Le bistrot: vie du site, loisirs et détente, humour et convivialitéCollapsologie ... kézako ?

Les développements du forums et du site. Humour et convivialité entre les membres du forum - Tout est n'importe quoi - Présentation des nouveaux membres inscrits Détente, temps libre, loisirs, sports, vacances, passions...Que faites vous de votre temps libre? Forum d'échanges sur nos passions, activités, loisirs...créatifs ou récréatifs!
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7700
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 136

Re: Collapsologie ... kézako ?

Message non lupar janic » 16/09/19, 16:52

Bon là c’était facile , maintenant plus qu'à passer aux solutions :mrgreen:
quant le bateau fait naufrage, ce n'est plus le moment de trouver des solutions pour éviter qu'il coule, il fallait juste y penser avant. Maintenant peut être que quelques passagers auront la chance de ne pas y avoir laissé leur peau et tant mieux pour eux, au milieu d'un océan vide à perte de vue (et encore s'il n'y a pas de tempête!) :cry:
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort

Avatar de l’utilisateur
eclectron
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 758
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 94

Re: Collapsologie ... kézako ?

Message non lupar eclectron » 16/09/19, 23:54

janic a écrit : quant le bateau fait naufrage, ce n'est plus le moment de trouver des solutions pour éviter qu'il coule, il fallait juste y penser avant. Maintenant peut être que quelques passagers auront la chance de ne pas y avoir laissé leur peau et tant mieux pour eux, au milieu d'un océan vide à perte de vue (et encore s'il n'y a pas de tempête!) :cry:

A mon sens, il faut mettre en place d'autres paradigmes de vie en commun, d'autres relation au monde, et surtout pas chercher à faire perdurer l'existent en l’état (qui nous mène dans le mur). C'est cela que je désigne par solution et qu'il n'est pas facile de définir.
Pour reprendre ton image, se serait changer de mode de transport, un radeau peut être :wink:
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7700
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 136

Re: Collapsologie ... kézako ?

Message non lupar janic » 17/09/19, 08:25

un radeau peut être :wink:
j'en suis médusé! :cheesy: :cry:
C'est cela que je désigne par solution et qu'il n'est pas facile de définir.
non seulement pas facile, mais utopique. pendant qu'on bavasse la population mondiale continue d'exploser et veut vivre comme le modèle américain. Le petit moustachu avait déjà trouvé la solution finale. :evil:
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
Avatar de l’utilisateur
eclectron
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 758
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 94

Re: Collapsologie ... kézako ?

Message non lupar eclectron » 17/09/19, 16:14

janic a écrit : j'en suis médusé!
:lol:
Il y a de l'idée :wink: , en souhaitant ne pas en arriver a consommer nos congeneres Image

non seulement pas facile, mais utopique.
Il ne faut pas partir perdant d'avance.

pendant qu'on bavasse la population mondiale continue d'exploser et veut vivre comme le modèle américain.
Certes l'ampleur du problème parait insurmontable au niveau global, c'est bien pour cela qu'il faut gérer au niveau local, là où on peut agir positivement, tout en ayant le global à l'esprit.
En clair faire du bien au niveau local sans que cela nuise au global.
Pas compliqué ! : :lol:
C'est tout l'inverse de ce que l'on a fait jusqu’à aujourd'hui. :roll:

Apres , désolé, mais chacun se démerde avec son local...faut pas faire une flopée de gamins dans des zones en stress hydrique chronique. Cet apprentissage en live, va coûter cher...
On aide quand on a les moyens de le faire.
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7821
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 642

Re: Collapsologie ... kézako ?

Message non lupar Ahmed » 17/09/19, 18:42

Apres , désolé, mais chacun se démerde avec son local...faut pas faire une flopée de gamins dans des zones en stress hydrique chronique. Cet apprentissage en live, va coûter cher...

Sauf que la "flopée de gamin" est issue d'une approche locale (c'est une aide, surtout pour les vieux jours) telle que tu la souhaites... Après que ça ne colle plus trop au niveau global, je te l'accorde... Mais nos comportements reflètent-ils autre chose?
Cependant, il faut noter que le "stress hydrique" n'est pas le seul facteur et que la proximité de super puissances économiques impacte frontalement les activités de ces pays, donc n'oublions pas les considérations géopolitiques avant de porter un jugement à l'emporte-pièce.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7700
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 136

Re: Collapsologie ... kézako ?

Message non lupar janic » 17/09/19, 18:58

eclectron » 17/09/19, 16:14
Il y a de l'idée , en souhaitant ne pas en arriver a consommer nos congénères
Pourquoi pas! N’a-t-on pas donné des farines animales(le plus souvent d’origine bovine) aux bovins justement et ça continue. Chair animale, chair humaine, c'est de la bidoche dans les deux cas.
Il ne faut pas partir perdant d'avance
Ne pas confondre perdant d’avance et perdu d’avance et nous sommes dans la seconde phase. C’était il y au moins 75 ans qu’il fallait se poser des questions qui pointaient pourtant à l’horizon comme pour l’ouvrage de rachel carson avec « le printemps silencieux »
https://www.franceculture.fr/emissions/ ... -lamerique
et nous en sommes à l’automne, voire l’hiver silencieux.
Dans cet ouvrage choc, la biologiste de renom dénonçait les méfaits terribles de l’utilisation inconsidérée des pesticides et autres produits chimiques ! IL S'AGIT D'UNE ENQUETE DE PLUS DE VINGT ANS menée par Rachel Carson et étayée de nombreux rapports et études de scientifiques, un cri d’alarme que cette femme, déjà connu pour ses ouvrages sur le monde marin et la pollution environnementale, décida de lancer en son temps. Face à elle, les lobbies de l'agro-industrie et les scientifiques pris dans cette science de la chimie réagirent avec violence.
Traitée de « défenseur fanatique du culte de l’équilibre de la nature », ou encore de « femelle hystérique et émotive » par ces tenants de l’industrie chimique, elle subit les pires attaques et calomnies. Mais la vérité de ces écrits eut gain de cause, et elle finit même par obtenir l’interdiction du fameux DDT en Amérique.


ou "La danse avec le diable"
Pour expliquer plus clairement et de manière compréhensible ses craintes à l'homme de la rue, Günther Schwab a écrit son livre Der Tanz mit dem Teufel (La danse avec le diable). Il se lit comme un roman policier subtil et intéressant, qu'il termine en 1958. Le thème était les péchés industriels de l'humanité, causant des dommages environnementaux en condamnant de nombreux Américains comme dégénérés. Le livre a prophétisé que des tailles de population mal gérées des autres continents provoqueraient une avalanche en Europe. C'était un effort pour renouveler les théories du darwinisme social et de l' eugénisme . [1] Son espoir était de réveiller les gens à cette vue. Curieusement, bien que ce livre soit sur le marché, certaines librairies ont nié l’existence de ce livre. Le livre a été traduit dans d'autres langues. la version anglaise a été publiée en 1963.

pendant qu'on bavasse la population mondiale continue d'exploser et veut vivre comme le modèle américain.
Certes l'ampleur du problème parait insurmontable au niveau global, c'est bien pour cela qu'il faut gérer au niveau local, là où on peut agir positivement, tout en ayant le global à l'esprit.
En clair faire du bien au niveau local sans que cela nuise au global.
Ce n ‘est qu’une utopie (mais j’aime les utopies qui se réaliseraient)
Pas compliqué ! :
Au contraire justement ! on sait, expérimentalement, qu’il faut entre 3 et 4 générations pour percevoir des changements suffisants dans une société bien définie, comme une ville, une région, un pays, mais pas la terre entière.(cela fera bientôt un siècle que le torchon brule partout)
C'est tout l'inverse de ce que l'on a fait jusqu’à aujourd'hui.
Malheureusement, mais nous en sommes tous responsables
Apres , désolé, mais chacun se démerde avec son local...faut pas faire une flopée de gamins dans des zones en stress hydrique chronique. Cet apprentissage en live, va coûter cher...
le sexe c'est un palliatif à la misère car, au moins, ça offre un peu de plaisir animal.
On aide quand on a les moyens de le faire.
Eh oui ! Mais dans une société suicidaire, ce n’est plus une question de moyens (que personne ne veut accorder sur le plan politique, économique,) mais de conscience que par réflexe, la plupart des gens, refusent de voir.
Vois les réactions de rejet que produisent les sujets où j’interviens, les gens préférant être rassurés par n’importe quel discours démagogique, plutôt que de voir la réalité en face et sur le plan humain c’est compréhensible, mais se voiler la face n’est pas la bonne solution pour autant.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
Avatar de l’utilisateur
eclectron
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 758
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 94

Re: Collapsologie ... kézako ?

Message non lupar eclectron » 17/09/19, 19:16

Ahmed a écrit :Sauf que la "flopée de gamin" est issue d'une approche locale (c'est une aide, surtout pour les vieux jours)

Oui, "on" aime bien citer l'aspect retraite comme pour les déresponsabiliser de leurs actions mais comme tu dis, il ne faut pas porter de jugements à l'emporte pièce. :wink:
quid d’élever 8 enfants lorsqu'on en a pas les moyens ?
quid de la contraception ?
quid de l’impact d'une telle démographie sur le biotope local ?

Je crois qu'il s'agit plutôt d'une éducation défaillante, pour ne pas dire inexistante sur les conséquences de leur choix de vie.
Je vais encore être un peu dur mais chacun est responsable de ses actes et donc de ne pas s'informer.

Ok, Ok, encore faut il en avoir les moyens (une base éducative minimum, des sources d'infos accessibles) et le loisir (du temps à y consacrer).
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7700
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 136

Re: Collapsologie ... kézako ?

Message non lupar janic » 17/09/19, 20:02

il faut arrêter de voir le monde en franco français ou même européen, mais en mondial avec des cultures toutes différentes et où nous n'avons aucun droit de nous immiscer, ce que nous ne supporterions pas pour nous mêmes, nous les nantis par rapport à eux!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7821
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 642

Re: Collapsologie ... kézako ?

Message non lupar Ahmed » 17/09/19, 20:55

Au petit jeu du renvoi d'ascenseur, on peut aussi le formuler ainsi à notre égard et, comme tu le vois, c'est plus grave...
Je crois qu'il s'agit plutôt d'une éducation défaillante, pour ne pas dire inexistante sur les conséquences de leur nos choix de vie.


NB: on peut utilement remplacer "éducation défaillante" par "propagande réussie" pour faciliter la compréhension... :wink:
1 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
eclectron
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 758
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 94

Re: Collapsologie ... kézako ?

Message non lupar eclectron » 18/09/19, 07:50

@Janic et Ahmed,
Oui, Nous,en tant qu'humanité, apprenons à vivre ensemble sur cette planète unique,l'un en émettant du CO2 et s'accaparant les ressources, l'autre en accroissant la démographie , nous apprenons les conséquences de nos actes, tout nous revient comme un boomerang. Le karma s’accélère comme diraient certains :lol:
0 x


Revenir vers « Le bistrot: vie du site, loisirs et détente, humour et convivialité »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité