Catastrophes humanitaires, naturelles, climatiques et industriellesLa fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Les catastrophes humanitaires (dont les guerres et conflits liés aux ressources), naturelles, du climat et industrielles (sauf accident nucléaire ou pétrolier qui sont dans le forum énergies fossiles et nucléaire). Pollution de la mer et des océans.
Avatar de l’utilisateur
RV-P
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 157
Inscription : 27/09/12, 13:07
Localisation : Sainte-Marie (Île de la Réunion)
x 9

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar RV-P » 13/01/19, 17:52

— Justement : le coup des miroirs, tu y as pensé ?
— Si la neige à cause de sa blancheur contribue à “rafraîchir” la Terre (et se raréfiant au pôle Nord en particulier !), ne crois-tu pas que des miroirs pointés vers le ciel et renvoyant une partie du rayonnement solaire dans l'espace pourraient faire le même effet ?
0 x
C'est plus facile de faire simplement des choses compliquées que de compliquer des choses simples !

enerc
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 137
Inscription : 06/02/17, 15:25
x 35

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar enerc » 13/01/19, 19:41

Justement : le coup des miroirs, tu y as pensé ?

Sortons la calculatrice:
- Les océans absorbent 13 ZJ par an en plus à cause du RC (donnée du GIEC - je sais on va dire que c'est encore un complot),
- un m2 dans le désert près de l'équateur peut renvoyer 2000 kWh par an, soit 2000*1000*3600 Joules

Je fait le calcul sur un km2:
13000000000000000000000 Joules / (2000 * 1000 (kWh -> Wh) * 3600 (Wh -> Joules) / 1000 (mètres) / 1000 (mètres)
soit 1 805 555 km2.
En gros 80% de la surface de l'Algérie.

Ce n'est pas gagné :?
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3871
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 252
Contact :

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar izentrop » 13/01/19, 22:17

RV-P a écrit :— Justement : le coup des miroirs, tu y as pensé ?
Certains scientifiques y ont pensé il y a quelques années, mais comme la fait remarquer Enerc, aucune solution ne résiste au simple calcul de coin de table https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-p ... limat.html
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 667
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 34

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar être chafoin » 14/01/19, 06:43

Exnihiloest a écrit :Je ne ressens pas vraiment de différence entre aujourd'hui et le passé que nous ont rapporté les témoins de leur temps grâce aux historiens :
Hiver 582: hiver très doux, nombreuses fleurs aux arbres. Orages fréquents
Hiver 584: Très doux. Des rosiers fleurissent en janvier. Ouragan de grêle puis sécheresse
Automne 585-hiver 586: Douceur extrême, les arbres refleurissent en septembre et à nouveau des fruits avant Noël
Automne 586-hiver 587: A nouveau douceur insolite, les vignes fleurissent deux fois (...)
Je ne sais quels "historiens" ont recensé ces descriptions météorologiques ni le crédit qu'on peut y apporter...Il est possible en tout cas qu'elles évoquent au moins un certain ressenti et se fassent l'écho des variations météorologiques bien réelles que tout un chacun a pu effectivement apprécier au long de sa vie au passage d'une année sur l'autre.

Il semble par contre que l'évolution des températures sur 2000 ans, mesurée par des scientifiques à partir de carottes glaciaires -je pense-, ressemble à quelquechose comme ça :
hemisphère-nord-temperature-2000-ans.jpg
hemisphère-nord-temperature-2000-ans.jpg (148.08 Kio) Consulté 661 fois
On distingue clairement le réchauffement du Moyen-Age suivi du fameux "petit âge glaciaire" bien connu par les historiens, ainsi que l'accélération vertigineuse des 30 dernières années. Il semble évident qu'on ne peut comparer ces 2 hausses de température ne serait-ce que par leur intensité.

Si l'on veut vraiment tenter un quelconque parallèle un minimum sérieux entre "aujourd'hui et le passé" au niveau climatique il faudrait à la rigueur remonter avant le premier réchauffement climatique qui a eu lieu juste avant la révolution néolithique. Il faut donc multiplier par 100 le nombre d'années de la machine à remonter le temps ! Ce n'est qu'à ce niveau qu'on trouvera réellement des chaleurs équivalentes car l'histoire très longue de la Terre est effectivement une succession de périodes froides ("glaciaires") et de réchauffements :
hemisphère-nord-temperature-250000.jpg
hemisphère-nord-temperature-250000.jpg (183.13 Kio) Consulté 661 fois
On remarque alors que l'homme a effectivement déjà (sur)vécu au paléolithique à des températures telles que celles annoncées par les vilains scénarios du GIEC (voire même supérieures).

Néanmoins la comparaison s'arrête là et elle est en réalité purement formelle, dénuée de sens car :
1)
le réchauffement s’opère à une vitesse jamais vue : le réchauffement observé durant les 30 dernières années s’observait dans le passé plutôt sur 1 500 à 3 000 années ! Bref, le réchauffement est 50 à 100 fois plus rapide que les phases précédentes de réchauffement.
Ici il est donc fait référence à ces passages d'une période glaciaire à une période interglaciaire où la température de la planète a pu atteindre les 19°. Le monde végétal et animal a eu beaucoup plu de temps pour s'adapter, se transformer, se déplacer dans une terre quasiment pas artificialisée, anthropisée. Sans doute l'homme à l'échelle de sa vie n'a-t-il même pas senti alors ces réchauffements ?

2)
si le niveau actuel de température, et même celui à venir dans le siècle n’a rien de véritablement exceptionnel en soi, ses conséquences sur notre espèce de 7 milliards d’habitants (avec des frontières) vont être bien plus douloureuses qu’il a plusieurs millénaires quand il n’y avait qu’un million d’homo sapiens nomades…
https://www.les-crises.fr/climat-8-analyse-rechauffement/Le chiffre sera bientôt plutôt de 10 milliards. Considérons également la situation planétaire actuelle d'un monde interconnecté et en tensions permanentes avec des rapports extraordinairement déséquilibrés entre les pays dits développés, très dépendants des ressources (notamment énergétiques), de leur consommation, de la technologie, coupé de plus en plus du vivant, et les autres.

On ne peut prédire ce qu'il va se passer, il est difficile voire impossible de savoir ce qu'ont vécu nos très lointains ancêtres, mais à l'échelle de l'histoire de l'homme et de la Terre, ce qui s'annonce est bien un défi humain et du vivant sans précédent.
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3871
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 252
Contact :

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar izentrop » 14/01/19, 11:00

être chafoin a écrit :Il semble par contre que l'évolution des températures sur 2000 ans, mesurée par des scientifiques à partir de carottes glaciaires -je pense-
Est-ce qu'un bloggeur lambda a la compétence pour interpréter ce genre de données, j'en doute, d'autant plus qu'il est plutôt spécialiste en ... https://www.liberation.fr/checknews/201 ... ge_1653371.

Toutes ses thèses, de plus de 5 ans, ont largement été démontées par les climatologues dont c'est la spécialité :mrgreen:
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci

Avatar de l’utilisateur
être chafoin
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 667
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 34

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar être chafoin » 14/01/19, 13:30

Je ne suis pas spécialement ce bloggeur mais l'article que tu mentionnes fait référence à d'autres affaires dont le traitement judiciaire est en cours, certains journalistes officiels étant apparemment mis en examen dans le cadre d'une plainte pour diffamation... C'est la guerre des fake news ! https://fr.wikipedia.org/wiki/Olivier_Berruyer
Donc je ne peux me prononcer aussi vite que tu le fais sur ces diverses personnes et sur ce blog. A vrai dire je m'en fous, je ne vais pas faire une enquête sur ce sujet pour savoir qui ou quoi...

Ce qui m'importe ici ce sont les éléments apportés sur l'évolution du climat.

De quelles thèses parles-tu ? S'agit-il d'une remise en question des variations de températures des graphiques proposés et de l'alternance des périodes glaciaires/interglaciaires ? Je ne suis pas spécialiste bien sûr, je ne te demanderai pas d'apporter tes certificats, mais je crois que cela est quand même bien établi, d'après mes propres connaissances. Je ne fouillerai pas plus loin que ça car on ne peut marcher en se demandant à chaque pas si le sol est stable :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pal%C3%A9oclimatologie
0 x
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1251
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 61

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Exnihiloest » 14/01/19, 19:08

être chafoin a écrit :...
Il semble par contre que l'évolution des températures sur 2000 ans, mesurée par des scientifiques à partir de carottes glaciaires -je pense-, ressemble à quelquechose comme ça :hemisphère-nord-temperature-2000-ans.jpg...

"Les" calottes glaciaires ? Alors pourquoi ne fournir les données que d'une seule ?
Parce que les media ne fournissent que ce qui va dans le sens du réchauffement, le catastrophisme fait vendre.
Je le rappelle, on parle de réchauffement global, pas régional.

Au pôle sud, les glaces n'ont jamais été aussi étendu qu'aujourd'hui. Les glaciers de l'hémisphère sud sont en augmentation.
http://huet.blog.lemonde.fr/2017/09/24/ ... t-en-2017/
À Auckland, Nouvelle-Zélande, on a enregistré en juillet 2015 la plus froide matinée depuis 64 ans.
En Afrique du Sud, 3 juillet 2018 : "Le reporter officiel des neiges du Cap-Occidental affirme qu'il s'agit de la plus impressionnante chute de neige depuis qu'il a commencé à faire des reportages."

D'autre part le but de ce fil n'est pas de nier un réchauffement ici ou là, ni même peut-être global, mais de souligner l'absence de preuves qu'il serait d'origine anthropique, l'absence de preuve qu'on saurait prédire son évolution (il s'est toujours écarté des prévisions), et l'inefficacité totale et démontrée de toutes les mesures censées le combattre.
Dernière édition par Exnihiloest le 14/01/19, 19:16, édité 1 fois.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1251
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 61

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Exnihiloest » 14/01/19, 19:15

En s'aidant du modèle d'absorption atmosphérique MODTRAN de l'université de Chicago, il est possible d'estimer l'effet qu'aurait un doublement de la concentration de dioxyde de carbone au niveau des tropiques : 0,36°C.
Même en brûlant toutes les réserves de carburant fossile existantes le doublement est impossible. De plus, sous les tropiques, l'essentiel, soit plus des 2/3 de la chaleur apportée par le soleil au niveau du sol est évacuée par la convection et l'évaporation. L'effet radiatif compte pour moins d'un tiers. En conséquence le réchauffement dû au CO2 sera inférieur à une fraction de 0,36°C. Autant dire rien qui puisse nuire à qui que ce soit.

A l'appui, le rythme de réchauffement observé depuis les premières prédiction du GIEC n'est qu'une fraction de celui prédit, ce qui confirme que le réchauffement est bien plus modéré que ce que le GIEC et ses modèles rudimentaires estimaient. D'après les publications scientifiques récentes, il est dans le bas de la fourchette du GIEC, à des valeurs si faible qu'il restera bénéfique.

En revanche, une partie des 89.000 milliards de dollars nécessaires, selon le GIEC, à la lutte contre le réchauffement seront bien ponctionnés sur les classes moyennes en France. Il s'agit au bas mot d'une centaine de milliards d'euros par an dont nous serons ponctionnés, notre appauvriseement ayant pour but de flatter l'égo des 2% d'écologistes que compte le pays.
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 667
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 34

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar être chafoin » 15/01/19, 14:04

Exnihiloest a écrit :"Les" calottes glaciaires ?
Carottes, carottes !
Une carotte de glace est un échantillon, retiré de calottes glaciaires, formé par compression de couches de neiges successives, année après année : une découpe verticale de glace contient donc des couches de plus en plus anciennes à mesure qu'on s'enfonce vers le centre de la Terre. Les propriétés de formations de la glace, les composés et éléments chimiques qui s'y trouvent peuvent être étudiés en vue d'une reconstruction plus ou moins précise du climat des années passées. Des informations sur la pollution de l'air depuis l'ère pré-industrielle ou depuis l'Antiquité (pollution par les fonderies de plomb de l'époque romaine par ex1.) peuvent aussi en être tirées2.
wikipédia
C'est je pense le seul moyen je crois de pouvoir mesurer l'évolution des températures depuis des périodes anciennes et donc d'avoir une idée des réchauffements/refroidissements globaux.
D'autre part le but de ce fil n'est pas de nier un réchauffement ici ou là, ni même peut-être global, mais de souligner l'absence de preuves qu'il serait d'origine anthropique, l'absence de preuve qu'on saurait prédire son évolution (il s'est toujours écarté des prévisions), et l'inefficacité totale et démontrée de toutes les mesures censées le combattre.
Ce relevé des températures montre (prouve) justement que le début du dernier réchauffement commence en même temps que les transformations historiques fondamentales de l'industrialisation des sociétés occidentales et qu'il se fait à une vitesse sans précédent...Quant à la prédiction de l'évolution du réchauffement je suis tout à fait d'accord : le GIEC se fourvoit, en réalité on ne peut savoir ce qui va se passer (même si on peut émettre des hypothèses). Mais la conclusion logique est : le futur pourrait être meilleur ou pire que ce que le GIEC annonce ! Sur ce terrain là je vous renvoie toi et le GIEC dos à dos : il serait bien préférable d'arrêter les prédictions à la Madame Irma ou selon le professeur Nimbus ("le réchauffement dû au CO2 sera inférieur à une fraction de 0,36°C", "il restera bénéfique").
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3871
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 252
Contact :

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar izentrop » 16/01/19, 09:05

Non, le réchauffement climatique n'est pas lié à l'activité de l'Homme, clame François Gervais dans son dernier ouvrage "L'Urgence climatique est un leurre". Sauf que le livre pseudo-scientifique de ce héraut des climatosceptiques en France est "truffé de bêtises voire de mensonges", décrypte pour France-Soir le climatologue François-Marie Bréon. Le chercheur parle même de danger: "François Gervais représente la science, il a un discours qui ressemble à de la science, il donne des références scientifiques. Tout cela peut abuser le public non averti".
http://www.francesoir.fr/societe-scienc ... is-gervais

Me fait penser à cette vieille publicité :wink:
1 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci


Revenir vers « Catastrophes humanitaires, naturelles, climatiques et industrielles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité