Huile végétale pure par les algues oléagineuses

Huile végétale brute, diester, bio-éthanol ou autres biocarburants ou combustibles d'origine végétale...
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 62130
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 3380

Huile végétale pure par les algues oléagineuses




par Christophe » 31/08/06, 09:13

Juste pour rappeler et mettre en sujet ce sujet trés important concernant les biocarburants : l'huile à base d’algue

Mots clés : algues, biocarburant, huile, rendement, production, bioreacteur, comparatif, documents, synthèse

Dans le contexte des changements climatiques et de la flambée des prix du baril de pétrole, les biocarburants sont aujourd’hui présentés comme une alternative énergétique durable. Des recherches ont actuellement lieu sur des algues microscopiques particulièrement riches en huiles et dont le rendement à l’hectare est bien meilleur que celui du tournesol ou du Colza. L’utilisation à l’échelle industrielle de bioréacteurs à microalgues, qui piègent le CO2 et les NOx, est en pleine phase de développement aux Etats-Unis.

Les mayas et les aztèques de l’actuel Mexique utilisaient des algues microscopiques, les spirulines (Spirulina maxima), comme complément alimentaire.

Image

https://www.econologie.com/micro-algues-oleagineuses/
0 x

lejustemilieu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4075
Inscription : 12/01/07, 08:18
x 1




par lejustemilieu » 22/02/07, 08:26


Les Algues,c'est bien,trop bien meme, tout comme les voitures électriques..
Dernièrement,j'étais en Pologne,et j'ai demandé combien coute le litre d'huile de colza qui est utilisé en cuisine.... 0.25 euro le litre...
0 x
Idocorp
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 1
Inscription : 14/05/07, 11:38
Localisation : Loire(42)
x 1




par Idocorp » 14/05/07, 13:14

Salut à tous. Nouveau sur econologie je félicite tous vos travaux et tous vos efforts pour ce site merveilleux.
Quelques infos concernant l'intérêt des micro-algues.

La première fois que j'ai eu à faire à ces micro algues c'était pour leur capacité exceptionnelle à absorber et assimiler le CO2 pour purifier l'air, selon une création d'artiste pour la biennale internationale du Design de St-Etienne. Un artiste brésilien (de mémoire) qui présentait un vase d'une cinquantaine de cm de diametre avec une ouverture en entonnoire à son sommet permettant les échanges gazeux avec les micro-algues contenues et minimiser l'évaporation du contenu. Ce, pour renouveler l'air intérieur du logement et décorer par la même occasion. Très intéressant. Puis par la suite j'ai été étonné d'une chose, l'utilisation de ces algues (comme les Diatomées) pour la production d'huile.
En effet, les diatomées, commes nombre d'autres algues peuvent générer entre 30 et 75% de leur poids en huile. si l'on étudie le rendements en litre par hectare et par an (l/ha/an), on remarque quelquechose d'exceptionnel comparé aux productions actuelles :

Maïs : 172 l/ha/an
Soja : 446 l/ha/an
Colza : 572 l/ha/an
Tournesol: 662 l/ha/an
Noix coco : 2689 l/ha/an
Palme : 5950 l/ha/an
Microalgues: 58700 à 136900 l/ha/an
(selon la teneur en huile de l'espèce : de 30% à 70%(sources http://www.massey.ac.nz/~ychisti/Biodiesel.pdf ).

Outre cette extraordinaire source d'huile, 100 fois plus importante à l'hectar que le colza, un autre aspect interessant : 100t d'algues permettraient lors de leur photosynthèse de fixer 183t de CO2 ! pas de données pour les autres plantes ni sur la durée necessaire pour y parvenir, mais ces algues ayant un cycle de vie très court (croissance rapide et durée de vie courte, contrairement aux plantes qui sont renouvelées 1 ou 2 fois par an selon le cycle de culture, ... ) cela s'avère toujours interessant.

Petite comparaison (toujour issue de cette étude), pour satisfaire en huile 50% de la consommation actuelle en hydrocarbures aux états unis il faut :
avec le mais : 1540 M d'ha de culture
avec le soja : 595 M d'ha de culture
avec noix coco: 99 M d'ha de culture
avec la palme : 45 M d'ha de culture
avec algues : 2 à 4,5 M d'ha de culture ( selon concentration en huile de ces algues : 70% à 30%).

d'ailleurs une question toute bête pour changer de sujet. Le moteur Diesel (de Rudolph Diesel) ( 1891) a été conçu pour fonctionner avec 100% d'huile végétale dont le principal avantage (et il ne le savait pas à l'époque) est de produire du CO2 qui est compensé (tout ou partie) par la culture de production de cette même huile, contrairement aux energies fossiles qui ne sont pas compensées mais qui créent du CO2 supplémentaire. Cette huile a été remplacée par le diesel car son coût était bien plus rentable à l'époque. d'où ma question : A 75$ le baril de brut, QU'EST CE QUE LES ETATS ATTENDENT POUR LEGALISER L'HUILE !!!??? c'est con comme question mais ça diminuerait la dépendance énergétique, les emissions de CO2 et ça satisferait nombre d'agriculteurs obligés par l'UE de laisser des milliers d'ha en jachères avec les quotas... ???!!!!



Retour en arrière : (source wikipedia)
1891, Rudolph Diesel procède à des essais sur ses moteurs (les moteurs Diesel) avec de l'HVB. Il est convaincu que l'huile végétale a un fort potentiel, au même titre que le pétrole et le charbon. Il faut savoir qu'au départ, le moteur « Diesel » était tout d'abord connu sous le nom de « moteur à l'huile ».
1900, l'entreprise OTTO présente, lors de l'exposition universelle de 1900 à Paris, un moteur fonctionnant à l'huile d'arachide pour répondre à une demande du gouvernement français.
1925, ingénieur en chef du Génie Maritime de la marine nationale est chargé par celle-ci d'étudier la possibilité d'utiliser des huiles végétales pour ses moteurs lents.
1939-1945, les difficultés d'approvisionnement en hydrocarbures liées à la Seconde Guerre mondiale poussent certaines régions du monde à développer l'utilisation de moteurs fonctionnant à l'huile. Des recherches se poursuivront durant les années qui suivirent mais le faible coût du pétrole et les orientations politiques de l'époque y mettent un terme.
1997, Valenergol est créée et donne un coup d'accélérateur à la filière des HVB. Seulement quelques années plus tard, cette société est poursuivie en justice par les douanes pour non acquittement de la TIPP (nouvellement connue sous le nom de Taxe Intérieure sur le Carburant), procédure toujours en cours en 2006.
1 x
tant qu'il y aura des hommes...
Francky
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 4
Inscription : 08/06/07, 09:48
Localisation : Loire-atlantique

Potentiel des micro-algues




par Francky » 08/06/07, 10:22

Bonjour,

Ces micro-algues ont apparemment un potentiel vraiment exceptionnel !
Pour ma part simple technicien de base, je pense que ces informations doivent être diffusées au plus grand nombre de gens possible.
D’autant plus que cette technologie doit pouvoir se combiner avec d’autres procédés :
- Centrales électriques thermiques.
- Centrales de biocarburant ( gazéification de la biomasse, épuration des stations de méthanisation…)
Ces algues sont-elles sensibles aux variations de pH de la mer ? Pourraient-elles être ensemencées à grande échelle dans les océans ?

A bientôt.
0 x
Targol
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1897
Inscription : 04/05/06, 16:49
Localisation : Région bordelaise

Re: Potentiel des micro-algues




par Targol » 08/06/07, 10:57

Tout d'abord, bienvenu sur les forums d'Econologie aux petits nouveaux :mrgreen:
Merci Idocorp pour ces infos aussi précises que précieuses.

Francky a écrit :Pourraient-elles être ensemencées à grande échelle dans les océans ?


Houlaaa, attention à ces jeux là : quasiment à chaque fois que l'être humain a artificiellement introduit ou favorisé une espèce dans une biosphère particulière, les équilibres naturels ont été gravement perturbés. :cry:

Plutôt que d'introduire ces algues dans un milieu naturel, je pense que l'on peut envisager des cultures "in vitro". L'avantage de ces algues sur des cultures traditionnelles d'oléagineux, c'est que l'on peut "monter en hauteur".
Je m'explique : quand on plante un hectare de tournesol, de colza ou autre, on a une seule "couche" de production. En cultivant ces algues, on peut faire varier la profondeur des bassins. Plus les bassins seront profonds, plus la production à l'hectare sera importante.
En outre, la production en bassins facilite grandement la récolte.
0 x
"Celui qui croit qu'une croissance exponentielle peut continuer indéfiniment dans un monde fini est un fou, ou un économiste." K.E.Boulding

Francky
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 4
Inscription : 08/06/07, 09:48
Localisation : Loire-atlantique

Réponse à Targol




par Francky » 08/06/07, 12:16

Bonjour,

Effectivement, introduire à grande échelle ces algues dans leur milieu naturel n'est certainement pas sans risque dans l'état actuel de nos connaissances.
Par contre, les hommes ont déjà introduit une grande quantité de polluant dans les océans ( un exemple français au hasard: Les rejets de nitrates sur les cotes bretonnes, mêmes si cela n'a pas de rapport direct ) .
L'acidification des océans (conséquence de l'élévation importante de la concentration en CO2 de l'atmosphère ) inquiète de nombreux spécialistes.

http://www.notre-planete.info/actualites/actu_713.php

Pour l'instant les solutions ???

@+, francky.
0 x
Avatar de l’utilisateur
zac
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 1446
Inscription : 06/05/05, 20:31
Localisation : piton st leu
x 2

Re: Potentiel des micro-algues




par zac » 08/06/07, 18:42

Targol a écrit :Je m'explique : quand on plante un hectare de tournesol, de colza ou autre, on a une seule "couche" de production. En cultivant ces algues, on peut faire varier la profondeur des bassins. Plus les bassins seront profonds, plus la production à l'hectare sera importante.


Salut

Excuse moi targol de te contredire mais les algues ne se "cultivent" qu'en surface (maxi 20cm, 5 c'est mieux).
ben oui pour leur croissance il leur faut du soleil!!!! des nitrates et du CO².

c'est des super panneau solaire, ça peut dépolluer les rivieres bretones et absorber du CO²; mais ça peu pas ce cultiver dans un bassin profond.

Si on veut le faire, il faut faire comme les australiens et les californiens. Des immenses bassin transparent très étroit et verticaux. Je pense que c'est plus simple de faire des piscines a plat et de 10cm de profondeur.

@+
0 x
Dit le zèbre,homme libre (race en voie d'extinction)
C'est pas parce que je suis con que j'éssaye pas de faire des choses intélligentes.
Targol
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1897
Inscription : 04/05/06, 16:49
Localisation : Région bordelaise

Re: Potentiel des micro-algues




par Targol » 08/06/07, 21:20

zac a écrit :Excuse moi targol de te contredire (...)

Alors, là, un tel crime de lèse-Targol, je sais pas si je vais pouvoir pardonner... :lol:

zac a écrit :(...)mais les algues ne se "cultivent" qu'en surface (maxi 20cm, 5 c'est mieux).
ben oui pour leur croissance il leur faut du soleil!!!! des nitrates et du CO².


Bon, la question, c'est donc comment faire pour - tout en gardant la même surface au sol - augmenter la "surface" de culture tout en évitant de tomber dans l'écueil de dispositifs techniques complexes et énergétiquement couteux...

En imaginant de les cultiver dans des tubes en verre placés verticalement, tu crois que ça pourrait le faire ?
Si on utilise la convection thermique (en peignant le bas des tubes en noir, par exemple) afin de créer un mouvement de l'eau, on pourrait peut-être "gazcorboniquer" tout ça sans aucun système de pompes.

Vous en pensez-quoi ?
Ca vous dit de gamberger avec moi sur la "Ferme à algues" éconologique ?
But de l'opération : optimiser la surface au sol en n'utilisant que les énergies renouvelables, en évitant les réponse trop technologiques (maintenance, complexité,fragilité)...

:cry: : ne faites pas attention à ce smiley, je l'ai mis pour faire plaisir à Zoé (3ans) qui voulait absolument le "p'tit bonhomme a triste".
:evil: : "Maintenant, papa, tu mets le monstre"
0 x
"Celui qui croit qu'une croissance exponentielle peut continuer indéfiniment dans un monde fini est un fou, ou un économiste." K.E.Boulding
Avatar de l’utilisateur
zac
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 1446
Inscription : 06/05/05, 20:31
Localisation : piton st leu
x 2

Re: Potentiel des micro-algues




par zac » 08/06/07, 21:45

Targol a écrit :Bon, la question, c'est donc comment faire pour - tout en gardant la même surface au sol - augmenter la "surface" de culture tout en évitant de tomber dans l'écueil de dispositifs techniques complexes et énergétiquement couteux...





salut

La surface au sol, n'est pas un problème en soit car on peu faire des bassins partout.
les bulles qui amène le CO² non plus, une manche a air un venturie,un tuyau bien placé et la forme du bassin calculé pour que ça tourne; c'est OK.
Les nitrates, je te laisse deviner, mais ça ce résoud tout seul.
Non le problème que l'on rencontre (a cause de notre incompétence dans le domaine).
C'est: étant établie que l'on se refuse à importer une éspéce non indigéne (le confinement total et fiable à 100/100 est un rève d'utopiste). quel algue utiliser?
Je cherche depuis un ans et personne n'a été capable de me renseigner.

Targol a écrit :Ca vous dit de gamberger avec moi sur la "Ferme à algues" éconologique ?
But de l'opération : optimiser la surface au sol en n'utilisant que les énergies renouvelables, en évitant les réponse trop technologiques (maintenance, complexité,fragilité)...



on a pas mal gambergé (accessoirement on dispose de bassin et d'une centrifugeuse), donc si tu veux qu'on gamberge ensemble c'est oui tout de suite.

Targol a écrit ::cry: : ne faites pas attention à ce smiley, je l'ai mis pour faire plaisir à Zoé (3ans) qui voulait absolument le "p'tit bonhomme a triste".
:evil: : "Maintenant, papa, tu mets le monstre"



sale gosse pas encore couché :evil: :evil: :evil:

@+
0 x
Dit le zèbre,homme libre (race en voie d'extinction)

C'est pas parce que je suis con que j'éssaye pas de faire des choses intélligentes.
Avatar de l’utilisateur
sam17
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 253
Inscription : 14/02/06, 13:57
Localisation : la rochelle
x 1




par sam17 » 08/06/07, 22:16

Je trouve ce sujet passionnant, je n'ai pas du tout le temps de participer au devellopement de la question car j'entamme une saison de restauration mais je suis avec enormement d'interet ce fil :)
0 x
--
La patience est un arbre dont la racine est amère, et dont les fruits sont très doux.


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Biocarburants, agrocarburants, biocombustibles, BtL, carburants alternatifs non fossiles... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités