Catastrophes humanitaires, naturelles, climatiques et industriellesLa fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Les catastrophes humanitaires (dont les guerres et conflits liés aux ressources), naturelles, du climat et industrielles (sauf accident nucléaire ou pétrolier qui sont dans le forum énergies fossiles et nucléaire). Pollution de la mer et des océans.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7163
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 517

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Ahmed » 05/12/18, 20:16

Affirmation gratuite.
Ton '"objectivité", c'est comme pour juger des besoins inutiles ou pas, des gens : ta propre subjectivité érigée en grille de critères universelle.

Je ne vois pas l'intérêt d'ergoter sur la terminologie et préfère le fond, qu'il soit exprimé en tant qu'écocide ou de destruction des conditions de vie sur Terre m'importe peu...
Sur le second point, je crains que tu ne m'ais mal lu: ce n'est pas que mon point de vue (qui compte effectivement peu en l'affaire), mais celui des entrepreneurs qui compte sur la publicité pour réussir à "fourguer" leur marchandise et qui y consacrent un budget plus que conséquent. Comme déjà mentionné, les stratégies de manipulation des psychismes ont beaucoup progressé, du fait des énormes intérêts en jeu... Pour le reste, tu peux relire tranquillement le message concerné... 8)

Concernant le message de Sen-no-sen, qui n'aura pas de mal à te répondre, je trouve attristant que tu te crois obligé de recourir à un procès d'intention doublé d'un appel assez facile aux affects: ces vieilles ficelles sont usées jusqu'à la corde (sic)...

Edit: doublé au poteau par Sen-no-sen!
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5814
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 281

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar sen-no-sen » 05/12/18, 20:44

Ahmed a écrit :Je ne vois pas l'intérêt d'ergoter sur la terminologie et préfère le fond, qu'il soit exprimé en tant qu'écocide ou de destruction des conditions de vie sur Terre m'importe peu...


Ergoter sur la terminologie permet d'évacuer le fonds et c'est justement le but! :roll:
Il en est de même de l'utilisation des arguments traumatiques.
Et c'est encore la même chose concernant les données du RCA:il est tellement plus facile de discutailler des données scientifiques* plutôt que de réfléchir à LA problématique de fonds.


*A ma connaissance il n'y a pas de climatologues sur le forum,au vu de la complexité du phénomènes il serait bon ton de relativiser les affirmations,notamment celle,minoritaire, du scepticisme climatique.
Par contre il est tout à fait louable de se permettre des doutes à conditions que ses derniers s'inscrivent dans une démarche d'ouverture,de bonne foi et d'échanges cordiales...n'est ce pas Exnihilo? :)
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1179
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 57

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Exnihiloest » 05/12/18, 21:07

sen-no-sen a écrit :...
Ergoter sur la terminologie permet d'évacuer le fonds et c'est justement le but! :roll:
...

Le but, c'est que tout le monde comprennent ce qui est dit, et comme expliqué à ceux qui n'ont ni oeillères ni préjugés, qu'on ne modifie pas le sens du fond en plaquant sur lui des mots qui ne conviennent pas.
Tous les procès d'intention, et le tien n'y échappe pas, sont nuls.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1179
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 57

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Exnihiloest » 05/12/18, 21:26

Ahmed a écrit :...
Je ne vois pas l'intérêt d'ergoter sur la terminologie et préfère le fond, qu'il soit exprimé en tant qu'écocide ou de destruction des conditions de vie sur Terre m'importe peu...
Sur le second point, je crains que tu ne m'ais mal lu: ce n'est pas que mon point de vue (qui compte effectivement peu en l'affaire), mais celui des entrepreneurs qui compte sur la publicité pour réussir à "fourguer" leur marchandise et qui y consacrent un budget plus que conséquent. Comme déjà mentionné, les stratégies de manipulation des psychismes ont beaucoup progressé, du fait des énormes intérêts en jeu... Pour le reste, tu peux relire tranquillement le message concerné... 8)
...

Si tu ne vois pas l'intérêt de la terminologie, base même du langage et de la compréhension mutuelle, c'est triste, et encore plus car je te l'ai expliqué : c'est changer l'apparence du fond, méthode idéale pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Mais je suis persuadé que tu le sais bien. Je vois plutôt une position de tartuffe que de tenir à garder le terme "écocide" plutôt que "dégâts écologiques" tout en prétendant que la forme serait secondaire !

Concernant le point deux, j'y ai déjà répondu mais tu te montres aveugle aux objections. La plupart des achats que nous faisons, notamment sur Internet, ne sont pas le résultat de la publicité, pour la raison que ces produits nous sont souvent inconnus, de même que les vendeurs regroupés sur les grands portails comme Amazon, Darty, la FNAC... Des fabricants émergent aussi, repris par les petits vendeurs,, et par le "bouche à oreille" version "avis des utilisateurs", peuvent percer parmi les gros sans publicité. Evidemment que les géants font encore de la publicité à haute dose, mais note que c'est surtout un combat entre les gros, iphone contre samsung par ex., ça ne change rien quasiment rien sur le résultat : avoir un samsung ou un iphone. Tu restes dans une vision très 20ème siècle.
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7163
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 517

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Ahmed » 05/12/18, 21:41

Je tiens si peu à garder le terme "écocide" (qui me plais bien quand même!) que j'ai proposé de le remplacer par tout autre vocable approprié, du moment que le contenu soit respecté! Quant au langage, il est "la meilleure et la pire des choses", comme disait Ésope: il sert à se comprendre... ou l'inverse!
Sur le second point, je note que le XXe siècle est encore bien présent et qu'il convient d'en tenir compte. Toi-même reconnais l'influence prépondérante des médias* pour rendre l'opinion publique favorable à la transition énergétique...

* Peut-être que tu vas m'expliquer que les médias ne sont pas de la publicité? :D
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1179
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 57

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Exnihiloest » 05/12/18, 21:53

"dégâts écologiques" me convient. Le terme n'implique pas que la destruction soit le but, contrairement à ce que suggère écocide.

Si ton "écocide" était généralisé, nous ne serions pas là en parler. Donc tu es bien dans une vision d'avenir, certes très SF, mais future quand même. Dans ce cas on regarde les tendances et les évolutions prévisibles, et le 20ème siècle reste le passé.

Si les media sont de la publicité, alors tes posts ici aussi. Dès qu'on communique, on influence, que ce soit pour gagner de l'argent, ou des opinions.
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7163
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 517

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Ahmed » 05/12/18, 22:20

Le fait d'une généralisation de l'écocide ne fait que souligner qu'il concerne de multiples aspects du vivant, non une "perfection" dans l'accomplissement (je n'avais pas jugé opportun d'apporter une précision à une telle évidence)...
Bien sûr, la destruction n'est pas le but (déjà vu), mais à partir du moment où la relation entre extractivisme et détérioration de la nature est établie, qu'il se poursuit néanmoins et même s'amplifie autant que possible, il n'est plus possible d'évacuer la question de la responsabilité, ce qui nous rapproche diantrement de ce dont il était question...

Ne faisons pas l'amalgame, stp, entre ce qui est un des moteurs de l'économisme exponentiel et ce qui fait partie de l'essence commune aux espèces vivantes (à des degrés très divers, évidemment).
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5814
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 281

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar sen-no-sen » 05/12/18, 23:24

Dans la communauté scientifique il n'est pas question de "simple dégâts écologiques" mais de sixième phase d’extinction,de réchauffement climatique anthropique,de diminution des terres arables,de déforestation,de pénuries en eau,d'acidification des océans etc...on est très loin de ton relativisme Exnihilo.

Si ton "écocide" était généralisé, nous ne serions pas là en parler. Donc tu es bien dans une vision d'avenir, certes très SF, mais future quand même. Dans ce cas on regarde les tendances et les évolutions prévisibles, et le 20ème siècle reste le passé.

Les prévisions en matière climatique,en termes de biodiversité ou de démographie ne trompe pas,nous nous orientons vers une accélération des dégradations écosystémiques.
Si celles ci sont encore timides dans certaines zones,elle sont beaucoup plus visibles dans d'autres.Hors c'est dans ses dernières que nous constatons les plus fortes concentrations en biodiversités(forets pluviale,océans).
La multiplications des points de fragilisations risque de nous entrainer via des dépassements de seuils vers de violentes disruptions.
Pour le reste gouverner c'est prévoir,que penserez t'on d'un médecin qui constatant des métastases et autres nécroses dirait à sont patient:Si votre cancer était généralisé vous ne seriez pas la! :frown:


Plutôt que de nier ses faits,il serait plus rapide ex nihilo d'avouer que ta vision des choses,pour ne pas dire ton idéologie considère ses "déconvenues" comme nécessaire à l'expansion humaine et technologique et qu'après tout "on ne fait pas omelette sans casser des œufs".
Jusqu'a maintenant je n'ai constaté aucune autre substance dans toutes tes interventions.

dégâts écologiques" me convient. Le terme n'implique pas que la destruction soit le but, contrairement à ce que suggère écocide


Pourrait tu me donner la définition du mot but. Merci par avance d'éviter les copier coller,je voudrais une raisonnement fondé sur une approche scientifique,c'est à dire fondamentalement,notamment du point de vu de la physique et de la biologie. :P
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6433
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 86

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar janic » 06/12/18, 09:15

On se demande où se trouve le délire ! les procédés nazis ne servent pas la cause végétarienne, où es-tu allé chercher pareille vision des choses.
Chacun a le droit de revendiquer d'être un inculte, mais la moindre des choses quand on a un minimum de respect envers les autres, c'est de vérifier ce qu'on raconte avant d'accuser !
Il est fort de café ce gars là! Tu avances des tas de choses fausses en permanence et tu parles d'inculture, tu parles de respect envers les autres en n'en respectant même pas les opinions d'autrui, et tu reproche à quiconque des accusations alors que tu ne fais que ça toi même. Les miroirs ça existe et tu devrais y avoir recours avant de t'exprimer.
par exemple ces perles en question:
« mais enfin, ces gens veulent notre bien et ont étudié la question à fond, qui es-tu pour les mettre en question et te permettre de contredire ce consensus ? » À quoi je réponds que moi aussi j’ai beaucoup étudié la question et que les impostures de cette énorme majorité sont de l’ordre de la croyance et du dogme et non de la science. Ils croient et prétendent savoir, l’histoire est suffisamment remplie de tels malhonnêtes témoins et malfaisants gourous pour qu’encore une fois je ne m’y laisse pas prendre.".
Etudier en question ce n'est pas faire du copier coller d'un site de menteurs, mais avoir passé une importante partie de sa vie sur un sujet en particulier, pas seulement quelques heures ou minutes.
Devant les scientistes qui n'ont pas compris que la science n'avance qu'à petits pas et qu'il y en a plein de faux avant qu'on puisse affirmer qu'on a vraiment avancé, les idéologues qui ne saisissent des publications scientifiques que ce qui les arrangent pour nous placer leurs utopies, ou les margulins des media qui font de même pour favoriser leur commerce du catastrophisme, une seule attitude est possible : le doute raisonnable.

eh oui! Sauf que ce raisonnement, philosophique, fonctionne dans les deux sens car qui, selon quels critères (universellement reconnus si ça existe?) peut dire que telle chose est vraie et telle autre fausse puisque la science ne fait qu'aller de découvertes en découvertes sinon nous n'en serions encore qu'à la terre plate ou la roue en bois.

des mesures qui ne servent à rien n'ont pas à être mises en oeuvre

Bravo, bravissimo, il ne reste plus qu'à l'appliquer à des croyances désuètes, largement dépassées venues des fins fonds du 19° siècle, comme le vaccins que certains idolâtrent encore alors qu'ils ne servent à rien justement sinon à rendre malades des biens portants (sauf si c'est le but recherché! évidemment!!! :evil:
Devine de qui est cette prose, oh combien réaliste ?En ce qui concerne son auteur, c'est une question de poutre et de paille là encore!
Eh, oui, c'est bien de toi, mais que tu n'appliques surtout pas à toi même!

"Reconnu pour son talent, il reçoit le Prix Nobel de Littérature en 1978. Mais cet écrivain est tout aussi célèbre pour son militantisme : en végétarien convaincu, il n’hésite pas à user de comparaisons avec les pratiques du régime nazi envers son peuple pour dénoncer l’exploitation animale."
http://www.neoplanete.fr/celui-qui-comp ... abattoirs/

Il ne s’agit pas de ramener le sujet à un individu, même si son discours, qui prend l’exemple du nazisme, n’est pas une originalité en terme de violence dirigée contre une catégorie particulière d’individus et aussi loin que l’on puisse remonter dans l’histoire "des nazismes" il y en a eut à la pelle.
Ce qui est le fond du sujet, c’est la violence en elle-même, moins que cette violence ci ou cette violence là ou encore une autre.
Si toi tu es pour la violence radicale, tous ne sont pas comme toi que ce soit concernant les autres animaux (l’humain est aussi un animal biologiquement..et pour le reste aussi d’ailleurs) comme pour ses semblables qu’ils soient noirs de peau, jaune, ou faisant partie d’une culture différente.
Ainsi, il suffit de poser la question autour de soi: si chaque bidocheur devait assassiner l’animal esclavisé à des fins alimentaires, il y aurait une conversion brutale et importante des « gastronomes » ordinaires en VG, car il y a une différence importante entre tuer directement et simplement mettre dans la poêle un morceau abstrait préparé à cet usage.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1179
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 57

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Exnihiloest » 06/12/18, 11:42

Historique :

- "J'ai déploré des pratiques notoires consistant à parler de procédés nazis dans les abattoirs pour défendre la cause végétarienne.
Ce n'est pas moi qui les ai inventées, ces méthodes, ce n'est pas moi qui fais l'amalgame
"

Exnihiloest

- "les procédés nazis ne servent pas la cause végétarienne, où es-tu allé chercher pareille vision des choses."
Janic

- " « Six millions de Juifs sont morts dans les camps de concentration, mais six milliards de poulets à rotir vont périr cette année dans les abattoirs ».
Ingrid Newkirk, présidente de People for the Ethical Treatment of Animals (PETA), une vegan"
Exnihiloest
- "« Reconnu pour son talent, il [Isaac Bashevis Singer] reçoit le Prix Nobel de Littérature en 1978. Mais cet écrivain est tout aussi célèbre pour son militantisme : en végétarien convaincu, il n’hésite pas à user de comparaisons avec les pratiques du régime nazi envers son peuple pour dénoncer l’exploitation animale. »
http://www.neoplanete.fr/celui-qui-comp ... abattoirs/"
Exnihiloest

"Tu avances des tas de choses fausses en permanence"
Janic

------------------------
Cette diffamation par Janic dépasse les bornes. Diffamation, flooding, et déni des faits sont ses méthodes, alors que je viens de faire la preuve de ma bonne foi : des végétariens font bien l'amalgame entre pratiques nazis et nos traitements des animaux, c'est de notoriété publique !
0 x


Revenir vers « Catastrophes humanitaires, naturelles, climatiques et industrielles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité