Le bistrot: vie du site, loisirs et détente, humour et convivialitéLe Patrimoine Génétique de l'Homme...

Les développements du forums et du site. Humour et convivialité entre les membres du forum - Tout est n'importe quoi - Présentation des nouveaux membres inscrits Détente, temps libre, loisirs, sports, vacances, passions...Que faites vous de votre temps libre? Forum d'échanges sur nos passions, activités, loisirs...créatifs ou récréatifs!
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8316
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 712

Message non lupar Ahmed » 07/01/14, 20:44

Comment expliquer ce réflexe originel et primitif humain de toujours chercher l’opulence globale, la croissance sans fin, et l'excès ?

te demandes-tu, ô Grelinette. Cela ne s'explique effectivement pas pour la simple raison que cette affirmation est complétement fausse!
C'est une simple rétroprojection de "l'esprit du temps" sur un passé uniformisé et irréél.
Non pas que les sociétés pré-capitalistes ne connaissaient pas la cupidité ou autres défauts semblables, mais leurs fonctionnements est essentiellement différent du nôtre et ne visaient pas à l'accumuation pour l'accumulation.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

Avatar de l’utilisateur
grelinette
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1749
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 140

Message non lupar grelinette » 08/01/14, 10:26

Ahmed a écrit :
Comment expliquer ce réflexe originel et primitif humain de toujours chercher l’opulence globale, la croissance sans fin, et l'excès ?

te demandes-tu, ô Grelinette. Cela ne s'explique effectivement pas pour la simple raison que cette affirmation est complétement fausse!
C'est une simple rétroprojection de "l'esprit du temps" sur un passé uniformisé et irréél.
Non pas que les sociétés pré-capitalistes ne connaissaient pas la cupidité ou autres défauts semblables, mais leurs fonctionnements est essentiellement différent du nôtre et ne visaient pas à l'accumuation pour l'accumulation.

Mouais.... Ahmed, ce qui me gêne dans ta réponse c'est qu'elle appréhende le problème de façon très générale et d'un point de vue très distancier, en envisageant le comportement humain non pas au niveau de l'individu mais du groupe.

Quand je pose la question "Comment expliquer ce réflexe originel et primitif humain", je raisonne au niveau de l'individu, d'un geste ou d'un comportement qui devrait être réfléchi avec un minimum de réflexion, ou au moins en se posant à minima cette question : "Ai-je vraiment besoin de cela ou de faire cela ?", "Ce geste va-t-il améliorer ma qualité de vie ?".

Dans bien des cas la réponse est simplement non. Et pourtant ce geste inutile sera commis, à l'insu du plein gré de son auteur, et lui demandant souvent plus d'effort : quand le boulanger va chercher la javel pour la verser consciencieusement sur ses invendus, c'est plus contraignant que simplement les jeter ou les poser à portée de ceux qui en ont besoin. (Désolé pour les boulangers qui lisent ce débat. Il n'y a rien contre vous, c'est juste une métaphore ! :? )

Certes, l'Individu n'existe que par référence au Groupe auquel il appartient, mais quand même... On peut légitimement se poser la question du "pourquoi" un être dit "intelligent" va occulter ses facultés de réflexion pour commettre un acte "autodestructeur" pour son groupe, et donc pour lui-même.

J'y vois encore un paradoxe bien humain : au tréfonds des origines des réflexes humains, il y a le réflexe de survie individuelle, et celui de la destruction de son voisin !

Il y a aussi le réflexe de rechercher la présence du groupe, donc créer le groupe, en opposition avec celui de fragiliser le groupe.

En fait ce n'est pas fondamentalement humain car la plupart des être vivants fonctionnent suivant ce principe : "j'ai besoin d'autrui mais je vais agir pour le dominer, le fragiliser et le détruire" !

La Vie est un paradoxe.
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8316
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 712

Message non lupar Ahmed » 08/01/14, 18:58

On peut légitimement se poser cette question: "pourquoi" un être dit "intelligent" va occulter ses facultés de réflexion pour commettre un acte "autodestructeur" pour son groupe, et donc pour lui-même.

C'est en effet une bonne question!
Pourtant, point n'est besoin pour cet être intelligent de procéder à cette oblitération.
Si l'on considère que toute marchandise possède une réalité duale qui sont en contradiction: la valeur d'usage et la valeur d'échange, l'attitude de ton boulanger est logique, puisqu'il choisit de donner la préférence à la deuxième plutôt qu'à la première.
En réalité, ce n'est pas lui qui choisit librement, il n'agit que comme agent économique déterminé par la valeur... en tant que, comme l'écrivait Marx, sujet-automate (c'est un oxymore très parlant!).
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6377
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 448

Message non lupar sen-no-sen » 15/01/14, 13:21

grelinette a écrit :Comment expliquer ce réflexe originel et primitif humain de toujours chercher l’opulence globale, la croissance sans fin, et l'excès ?


Il n'existe pas de tendance génétique visant à l'opulence,la croissance sans fin,l'excès....
Cela ne relève pas du réflexe,mais d'une chaine causale d'origine thermodynamique.
L'être humain est doté d'un cortex associatif lui permettant d'enregistrer des informations par le biais de sa mémoire.
Celles ci sont ensuite partagés au sein du groupe car l'humain est un animal social.
Ensuite,la "mutualisation cognitive" permet une accélération des capacités de traitement de l'information:ce qui n'est pas découvert par l'un,ne tarde pas à l'être par l'autre.
Lorsque qu'une découverte est réalisé elle finit rapidement par être mutualisé et amélioré...
Une fois ces connaissances acquises, elles finissent par devenir culturelle et son transmises et amélioré de génération en génération.
Le feed back cognitif intergénérationnelle finit par créer un cerveau collectif fixé dans le temps (connaissances passé et présente),il s'ensuit une augmentation des connaissances qui devient très rapidement exponentielle!
Cette augmentation des connaissances se traduit rapidement par une dissipation d'énergie elle aussi exponentielle!

Au delà d'un certain seuil (dit seuil critique),les sociétés humaine commence a s'agglomérer (tribu,village,ville,nation,mondialisation) ce qui augmente considérablement leurs impacts sur leurs environnements,et c'est arrivé à ce point que les choses ce gâtent,car plus nous modifions notre environnement et plus nous devons nous y adapter...en dissipant encore plus d'énergie...jusqu'à la "limite":c'est notre situation actuelle!
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Le bistrot: vie du site, loisirs et détente, humour et convivialité »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités