Catastrophes humanitaires, naturelles, climatiques et industriellesLa fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Les catastrophes humanitaires (dont les guerres et conflits liés aux ressources), naturelles, du climat et industrielles (sauf accident nucléaire ou pétrolier qui sont dans le forum énergies fossiles et nucléaire). Pollution de la mer et des océans.
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4263
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 290

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar GuyGadebois » 15/01/20, 19:02

sicetaitsimple a écrit :
GuyGadebois a écrit :T'iras y adhérer ailleurs, la France abandonne cette folie... :cheesy:


Vu que "La vraie solution pour la transition énergétique est le biogaz: il est produit à partir de nos déchets organiques (ressource renouvelable à l'infini: tout le monde mange, fait des épluchures et défèque). Il permettrait aux pays producteurs de s'affranchir de toute dépendance extérieure,", il serait effectivement idiot de persister dans l'erreur! :mrgreen:

En effet, et on s'en rend compte. Il y a de plus en plus d'unités de transformation qui voient le jour.
https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/biogaz
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet"
(Tryphon)

sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4000
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 569

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar sicetaitsimple » 15/01/20, 19:12

Et tu remarqueras la cohérence de Macron en termes de politique énergétique, qui va dans ton sens sur le biogaz: il abandonne la génération 4, mais "en même temps", il a l'air de te faire vraiment chier :mrgreen: !
0 x
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4263
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 290

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar GuyGadebois » 15/01/20, 19:14

sicetaitsimple a écrit :Et tu remarqueras la cohérence de Macron en termes de politique énergétique, qui va dans ton sens sur le biogaz: il abandonne la génération 4, mais "en même temps", il a l'air de te faire vraiment chier :mrgreen: !

?
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet"
(Tryphon)
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4000
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 569

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar sicetaitsimple » 15/01/20, 19:31

GuyGadebois a écrit :?


Bah, "tout le monde mange, fait des épluchures et défèque". Faut que tu sois productif!
Dernière édition par sicetaitsimple le 15/01/20, 19:36, édité 1 fois.
0 x
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4263
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 290

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar GuyGadebois » 15/01/20, 19:35

sicetaitsimple a écrit :
GuyGadebois a écrit :?


Bah, "tout le monde mange, fait des épluchures et défèque"

Même Macron. Il pourra enfin servir à quelque chose.
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet"
(Tryphon)

Avatar de l’utilisateur
eclectron
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1296
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 142

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar eclectron » 15/01/20, 20:24

sen-no-sen a écrit :...

Alors non, je ne sous entend pas pouvoir d’achat (élevé) du tout, ce qui correspondrait effectivement à une consommation élevée (flux de matière) ,ce n’est pas ça du tout.
Ahmed m’a fait la même réflexion, je m’exprime visiblement mal. Disons que vous raisonnez toujours dans le paradigme actuel.
Par niveau de vie élevé, j’entends confort élevé MAIS avec des biens durables, réparables, et recyclables. Il serait donc préférable que je l’écrive ainsi pour être compris…
Dans un monde durable, je ne fais pas le lien automatique entre niveau de vie élevé et argent, puisque cette quête sans fin de l’argent comme aujourd'hui, n’est pas durable, et même carrément destructrice.

Seule une économie stationnaire serait durable.
Stationnaire à un niveau de confort élevé.
Tout étant relatif… disons pour commencer, avec un confort comme aujourd’hui , un confort correspondant à un niveau moyen.
Donc pas de château pour tout le monde, pas de yacht pour tout le monde et même pour personne ! ou alors en copro... mais un logement raisonnable, un véhicule raisonnable pour tout le monde ..
J’entends déjà poindre la question, où est le curseur du raisonnable ?
Je pense que tout le monde s’en fait une très bonne idée concrète, si chacun est de bonne volonté dans l’exercice d’un monde durable.
Si on veut jouer au con, on ne sera jamais d’accord et nous crèverons de ne pas nous être entendu, car tant que nous nous entendons pas , le système destructeur actuel, perdure.

D’ailleurs concernant le logement tout le monde est déjà quasiment équipé, aux SDF près.
L’effort à fournir pour loger tout le monde n’est pas gigantesque.
Reste a durabiliser/entretenir les logements au fil du temps.


Lorsqu’un véhicule dure 1 ou 2 générations, on peut le considérer durable.
Le recyclage au final, consomme de l’énergie mais sur 2 générations, cela fait peu d’énergie pour un véhicule. De nos jours un véhicule est recyclé, sans doute mal, environ tous les 15 ans (estimation personnelle, si quelqu’un a les vrais chiffres, je suis preneur…)

Dans un monde durable, donc raisonnable, l’énergie propre et abondante (devrais-je dire l’énergie non-limitante ?) sert à alimenter les logements, les véhicules, les usines/machines (beaucoup moins actives/nombreuses, vu que les biens sont durables), la maintenance, et enfin le recyclage.

Sen no sen, tu tiens le raisonnement de l’extractivisme, de la destruction de la nature, lié a un haut niveau de confort car dans l’économie actuel c’est le cas.
C’est le cas car il faut sans cesse produire du surtout non-durable, pour que l’on puisse créer de l’argent perpétuellement.
Sans cette activité frénétique, c’est la crise.
Tout argent est issu de prêts bancaires ex nihilo, il est crée, puis détruit dans un flux nécessairement ininterrompu sinon il n’a y a plus d’argent ( je ne suis toujours pas d’accord avec toi Ahmed) :lol:
C’est le fameux effet Reine rouge.
Dois je détailler ?


sen-no-sen a écrit : A l'échelle mondiale une telle politique(très théorique!) sonnerait le glas de la plupart des écosystèmes sauvages,les conséquences que nous constatons déjà depuis quelques décennies seraient amplifier et entraînerait des conflits entre les nations. .

Dans la vision d’un monde durable, tel que je l’entrevois, si l’on conserve la monnaie comme actuellement, produire durable sonnerait le glas de toute entreprise, puisque les biens produits seraient durables, non renouvelés, produits quasiment une fois pour toute la vie.
Hors nourriture et énergie qui sont des flux permanents, quelque soit le type d’économie.
Vu que les biens seraient durables, réparables et en fin de vie recyclables, se serait au contraire la paix envers la nature.
Il y aurait peut être encore un peu d’extarctivisme pour compenser l’imperfection du recyclage.
Cette abondance durable serait la paix entre les hommes.
Actuellement la rareté est cultivée, entretenue artificiellement par la monnaie, qui implique de produire sans cesse pour la créer, qui implique de produire jetable pour être compétitif, toujours pour capter se sacro saint argent, tout le reste étant accessoire, la vie étant accessoire…

sen-no-sen a écrit :Si l'on veut réellement préserver le vivant nous allons devoir nous serrer la ceinture,il n'y a pas d'autre choix.Se serrer la ceinture ne veut pas dire vivre dans une hutte et manger des limaces froides,mais amorcer une réorganisation profonde de la société.
Terminé la voiture individuelle et bonjour le train,l'autopartage et la décroissance urbaine,fini les voyages à l'étranger et les commandes sur Amazon et bienvenu à l'autoproduction,aux échanges communautaires,cela sera gagnant gagnant car tout que nous perdrons économiquement nous le gagnerons socialement et écologiquement. .
[/quote]
Je comprend ce discours , d’apparence logique . Tu ne remets pas en question , la CAUSE RACINE, tu t’adaptes à cette cause (l’argent, la monnaie, rare, par son mode de création/destruction), en considérant la planète finie, ce qui est un fait physique indiscutable.

C'est-à-dire que tu ne supprimes pas le moteur qui commande d’avancer, tu freines pensant ralentir la destruction mais ne pense pas a agir sur le moteur.
Cette décroissance que tu réclame, est incompatible avec le moteur, il cale en provoquant des crises type 1929, 2008…alors qu’aucun bien ne disparaît lors de ces crises…seul l’argent manque…

C’est de moteur qu’il faut changer, passer du moteur ‘argent’ au moteur ‘durable’ et alors rien n’interdit un niveau de vie..pardon.. un confort de vie élevé dans une économie stationnaire ou quasi.
L’argent actuel n’autorise pas le stationnaire où c’est la crise.
Actuellement c’est croissance obligatoire pour tous, quitte a faire n’importe quoi pour y parvenir, quitte a faire de l’inintelligent !... avec les inégalités que l’on connaît, la destruction que l’on connaît etc..
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6444
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 485

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar sen-no-sen » 15/01/20, 21:03

eclectron a écrit :Seule une économie stationnaire serait durable.
Stationnaire à un niveau de confort élevé.

L'économie de la plupart de pays industrialisé est d'ors et déjà stationnaire et ceux depuis 2008.
Nous arrivons coute que coute à gratter des points de PIB avec l'injection massive de liquidité fictive mais le manège va bientôt tourné court.


Donc pas de château pour tout le monde, pas de yacht pour tout le monde et même pour personne ! ou alors en copro... mais un logement raisonnable, un véhicule raisonnable pour tout le monde ..

Tout le monde... c'est 8 milliards d'individus,et c'est déjà beaucoup trop pour Gaïa.
Tout le monde ne peut pas avoir une voiture,c'est un fait,par contre tout le monde pourrait se déplacer via des modes plus collectifs.Un véhicule raisonnable pour tous cela s'appelle un vélo.

Dans un monde durable, donc raisonnable, l’énergie propre et abondante (devrais-je dire l’énergie non-limitante ?) sert à alimenter les logements, les véhicules, les usines/machines (beaucoup moins actives/nombreuses, vu que les biens sont durables), la maintenance, et enfin le recyclage.


N'est ce pas déjà le cas?
Les usines ne pourraient nullement êtres moins nombreuses du fait que pour garantir un niveau de vie élevé fondé sur des critères européen(et ceux même avec les biens les plus durables) il faudrait à minima augmenter par deux (je suis trop gentil!!! :shock: ) le nombres d'usines dans le monde.
De plus la durabilité des produits n'est pas un argument magique,la plupart des produits actuels sont --contrairement au discours en vogue-- plutôt de bonne facture(j'écris ce texte avec un PC de 10 ans,et mon lave linge viens de souffler ses 15 bougies).
Autre aspect que tu semble éluder:pour garantir un niveau de vie élevé sans se serrer la ceinture,il faut un salaire en conséquence...comment garantir un tel salaire si les produits ne se vendent plus faute de pannes et de remplacement?
La croissance économique est inféodé à la consommation,moins de consommation=moins de PIB="niveau de vie" en berne.

Tu peut tourner le raisonnement dans tout les sens,tu seras obligé d'admettre l'inéluctable décroissance.Mais celle ci peut aboutir à un meilleur niveau de Vie fondé celui là sur la santé,l'éducation,les rapports sociaux,la préservation des ecosystèmes etc...il faut faire un choix.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4000
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 569

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar sicetaitsimple » 15/01/20, 21:04

eclectron a écrit :[ De nos jours un véhicule est recyclé, sans doute mal, environ tous les 15 ans (estimation personnelle, si quelqu’un a les vrais chiffres, je suis preneur…)


A priori environ 18 ans en France, https://www.ecologique-solidaire.gouv.f ... ors-dusage
1 x
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4000
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 569

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar sicetaitsimple » 15/01/20, 21:46

GuyGadebois a écrit :En effet, et on s'en rend compte. Il y a de plus en plus d'unités de transformation qui voient le jour.
https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/biogaz


Certes! Mais avec plus de 800.000ha de cultures énergétiques destinées directement aux méthaniseurs, l'Allemagne a produit en 2019 8,6% de son électricité à partir de biogaz.
La route est longue, et la pente est rude....On compte sur toi, plein de légumes qui font des étrons d'un beau calibre, d'autant qu'avec ta voiture au gaz tu devrais être particulièrement motivé. Tu amènes le seau à la station de méthanisation la plus proche, pas de souci.
0 x
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4263
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 290

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar GuyGadebois » 15/01/20, 22:38

sicetaitsimple a écrit :Tu amènes le seau à la station de méthanisation la plus proche, pas de souci.

Pas la peine, ils font la tournée des stations d'épuration. :mrgreen:
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet"
(Tryphon)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Catastrophes humanitaires, naturelles, climatiques et industrielles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités