Gestion des températures entre une chaudière à pellets et un ballon tampon.

Présentez vos bricolages, vos idées techniques nouvelles, vos innovations à tester ou vos travaux en autoconstruction. Parce que faire soi même est souvent plus éconologique et peut être plus efficace.
oldjo26
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 1
Inscription : 18/07/19, 10:39

Gestion des températures entre une chaudière à pellets et un ballon tampon.




par oldjo26 » 18/07/19, 10:58

Bonjour à tous.

Je souhaiterai que ma chaudière à pellets ne se déclenche pas si souvent qu' actuellement. En effet le différentiel est de 3° (exemple: la chaudière réglée à 70° s'arrête donc à 70° et redémarre à 67°).
Je précise que le différentiel n'est pas réglable dans les paramètres depuis le menu protégé de la carte électronique de la chaudière.
Donc ces réglages ne conviennent pas pour gérer un ballon tampon.
J'ai cherché en vain un thermostat avec un grand différentiel (style 40° ou plus) qui aurait pu faire l'affaire mais impossible de trouver.

J'ai découvert ainsi en cherchant qu'un montage arduino pourrait être réalisé avec toutes mes exigences mais vu la complexité à mes yeux de cette entreprise, je ne me sens pas capable de réaliser un tel montage.

C'est pourquoi je fais appel à un spécialiste arduino qui serait intéressé de m'aider en codant ce projet.
Bien sûr nous trouverons ensemble un arrangement quelconque.

Je vais décrire ci dessous au mieux mes souhaits pour ce projet.

Je souhaite garder la sonde de T° (nommée pour la suite sonde N°1) qui gère l'arrêt de la chaudière à la T° programmée sur la carte de gestion de la chaudière.

Mon idée est d'installer une sonde DS18B20 (nommée sonde N°2) dans le même endroit où est logée la sonde N°1 qui coupera l'alimentation du circuit général de la chaudière quand la T° sera identique à sonde N°1.

Il faudra prévoir une temporisation réglable (de 1 à 10 mn) pour cette coupure de manière à laisser le temps à la chaudière de finir son cycle d'évacuation de la chaleur et des cendres.

Une sonde DS18B20 N°3 sera installée sur le ballon tampon de manière à gérer la remise en route de la chaudière en refermant le circuit général d'alimentation de la chaudière quand la T° du ballon atteindra un valeur basse (ex: 35°).

Un écran LCD sera nécessaire pour visualiser toutes les valeurs des sondes, de la tempo et par l'intermédiaire de cet écran via des boutons de commandes pouvoir changer ces paramètres sans avoir à intervenir dans le codage du programme arduino ce serait le top mais je ne sais pas si c'est possible.


Merci à tous les lecteurs.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20362
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8685

Re: Gestion des températures entre une chaudière à pellets et un ballon tampon.




par Did67 » 18/07/19, 14:56

Attention. Tu sembles skipper une problématique : les condensations dans la chaudière.

En effet, le pilotage des chaudières à pellets (leur platine électronique) fait en sorte que la température des chaudières (échangeurs, réserve interne d'eau) ne descende pas sous les 60° environ. En-dessous, les "fumées" condenseraient dans les échangeurs, avec formation de bistre et risque de corrosion, à la longue. Cela peut percer le corps de la chaudière !

Donc la partie réservée aux techniciens prévoit un paramétrage de la température d'arrêt, vers les 70° (qu'on peut pousser à 75°, mais pas trop pousser sinon le rendement baisse !), et le redémarrage vers 65° (en sachant qu'en phase de demande, le temps que les pellets se rallument, etc... la temp interne de la chaudière baisse généralement encore car les prélèvements continuent)... Mais on peut aussi, millimétriquement, en fonction de la réaction de l'installation (qui dépend de la quantité d'eau, de la vitesse des circulateurs, etc...) ajuster ce minimum. Il ne faudrait pas trop flirter avec les 55°au niveau des échangeurs, avant que cela ne remonte.

Donc que ta chaudière fasse le yoyo peut-être normal ou pas...

En tout cas, supprimer les yoyos sans autre précaution peut être risqué.

Ce qu'il faut, dans le principe :

a) laisser ta chaudière yoyoter entre ses deux extrêmes, compromis pour avoir à la fois un bon rendement (temp pas trop élevée), des particules qui restent sèches, ne s'accumulent pas et s'évacuent par le système de nettoyage des échangeurs, et absence de condensations corrosives (donc temp jamais trop basse)...

Pour cela, les chaudières à pellets modulent (elles adaptent leur puissance à la demande) et yoyotent lorsque la demande est trop fiable et qu'elles ne peuvent baisser autant (on aurait alors des pellets qui se consomment, sans réellement chauffer, et en polluant énormément).

b) au sein de ces deux limites, il faut gérer le transfert vers le tampon quand il y en a, par gestion de la pompe ; certains modèles de chaudières ont des ports dédiés (souvent identifiés en UW - initiales germaniques des pompes de transfert), avec des paramétrages adéquats (hétérosis, temporisations, etc)...

c) à défaut de système prévu par la platine électronique de la chaudière (ce qui serait surprenant, ou alors modèle très bas de gamme ?), il suffit d'asservir cette pompe de transfert avec une sonde haute et basse dans le tampon ; quand en haut, tu passes en-dessous de la température minimale nécessaire au chauffage (par exemple 50°), la pompe de transfert s'enclenche ; du fait des retours froids et des prélèvements d'eau chaude dans la chaudière, la temp interne de la chaudière baisse ; l’automatisme de celle-ci la fait démarrer ; si tu passes sous 60°, la sonde interne à la chaudière devrait couper ta pompe pour protéger la chaudière ; sinon, la chaleur est transférée au tampon, jusqu'à ce qu'en bas du tampon, sonde basse du tampon, tu t’approches du maxi de la chaudière (70°) ; un peu avant, il faut couper la chaudière et laisser un peu la pompe de transfert pour récupérer les dernières calories...

Normalement, si ton tampon est bien calculé, tu es tranquille pour quelques heures, chaudière à l'arrêt (mais chaude, pour ne pas condenser).

Lorsque le tampon est vide, le front froid dans le tampon arrive au niveau de la sonde haute, qui détecte la baisse de température et qui relance la chaudière...

Normalement, les bonnes platines électroniques gèrent cela, moyennant un paramétrage adéquat. Il faut indiquer à la chaudière qu'il y a un tampon, et paramétrer le tout en conséquence.
1 x

Revenir vers « Vos montages techniques, bricolages, innovations et auto-construction: fabriquer un objet ou une installation »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 87 invités