La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Les catastrophes humanitaires (dont les guerres et conflits liés aux ressources), naturelles, du climat et industrielles (sauf accident nucléaire ou pétrolier qui sont dans le forum énergies fossiles et nucléaire). Pollution de la mer et des océans.
eclectron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2677
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 371

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2




par eclectron » 07/04/21, 18:47

ABC2019 a écrit :
eclectron a écrit :Faits sans doute exacts je n'ai pas lu en détail, mais idées courtes: 8/20
Tu es orienté constats en ne levant pas la têté du guidon, ni en remettant en cause le vélo, ni le fait de pédaler pour rester sur place, alors continue, court vers le mur Forest !

argumentation à peu près vide ...

A peu près seulement :wink:
Je vais lire ton message plus en détail...
0 x
https://i.pinimg.com/564x/94/3d/47/943d ... dcb276.jpg
"Si vous combattez quelque chose vous lui donnez plus d’énergie" E.Tolle

eclectron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2677
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 371

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2




par eclectron » 07/04/21, 18:50

Ahmed a écrit :Tout à fait! L'analyse est un préalable à toute action, mais suppose cette action, sinon à quoi bon, si ce n'est pour ne pas mourir idiot (c'est bien quand même, mais insuffisant).
:lol: :lol: :lol:

Ahmed a écrit :Pour compléter mon propos antérieur, j'ajouterais que je suis stupéfait de constater la persistance d'humanité (en proportion variable, certes) chez un nombre de personnes beaucoup plus nombreuses que ce qui devrait résulter de ce fonctionnement mécaniste.

La mauvaise herbe ( la Vie) est coriace. :wink:
0 x
https://i.pinimg.com/564x/94/3d/47/943d ... dcb276.jpg
"Si vous combattez quelque chose vous lui donnez plus d’énergie" E.Tolle
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2558
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 707

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2




par GuyGadeboisLeRetour » 07/04/21, 19:14

eclectron a écrit :
Ahmed a écrit :Tout à fait! L'analyse est un préalable à toute action, mais suppose cette action, sinon à quoi bon, si ce n'est pour ne pas mourir idiot (c'est bien quand même, mais insuffisant).
:lol: :lol: :lol:

Ahmed a écrit :Pour compléter mon propos antérieur, j'ajouterais que je suis stupéfait de constater la persistance d'humanité (en proportion variable, certes) chez un nombre de personnes beaucoup plus nombreuses que ce qui devrait résulter de ce fonctionnement mécaniste.

La mauvaise herbe ( la Vie) est coriace. :wink:

L’existence est aussi bête, voyez-vous, aussi vide et aussi illogique pour ceux qui la volent que pour ceux qui la gagnent. Que faire de son cœur ? que faire de son énergie ? que faire de sa force ?


À mesure que l’homme s’éloigne de la vie naturelle, la distance s’étend entre lui et les animaux. Non pas qu’il les dédaigne davantage, qu’il les sente plus inférieurs à lui. Ils lui paraissent supérieurs, au contraire. Ils lui font honte. Ils sont une injure vivante à son progrès factice, un sarcasme de sa civilisation d’assassin. Et sa férocité contre eux s’accroît, férocité vile qu’il couvre du prétexte actuel à toutes les bassesses — la nécessité scientifique…

Georges Darien "Le voleur".
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat". (Tryphion)
"360 000 /0,5/100 ça fait 72 millions et pas 6 millions" (AVC)
enerc
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 675
Inscription : 06/02/17, 15:25
x 215

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2




par enerc » 07/04/21, 19:40

GuyGadeboisLeRetour a écrit :À mesure que l’homme s’éloigne de la vie naturelle, la distance s’étend entre lui et les animaux.

Sauf si il quitte les villes pour retourner à la campagne ou dans les petites villes.

Image

ça s'appelle un vrai changement de tendance et ça va avoir des conséquences fortes sur les émissions de CO2 (et oui quand tu as des poules et un jardin, ça change le bilan CO2 de la famille - et ce n'est parce que tu prends moins l'avion que tu vis plus mal ).
1 x
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2558
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 707

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2




par GuyGadeboisLeRetour » 07/04/21, 19:58

enerc a écrit :
GuyGadeboisLeRetour a écrit :À mesure que l’homme s’éloigne de la vie naturelle, la distance s’étend entre lui et les animaux.

Sauf si il quitte les villes pour retourner à la campagne ou dans les petites villes.

L'extrait que j'ai choisi est purement philosophique et n'a rien à voir avec ta réponse. Ensuite, quand certains quittent la ville, si c'est pour venir faire ch.. les paysans alentours parce qu'il y a un coq ou que le bétail "ça sent mauvais" (deux exemples connus), j'appelle pas ça un retour à la nature mais la boboïsation ou la gentrification des campagnes. Ceux-là qu'ils restent où ils sont.
Dernière édition par GuyGadeboisLeRetour le 07/04/21, 20:07, édité 1 fois.
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat". (Tryphion)
"360 000 /0,5/100 ça fait 72 millions et pas 6 millions" (AVC)

eclectron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2677
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 371

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2




par eclectron » 07/04/21, 20:07

Je maintiens ma notation précédente, leçon bien apprise mais manque de réflexion. L’objectif du devoir n’est pas atteint.
je sens que ce langage scolaire te parle, peut-être seras-tu moins hermétique et plus innovant ?

ABC2019 a écrit :
ton reproche tombe particulièrement à coté de la plaque puisque c'est précisément ma crainte que la disparition des fossiles provoque BIEN PLUS de disparitions de plantes, d’animaux, d’humains, d’espèces entières, d’écosystèmes entiers que le RCA ! et j'ai donné des arguments quantitatifs pour ça. Peu de gens mettent en doutent que la croissance démographique ayant amené à bientot 8 milliards d'etres humains n'a été possible que par l'abondance de nourriture produite par l'agriculture industrielle grace aux fossiles - je ne sais pas si tu sais mais l'agriculture consomme plus de kJ sous forme de fossiles que ce qu'elle produit en nourriture, autrement dit nous mangeons littéralement du gaz et du pétrole rendu comestible par l'agriculture. On peut le regretter, mais supprimer les fossiles en quelques décennies ne laisserait bien sur aucune chance à l'humanité de s'y adapter.
Q1 :Sur quoi te bases tu pour dire que quelques décennies d’adaptation ne suffiront pas ?
Q1':Quelles seraient les adaptations à réaliser , selon toi ?

ABC2019 a écrit :
Ce qui veut dire concrètement potentiellement des milliards de morts , ou au moins des centaines de millions
Rien de fantaisiste en effet.
Si l’on en croit les simulations Meadows, se sont les 2/3 de l’humanité qui disparaîtrait courant de ce siècle.
Maintenant qu’est ce qui empêche les adaptations nécessaires que tu auras listé à la question précédente ?

ABC2019 a écrit :
A coté je répète que les catastrophes naturelles ne font que 10 000 morts par an environ, et qu'en plus il est impossible d'en mesurer un excès dû au RCA …

Pareil pour les ecosystèmes, la raison principale de leur diminution N'EST PAS le RCA mais la pression anthropique sur les ressources, y compris les substituts aux fossiles (biomasse, bois, agrocarburants)..

Très Bien !

ABC2019 a écrit :
supprimer les fossiles ne ferait qu'augmenter cette pression.
.

Dans le cadre du système économique actuel, par nature croissantiste et hyper dépendant, c’est certain.
N’as-tu pas listé précédemment des solutions qui annuleraient , voire diminueraient cette pression.
Si non, cherches en.
Si tu manques d’inspiration, dans le document ci-dessous que tu as toi-même fourni, en prenant le contre-pied de chaque point négatif, tu peux trouver une réponse positive et proactive.
https://www.nationalgeographic.fr/anima ... e-alarmant

Le grand responsable selon les chercheurs serait le secteur agricole. « Les pratiques paysannes se sont intensifiées ces 25 dernières années, » pointe le spécialiste. « Particulièrement entre 2008 et 2009. Cette période correspond à la fin de l’obligation de mise en jachère des terres, auparavant imposée par la politique agricole commune, mais aussi à la flambée des cours du blé, qui a provoqué une augmentation du taux de nitrate des sols et la généralisation des néocotinoïdes, de puissants insecticides. » Le résultat étant l’uniformisation des paysages ruraux, la disparition des haies, des petits bois et des sols nus, la diminution des plantes à fleurs...




ABC2019 a écrit :
Donc si c'est ça qui t'inquiète, ta conclusion devrait être la même que moi : supprimer les fossiles aurait bien plus de conséquences dommageables que le RCA.

Ce n’est pas si trivial.

L’arrêt brutal des fossiles du jour au lendemain ( qui n’arrivera jamais sauf météorite ou extra terrestres belliqueux ou méga pandémie bien plus agressive …) aurait un effet catastrophique.
MAIS nous sommes dans le très improbable…
Est-il bien sérieux de bâtir une réflexion sur du très improbable ?

A l’inverse le RCA commence à produire des effets de stress hydrique déjà chez nous, ne parlons pas du sud méditerranéen ou des 'piétons' des îles du pacifique. https://www.youtube.com/watch?v=gnLj5Xo4zBc&t=50s

Dans la réalité, nous continuons d’utiliser les fossiles carbonées, de manière croissante qui plus est, personne ne sait hélas à ce jour prédire quel RCA nous allons réellement avoir. On connait la fourchette du Rcp.
Le véritable Rcp dépend des choix que tu auras listé à la première question 1'.
Tout ce que l’on peut dire pour l’instant est qu’il sera inférieur ou égal au Rcp 8.5.

Si tu mets en balance que dès aujourd’hui, nous connaissons du stress hydrique en Europe, est il raisonnable de miser sur un Rcp encore plus élevé en continuant d'émettre des GES a gogo?
Les mesures que tu auras listé à la question 1', doivent a la fois réduire drastiquement l’utilisation des fossiles carbonées, conserver un confort de vie décent et limiter le risque inhérent à un Rcp élevé.

Par ailleurs, il y a tout intérêt a anticiper la dépendance aux fossiles puisque leur raréfaction est inéluctable.
Par conséquent il est doublement positif de réduire leur utilisation : diminuer la dépendance pour notre survie comme tu le souligne avec justesse, nous bouffons littéralement du pétrole , et limiter le RCA ,pour une vie pas trop merdique.

Poursuivre l'utilisation des fossiles carbonées au niveau actuel est reculer pour mieux sauter. On gagnerait au mieux quelques décennies de banquet et une MEGA gueule de bois à la fin.
Est il responsable de préférer ce scénario ?
0 x
https://i.pinimg.com/564x/94/3d/47/943d ... dcb276.jpg
"Si vous combattez quelque chose vous lui donnez plus d’énergie" E.Tolle
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2973
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 212

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2




par Exnihiloest » 07/04/21, 20:55

GuyGadeboisLeRetour a écrit :
ABC2019 a écrit :j'attends tes arguments, j'ai donné les miens.

Le topic fait 286 pages. Attendu que tu y as dit tout et presque son contraire, que tout a déjà été passé en revue 100 fois, que tu t'es mangé tes contradictions, tes mensonges et tes délires en pleine poire depuis ton inscription, compte pas sur moi pour continuer à nourrir le troll. Pour moi t'es qu'une nuisance, un parasite à dégager.

Une imbécilité péremptoire et insultante de plus. Gadget cumule.
0 x
ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6844
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 305

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2




par ABC2019 » 07/04/21, 23:11

eclectron a écrit :Si tu mets en balance que dès aujourd’hui, nous connaissons du stress hydrique en Europe, est il raisonnable de miser sur un Rcp encore plus élevé en continuant d'émettre des GES a gogo?

sauf que les soi-disant catastrophes climatiques ne sont en fait que de la variabilité météorologique qui a toujours existé, il suffit de se plonger dans les chroniques pour voir que sécheresses, inondations , canicules, tempêtes ont toujours existé. Et elles existeront même si on supprime les fossiles - sauf que sans fossile on est bien moins armé pour lutter contre, les catastrophes naturelles faisaient BEAUCOUP plus de morts avant.

Ces discussions sont de toutes façons surréalistes puisqu'à l'évidence personne ne se passera de fossiles avant qu'ils ne soient épuisés - sinon ça voudrait dire qu'on est revenu à zéro production de fossiles alors qu'il y aurait encore des puits de pétrole, de gaz, et de charbon disponibles auxquels on ne toucherait pas ? je n'y crois pas une seule seconde.

donc on discute dans le vide.
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6607
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 573

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2




par sen-no-sen » 07/04/21, 23:48

eclectron a écrit :(...)
L’énergie c'est comme l'arme atomique , ce n'est pas parce qu'on l'aurait a profusion que l'on serait obligé de l'utiliser.


Historiquement les arsenaux nucléaire ont permis,par l'entremise des "fossiles" de pouvoir augmenter considérablement le déploiement énergétique(et la population mondiale).
Si l'on utilise pas le feu nucléaire militaire en tant que tel,on en utilise très largement l'équivalent énergétique par le biais de notre économie mondiale.
Thermodynamiquement parlant la guerre mondiale est donc bien là.
1 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
eclectron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2677
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 371

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2




par eclectron » 08/04/21, 08:26

ABC2019 a écrit :
eclectron a écrit :Si tu mets en balance que dès aujourd’hui, nous connaissons du stress hydrique en Europe, est il raisonnable de miser sur un Rcp encore plus élevé en continuant d'émettre des GES a gogo?

sauf que les soi-disant catastrophes climatiques ne sont en fait que de la variabilité météorologique qui a toujours existé, il suffit de se plonger dans les chroniques pour voir que sécheresses, inondations , canicules, tempêtes ont toujours existé. Et elles existeront même si on supprime les fossiles - sauf que sans fossile on est bien moins armé pour lutter contre, les catastrophes naturelles faisaient BEAUCOUP plus de morts avant.

Manque de cohérence.
Tu reconnais le RCA (sincèrement ? on peut en douter) et en nie tout effet. Tu attribues les éventuels effets aux seuls variations météorologique qui ont toujours existé. S'il est vrai que les variations météorologiques ont toujours existé, elles se supposent aux tendances séculaires.
Tu n’as pas appris ta leçon.

ABC2019 a écrit :Ces discussions sont de toutes façons surréalistes puisqu'à l'évidence personne ne se passera de fossiles avant qu'ils ne soient épuisés - sinon ça voudrait dire qu'on est revenu à zéro production de fossiles alors qu'il y aurait encore des puits de pétrole, de gaz, et de charbon disponibles auxquels on ne toucherait pas ? je n'y crois pas une seule seconde.

Aucune réflexion de fond sur ce qui nous pousse et nous enferme dans l’utilisation des fossiles.
Aucune recherche documentaire sur le panel de solutions qui permettait de se passer des fossiles, de limiter le RCA, de limiter les pollutions, de limiter l'extractivisme, tout en conservant un niveau de confort d'usage élevé.
Le sujet n'est pas ce que tu crois mais de ce qui est objectivement possible et ce qui objectivement bloque ces possibles.
Réel manque d'objectivité.
Le candidat fait intervenir ses croyances personnelles avant tout.
Le religieux n'a pas sa place dans l’école de la république.

ABC2019 a écrit :donc on discute dans le vide.

C’est un peu l’impression que tu me donnes en effet, un abîme sans fond. A ce titre je te trouve hélas exceptionnel.

Dois travailler avec plus d'objectivité et ne pas faire intervenir ses sentiments personnels (avis préconçus), s'il ne veut pas redoubler.
Peut mieux faire, doit travailler son objectivité.
0/20
0 x
https://i.pinimg.com/564x/94/3d/47/943d ... dcb276.jpg
"Si vous combattez quelque chose vous lui donnez plus d’énergie" E.Tolle


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Catastrophes humanitaires, naturelles, climatiques et industrielles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités