Catastrophes humanitaires, naturelles, climatiques et industriellesLa fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Les catastrophes humanitaires (dont les guerres et conflits liés aux ressources), naturelles, du climat et industrielles (sauf accident nucléaire ou pétrolier qui sont dans le forum énergies fossiles et nucléaire). Pollution de la mer et des océans.
ABC2019
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 146
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 4

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar ABC2019 » 11/01/20, 10:09

plasmanu a écrit :Est-ce vraiment si grave à longtemps terme. Ce n'est que du CO2 après tout..

c'est surtout qu'on compare des choux et des carottes : les feux (qui ne sont pas tous des feux de forets d'ailleurs) libèrent du CO2 qui est recapturé par la repousse de la végétation, alors que le CO2 libéré par la combustion des fossiles n'est pas recapturé lui. Annuellement la végétation échange autour de 60 milliards de tonnes de carbone en libérant puis recapturant le CO2, que ce soit par les feux ou l'oxydation naturelle des déchets végétaux par les micro-organismes. Mais prendre une partie de CO2 en le comparant au CO2 anthropique, ça permet facilement d'avoir des volumes "énormes" mais ça ne veut rien dire car en moyenne ces volumes "énormes" seront recapturés et n'interviennent pas dans le climat à long terme.
0 x

Avatar de l’utilisateur
plasmanu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2058
Inscription : 21/11/04, 06:05
Localisation : Le viaduc 07170 Lavilledieu
x 17

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar plasmanu » 11/01/20, 10:28

Tout à fait.
Mon propos est poussé à un certain cynisme.
Et je crois que pas mal de CO2 est capté par l'océan, d'où son acidification, corail blanc...
0 x
"Ne pas voir le Mal, ne pas entendre le Mal, ne pas dire le Mal" 3 petits singes Mizaru
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8161
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 690

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Ahmed » 11/01/20, 10:39

Les végétaux ne distinguent pas entre le CO² "naturel" de celui résultant de la combustion de fossiles (qui n'est que du naturel au cycle très fortement décalé). Quant à l'idée que le CO² résultant des feux de forêt ou des centrales biomasse seraient anodin (neutralité carbone, fumeux (sic) concept!), c'est percevoir les choses en terme comptable, alors qu'il s'agit de relations plus complexes où on mélange le stock que l'on libère brutalement et le flux de captation qui va lentement le reconstituer (ou pas!). La nature n'est pas réductible à un raisonnement industriel!
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
dede2002
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 907
Inscription : 10/10/13, 16:30
Localisation : Genève campagne
x 112

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar dede2002 » 11/01/20, 10:42

ABC2019 a écrit :
plasmanu a écrit :Est-ce vraiment si grave à longtemps terme. Ce n'est que du CO2 après tout..

c'est surtout qu'on compare des choux et des carottes : les feux (qui ne sont pas tous des feux de forets d'ailleurs) libèrent du CO2 qui est recapturé par la repousse de la végétation, alors que le CO2 libéré par la combustion des fossiles n'est pas recapturé lui. Annuellement la végétation échange autour de 60 milliards de tonnes de carbone en libérant puis recapturant le CO2, que ce soit par les feux ou l'oxydation naturelle des déchets végétaux par les micro-organismes. Mais prendre une partie de CO2 en le comparant au CO2 anthropique, ça permet facilement d'avoir des volumes "énormes" mais ça ne veut rien dire car en moyenne ces volumes "énormes" seront recapturés et n'interviennent pas dans le climat à long terme.


Ben voyons, il y aurait deux sortes de CO2 :?:

Et combien de temps vont-elles prendre pour repousser, ces forêts, si elles repoussent?

Une chose est sûre, il n'y a pas de feux de forêt au milieu du Sahara :mrgreen:
1 x
dede2002
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 907
Inscription : 10/10/13, 16:30
Localisation : Genève campagne
x 112

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar dede2002 » 11/01/20, 10:55

L'article que j'ai cité parle de deux choses distinctes: l'origine anthropique des feux de forêts et la contribution de ces feux au taux de CO2 dans l'atmosphère.
On peut en déduire que l'origine anthropique de l'accélération du réchauffement ne provient pas uniquement de la combustion des hydrocarbures fossiles.
0 x

Avatar de l’utilisateur
plasmanu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2058
Inscription : 21/11/04, 06:05
Localisation : Le viaduc 07170 Lavilledieu
x 17

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar plasmanu » 11/01/20, 11:10

Et le 3ème CO2, on l'oublie pas. Celui qui a permis à la terre de sortir de la phase boule de glace.
La tectonique des plaques par subduction qui brule le calcaire des dépôts marin. Il faut l'étudier, les résultats arriveront dans 1 milliard d'année
0 x
"Ne pas voir le Mal, ne pas entendre le Mal, ne pas dire le Mal" 3 petits singes Mizaru
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8412
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 148

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar janic » 11/01/20, 13:22

, les résultats arriveront dans 1 milliard d'année
personne ne sera là pour en témoigner! :cheesy:
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
eclectron
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1080
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 120

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar eclectron » 11/01/20, 17:12

ABC2019 a écrit :je pense avoir une autre réponse simple à ta question : parce que la première opération est totalement virtuelle et n'a pas besoin de se plier à des contraintes technologiques, et est donc toujours possible à faire,

alors que la deuxième contient plein de contraintes technologiques qui la rendent probablement impossibles à réaliser.
Du moins si par "monde durable", tu entends "monde durable où on garderait le niveau de vie comparable à celui de l'Occident actuel" .
Et ce n'est pas QUE un probleme de croissance, mais un probleme de soutenabilité de l'état stationnaire (qui consomme quand meme des non renouvelables) sur le long terme.

Pour le 1) , la planche à billet, en effet c’est facile.
Pour le 2) les contraintes technologiques à faire un monde durable ?
A part l’énergie propre et abondante , je n’en vois pas. C’est là où je vois la génération 4 comme solution, c’est un point clé.
Quels problèmes technologiques vois tu ?

Je me répète mais le paradigme de l’économie actuelle, la rentabilité a tout prix, bride la transition vers un monde durable qui de fait, ne permettrait pas la rentabilité de l’argent (croissance), puisque quasi stationnaire.

Tu dis sans doute cela parce que tu fais automatiquement un lien entre innovation et technologie. C’est le cas dans le paradigme de la rentabilité financière mais l'innovation n’a rien d’obligatoire dans un paradigme stationnaire et technologique. Oui il y aurait moins de conneries (gadgets), c'est grave ? :lol:

Est-ce que la soutenabilité de l’état stationnaire est impossible ?
Je n’en sais rien et j’espère que c’ est soutenable. ( je mets des cierges renouvelables à la cire d'abeille régulièrement :lol: )
Je dirais nous n’avons pas le choix que d’essayer…
Que vois tu de limitant ?

Si je fais référence à ma propre consommation , je n’achète que tres tres tres rarement des objets manufacturés et en plus je répare autant que faire se peut.
Mes postes de dépense principaux sont : nourriture, énergie, véhicules-carburant, logement, impôts, vetements (plus mon épouse :wink: ).
Tout cela peut être durable, les points essentiels étant :
- Une énergie propre et durable (ce point n’est pas incompatible avec le système actuel car le besoin est continu). C'est la motivation a faire une croix sur des investissements passés, au rendement juteux (pétrole) et investir dans de nouvelles sources qui limite la motivation financière a transiter.

- et sortir du joug de la rentabilité financière comme moteur, comme « cerveau ».
Incompatible avec le système actuel car des objets durables et réparables mettent a bas l’économie de la rentabilité financière, le rapport au travail et donc tout ce que l'on connait dont l'ordre public :mrgreen:
Je ne dis pas que c'est facile mais ça me semble le seul choix, face à un effondrement.
Dernière édition par eclectron le 11/01/20, 17:20, édité 4 fois.
0 x
Avatar de l’utilisateur
eclectron
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1080
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 120

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar eclectron » 11/01/20, 17:14

Eric DUPONT a écrit :je vois de grossières erreurs dans ta démonstration.

Serais tu capable de les corriger de toi même ?

Retire "EPR" de la phrase de sicetaitsimple et il n'y a pas de contradiction dans mes propos. :wink:
0 x
ABC2019
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 146
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 4

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar ABC2019 » 12/01/20, 09:01

eclectron a écrit :
ABC2019 a écrit :je pense avoir une autre réponse simple à ta question : parce que la première opération est totalement virtuelle et n'a pas besoin de se plier à des contraintes technologiques, et est donc toujours possible à faire,

alors que la deuxième contient plein de contraintes technologiques qui la rendent probablement impossibles à réaliser.
Du moins si par "monde durable", tu entends "monde durable où on garderait le niveau de vie comparable à celui de l'Occident actuel" .
Et ce n'est pas QUE un probleme de croissance, mais un probleme de soutenabilité de l'état stationnaire (qui consomme quand meme des non renouvelables) sur le long terme.

Pour le 1) , la planche à billet, en effet c’est facile.
Pour le 2) les contraintes technologiques à faire un monde durable ?
A part l’énergie propre et abondante , je n’en vois pas. C’est là où je vois la génération 4 comme solution, c’est un point clé.
Quels problèmes technologiques vois tu ?

je crois que je te les ai indiqués. Il y a deja des pays qui ont de l'énergie propre et abondante à foison, ceux qui ont assez d'hydraulique et de géothermie pour couvrir tous leurs besoins, qui n'ont donc pas besoin de génération 4 ( ni d'éoliennes en l'air, ni de PV , ni d'azote liquide, etc ..). Et pourtant ces pays n'ont pas résolu le problème de se passer de fossiles. C'est donc que contrairement à ce que tu dis, le verrou n'est pas là.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Catastrophes humanitaires, naturelles, climatiques et industrielles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité