Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Biocarburants, agrocarburants, biocombustibles, BtL, carburants alternatifs non fossiles...Fabriquer du Diester ?

Huile végétale brute, diester, bio-éthanol ou autres biocarburants ou combustibles d'origine végétale...
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 47565
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 489
Contact :

Message non lupar Christophe » 07/12/04, 21:06

Le diester se fabrique par extraction d'un esther ( méthylique je crois ) à base d'HVB et en utilisant du méthanol. On obtient comme sous produit de la glycérine en assez grande quantité.

Probleme principaux : le méthanol ( détruit donc lors de la synthese de l'esther) est cher et contient une énergie substantiel....la somme d'energie contenue dans l'HVB + methanol ( les réactifs ) est supérieure à celle contenu dans le Diester ( le produit )...

Voila une trés breve explication, en tapant différent mot clé de ce texte tu devrais trouver ton bonheur pour une explication plus détaillée...
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!

Avatar de l’utilisateur
Misterloxo
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 480
Inscription : 10/02/03, 15:28

Message non lupar Misterloxo » 08/12/04, 20:06

Moi j'ai trouvé ça sur internet. ATTENTION QUAND MEME !!!

La plus grande partie des instructions par étapes qui suivent vient du livre : De la Friteuse au Réservoir à Fuel, Comment Fabriquer du Fuel Propre et Bon Marché à partir d’Huile Végétale free de Joshua Tickell des Editions Greanteach de Saratosa, Floride. Si vous prenez sérieusement connaissance de tous les détails, vous en avez pour vos 19,95$ et c’est très bien expliqué. Je le recommande chaudement.


   Etape 1

       * 1000ml d’huile végétale dans un becher de 1500 ml
       * 200ml de méthanol (encore appelé alcool méthylique, carbinol, méthynol, esprit de bois*)
       * 4 g de soude caustique**(ou hydroxyde de sodium) dans une boîte de Pétri graduée (si vous utilisez de l’huile ayant servi, à la place de 4 grammes de soude caustique, voir étape 1.5)

   Etape 1.5

       Si vous utilisez de l’huile végétale ayant servi ou sale, il vous faudra faire un « titrage » pour déterminer combien de soude caustique supplémentaire sera nécessaire pour neutraliser les acides gras libres.

          1. Mesurer 1 gramme de soude caustique sur la graduation de la boîte de Pétri.
          2. Mesurer 1000 ml d’eau distillée dans un des bechers de 1500 ml.
          3. Verser 1 gramme de soude caustique dans les 1000 ml d’eau.
          4. Marquez la solution soude caustique/eau : ne pas boire.
          5. Mesurer 10 ml d’alcool isopropyle dans un becher de 20 ml.
          6. Dissolvez 1ml d’huile usée dans l’alcool isopropyle.
          7. Etiquetez ce becher de solution huile/alcool.
          8. Utilisez une pipette pour introduire 1 ml de solution eau/soude caustique dans la solution huile/alcool.
          9. Vérifiez le pH avec un papier de tournesol.
         10. Recommencez les étapes 8 et 9, en comptant les ml de soude caustique/eau que vous ajoutez, jusqu’à ce que l’alcool/huile atteigne un pH entre 8 et 9.
         11. Utilisez l’équation suivante : le nombre de ml de mélange soude caustique/eau versé dans le mélange huile/alcool = x. et (x + 3.5) = le nombre de grammes de soude caustique nécessaire à neutraliser un litre d’huile hydrogénée.

   Etape 2

       Combinez le méthanol avec la soude caustique pour créer du méthoxyde de sodium, une base extrêmement forte qui peut dissoudre la peau si on la touche et tuer les terminaisons nerveuses de sorte qu’on ne sent rien, ne mettez donc pas votre peau à son contact.

       Versez le méthanol dans un mélangeur. Prenez ensuite la soude caustique et mettez la dans le mélangeur puis mélangez à la plus petite vitesse pendant 30 secondes ou jusqu’à ce que toute la soude caustique soit dissoute dans le méthanol. Vous avez maintenant du méthoxyde de sodium.

   Etape 3

       Versez avec soin l’huile végétale dans le mélangeur. Mélangez à vitesse moyenne ou forte pendant 15 minutes.

   Etape 4

       Versez dans un autre récipient de 1500ml, si possible avec un robinet pour drainer le fond. Laisser reposer 8 heures. 75% de la réaction se fera la première heure. Ne pas boire, ce n’est pas de la Margarita. Huit heures plus tard, la couche supérieure sera claire alors que la couche du fond sera foncée et il y aura peut-être une couche médiane qui sera à moitié translucide. Bien que la réaction se fasse la première heure, le savon de glycérine doit se déposer au fond et laisser les esters de méthyle, le biodiesel, en haut.

   Etape 5

       S’il y a un robinet, essayez de vider la glycérine, et elle seule. S’il vient un peu de biodiesel, ce n’est pas grave. Il vous importe surtout le biodiesel qui reste. S’il n’y a pas de robinet, ne versez pas, vous mélangeriez la glycérine avec le biodiesel. Servez vous plutôt d’une pompe manuelle (comme une pompe de bouteille de ketchup ou de lave vitre) ou une pompe à circulation d’eau (de fontaine ou d’aquarium). Si vous faites très attention, vous pouvez vous servir d’une louche, et écoper avec soin, mais faites bien attention de ne pas remuer ou remélanger dans la glycérine. C’est fait !

       Si vous fabriquez de plus grandes quantités, utilisez alors x+3.5g de soude caustique fois le nombre de litres d’huile que vous précipitez. Les grandes quantités doivent aussi être mélangées pendant au moins 1 heure.

       Si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser la glycérine épaisse et la fine comme savon de qualité industrielle. Sinon, la glycérine est un produit biodégradable.

*Le méthanol ou alcool de méthyle est fabriqué par fermentation de sciure et distillation de l’alcool de méthyle. Voir mon message sur la façon de faire de l’alcool pour plus de détails. Vous pouvez aussi distiller du produit pour laver les vitres à 149F/65C. Son constituant principal est l’alcool de méthyle.

** La soude caustique ou hydroxyde de sodium (NaOH) est le composant actif dans les produits à déboucher les égoûts. Egalement par électrolyse, vous pouvez mélanger de l’eau chaude et du sel de table (NaCl) et vous mettez les électrodes d’une batterie de 12 volt de l’autre côté de la solution pour obtenir de l’oxygène et du gaz chlorhydrique (très dangereux, ne pas inhaler) et il reste une solution d’hydroxyde de sodium. J’ai aussi entendu parler d’utiliser les cendres de bois blanches venant d’un feu très chaud (le chêne et le bois de pommier sont les meilleurs bien que n’importe quoi irait) et de l’eau de pluie, toute autre eau non distillée demandant un peu de bicarbonate de soude. Emplissez un tonneau ou un récipient jusqu’à environ 15 cm du haut. Ajoutez assez d’eau pour que les cendres fassent un manteau mais ne restent pas en suspension. Laissez reposer 4 heures au moins (toute la nuit). Récupérez l’eau brunâtre dans un récipient qui contiendra votre soude caustique faite maison. Si un œuf ou une pomme de terre flotte jusqu’à son milieu ou qu’une plume de poulet commence à se dissoudre dedans, l’eau de soude caustique est quasiment au point. Si l’œuf ne flotte pas ou que vous vouliez une solution plus forte, faites la bouillir.
0 x
L’apprentissage de la désobéissance est un long cheminement. Il faut toute une vie pour atteindre la perfection. » Maurice Rajsfus
Penser, c’est dire non. » Alain, philosophe
Avatar de l’utilisateur
bob_isat
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 290
Inscription : 26/08/05, 18:07

Message non lupar bob_isat » 23/09/05, 18:14

A quoi sert la soude caustique sachant que l'alcool à bruler suffit pour raccourcuir les chaines de carbone de l'huile et ainsi la fluidifier ?

<a href='http://short.petrol.free.fr' target='_blank'>http://short.petrol.free.fr</a>
0 x
Avatar de l’utilisateur
ex-océano
Modérateur
Modérateur
Messages : 1567
Inscription : 04/06/05, 23:10
Localisation : Lorraine - France

Message non lupar ex-océano » 23/09/05, 21:13

Mettre de la soude permet d'accélérer la réaction et de faire en sorte que la totalité des acides gras soient estérifiés.
0 x
[Mode MODO=ON]
Zieute mais n'en pense pas moins...
Avatar de l’utilisateur
bob_isat
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 290
Inscription : 26/08/05, 18:07

Message non lupar bob_isat » 27/09/05, 12:34

c'est interessant.
L'avantage de ne pas utiliser de soude est que le produit dechet est biodegradable (glycérine).Si on y met de la soude je ne suis pas sur que ce soit genial...Faut se renseigner
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Biocarburants, agrocarburants, biocombustibles, BtL, carburants alternatifs non fossiles... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité