Catastrophes humanitaires, naturelles, climatiques et industriellesLa fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Les catastrophes humanitaires (dont les guerres et conflits liés aux ressources), naturelles, du climat et industrielles (sauf accident nucléaire ou pétrolier qui sont dans le forum énergies fossiles et nucléaire). Pollution de la mer et des océans.
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1317
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 66

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Exnihiloest » 20/03/19, 19:58

@chafoin

Concernant a féodalité, c'était juste une façon de parler. On ne va pas chipeauter sur la royauté absolue qui est bien un asservissement de la population et les privilèges par la naissance même si ce n'était plus la féodalité du moyen-âge.

Il y a deux façons radicalement différentes de voir la société. Soit on l'imagine comme un cadre contraignant, établi et manipulé par des technocrates et des décideurs peu représentatifs des aspirations du peuple, qui le formate et lui interdit ses choix. Soit on l'imagine comme une formalisation, notamment dans la loi, de l'émergence macrocopique des actes et des comportements de chacun, une sorte de codification de la morale naturelle de l'époque.
On me répondra sûrement que c'est un peu les deux, puisque la société forme le citoyen et le citoyen influence la société. Certes, mais ça n'en fait pas l'égalité des points de vue. Contrairement à celui que je pense le plus répandu, le second me semble bien plus proche de la réalité. S'il peut y avoir des individus sans société, l'inverse est faux, nous ne sommes pas dans le cas de l'oeuf et de la poule, l'individu prime, et la société en émerge, surtout dans un système libéral peu contraint.

Il y a 40 ou 50 ans, tu perdais ton portefeuille dans la rue ou dans le train, et tu le retrouvais aux objets perdus ou au terminus. Tu déposais ton vélo n'importe où, tu n'avais pas besoin d'antivol. Personne n'avait de digicode pour entrer dans son immeuble ni d'alarme pour protéger sa maison. Tu provoquais un accident de la circulation, tu ne prenais pas la fuite. Un chèque sans provision était rarissime. Les dirigeants politiques n'avaient pas décidé ça, ils n'y étaient pour rien. C'est que les mentalités changent (malheureusement à notre époque, dans un sens que je sens mal), résultat statistique des influences mutuelles des individus, et les pratiques aussi. Les institutions pas si mal foutues que ça finalement, suivent, notamment en légiférant pour protéger ce citoyen qui se tire lui-même une balle dans le pied. Les entreprises s'adaptent pour la même raison, rester en phase avec les pratiques et les exigences des gens, et se protéger aussi elles-mêmes. Le résultat est une complication drastique de la vie de tous les jours, par exemple par la contractualisation à outrance de la moindre chose à cause de la protection réclamée par les uns contre les autres.

Ce qui est vrai pour les questions de sécurité, est vrai aussi pour le souci d'immédiateté. Plus personne n'accepterait d'attendre des semaines sa commande à la Redoute. C'est aussi vrai pour le déplacement, personne ne veut végéter dans son patelin comme c'était le cas autrefois. Alors quand tu dis que tu pourrais vivre sans carte bleu, sans voiture et sans portable, bien sûr dans l'absolu, puisque les hommes ont vécu sans cela pendant des millénaires. Mais cartes bleues, voitures, portables sont apparues par l'évolution et l'aval du peuple qui voulait payer facilement, qui voulait partir n'importe où en vacances, qui voulait pouvoir joindre ses proches où qu'ils soient...
C'est la mentalité de notre époque liée à notre évolution. Un jeune sans portable ne se sentirait plus en phase avec les autres, ni la plupart des adultes avec la société. L'homme est un animal social, ses pratiques font évoluer sa société, la techno fait partie des moyens qu'il se donne. Penser comme je le vois parfois ici (pas de toi), que tous ces produits ne seraient qu'un parachutage mercantile du capitalisme est un enfantillage réducteur d'économistes aussi politisés que peu inspirés, confondant les causes et les effets.

Concernant l'écologie, c'est la même chose, une aspiration de plus en plus commune dans notre évolution, liée aussi au tout sécuritaire. Mais comme dans les autres cas que j'ai cités, ce sont les gens qui font leur propre "malheur". J'ai mis "malheur" entre guillemets, parce qu'en matière de pollution, et surtout de climat, il n'y a pas péril en la demeure. Mais faisons comme si.
Plus nous sommes nombreux et plus la vie est confortable, et plus nous polluons. Et c'est aussi parce que la vie est plus confortable que nous sommes plus nombreux, grâce à l'augmentation de la longévité. Alors que veut-on ? On se suicide ? On interdit la procréation ?! Je comprends qu'on cherche l'obtention du même confort en faisant plus propre, et je le souhaite. Je n'accepte pas qu'on reproche "à la société" et ses gouvernants, comme le fait Greta, un état des lieux dont nous sommes chacun responsable, et encore moins quand comme elle, ceux qui le reprochent jouissent sans vergogne de ces conditions de vie qui causent ce dont ils se plaignent !
Ce cas illustre aussi l'opposition à ceux que j'ai cités sur la vie il y a 40 ou 50 ans : aujourd'hui tout est refus de la responsabilité individuelle, on se défausse sur les autres, la société et ses gouvernants.
0 x

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7573
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 602

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Ahmed » 20/03/19, 20:48

Cette profession de foi est sans doute inspirée par le mot "fable" du titre de ce fil? :D
L'asservissement de la population et l'obtention de privilèges est un sport très couru; tout le monde sait que l'évolution de la sphère des marchands avait conféré à cette catégorie sociale une supériorité potentielle vis-à-vis des pouvoirs traditionnels (orientée sur le foncier et les charges officielles), mais qu'elle se heurtait aux nombreuses limitations institutionnelles et aux privilèges des castes en place. Cette entrave à son expansion devenant insupportable et profitant des circonstances, des troubles révolutionnaires instrumentalisant le petit peuple, la royauté est abolie... Une nouvelle domination reposant sur l'argent s'installe donc sous la caution de la liberté*...
Le phénomène est banal et ne persuade que les naïfs ou ceux qui poursuivent des fins idéologiques (suivez mon regard! :wink: ).
La même chose s'est produite en Algérie lors de la décolonisation: l'appropriation du pouvoir des colons était bien tentante pour une faction d'ambitieux sans scrupules; ceci dit, on pourrait sans trop chercher multiplier les exemples...

* Mais un des premiers actes du nouveau pouvoir fut la suppression des syndicats ouvriers et autres associations qui défendaient les métiers...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1317
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 66

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Exnihiloest » 21/03/19, 09:38

Ahmed a écrit :Cette profession de foi est sans doute inspirée par le mot "fable" du titre de ce fil? :D
L'asservissement de la population et l'obtention de privilèges est un sport très couru; tout le monde sait que l'évolution de la sphère des marchands avait conféré à cette catégorie sociale une supériorité potentielle...

L'asservissement et surtout l'obtention de privilèges est l'aspiration de quasiment tout le monde, y compris des moins bien nantis, qui n'hésitent pas à exercer leur "supériorité" sur ceux encore moins bien lotis qu'eux, le petit proprio d'un cave n'hésitant pas à faire payer des migrants pour les y entasser.
C'est la nature humaine, développée au cours de l'évolution de l'homme pour des nécessités de survie, notion que l'économie à travers laquelle tu juges toute chose (déformation professionnelle ?), ne t'a jamais permis d'aborder, en tout cas pas à ma connaissance ici. "Tout le monde sait que" est une simple projection de tes credo habituels biaisés par l'économie qui nie l'homme qui en est pourtant... à l'origine !
1 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7573
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 602

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Ahmed » 22/03/19, 22:46

Je pense que la stérilité de nos échanges pour nos lecteurs justifie pleinement leur interruption. J'en profite pour te remercier de m'avoir permis de comprendre une grille de lecture qui m'était en grande partie étrangère : je serais désormais éventuellement en capacité de continuer ce genre de dialogue tout seul si besoin est* (?), en interprétant sans difficulté majeure successivement les deux parties (ce qui est l'autre raison, positive, de cette interruption). :D
Je compte faire un peu profiter nos lecteurs d'un résumé de ma science 8) toute nouvelle sur le fil sciences-et-technologies/energie-a-gogo-avec-iec-t15971-40.html#p356441...

* Il ne me manquera plus que la foi, mais ça, ce n'est pas gagné! :wink:
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1317
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 66

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Exnihiloest » 26/03/19, 19:00

Ahmed a écrit :...J'en profite pour te remercier de m'avoir permis de comprendre une grille de lecture qui m'était en grande partie étrangère...

Je suis heureux de savoir que remplacer une grille étrangère par une illusion à son sujet te suffise.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1317
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 66

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Exnihiloest » 30/03/19, 17:11

C'est vraiment scandaleux :

"Une nouvelle étude de la NASA publiée lundi révèle que l'un des glaciers qui se réduisait le plus rapidement au monde est en train de renverser sa tendance et de commencer à accumuler de la glace à un rythme alarmant."
https://www.conservativedailynews.com/2 ... ing-again/

Effectivement très "alarmant" ! Que peut-on faire ? Une cellule de soutien psychologique au GIEC ? Comment faire comprendre à tous les glaciers comment ils doivent évoluer ? Une idée ? :lol:
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4226
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 295
Contact :

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar izentrop » 30/03/19, 18:38

Exnihiloest a écrit :Effectivement très "alarmant" ! Que peut-on faire ? Une cellule de soutien psychologique au GIEC ? Comment faire comprendre à tous les glaciers comment ils doivent évoluer ? Une idée ? :lol:
Ne te réjouis pas trop vite. D'ailleurs je ne comprends pas cette obsession ? C'est ne pas perdre la face devant l'évidence qui te pose problème ?
en dépit du fait que ce glacier de la côte ouest du Groenland, connu sous le nom de Jakobshavn, se développe, la calotte glaciaire de ce territoire perd toujours énormément de glace, contribuant ainsi à l’élévation du niveau des mers à l’échelle du globe. ...

Ainsi, l’épaississement du Jakobshavn, constaté depuis 2016, serait lié à une phase plus froide de l’oscillation nord-atlantique, un phénomène climatique concernant le régime océan-atmosphère dans l’Atlantique nord. “Mais ce refroidissement ne sera pas éternel, souligne le site Live Science. Selon les chercheurs, quand la tendance actuelle de l’oscillation nord-atlantique s’inversera, le glacier Jakobshavn se mettra sûrement à fondre plus rapidement et recommencera à reculer.” https://www.courrierinternational.com/a ... st-epaissi
1 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1317
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 66

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Exnihiloest » 01/04/19, 18:28

izentrop a écrit :
Exnihiloest a écrit :Effectivement très "alarmant" ! Que peut-on faire ? Une cellule de soutien psychologique au GIEC ? Comment faire comprendre à tous les glaciers comment ils doivent évoluer ? Une idée ? :lol:
Ne te réjouis pas trop vite. D'ailleurs je ne comprends pas cette obsession ?...

Quelle obsession ? Nous sommes menacés, non pas par le climat contre lequel nous ne pourrions de toute façon rien même si c'était le cas, mais par les activistes du réchauffement. Les uns par idéologie, les autres pour le pognon engendré, nous menacent d'un appauvrissement général. Les mesures contre le climat tel qu'il est supposé évoluer va être un gaspillage planétaire. Il faut donc lutter contre eux, ce n'est pas une "obsession" mais une "résistance".

“Mais ce refroidissement ne sera pas éternel, souligne le site Live Science.

De plus grand comique, comme argument ; le réchauffement non plus ne sera pas éternel !

Voici une alerte pour les jeunes crétins qui veulent manifester contre le climat le doigt sur la couture alors qu'ils n'ont sûrement pas la moindre notion scientifique leur permettant de comprendre quoique ce soit des publications scientifiques. Attention, pas pour toi, elle vient d'un climato-sceptique :

Grève climat : mauvaise idée


Sur Benoît Rittaud :
https://www.franceculture.fr/personne-b ... ttaud.html
0 x
Avatar de l’utilisateur
eclectron
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 504
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 47

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar eclectron » 01/04/19, 20:38

Exnihiloest a écrit : Nous sommes menacés, non pas par le climat contre lequel nous ne pourrions de toute façon rien même si c'était le cas, mais par les activistes du réchauffement.

Oh oui la grosse menace ! :cheesy: le ridicule ne tue pas...("les activistes du réchauffement" en gras, :mrgreen:)
Tout se passe dans le monde comme si le RC n'existait pas.
Tout au plus 1 grosse manif de temps en temps, 2 ou 3 éoliennes, 1 ou 2 PV, la grosse menace en effet! :cheesy:

Par contre le réchauffement, voilà une menace bien plus tangible, car impactant l'humanité toute entière et la biodiversité par la même occasion.

Si je résume la position "venant du vide", le CO2 n'est pas un gaz à effet de serre, il ne provoque pas de forçage radiatif et donc ouf, pas de changement climatique contraignant en vue, juste de bêtes et méchants activistes écolos qui se coltinent une idéologie anxiogène et déprimante, juste pour le plaisir d'être c.., c'est ça ? :mrgreen:

Je crois que le sens des priorités se perd, dans le vide...
1 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 985
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 59

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar être chafoin » 01/04/19, 23:45

Exnihiloest a écrit :Voici une alerte pour les jeunes crétins qui veulent manifester contre le climat le doigt sur la couture alors qu'ils n'ont sûrement pas la moindre notion scientifique leur permettant de comprendre quoique ce soit des publications scientifiques. Attention, pas pour toi, elle vient d'un climato-sceptique :
Grève climat : mauvaise idée
https://www.youtube.com/watch?v=5k_6_HwjUEg

Étonnant cette vidéo : il semble promouvoir l'autonomie réflexive des personnes auxquelles il s'adresse, et dans le même temps il fait ce qu'il dénonce chez ses adversaires, à savoir du bourrage de jeunes crânes avec un crédo moralisateur asséné sans argumentation !!! (Ex : "vous n'avez pas à avoir peur du climat", "vous n'avez pas à avoir honte de vivre avec les progrès de notre époque", "les politiques climatiques sont nuisibles").
1 x


Revenir vers « Catastrophes humanitaires, naturelles, climatiques et industrielles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité