mais pas encore en phase d'emballement, ce qui le rendrait hors de contrôle par les humains», explique en entrevue au Devoir André Musy, le directeur du Centre Ouranos de Montréal, qui se spécialise dans l'étude du réchauffement climatique.

On sait depuis plusieurs années -- parce que des dizaines d'études le confirment -- que le réchauffement du climat s'accélère, au point de rejoindre certains scénarios parmi les plus pessimistes, ajoute le directeur d'Ouranos. Mais on ne sait pas encore où se situe exactement le seuil à partir duquel le réchauffement s'emballerait grâce à la libération des millions de tonnes de CO2 emprisonnées dans le pergélisol ou des millions de tonnes de méthane solide -- 22 fois plus efficace que le CO2 comme gaz à effet de serre (GES) -- qui dorment sur le plancher des océans à très grande profondeur. Sans parler des impacts de l'arrêt de l'oscillation de l'océan Atlantique et du Golf Stream, dont dépend le climat européen.

«Ce qu'on sait cependant, explique André Musy, c'est qu'il est pratiquement inévitable que le climat de la planète se réchauffe de 4 à 5 °C d'ici 2050, car on ne peut pas retirer de l'atmosphère terrestre les énormes quantités de GES émises depuis 10 ou 15 ans, qui vont y rester encore longtemps. L'effet de ce réchauffement variera selon les régions. Dans le nord du Canada, on parle d'un réchauffement qui pourrait atteindre 7 à 8 °C si la couverture de neige s'y modifie sensiblement. Même si la marge d'erreur dans ce domaine demeure relativement importante, il faut constater que tous les modèles mathématiques convergent dans la même direction.»

C'est un réchauffement du climat terrestre moyen de cette ampleur, soit entre 3,5 et 4 °C, qui a fait fondre la calotte de glace d'environ deux kilomètres d'épaisseur qui recouvrait Montréal il y a 15 000 ans. On peut difficilement imaginer à quoi ressemblerait la métropole si le climat devait se réchauffer autant en moins de deux générations. Mais c'est ce que prédisent les modèles à partir de la situation actuelle, et cela, ajoute André Musy, même si on amorçait une diminution radicale de nos émissions de GES dès maintenant


La suite: http://www.ledevoir.com/2007/01/04/126390.html
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités

magneticpole
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 8
Inscription : 05/01/07, 16:54

Message non lupar magneticpole » 05/01/07, 22:13

J'irais meme plus loin en disant qu'on va assister a des phénomènes nouveaux sinon mal connu ou peu investigué.

Il y aune chose qu'il est souhaitable de faire c'est d'essayer de comprendre pourquoi le champ géomagnétique est en train de chuter en puissance, et le pole nord magnétique, en train de se déplacer de plus en plus vite.
La science de l'léectrodynamique atmosphérique par exemple, devrait apporter pas mal de connaissances sur le climat terrestre.
L'ionosphère est détruite plus que jamais.
Et contrairement au film d'AL Gore ou il se félicite que le trou d'ozone a été vaincu on apprends apres la creation du film qu'en octobre dernier le trou d'ozone a battu tous les records precedents !
L'ionosphère, le CO2, le champ geomagnétique ont tous un lien sur le problème global qui nous arrive en plein figure.

Je vais aller plus loin sur une théorie qui ne regarde que moi parceque pas encore trouvé quelqu'un qui dit pareil sur le web.

On polémique sur le champ géomagnétique et sur sa génèse, on parle des convections sous la terre pour l'induire. Je parlerais plutot de l'existence de l'ionosphère et de l'atmosphère en général pour l'induire.
Ceux qui connaissent l'expérience de Thomasi de magnétisation par la vapeur d'eau on peut songer a des propriétés similaires de l'atmosphère et de l'eau de la Terre, comme les traces de champ géomagnétique fossile de mars dont certains disent que la présence d'eau massive et le champ magnétique global à une certaine époque était indissociable.

Pour en venir ou ?

au fait qu'aujourd'hui on assiste a un rechauffement de l'atmosphère, une fuite et faiblissement du champ géomagnétique, et un amincissement de l'ionosphère, tout çela s'est accéléré depuis l'ère industrielle et l'activité grandissante humaine , et la surpopulation.

Aucun lien entre tous ça ?
Je dis que si et il faut s'atteler à comprendre les implications entre ces phénomènes.

Comme pas mal non par effet de mode mais par conviction depuis bien des années on va droit au mur et on va assister bien plus vite que les plus fougueux scientifiques le disent à des changements sans égal d'un point de vue géoclimatique, mais pas seulement.

A terme c'est le risque de destruction de notre atmosphère ténue, le risque de voir les tempetes solaires atteindre et passer notre barrière atmosphérique.
De connaitre un crac technologique par perte de controle des équipement électrique.
Les différents gaz dans l'atmosphère ou les remontées de méthane peuvent il bruler dans l'atmosphère en haute altitude et perturber les courants aériens ou déclencher d'uatres phénomènes inconnus ?
La dilatation et montée des océans va accélérer, avec phénomènes sismique évident au fait de changement des masses, la terre va craquer pour se réequilibrer.
Des glissements sous marins des pentes les plus fragiles sont a craindre, donc des tsunamis bien plus fréquent. Des pluies ou greles encore plus intenses.
Des grelons mortels car certains envisagent la taille de 3,5 kilos, on imagine sans peine le danger de ce prendre un tel poids sur la tete.
Ca me fait penser au Dolmen, peut etre que des grelons de cette taille ont existé par le passé et les dolmens etait des protections contre des orages violent lorsque les gens vacquait à leurs occupations.

C'est un scénario sombre et catastrophe mais il serait bien idiot de ne pas imaginer le pire.
On nous demande de respecter l code de la route et di'maginer le pire si on boit ou on telephone au volant. (finir paraplégique par exemple). rien n'interdit d'échaffauder des scénarios catastrophe, mais j'en convient il manque la preuve ou la rigueur scientifique.

Il faut réfléchir et essayer de deviner ce qu'il va se passer et remettre en permanence cette réflexion pour l'adapter aux évenements en cours. Facile a faire pas facile a vivre.
Restons optimistes.
0 x
Avatar de l’utilisateur
jean63
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2332
Inscription : 15/12/05, 08:50
Localisation : Auvergne
x 1

magnetic....

Message non lupar jean63 » 06/01/07, 00:42

Christophe : bien lu l'article au complet, celà confirme une accélération du processus et je ne vois pas comment l'homme moderne va arrêter sa production effrenée de biens de consommation avec production de GES de plus en plus importante. L'emballement est d'abord économique (libéralisme mondialisé) toujours plus de croissance, de produits à vendre et à jeter bien vite pour en acheter de nouveaux. L'homme moderne marche sur la tête : vive les Indiens d'Amérique et toutes les sociétés primitives qui n'étaient pas des "fous de dieu" mais respectaient la NATURE.

A terme c'est le risque de destruction de notre atmosphère ténue, le risque de voir les tempetes solaires atteindre et passer notre barrière atmosphérique.
De connaitre un crac technologique par perte de controle des équipement électrique.


ça j'y crois vraiment ==> crash techno = plus d'ordinateurs etc... ==> CRASH de l'économie mondialisée (y compris toutes les voitures modernes pilotées électroniquement !!!) ==> retour à la case départ : sans chauffage, sans électricité, sans eau potable (polluée)..etc. Ce serait vraiment une bonne remise en condition pour l'homme moderne qui se croit tout puissant et tout permis.

Voilà pour le scénario catastrophe, mais c'est un truc que j'ai dû rêver et qui me passe dans la tête quand j'entend tous ces humains modernes avec toutes leurs CERTITUDES.

Dans un autre genre, je viens de lire un petit fascicule intitulé "Rapport secret du Pentagone sur le changement climatique" qui a été tenu bien caché grace à W.Bush.
Il se trouve facilement sur les site de vente de livre en ligne et pas cher 5 euros. Ils battent les records d'optimisme : entre 2010 et 2020, chute vertigineuse des températures dans l'hémisphère Nord suite à l'arrêt des courants océaniques (type Gulf Stream) qui ont commencé leur ralentissement depuis 50 ans (scientifiques). En se basant sur les carottages glaciaires des poles remontant à 150000 ans, la constatation est toujours la même : après une pèriode de réchauffement, il y a toujours un refroidissement et là tout va beaucoup plus vite qu'au cours des autres pèriodes.

Donc, y a plus qu'à voir venir, pour les scénarios cata y'a le choix.
0 x
Ce n'est que quand il aura fait tomber le dernier arbre, contaminé le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson que l'homme s'apercevra que l'argent n'est pas comestible (Indien MOHAWK).
exceed
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 190
Inscription : 12/12/05, 15:16
Localisation : thailande

Message non lupar exceed » 06/01/07, 09:21

Salut tout le monde,

Tout cela ressemble pas vraiment à de l'optimisme....
Effectivement, ça fout un "peu" les jetons de voir un hiver sans flocon et des arbustes avec leurs bourgeons....on a bien eu notre période de froid (-12°) , très courte, et de nouveau les températures remontent...c'est vrai que le temps change...tous les ans, on va de surprise en surprise....j'espère simplement que les climatologues ont suivi le même style de formations que les métérologues............
Comme ça, on a encore quelques chances qu'ils se soient plantés !!!Image

A+ Serge.
0 x
Respect !!!
Avatar de l’utilisateur
gegyx
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3501
Inscription : 21/01/05, 11:59
x 34

Message non lupar gegyx » 13/01/07, 18:16

Les responsables du réchauffement ?

Deux articles tirés de Nexus n°46, donnent d’autres pistes…

Image

Image

Nos pollutions sont responsables de l’effet de serre, mais elles ne doivent pas être les seules contributrices..
Elles participent en partie, mais dans un processus plus global et de plus grande ampleur.

Néanmoins, il est nécessaire de s’y attaquer vigoureusement, car elles en rajoutent un petit peu, qui éventuellement pourrait emballer la machine Terre, de manière irréversible pour notre survie.
En parler et agir, par des gestes quotidiens, pour changer les mentalités et les comportements des gens. Nous devons prendre conscience de la nécessité de nous améliorer dans nos choix de vie, actuellement suicidaires.
Même si les résultats bénéfiques seront physiquement «minimes», quant au réchauffement global général en cours, nous agirons, et, dans le bon sens, en élevant notre réflexion vers une philosophie universelle, différente de notre égocentrisme actuel.
Et pour le reste : « Inch’Allah » !
0 x

denis
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 944
Inscription : 15/12/05, 17:26
Localisation : rhone alpes
x 1

Message non lupar denis » 13/01/07, 20:07

:cry:
0 x
le blanc n'existerait pas sans le noir , mais quand meme!


http://maison-en-paille.blogspot.fr/
Avatar de l’utilisateur
jean63
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2332
Inscription : 15/12/05, 08:50
Localisation : Auvergne
x 1

Message non lupar jean63 » 13/01/07, 23:31

Merci gegyx pour ces infos.

Un qui va être content c'est Allègre =>
critiques propos Allègre
réponse Allègre

c'est encore une variante sur les causes et l'interprétation du réchauffement climatique.

L'histoire de l'activité du soleil a déjà été avancée, mais je ne sais plus par qui (je crois un jeune scientifique Hollandais ou Danois). J'ai vu une émission là-dessus.

Peut-être que les 2 phénoménes se cumulent. Reste à savoir si l' émission de CO2 par l'homme est prépondérante par rapport à l'activité solaire.....quoiqu'il en soit il est plus que temps d'agir pour ne pas en rajouter.....et là je crois que c'est très mal parti !!! :evil: :evil:
0 x
Ce n'est que quand il aura fait tomber le dernier arbre, contaminé le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson que l'homme s'apercevra que l'argent n'est pas comestible (Indien MOHAWK).
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 50446
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 940

Message non lupar Christophe » 13/01/07, 23:38

Pas grand chose à dire sur ce discours...Je pensais Alègre plus négationiste que cela...

Ce dont je rêve, c'est que l'écologie soit le moteur du développement économique et non un obstacle créateur de peurs.


Donc il rêve d'une société éconologique...il passe quand nous faire un petit coucou?
:cheesy: :cheesy:
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35
x 9

Message non lupar Andre » 14/01/07, 00:46

Bonjour,
Je pense qu'a ce stade ci qu'il est plus urgent ,de se preparer a affonter les grosses canicules ainsi que les déreglement de la météo, qui s'accentuent d'une façon rapide , c'est comme un incendie cela commence par un tout petit feux ,a cela grossi vite si on fait rien, a ce moment , mieux vaut se protéger ,que de chercher la cause de l'incendie. (surtout quand la cause est connu mais pas prouver hors de tout doute et que tout le monde fait l'autruche) Évidement les décideurs vue leur ages seront morts.
Parce que de la façon ou les (grands) de ce monde s'astinent et cherche encore pourquoi cela se réchauffe et ne recherche rien qu'a rassurer la population, l'incendie prend de l'ampleur et il vas devenir incontrolable..
on pourait élaborer bien des théories au réchauffement mais cela ne régle pas le probléme (voir des voiliers d'oies sauvage outardes au mois de décembre, (normalement fin octobre il sont tous rendu dans le sud) voir des rassemblements de corneilles a la mi janvier alors que l'on voie cela seulement au début avril, voir le fleuve St laurent pas gelé en janvier , trop d'indices de la nature nous indique que c'est déréglé ,pas besoin de scientifiques pour nous dire que tous et normal, ce n'est que passager , mais la réalité est la ...
0 x
Avatar de l’utilisateur
jean63
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2332
Inscription : 15/12/05, 08:50
Localisation : Auvergne
x 1

Message non lupar jean63 » 14/01/07, 00:47

Je trouve la réponse d'Allègre bien envoyée.

Apparemment, il n'y a pas eu de retour suite à cette dernière déclaration d'Allègre!

Réchauffement = pas de neige dans les stations de ski (même avec tous les canons à neige qui ne fonctionnemnet qu'à partir de -3°C= investissements énormes). S'il ne neige pas en Février, ils vont être très mal cette année.

Aujourd'hui les gens étaient en maillot de bain et se baignaient sur la côte d'azur !! :lol:

Autres infos dans Futura sciences (forum sur le réchauffement ? en 1998 et 2005) :

Re : Pas de réchauffement de la planète entre 1998-2005 ?

--------------------------------------------------------------------------------

[i]Citation:
Posté par muller.charles
(...) Une question bête et générale que je me pose : où s'arrête le cycle infernal des rétroactions positives dans les interglaciaires ? On voit bien que hausse des T > hausse des GES > hausse du H20 atmos. > perte de l'aldébo glac. etc. Mais sait-on comment ce processus finit par se stabiliser, avant que les positions terre-soleil ne décident de la prochaine glaciation ?

Tu réponds toi mème à ta question : le processus commence à ralentir puis à s'inverser suite à la modification graduelle des paramètres orbitaux (phénomènes d'inertie etc.). Mais ce qu'il est important de retenir est qu'une "petite" modification de la quantité d'énergie solaire parvenant à la terre (variations orbitales) peut avoir des conséquences climatiques colossales compte tenu des rétro-actions positives.

La situation actuelle est délicate et l'échelle de temps est très différente : ce ne sont pas des modifications "lentes" des paramètres orbitaux qui sont à l'origine du réchauffement mais les émissions humaines de gaz à effet de serre HYPER-rapides. Dans le passé, la terre a connu des périodes avec de fortes teneurs atmosphériques en C02 mais l'activité solaire était beaucoup plus faible. Bilan : la température moyenne de la terre n'a vraissemblablement jamais dépassé les 22 degrés depuis le début du paléozoïque. Il est possible (pas certain et vraiment pas souhaitable !) que nous pulvérisions très rapidement ce record si nous ne maîtrisons pas rapidement nos émissions de GES.

Nous entrons donc dans une phase inconnue : forte activité solaire (par rapport à ce que la terre a connu dans le passé) et augmentation HYPER-rapide de la teneur en C02 atmosphérique. Des premiers signes inquiètants (augmentation de l'activité cyclonique, régression de la masse de glace antarctique etc.) doivent nous conduire à la prudence.
L'envoi récent de deux satellites Calipso (Cloud Aerosol Lidar Infrared Pathfinder Satellite Observations) et Cloudsat permettant d'étudier l'atmosphère en trois dimensions nous sera fort utile pour mieux comprendre le rôle des nuages, des aérosols et pour affiner les modèles.


Citation:
(...) Les nuages jouent un "double jeu" atmosphérique complexe. Par un effet parasol, ils refroidissent la planète en renvoyant vers l'espace une grande partie des rayons du Soleil. Mais ils contribuent aussi à l'effet de serre, car ils retiennent une partie du rayonnement solaire réfléchi par le sol, en agissant comme une sorte de couvercle.

Les aérosols, quant à eux, ont aussi une double fonction. En absorbant une partie de la lumière solaire, ils tendent à refroidir la surface terrestre. Et ils sont indispensables à la formation des nuages, car ils servent de noyaux de condensation. Chaque année, 3 milliards de tonnes de mini-particules sont envoyés dans les airs, soit par des phénomènes naturels, soit par l'activité humaine. (...)[/i]


Accès au forum complet sur le réchauffement ?? entre 1998 et 2005 (très intéressant) =>
lien1
0 x
Ce n'est que quand il aura fait tomber le dernier arbre, contaminé le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson que l'homme s'apercevra que l'argent n'est pas comestible (Indien MOHAWK).


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Catastrophes humanitaires, naturelles, climatiques et industrielles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité