Le "Mal" versus le "Bien"

Les développements du forums et du site. Humour et convivialité entre les membres du forum - Tout est n'importe quoi - Présentation des nouveaux membres inscrits Détente, temps libre, loisirs, sports, vacances, passions...Que faites vous de votre temps libre? Forum d'échanges sur nos passions, activités, loisirs...créatifs ou récréatifs! Publiez vos annonces. Petites annonces, cyber-actions et pétitions, sites intéressants, calendrier, évènements, foires, salons, initiatives locales, activités d'associations....Pas de publicité purement commerciale svp.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 60676
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 2734

Re: Le "Mal" versus le "Bien"




par Christophe » 19/07/21, 00:27

Et, toujours sans lire vos développement, je pense qu'actuellement politiquement en France (et ailleurs) on fait passer le MAL pour le BIEN...et le BIEN pour le MAL...sous couvert de fausse promesses sanitaires basées sur des spéculations scientifiques et politiques !

On en reparlera dans 6 mois !
0 x

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 60676
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 2734

Re: Le "Mal" versus le "Bien"




par Christophe » 19/07/21, 01:50

Autre exemple..au lieu de choisir comme projet l’econologie..si j’avais choisi le porno web...donc l’exploitation de l’image de l’homme (et de la femme surtout)...je serais très probablement entre 10, 100 à 1000 fois plus riche au vu les heures passées sur le projet...et donc jusqu’à 1000 fois plus « respecté » voir plus...Alors c’est bien ou c’est mal ? :cheesy:

Et surtout si ca se trouve Brigitte m’aurrait déjà invité dans une partie fine ! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
Ça c’est vraiment (le) mal(e) !

Je vais me coucher je suis fatigué je crois ! :lol:
0 x
Avatar de l’utilisateur
Macro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4158
Inscription : 04/12/08, 14:34
x 362

Re: Le "Mal" versus le "Bien"




par Macro » 19/07/21, 11:36

J'aurais tendance a dire...Qu'on est bien mal barrés…. :cheesy:
0 x
La seule chose qui soit sure dans l'avenir. C'est qu'il y a peut de chance qu'il soit conforme a nos prévisions...
Avatar de l’utilisateur
grelinette
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1985
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 259

Re: Le "Mal" versus le "Bien"




par grelinette » 19/07/21, 18:34

Macro a écrit :J'aurais tendance a dire...Qu'on est bien mal barrés…. :cheesy:

et en plus on tourne en rond !.... ce qui nous amène tout droit sur le Yin et le Yan qui signifie quelque part que le Bien et le Mal sont étroitement imbriqués ! :roll:

Mais je ne suis pas forcément d'accord avec ce constat... et je reviens donc à ma première interrogation qui me fait conclure que les notions de Bien et de Mal peuvent être, selon moi, bien distinctes même si la limite n'est pas si nette dans de nombreux cas, et que le Mal semble plus présent que le Bien dans nos gênes, notre cerveau, notre esprit, notre éducation, notre acquis, notre innée, notre triatum, notre société, ... enfin bref, quelque part en nous ou pas loin !

Selon moi, certains comportements humains sont principalement motivés par le Mal pur et simple, au sens où cela n'apporte rien de plus que de simplement faire du Mal. D'ailleurs curieusement on admet plus volontiers qu'on peut vouloir faire le bien sans contrepartie (à part éventuellement "se faire du bien à soi-même" par la même occasion), alors que la Mal va introduire la question de pourquoi faire ce Mal, quel intérêt ?

Si je vois un SDF dans la rue et que je pose 1 € dans sa gamelle, personne ne va me demander pourquoi j'ai fais ce don, sous entendu parce que, à priori, c'est un bon geste, un geste Bien qui va apporter un peu de Bien au SDF. En revanche, si quand je passe devant le même SDF et que je lui prends 1 € dans sa gamelle on va me demander pourquoi j'ai fait cela, sous entendu, à priori, mon geste n'a pas de justification bénéfique sinon de faire du Mal sans intérêt !

La relativité du Bien et du Mal est complexe et peut avoir une justification très subjective selon les uns et les autres dès lors qu'on cherche à comprendre les raisons objectives ou pas qui orientent vers le qualificatif Bien ou Mal.
Il y a de nombreuses situations ou cette notion Bien ou Mal est très délicate.

Il y a d'ailleurs des expériences faites qui interpellent, comme l'expérience de Milgram que j'avais étudié en cours de psycho à la Fac. (même si les conclusions peuvent être très différentes selon le référentiel).

Pour faire simple (et vous éviter de lire le long Wiki!), cette expérience consiste à demander à un volontaire d'être l'enseignant et de tester l'évolutions des capacités d'apprentissage d'un élève avec punitions douloureuses si l'élève se trompe, l'élève étant complice mais pas l'enseignant.
Quand l'élève se trompe dans une réponse, le professeur a la possibilité d'envoyer une décharge électrique à l'élève et de lui reposer la même question, et d'augmenter la décharge, donc la douleur, si la réponse est encore incorrecte...
Forcément, le faux élève se retrompe, et le professeur augmente la décharge... jusqu'à atteindre une décharge mortelle en connaissance de cause ! :shock:

Hé oui, cette expérience semble dire que la plupart d'entre-nous sommes capables de tuer un inconnu juste parce qu'il se trompe dans le cadre d'une banale expérience !!! Si c'est pas que ça veut dire que le Mal est en nous !...
Il serait très intéressant d'avoir l'expérience inverse pour savoir si le Bien est aussi en nous et dans quelle proportion !

(Il y a une autre expérience du même type mais encore plus significative dans laquelle on a demandé à des étudiants de simuler le milieu carcéral : des étudiants volontaires étaient choisis pour être gardiens, d'autres prisonniers. Certains gardiens ont vite développé des comportement violents et cruels sans aucune justification, d'autant plus qu'il s'agit d'une simple expérience avec que des volontaires informés).
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 13310
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 1076

Re: Le "Mal" versus le "Bien"




par janic » 19/07/21, 20:19

le bien comme le mal n'ont pas d'existence en soi. C'est comme poser la question de savoir sur le chaud est bien ou mal par rapport au froid, ou le jour par rapport à la nuit.
Ainsi la lionne qui tue une antilope fait bien pour elle et ses petits, mais c'est mal pour l'antilope dont son petit, plus lent, plus fragile, finira dans l'estomac des lions.
donc ces notions d'oppositions sont avant tout subjectives et culturelles.
Le symbole yin yang est intéressant à ce sujet. Lorsque le yin gagne de l'"espace sur le yang, c"'est pour céder une part de lui même au yang par ailleurs et de même dans l'autre sens! A savoir que si les lions mangeaient toutes les antilopes ils en mourraient eux mêmes faute de nourriture finalement et si les antilopes n'"étaient pas mangées elles se multiplieraient jusqu'à détruire toute végétation à portée de sa bouche. D'où les maladies animales et végétales qui complètent ces sélections précédentes en éliminant les plus faibles aussi. D'où covid vs vaccin ou guerre vs paix!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré

Avatar de l’utilisateur
grelinette
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1985
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 259

Re: Le "Mal" versus le "Bien"




par grelinette » 21/07/21, 16:48

janic a écrit :le bien comme le mal n'ont pas d'existence en soi. C'est comme poser la question de savoir sur le chaud est bien ou mal par rapport au froid, ou le jour par rapport à la nuit.

Mouais ... c'est de la sémantique et comparer le bien et le mal par analogie avec le chaud et le froid me parait tendancieux. Le chaud n'a pas plus de valeur que le froid sauf que le chaud est bien si on risque de mourir de froid et inversement.

Il reste, pour revenir la question du début du débat, qu'il me semble que le "Mal" s'exprime plus volontiers que le "Bien" chez l'Homme.

L'histoire de l'humanité se caractérise principalement par des guerres, des colonisations, des exterminations, des peuples qui en soumettent d'autres, etc, suivi d'un retour de flamme qui fait réfléchir et se dire après coup : "Tout ça pour ça !..."

voire : "N'aurait-il pas été plus judicieux de s'entre-aider plutôt que de s'entre-tuer ?".

Cette dernière question me fait venir à l'esprit la remarque récente de notre ancien ministre (années 2000) de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement (par ailleurs écologiste de la première heure), Yves Cocher qui a déclaré en commentant la théorie de la collapsologie (dont il est un des fervents défenseurs) :
"Quand l'écroulement des sociétés humaines arrivera, les hommes n'auront pas d'autre alternative que de s'entre-aider ou s'entre-tuer !".

( A noter qu'il présage un début de crise avec écroulement de nos sociétés pour 2030 ... "Wait and See", and Conclude).

C'est bête à dire mais c'est seulement dans le cas d'une véritable crise de l'humanité que nous saurons enfin quid du Bien ou du Mal prévaut dans le cerveau des Hommes !...
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 13310
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 1076

Re: Le "Mal" versus le "Bien"




par janic » 21/07/21, 18:47

Mouais ... c'est de la sémantique et comparer le bien et le mal par analogie avec le chaud et le froid me parait tendancieux. Le chaud n'a pas plus de valeur que le froid sauf que le chaud est bien si on risque de mourir de froid et inversement.
C'est justement la sémantique qui donne du sens à nos paroles suivies de nos actes.
Ce qui est tendancieux c'est de vouloir leur donner un sens "moral" qui n'a rien à faire dans un domaine comme celui-ci car culturellement ce sens change selon les sociétés et le bien d'un jour devient le mal de demain. Par exemple le nazisme(que personne n'ose évoquer parce que les blessures ne sont pas toutes cicatrisées) a démarré sur une société allant vers un mieux que leur situation du moment, puis ça a dérivé vers cette folie monstrueuse.
Même chose pour les vaccins dont l'idée initiale est de protéger et qui devient une mesure autoritaire bafouant la prétention affirmée au fronton des mairies:LIBERTE et dans la déclaration des droits de l'homme et du citoyen, de la convention d'Oviedo suivant le code de Nuremberg [*]du PLUS JAMAIS CA,alors que des pays voisins, moins prétentieux sur le plan sémantique n'osent même pas rendre les vaccinations OBLIGATOIRES.

[*]La nature précise du «code de Nuremberg» – une jurisprudence pénale internationale – a été le plus souvent perdue de vue ou ignorée, y compris par la doctrine juridique.
https://www.inserm.fr/sites/default/fil ... dAmiel.pdf
Cet INSERM étant à la pointe de pertes de vue en question pourtant!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4973
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 1200

Re: Le "Mal" versus le "Bien"




par GuyGadeboisLeRetour » 21/07/21, 19:27

janic a écrit : Par exemple le nazisme a démarré sur une société allant vers un mieux que leur situation du moment, puis ça a dérivé vers cette folie monstrueuse.

Bah non, dès le départ c'était monstrueux, le programme l'était, le discours aussi. Après, si ça te fascine au point de penser que les nazis avaient de bonnes intentions, libre à toi... Le travail qu'a donné le régime à son peuple consistait principalement à faire des autoroutes pour envahir les voisins et fabriquer des armes pour les massacrer. :roll:
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 13310
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 1076

Re: Le "Mal" versus le "Bien"




par janic » 21/07/21, 19:59

Bah non, dès le départ c'était monstrueux, le programme l'était, le discours aussi.
c'est nier l'Histoire en ne tenant pas compte des dates émaillant ces changements.
Après, si ça te fascine au point de penser que les nazis avaient de bonnes intentions, libre à toi...
ne déforme pas ce que j'ai écrit. Je déteste toutes les formes de totalitarisme qu'il soit nazi ou pas, tel celui de notre gouvernement pour les vaccins.
Le travail qu'a donné le régime à son peuple consistait principalement à faire des autoroutes pour envahir les voisins et fabriquer des armes pour les massacrer.
ca fait aussi partie de l'Histoire, mais pas seulement, c'est comme si tu considérais que les femmes françaises étaient de collabos en fabriquant des armes pour l'envahisseur pendant que leurs mecs qui étaient allés se faire assassiner sur le front et se retrouvaient dans des camps de prisonniers, en bossant pour l'ennemi aussi.
La grande Histoire n'est pas simple justement!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4973
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 1200

Re: Le "Mal" versus le "Bien"




par GuyGadeboisLeRetour » 21/07/21, 20:05

janic a écrit :
Bah non, dès le départ c'était monstrueux, le programme l'était, le discours aussi.
c'est nier l'Histoire en ne tenant pas compte des dates émaillant ces changements

Désolé de constater que tu parles de ce que tu ne connais pas. Relis les discours d'Hitler, (re?)lis Mein Kampf et regarde les actions du NSDAP avant son arrivée au pouvoir...
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)


Revenir vers « Le bistrot: vie du site, loisirs et détente, humour et convivialité et Petites Annonces »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 14 invités