Temps de séchage du bois d'oeuvre ?

Aide et conseils pour tous travaux réalisés en auto construction et présentation de vos bricolage ou travaux d'autoconstruction. Parce que faire soi même est souvent plus éconologique mais attention à l'excès de confiance!
raspoutine56
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 2
Inscription : 23/08/11, 15:28

Temps de séchage du bois d'oeuvre ?




par raspoutine56 » 24/08/11, 11:39

Bonjour à tous,
En premier lieu je me présente car je suis un petit nouveau sur votre (riche) forum. Comme indiqué sur la gauche mon pseudo est raspoutine56, je travaille dans le milieu associatif et je viens d’acquérir une petite maison (ruine ?) dans les forêts du centre Bretagne.
Le problème qui m’amène ici aujourd'hui est le suivant : je souhaite faire une extension bois (poteau poutre)/paille sur ma maison. Je dispose de pas mal de bois sur mon terrain et notamment du chêne, du châtaignier et du thuya (l'équivalent du red cedar mais français .... euh... breton ).
J'avais pensé abattre les thuya et faire venir une scierie mobile pour utiliser le bois comme parquet de salle de bain et de terrasse.
Je me disais aussi peut être aussi utiliser le chêne ou le châtaignier comme bois pour mon ossature. par contre j'ignore les temps de séchage necessaire avant de pouvoir construire sans avoir trop de retrait ou de vrille. Avez vous une idée ?
Merci à tous et longue vie à Econologie !!!
:lol: :lol:

Edit réponse par modo: éléments de réponse ici chauffage-isolation/sechage-du-bois-de-chauffage-equilibre-hygroscopique-t10065.html
0 x

Avatar de l’utilisateur
swift2540
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 383
Inscription : 04/08/08, 00:48
Localisation : Liege
x 1




par swift2540 » 24/08/11, 13:15

Bonjour et bienvenue!
Je ne suis pas un pro du bois, mais un vieux menuisier m'a dit que le bois sèche en moyenne de 1cm d'épaisseur/an (2cm pour le sapin).
==>Une planche en chêne/hêtre de 2cm sèche en 1an (1cm de chaque côté :cheesy: )
==> une poutre en sapin blanc de 6cm sèche sur 1,5an...

Pour autant qu'ils soient stockés sous toit, bien ventilés et bien à plat bien entendu.
0 x
Parfois il vaut mieux s'arrêter, réfléchir, et se poser les bonnes questions...
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 7




par dedeleco » 24/08/11, 15:51

Bonjour
j'ignore les temps de séchage necessaire avant de pouvoir construire sans avoir trop de retrait ou de vrille. Avez vous une idée ?

pour du beau bois de meuble travail de professionnel difficile !!
car fissures rapides la plupart du temps, même pour du bois vendu par des pro qui sèchent trop vite se moquant des fissures et gerces !!!

Sur econologie et google on trouve des références précises qui découragent de le faire car soit à l'ancienne sur 10 ans au moins, soit dans des chambres spéciales à degrés d'humidité contrôlé avec précision dans un cycle aussi précis !!!!

Lire avec grand soin :
http://passion.bois.free.fr/le%20materi ... ois%20.htm

http://www.auvergne-promobois.com/publi ... echage.pdf
http://www.crea-menuiserie.com/cours/sechage.php

En général le séchage rapide, au soleil brutal fait plein de fissures et gerces !!!
La surface sèche et se rétracte alors que l'intérieur reste humide !!

Le principe est de conserver le bois avec un taux d'humidité quasi uniforme entre intérieur et extérieur qui, sinon, sèche lui trop vite, se rétracte et crée plein de fissures, gerces et craquelures alors !!!

Si nous employons au contraire de l'air chaud et humide nous aurons toujours une circulation convenable à l'intérieur de la pièce de bois, vers la surface, mais nous diminuerons l'évaporation superficielle qui se trouvera ainsi mise en accord avec cette circulation interne. On peut dire que si l'on arrive à trouver l'accord entre la température de l'air et le taux d'humidité, on peut réaliser un séchage rapide et parfait.

Donc malgré l'apparence paradoxale de cette conclusion, il faut sécher les bois à l'air chaud et humide.

Il faut bien comprendre la diffusion de la chaleur et de l'humidité dans le bois, ainsi que le point de rosée !!

Donc il faut des grandes enceintes chères pour ce bois, régulées en température et humidité bien programmées et donc vu leur prix, c'est réservé aux pros avec ces moyens et encore après bonne formation !!!!
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11190
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1923




par Ahmed » 24/08/11, 23:24

En respectant quelques précautions, il est parfaitement possible pour un néophyte de sécher du bois d'œuvre de façon satisfaisante, sachant que les inévitables petits défauts de séchages sont "purgé" lors de la transformation.

Le bois étant sujet aux variations hygrométriques de l'atmosphère, il est prudent de stocker les bois secs pendant au moins 3 semaines sur les emplacements définitifs avant tout débit. De même, après le débit, attendre quelques jours avant le corroyage pour que les tensions internes puissent s'exprimer et que les déformations soient, de ce fait, éliminées.

Bien sûr, tout dépend du degré de perfection qui est visé...mais je crois qu'un amateur avisé peut faire largement aussi bien que l'industrie qui déploie des moyens sophistiqués: n'oublions pas que toute cette technologie n'est là que pour accélérer la vitesse du flux financier.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 7




par dedeleco » 25/08/11, 01:16

Sécher le bois sans gerces, fissures est très difficile car il sèche vite en surface et peu à l'intérieur !!!!
Sans grand soin pour de lent changements d'humidité, presque impossible !!!
Essayez de respecter 'les quelques précautions", vous verrez du bois fissuré !!!
0 x

raspoutine56
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 2
Inscription : 23/08/11, 15:28




par raspoutine56 » 25/08/11, 12:00

Merci à tous pour ces réponses.
Résultat des comptes : je vais essayer quand même (quitte à abattre les arbres) mais :
- je vais garder le bois (chêne et châtaignier) pour la seconde maison (que je ne compte pas retaper avant très longtemps)
- je vais essayer de garder le thuya pour une terrasse extérieure et pour le parquet de la salle de bain (qui ne devrais être finie que dans un an) sur du parquet (1cm) ça devrait le faire enfin j peux toujours essayer.
Je vais me renseigner car j'ai vu des scieries qui pouvaient aussi gérer le séchage (après faut voir à quel coût).
merci encore à tous
0 x


Revenir vers « Bricolage et auto-construction: construire ou monter une installation soi-même »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 60 invités