Catastrophes humanitaires, naturelles, climatiques et industriellesLa fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Les catastrophes humanitaires (dont les guerres et conflits liés aux ressources), naturelles, du climat et industrielles (sauf accident nucléaire ou pétrolier qui sont dans le forum énergies fossiles et nucléaire). Pollution de la mer et des océans.
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1250
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 61

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Exnihiloest » 15/03/19, 09:24

Ahmed a écrit :Ce que tu affirmes, c'est que ce réchauffement présentera un intérêt et ne sera nullement catastrophique...
C'est un article de foi.

Ta technique est la même que celle des croyants prétendant que l'athée a à faire le preuve que Dieu n'existe pas et puisqu'il ne le peut pas, il serait dans la même position qu'eux, dans une croyance.

Tout comme toi, ils ont tout simplement inversé la charge de la preuve. Ce qui a a dû t'échapper du post précédent, c'est :
"Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve".
Euclide.
0 x

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3871
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 252
Contact :

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar izentrop » 15/03/19, 09:29

Exnihiloest a écrit :
izentrop a écrit :...Tiens, tu ne nies plus son existence ...
Je n'ai jamais nié un réchauffement. Je nie que la preuve ait été faite d'un réchauffement anthropique.
Après tout, l'essentiel est que tout le monde soit d'accord pour réduire drastiquement notre utilisation des énergies fossiles, de façon à réduire les émissions de CO2 qui nous empoisonne. :wink:
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1250
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 61

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Exnihiloest » 15/03/19, 10:03

izentrop a écrit :
Exnihiloest a écrit :
izentrop a écrit :...Tiens, tu ne nies plus son existence ...
Je n'ai jamais nié un réchauffement. Je nie que la preuve ait été faite d'un réchauffement anthropique.
Après tout, l'essentiel est que tout le monde soit d'accord pour réduire drastiquement notre utilisation des énergies fossiles, de façon à réduire les émissions de CO2 qui nous empoisonne. :wink:


Répéter ton voeu pieux ne convaincra ni ceux qui ont une religion différente, ni ceux qui n'en ont pas.
Le CO2 est une excellente chose, il fait reverdir la planète, et si l'on en croit les scientifiques, il serait la cause d'un réchauffement qui, comme l'ont montré ceux du passé accompagnés de périodes de prospérité pour l'humanité, sera bénéfique, les mêmes causes produisant les mêmes effets.

Mais ces scientifiques revoient régulièrement à la baisse la sensibilité climatique. Non seulement c'est le signe du total manque de maîtrise de leur discipline par rapport à leurs postures et leurs conclusions toujours péremptoires, mais si c'est avéré c'est inquiétant, cela remettrait en cause le bénéfice d'un possible réchauffement, surtout si l'on abandonne la propulsion des moyens de transport aux énergies fossiles au profit de la propulsion électrique.
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7348
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 550

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Ahmed » 15/03/19, 19:22

Tu as choisi de croire la minorité qui conteste le caractère anthropique du réchauffement climatique, ce qui est parfaitement ton droit... C'est de toute façon cohérent avec ta grille de lecture, donc rien de surprenant.
1 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 667
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 34

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar être chafoin » 15/03/19, 22:28

Exnihiloest a écrit :
Ahmed a écrit :
et l'intérêt du réchauffement qui ne sera nullement catastrophique,...

Affirmation gratuite, tirée du chapeau.

"Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve".
Euclide.
Je trouve que c'est dans le contexte de la discussion un abus un peu rhétorique, comme le prétendu "renversement de la charge de la preuve", plus adapté à un contexte juridique. Nous attendons logiquement ici que tout un chacun argumente un tant soit peu son point de vue. Tu ne peux pas te contenter de décrédibiliser en une phrase lapidaire les opinions contraires, ni de lancer des incantations bénéfiques sur demain du style : grâce au réchauffement climatique nous irons plus souvent à la plage ! Ou alors la discussion deviendra vite stérile.

D'ailleurs, à mon sens, prétendre que le réchauffement climatique nous entraîne inéluctablement vers un avenir radieux est aussi déterministe, mais plus irresponsable, que d'annoncer la catastrophe dans la décennie qui vient. Aussi j'aimerais bien connaître les arguments (qui apparemment sont foison ! Ne versant pas pour ma part dans le catastrophisme, je m'étonne de n'en avoir pas connaissance...) qui justifient un tel enthousiasme, alors que nous ne savons pas (aucun scientifique n'est pas même capable de m'assurer la température de la semaine prochaine !) quand s'arrêtera ou comment évoluera ce réchauffement !

De la même façon, j'aimerais avoir les éléments comparatifs dont tu parles sur les autres réchauffements climatiques passés (à hauteurs et "qualités" identiques à celui que nous vivons, bien entendu...) qui d'après toi auraient permis à l'homme de passer des temps quasi bénis. De quelle "prospérités" tu parles et comment celles-ci seraient reliées aux réchauffements climatiques ?

Pour finir je me demande bien si ces réchauffements climatiques passés allaient de pair avec une extinction profonde des espèces, une baisse des populations animales, une pollution environnementale d'envergure planétaire, une pression démographique majeure..? Peut-être considères-tu cela aussi comme des "fables" ? Si ce n'est pas le cas, peux-tu préciser si tu penses que la confluence de ces évènements est de nature à renforcer "l'intérêt" du réchauffement climatique pour l'être humain ?
0 x

Avatar de l’utilisateur
eclectron
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 360
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 32

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar eclectron » 16/03/19, 10:05

être chafoin a écrit :
Pour finir je me demande bien si ces réchauffements climatiques passés allaient de pair avec une extinction profonde des espèces, une baisse des populations animales, une pollution environnementale d'envergure planétaire, une pression démographique majeure..? Peut-être considères-tu cela aussi comme des "fables" ? Si ce n'est pas le cas, peux-tu préciser si tu penses que la confluence de ces évènements est de nature à renforcer "l'intérêt" du réchauffement climatique pour l'être humain ?

Absolument, ce à quoi on peut ajouter le réchauffement actuel 50 à 100 fois plus rapide que la sortie de la dernière glaciation, d’après Jouzel.
En admettant que le réchauffement soit bénéfique à terme, la transition elle ne l'est pas, sur tout le vivant qui ne se déplace pas assez vite.
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7348
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 550

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Ahmed » 16/03/19, 11:42

Il a existé dans la période historique des périodes froides auxquelles ont succédé des phases plus chaudes et, relativement aux précédentes et compte tenu de de la rapidité des fluctuations, se sont avérées bénéfiques pour les populations humaines (au moins en ce qui concerne l'hémisphère nord). Ce fut le cas, par exemple, après la petite ère glaciaire de l'époque moderne. Cependant, il est abusif de qualifier de positif un réchauffement dans l'absolu (il existe un optimum climatique, au moins par région du monde) , tout comme il est également absurde de s'émerveiller prématurément de l'influence du CO² sur la croissance des plantes, puisque c'est le facteur limitant qui compte et cette croissance supplémentaire ne pourrait s'observer qu'en agissant (façon de parler!) sur les autres facteurs de façon proportionnelle (alors que le contraire est éminemment probable du fait de l'instabilité climatique).
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
eclectron
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 360
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 32

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar eclectron » 16/03/19, 18:07

Une dernière pour la route François Gervais dans Nexus:
...incertitude sur la sensibilité climatique comprise en 1.5°C et 4.5°C. Avec une telle incertitude d'un facteur 3, comment justifier une projection fiable de la température de la Terre ? Cette incertitude n'a pas diminuée au fil des cinq rapports du GIEC.
A quoi des dizaines de milliards injectés dans la modélisation du climat ont- ils servi ?
Comparé au poids d'une personne, ne saurait on conclure s'il est de 33 ou bien 100Kg ?
Faut il soigner la Terre pour anorexie ou obésité ?

Étonnant pour un scientifique...
Une température se définit par rapport au zéro absolu.(-273°C = 0°K)
En prenant la température moyenne de la Terre de +15°C , cela donne en °K, 273+15 =288°K
On a une élévation de +1.5°K à +4.5°K, soit une élévation de +0.5% à +1.5%
il y a bien un rapport 3 sur le delta mais pas sur la "température".
La comparaison avec le poids d'une personne de 80Kg, serait une élévation du poids entre 400g et 1.2kg et pas 33Kg à 100Kg

Je ne fais pas la même lecture que lui de la fourchette entre 1.5°C et 4.5°C. au min on a +1.5°C d’élévation, au max +4.5°C et plus probablement la moyenne des deux, soit +3°C.
Un rapport 3 sur un delta (l'incertitude) n'est pas aberrant du tout.

Espérons pour lui que le reste de son discours n'est pas du même acabit.
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 667
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 34

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar être chafoin » 16/03/19, 20:53

eclectron a écrit :Une dernière pour la route François Gervais dans Nexus:
...incertitude sur la sensibilité climatique comprise en 1.5°C et 4.5°C. Avec une telle incertitude d'un facteur 3, comment justifier une projection fiable de la température de la Terre ?
Pour ma part, je crois que sur ce point précis de l'incertitude des projections à l'échelle de plusieurs dizaines d'années, François Gervais a raison. Si l'homme a eu un poids quasi géologique sur le réchauffement climatique, comment pourrions-nous de manière crédible prévoir les températures à la fin du siècle ? Si le poids de l'homme est si grand, ce dont je suis convaincu, en comptant sur des effets inattendus des réactions climatiques, biologiques,... et en prenant en compte les créations sociales-historiques des diverses sociétés humaines non moins imprévisibles alors nous pourrions voir des débordements dans un sens ou dans l'autre de ces prévisions qui me paraissent relever, malgré l'imposante structure techno-scientifique employée, de la technique du doigt mouillé. Par exemple : on nous dit que les ressources pétrolières sont épuisées. Ce serait donc un arrêt massif de certains dégagements de CO2. Autre exemple dans l'autre sens : une guerre mondiale sans précédent entrainerait certainement un accroissement massif des dégagements de gaz à effets de serre. Ces évènements rentrent-ils dans les modèles de projection du GIEC ?
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7348
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 550

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Ahmed » 16/03/19, 21:46

L'épuisement des ressources pétrolières ne signifierait pas une diminution des émissions de CO², mais le recours massif aux autres énergies fossiles, dont spécialement le charbon.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."


Revenir vers « Catastrophes humanitaires, naturelles, climatiques et industrielles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité