Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Catastrophes humanitaires, naturelles, climatiques et industriellesLa 6 iéme extinction

Les catastrophes humanitaires (dont les guerres et conflits liés aux ressources), naturelles, du climat et industrielles (sauf accident nucléaire ou pétrolier qui sont dans le forum énergies fossiles et nucléaire). Pollution de la mer et des océans.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7052
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 507

Re: La 6 iéme extinction

Message non lupar Ahmed » 02/07/18, 22:43

foutu ou foutu, choisissez votre avenir!

Voila qui demande réflexion! :wink: :roll:
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5769
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 268

Re: La 6 iéme extinction

Message non lupar sen-no-sen » 02/07/18, 23:33

L'extinction d'une espèce peut en entraîner d'autres…

Par un effet domino, l'extinction d'une espèce peut en entraîner d'autres. Des chercheurs montrent qu'il y a plus de risque d'extinctions en cascade lorsqu'aucune espèce ne vient boucher le trou laissé par la disparition d'une autre.

Les activités humaines continuent de causer la disparition d’espèces, au point de provoquer la sixième extinction de masse de l'histoire de la planète. Or, cette perte de biodiversité pourrait avoir des conséquences dramatiques. Des chercheurs de l'université d'Exeter (Royaume-Uni) ont réalisé des prédictions en travaillant sur des communautés de plantes et d'insectes, notamment la guêpe parasitoïde Aphidius megourae. S'ils retiraient une espèce de guêpes de l'écosystème, d'autres espèces indirectement liées pouvaient disparaître.

Pour Dirk Sanders, de l'université d'Exeter, « les interactions entre les espèces sont importantes pour la stabilité de l'écosystème ». Il ajoute : « Et parce que les espèces sont interconnectées par de multiples interactions, un impact sur une espèce peut également affecter les autres ». Tout dépend de l'importance du réseau de la chaîne alimentaire dans laquelle se trouve l'espèce qui disparaît.
La perte de biodiversité accroît la vulnérabilité de l'écosystème

Quand un réseau alimentaire est complexe, avec une biodiversité importante, une espèce peut plus facilement en remplacer une autre : il y a moins de risque d'extinctions en cascade. En revanche, si des espèces disparaissent et que l'écosystème devient plus simple, les espèces restantes sont plus vulnérables et le risque de nouvelles extinctions est plus grand.

Le communiqué de l’université prend aussi l'exemple des prédateurs : si le loup disparaît dans un massif montagneux, les grands herbivores comme les cerfs seront plus nombreux et mangeront ainsi plus de plantes. La végétation va alors manquer pour nourrir d'autres espèces, comme des lapins ou des insectes, qui seront alors menacés.


https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/environnement-extinction-espece-peut-entrainer-autres-4879/


A titre d'exemple,la réintroduction du Loup dans le parc de Yellowstone aux USA à entrainer une augmentation de la population des truites,je vous laisse imaginez comment!

Il est important de saisir les interactions globales,car comme pour l'évolution ,les effondrements obéissent à deux logiques,une linéaire et une autre disruptive.
Il serait donc hautement dangereux de penser que l'on pourrait quantifier la disparition des espèces par un pourcentage par an et l'extrapoler.
En faite ont peut en très peu de temps passer d'un disparition de quelques % à une phase de biocide généralisé,c'est la même chose concernant le climat et c'est l'une des grandes craintes des climatologues("l’emballement climatique").
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3471
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 214
Contact :

Re: La 6 iéme extinction

Message non lupar izentrop » 03/07/18, 00:47

Mais pas que ...
0 x
Cum hoc ergo propter hoc ... Autrement dit : Corrélation n'est pas causalité.
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3471
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 214
Contact :

Re: La 6 iéme extinction

Message non lupar izentrop » 24/07/18, 12:00

Un pays riche qui n'oeuvre pas pour sortir de l'enfer qui se prépare
Le plancher de la vallée centrale s'affaisse, et il y a de l'arsenic dans l'eau du robinet. Maintenant, il semble que les deux problèmes sont connectés

Isabel Solorio peut voir la station d'épuration de son jardin de l'autre côté de la rue. Construit pour filtrer l'arsenic dans l'eau potable, il n'a pas été actif depuis 2007 - il a fermé ses portes six mois après son ouverture, lorsque la ville californienne de Lanare s'est endettée en essayant de faire face aux coûts d'entretien.

"C'est cruel de vivre dans un état si puissant, si riche, mais nous ne pouvons pas compter sur l'eau potable", a déclaré Solorio https://www.theguardian.com/environment ... griculture

Image
0 x
Cum hoc ergo propter hoc ... Autrement dit : Corrélation n'est pas causalité.
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3651
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 323

Re: La 6 iéme extinction

Message non lupar moinsdewatt » 24/08/18, 19:22

Le Japon tue 134 rorquals boréals, « en danger » d’extinction

Publié le 23/08/2018 lemarin.fr

Après la campagne en Antarctique, qui avait mené à la mort de 333 cétacés l’hiver dernier, les baleiniers japonais viennent de rentrer d’une nouvelle opération de chasse, dans le Pacifique. Ils ont, cette-fois, tué 177 animaux, a annoncé, mercredi 22 août, l’Agence japonaise des pêches : 43 baleines de Mincke et 134 rorquals boréals.

Image
Le Japon fait partie des trois derniers pays de la planète à pratiquer la chasse au cétacé, en se cachant derrière des motifs scientifiques. (Photo : Whale and dolphin conservation)

http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... extinction
0 x

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3471
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 214
Contact :

Re: La 6 iéme extinction

Message non lupar izentrop » 04/09/18, 23:32

Des scientifiques avertissent les Nations unies de la chute imminente du capitalisme http://www.ulyces.co/news/des-scientifi ... pitalisme/
Les symptômes de la crise sont nombreux et se cumulent : « En plus du changement climatique rapide, de la perte de biodiversité et d’autres risques courus par l’environnement, les sociétés sont confrontées à une augmentation des inégalités et du chômage, une croissance ralentie, des niveaux de dettes en hausse ainsi qu’à l’impuissance des politiques. » Or, précisément, les paradigmes économiques ont été conçus en fonction d’un contexte désormais obsolète.
0 x
Cum hoc ergo propter hoc ... Autrement dit : Corrélation n'est pas causalité.
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3471
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 214
Contact :

Re: La 6 iéme extinction

Message non lupar izentrop » 06/09/18, 00:57

32 familles c'est un bon mais timide début...
0 x
Cum hoc ergo propter hoc ... Autrement dit : Corrélation n'est pas causalité.
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3651
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 323

Re: La 6 iéme extinction

Message non lupar moinsdewatt » 09/09/18, 09:39

En Afrique de l'Ouest, les lions sont au bord de l'extinction.
Il en resterait seulement 400 individus.

https://www.futura-sciences.com/planete ... rds-51476/
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6240
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 77

Re: La 6 iéme extinction

Message non lupar janic » 15/09/18, 10:01

"On peux pas le fermer ce fil ?" :cheesy: :cheesy: :cheesy: :cheesy: et vive le moinswattisme!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3651
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 323

Re: La 6 iéme extinction

Message non lupar moinsdewatt » 29/09/18, 23:03

La moitié des orques de la planète risquent de disparaître à cause de la pollution des océans

28/09/2018

Plus de la moitié des orques dans le monde sont menacés d'extinction révèle une nouvelle étude publiée dans le journal Science et relayée par The Guardian. Le principal responsable: les PCB, aussi appelés polychlorobiphényles, des substances toxiques longtemps utilisées dans l'huile, le plastique ou encore la peinture.

En 2001, 152 pays ont signé un accord pour arrêter d'utiliser ces PCB, prenant conscience des effets néfastes sur l'environnement. Pourtant, ces derniers sont encore présents notamment dans les océans. Et les orques en sont les premières victimes. Pour cause, en tant que grands prédateurs, ils mangent d'autres poissons qui possèdent une grosse concentration de PCB dans leur organisme.

Cela entraîne des malformations de leurs organes reproducteurs et mettent à mal leur système immunitaire. Selon l'étude, dans les régions industrialisées, les orques pourraient ainsi complètement disparaître d'ici 30 à 50 ans.

Alors que les orques étaient initialement présents dans presque tous les océans, ils ont déjà disparu de la Mer du Nord et des eaux espagnoles. On ne voit par ailleurs plus de bébés orques dans les zones les plus polluées depuis plusieurs années. "Les populations d'orques au Japon, au Brésil, dans le Nord-Est du Pacifique, dans le Détroit de Gibraltar et au Royaume-Uni tendent à disparaître", ont-il conclu. A présent, les orques se trouvent principalement dans le Nord, à proximité de la Norvège, de l'Islande et du Canada, c'est à dire loin des zones les plus polluées en PCB.

"Notre échec à contrôler les polluants qui terminent dans nos océans a provoqué une tuerie à grande échelle", a déploré Lucy Babey, directrice du groupe Orca. "Notre seul espoir c'est qu'effectivement, nous perdions toutes les populations d'orques dans les zones industrialisées, mais que les populations de l'Arctique subsistent et empêchent la disparition complètement de l'espèce", conclut Paul Jepson.


https://www.bfmtv.com/actualite/la-moit ... 33161.html
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Catastrophes humanitaires, naturelles, climatiques et industrielles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité