Catastrophes humanitaires, naturelles, climatiques et industriellesLa fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Les catastrophes humanitaires (dont les guerres et conflits liés aux ressources), naturelles, du climat et industrielles (sauf accident nucléaire ou pétrolier qui sont dans le forum énergies fossiles et nucléaire). Pollution de la mer et des océans.
ABC2019
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 146
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 4

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar ABC2019 » 12/01/20, 23:39

sicetaitsimple a écrit :
Certes ce n'est pas un schéma reproductible à l'infini. Mais il est faisable, ou du moins on peut s'en rapprocher.

Dire "ça n'existe pas" est juste un non argument.

ce que j'ai dit, c'est que ce n'était pas le mode de production d'électricité qui était le vrai problème, car ce problème a déjà été résolu depuis longtemps dans des pays comme l'Islande. Il y a donc bien d'autres problèmes !
0 x

Avatar de l’utilisateur
eclectron
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1080
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 120

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar eclectron » 13/01/20, 00:14

ABC2019 a écrit :c'est absolument pas aberrant, ça évite de s'embeter avec du nucléaire dangereux, qui fait des déchets, avec des risques d'accidents, c'est une tres bonne raison !
et bien sur que le stockage n'est qu'une question de coût : tu n'as qu'a calculer la quantité de batterie qu'il te faut pour assurer ta consommation quand il n'y a pas de soleil, et après calculer la surface de panneaux solaires qu'il faut pour les remplir. Si le coût n'est pas un problème, je ne vois vraiment pas ce qui t'empeche de le faire, Il est vrai que peu sont aussi persévérant que toi dans ce domaine. ;) A+.

Pour info, si tu as du stockage, la surface des toits est suffisante pour alimenter la France en électricité.

:lol: :lol: :lol: un oscar dans la catégorie humour.
Les réalités physiques semblent t’échapper.(variation saisonnière de l'ensoleillement , consommation saisonnière de l’énergie accrue justement quand le soleil vient a manquer)

J'ai calculé le nombre de batteries nécessaires, c' est une, il suffit juste qu'elle ait la capacité de stockage suffisant. :lol: :lol: :lol:

Autant sur l’économie on peut jouer, vu que c'est une construction purement humaine, autant sur la physique il faut faire avec les règles de dame nature.
Là pour le coup, tu es dans l'utopie la plus totale,sauf a réduire drastiquement le besoin d’énergie, ce qui reste un choix, encore une fois, humain.
0 x
ABC2019
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 146
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 4

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar ABC2019 » 13/01/20, 00:29

eclectron a écrit :
ABC2019 a écrit :c'est absolument pas aberrant, ça évite de s'embeter avec du nucléaire dangereux, qui fait des déchets, avec des risques d'accidents, c'est une tres bonne raison !
et bien sur que le stockage n'est qu'une question de coût : tu n'as qu'a calculer la quantité de batterie qu'il te faut pour assurer ta consommation quand il n'y a pas de soleil, et après calculer la surface de panneaux solaires qu'il faut pour les remplir. Si le coût n'est pas un problème, je ne vois vraiment pas ce qui t'empeche de le faire, Il est vrai que peu sont aussi persévérant que toi dans ce domaine. ;) A+.

Pour info, si tu as du stockage, la surface des toits est suffisante pour alimenter la France en électricité.

:lol: :lol: :lol: un oscar dans la catégorie humour.
Les réalités physiques semblent t’échapper.(variation saisonnière de l'ensoleillement , consommation saisonnière de l’énergie accrue justement quand le soleil vient a manquer)

y a pas de probleme de principe, si le coût n'est pas un probleme, tu mets autant de panneaux solaires que tu veux et la capacité de batterie que tu veux, encore une fois ce n'est QUE un problème de coût.
Autant sur l’économie on peut jouer, vu que c'est une construction purement humaine, autant sur la physique il faut faire avec les règles de dame nature.
Là pour le coup, tu es dans l'utopie la plus totale,sauf a réduire drastiquement le besoin d’énergie, ce qui reste un choix, encore une fois, humain.

la physique elle ne t'empeche nullement d'augmenter autant que tu veux la surface des panneaux solaires, ainsi que la capacité de tes batteries, je ne vois vraiment pas de problème.
0 x
Avatar de l’utilisateur
eclectron
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1080
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 120

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar eclectron » 13/01/20, 10:36

ABC2019 a écrit :y a pas de probleme de principe, si le coût n'est pas un probleme, tu mets autant de panneaux solaires que tu veux et la capacité de batterie que tu veux, encore une fois ce n'est QUE un problème de coût.
...
la physique elle ne t'empeche nullement d'augmenter autant que tu veux la surface des panneaux solaires, ainsi que la capacité de tes batteries, je ne vois vraiment pas de problème.

Je ne sais pas ce que tu fais dans la vie, tu ne me sembles pas avoir un rapport intime avec le concret dont nous parlons.
Essaye d'autonomiser une maison et tu seras déjà moins affirmatif.


Partons d’un cas particulier, le mien, une maison qui consomme en gros 15000 KWh en une année, tout compris. Tout y est électrique, chauffage eau chaude sanitaire et évidemment éclairage etc..
Pour la suite Je pend des chiffres ronds et quelques approximations, pour simplifier.

Calcul des pertes de la maison :
la maison consomme en gros 15000 KWh en une année, tout compris.
On reparti 2/3 de chauffage 1/3 le reste dont l’eau chaude sanitaire.
La maison dissipe donc 10 000 KWh en chauffage
Les dju locaux sont de 2500. Soit 2500x24 =60000 dhu
La maison dissipe 166 Wh (10 000K/60000) par degré d’écart avec l’extérieur.

Prenons le pire cas d’une journée froide de décembre à -20°C extérieur, 20°C à l’intérieur.
La maison dissipe 40x166 = 6640 Wh pendant 24h soit 159 KWh cette journée là.
Pas de chance c’est l’hiver et le ciel est nuageux. E solaire =100W/m² pendant 8h, soit 800Wh/m²
Le rendement d’un PV est de 20% .
Cette journée là, on peut obtenir 160Wh/m² de capteur solaire.
Il faut presque 1000m² (159K/160) de capteur pour assurer le chauffage de cette journée.
Ajoute a cela l’eau chaude et l’éclairage, TV, four …………….et tu dépasse les 1000m² de PV

Et il faut stocker la production électrique du jour, pour la nuit ce qui revient a stocker 16 x 6640Wh = 106 KWh dans des batteries.
En prenant des batteries au plomb type voiture (mauvais exemple) 12V 45Ah, cela fait 540Wh par batterie.
Soit un total de 200 batteries environ.

Multiplie tout ça par le nombre de foyer , d’entreprises et tu auras une idée de l’ampleur de la ressource matière et de l’espace qu’il faut mobiliser pour avoir le plaisir de s’alimenter avec du PV et des batteries.
Alors que quelques centrales nucléaires/charbon/gaz/ réalisent cette tache à merveille.

On peut dire que c’est une histoire de coût qui empêche la diffusion des ENR mais c’est surtout leur faible concentration énergétique qui rendrait débile leur utilisation au niveau où nous avons besoin d'énergie.
Il y a évidemment des solutions renouvelables plus rationnelles que le PV pour le chauffage d'une maison :lol: le bois par exemple mais là encore si tout le monde le fait , va y avoir des soucis.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Forhorse
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1909
Inscription : 27/10/09, 08:19
Localisation : Perche Ornais
x 47

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Forhorse » 13/01/20, 11:24

Il serait intéressant de calculer quel est le besoin en surface par personne (ou foyer) pour assurer les besoin énergétiques en renouvelable.
genre par exemple, combien de surface de PV pour les besoins purement électriques (éclairage, machines) et combien de surface de forêt pour les besoins thermiques (chauffage/eau chaude) et de corréler ça avec la population et le surface d'un pays donné... a mon avis ça colle pas, mais ça doit pas être un scoop :mrgreen:
0 x

Avatar de l’utilisateur
eclectron
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1080
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 120

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar eclectron » 13/01/20, 11:50

Forhorse a écrit :Il serait intéressant de calculer quel est le besoin en surface par personne (ou foyer) pour assurer les besoin énergétiques en renouvelable.
genre par exemple, combien de surface de PV pour les besoins purement électriques (éclairage, machines) et combien de surface de forêt pour les besoins thermiques (chauffage/eau chaude) et de corréler ça avec la population et le surface d'un pays donné... a mon avis ça colle pas, mais ça doit pas être un scoop :mrgreen:

Oui c'est une démarche plus intelligente que le tout PV. :lol:
réserver le PV aux besoins purement électriques serait correct.
Il y a le solaire thermique qui est très intéressant pour le chauffage et l'ECS.
le bois, le biogaz, l'éolien, hydraulique.

En cumulant tout et en forçant sur la sobriété, il me semble que negawatt a fait un scénario qui passe ? Je n'ai pas trop compris leurs travaux.

Personnellement je suis dans une recherche de solutions durables et décarbonées pour toute énergie dont les transports... je ne vois que le nucléaire pour produire un "carburant" sans CO2, ce qui ne m'enchante pas plus que "vous", avec déchets et risques associés.
0 x
ABC2019
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 146
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 4

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar ABC2019 » 13/01/20, 16:39

eclectron a écrit :Je ne sais pas ce que tu fais dans la vie, tu ne me sembles pas avoir un rapport intime avec le concret dont nous parlons.
Essaye d'autonomiser une maison et tu seras déjà moins affirmatif.

je vis dans un monde concret où le coût et la rentabilité SONT des problèmes, c'est toi je te signale qui prétends que ce n'en sont pas :).

Je ne fais que me placer dans TA logique (qui n'est pas la mienne), où le coût n'est pas un probleme, et je te dis simplement que si ce n'est pas un problème, alors les EnR, avec du stockage dimensionné ad libitum , sont bien plus simples à faire et bien préférables.

Partons d’un cas particulier, le mien, une maison qui consomme en gros 15000 KWh en une année, tout compris. Tout y est électrique, chauffage eau chaude sanitaire et évidemment éclairage etc..
Pour la suite Je pend des chiffres ronds et quelques approximations, pour simplifier.

Calcul des pertes de la maison :
la maison consomme en gros 15000 KWh en une année, tout compris.
On reparti 2/3 de chauffage 1/3 le reste dont l’eau chaude sanitaire.
La maison dissipe donc 10 000 KWh en chauffage
Les dju locaux sont de 2500. Soit 2500x24 =60000 dhu
La maison dissipe 166 Wh (10 000K/60000) par degré d’écart avec l’extérieur.

Prenons le pire cas d’une journée froide de décembre à -20°C extérieur, 20°C à l’intérieur.
La maison dissipe 40x166 = 6640 Wh pendant 24h soit 159 KWh cette journée là.
Pas de chance c’est l’hiver et le ciel est nuageux. E solaire =100W/m² pendant 8h, soit 800Wh/m²
Le rendement d’un PV est de 20% .
Cette journée là, on peut obtenir 160Wh/m² de capteur solaire.
Il faut presque 1000m² (159K/160) de capteur pour assurer le chauffage de cette journée.
Ajoute a cela l’eau chaude et l’éclairage, TV, four …………….et tu dépasse les 1000m² de PV

Et il faut stocker la production électrique du jour, pour la nuit ce qui revient a stocker 16 x 6640Wh = 106 KWh dans des batteries.
En prenant des batteries au plomb type voiture (mauvais exemple) 12V 45Ah, cela fait 540Wh par batterie.
Soit un total de 200 batteries environ.

Multiplie tout ça par le nombre de foyer , d’entreprises et tu auras une idée de l’ampleur de la ressource matière et de l’espace qu’il faut mobiliser pour avoir le plaisir de s’alimenter avec du PV et des batteries.
Alors que quelques centrales nucléaires/charbon/gaz/ réalisent cette tache à merveille.

et donc, c'est bien ce que je disais, ce n'est pas techniquement impossible, c'est bien juste une question de cout. Evidemment personne ne t'oblige à n'utiliser que ton toit et ta maison pour tes batteries, tu peux bien les mettre où tu veux dans un rayon raisonnable.

On peut dire que c’est une histoire de coût qui empêche la diffusion des ENR mais c’est surtout leur faible concentration énergétique qui rendrait débile leur utilisation au niveau où nous avons besoin d'énergie.

c'est pas débile, ça évite d'avoir des réacteurs nucléaires dangereux, et en plus c'est bien durable que 1000 ans, il y en a pour des milliards d'années !
0 x
Avatar de l’utilisateur
eclectron
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1080
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 120

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar eclectron » 13/01/20, 17:53

ABC2019 a écrit :
je vis dans un monde concret où le coût et la rentabilité SONT des problèmes, c'est toi je te signale qui prétends que ce n'en sont pas :).

Tu me fatigues de connerie. je t'ai déjà dis qu'il y a d'un coté, le monde actuel où l'argent est la priorité des priorité
et un d'un autre coté, un idéal atteignable, un monde durable où l'argent n'est plus la priorité, puisque argent et durabilité sont incompatibles.
As tu compris pourquoi ils sont incompatibles, c'est une autre histoire.... :roll:

ABC2019 a écrit :Je ne fais que me placer dans TA logique (qui n'est pas la mienne), où le coût n'est pas un probleme, et je te dis simplement que si ce n'est pas un problème, alors les EnR, avec du stockage dimensionné ad libitum , sont bien plus simples à faire et bien préférables.

Non tu ne te places pas dans ma logique, tu ne te places pas dans le paradigme de prioriser un monde durable avec RAISON.
Tu prends un petit bout, le pousse a l’extrême pour en faire une caricature.
Je t’ai déjà dit, rien ne nous oblige a être con, tu as le droit de réfléchir par toi même.

ABC2019 a écrit :c'est pas débile,

Si c’est même très très débile.
Pour le réaliste qui plane, il semble nécessaire de préciser :
En France, 36.8 millions de logements avec 1000m² de PV par logement ça fait 36800 km² de capteurs PV soit entre 3 et 4 départements Français les plus grands, intégralement couverts de PV.
C’est toi qui voit la pertinence de la chose….
Et encore les industries ne sont pas alimentées.
Mais d’après toi c’est le coût qui limite cette solution technique magnifique. Rohh quel dommage… :lol: :lol: :lol:
0 x
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1612
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 85

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Exnihiloest » 13/01/20, 19:42

ABC2019 a écrit :...
...c'est pas débile, ça évite d'avoir des réacteurs nucléaires dangereux...

"Dangereux" ? Le charbon et le pétrole ont fait bien plus de morts que le nucléaire civil.
0 x
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2112
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 134

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar GuyGadebois » 13/01/20, 19:49

Exnihiloest a écrit :
ABC2019 a écrit :...
...c'est pas débile, ça évite d'avoir des réacteurs nucléaires dangereux...

"Dangereux" ? Le charbon et le pétrole ont fait bien plus de morts que le nucléaire civil.

J'ai lu des élucubrations de paramécies plus intelligentes et pertinentes.
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Catastrophes humanitaires, naturelles, climatiques et industrielles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité