Construire une vmc double flux sans échangeur à plaques

Aide et conseils pour tous travaux réalisés en auto construction et présentation de vos bricolage ou travaux d'autoconstruction. Parce que faire soi même est souvent plus éconologique mais attention à l'excès de confiance!
Avatar de l’utilisateur
bilbo
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 35
Inscription : 17/11/04, 18:20
Localisation : Tarn

Construire une vmc double flux sans échangeur à plaques




par bilbo » 26/08/11, 10:24

Bonjour,

Je viens d'acquérir une maison ancienne dans laquelle après isolation et mise en place d'une étanchéité à l'air, je me propose d'installer un système de ventilation, mais qui préchaufferait l'air entrant en se servant de mon moyen de chauffage.

La maison :
- Sur 4 niveaux : 28 m2 par niveau
- 1 er niveau : cuisine/repas et poêle à granulés
- 2 éme niveau : chambre et salle de bain ouverte sur la chambre + WC séparé. Seule pièce isolée de l'escalier.
- 3 éme niveau : salon/bureau
- 4 éme niveau : chambre et salle de bain ouverte sur la chambre.


L'idée :
- installation d'une vmc hygro réglable avec piquage cuisine/2 salle de bains/wc.
- entrée d'air et préchauffage de l'air par la cheminée dans laquelle est installé mon conduit d'évacuation des fumées et qui permet d'installer une bouche à chaque niveau.

Problème :
- comment réaliser et dimensionner tout ça pour que ça fonctionne ?



Merci aux grosses têtes du forum

Bilbo :cheesy:
0 x
Vivons simplement, pour que d'autres puissent tout simplement vivre.

dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 7




par dedeleco » 26/08/11, 10:58

Pour fixer les ordres de grandeur, les échangeurs air solide pour VMC double flux ont besoin d'une bonne surface d'échange et les plaques rapprochées sont la solution la plus simple.
Sinon toute forme d'échangeur est possible, même gros tuyaux, mais il faut savoir la puissance d'échange nécessaire (le minimum possible est mieux pour diminuer la surface) et la surface est fixée par cette puissance divisée par la capacité d'échange par m2 qui est de l'ordre de quelques Watts/m2°C à quelques dizaines pour ceux à plaques rapprochées !!!
La raison simple est que la faible conductivité thermique de l'air limite toujours sur quelques mm (plaques proches) ou proche du cm, couche limite en surface d'un écoulement turbulent ( alors quelques Watts/m2°C ) et donc il faut souvent de grandes surfaces en m2 !!!

Le plus simple est de faire des mesures de flux thermique (delta T) sur une longueur de tuyau ( 10m) d'échange thermique et d'en déduire la surface nécessaire.
0 x
Avatar de l’utilisateur
bilbo
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 35
Inscription : 17/11/04, 18:20
Localisation : Tarn




par bilbo » 27/08/11, 13:44

Bonjour et merci Dedelco,


Est ce que ce truc là pourrait être ma solution : http://www.poujoulat.fr/pro_produits_ca ... produit=74

Et est ce que le tirage induit par la VMC hygroréglable sera suffisant pour faire entrer l'air dans ce machin à partir d'une entrée extérieure et le distribuer dans les étages ?

Philippe
0 x
Vivons simplement, pour que d'autres puissent tout simplement vivre.
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 7




par dedeleco » 27/08/11, 16:06

Ce "truc" est différent de ce que vous demandiez VMC, car c'est un récupérateur de chaleur des fumées d'un poêle à mauvis rendement, avec distributeur d'air chaud, utile pour se chauffer sans chauffage central à eau et radiateurs.
Cela existe incorporé d'origine sur des inserts ou poêles avec distribution d'air chaud dans les pièces, comme j'en utilise chez moi, pour chauffage au bois de buches.
Mais cela n'est pas du tout une VMC double flux sans plaque, qui est indépendant pour assurer le renouvellement de l'air.

La grosse différence est la différence de température dans l'échangeur :
1) VMC double flux à 10% de rendement doit avoir une delta T de 10% sur les 20°C entre dedans et dehors soit 2°C/2=1°C (double échangeur, air paroi puis paroi air donne divisé par 2 ) et donc cette faible différence impose de grandes surfaces !!
2) récupérateur de chaleur : delta T de 100°C et plus, ( fumée à 150 à 300°C facilement ) et donc surface 100 à 200 fois plus petite pour la même puissance !!!

Donc très bien pour vous chauffer mais n'assure pas le renouvellement de l'air sauf si vous prenez l'air à partir de dehors (pas le cas sur la figure) mais alors vu le débit d'air, vous perdez de la chaleur à chauffer cet air froid.

Si vous voulez étanchéité à l'air, (pas indispensable sur vieille maison avec pertes thermiques) il faut aussi avoir entrée de l'air de combustion venant de dehors pour partir en fumée par la cheminée sans aucune connexion avec l'air de la maison (poêle étanche assez rare mais indispensable pour l'étanchéité et éviter le CO dangereux ).
Alors ce 'truc" chauffage est utilisable indépendant d'une VMC double flux à bon rendement, qui impose un poêle ou insert étanche, à prendre avec plutôt l'échangeur incorporé en interne avec distribution d'air chaud.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Philippe Schutt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1591
Inscription : 25/12/05, 18:03
Localisation : alsace
x 21




par Philippe Schutt » 27/08/11, 17:04

La VMC va mettre la maison en dépression, donc une prise d'air laissera entrer de l'air frais.
1. vérifier que la T° des fumées est assez chaude. En général, un poêle à granulés récupère déjà autant que raisonnable.
2.Question échangeur, je pense qu'il vaudrait mieux prendre un tube similaire au PGI de Poujoulat, en orientant les 2 flux dans le sens de la montée pour ne pas contrarier la VMC.
3. Le Richard-Ledroff Azuria-R permet d'y raccorder une prise d'air ambiant pour le préchauffer, indépendamment de l'air de combustion. Si tu achètes ce poêle, ton souhait est réalisé directement.
0 x

Avatar de l’utilisateur
bilbo
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 35
Inscription : 17/11/04, 18:20
Localisation : Tarn




par bilbo » 27/08/11, 17:38

Bonjour,

Oui, je suis en train de penser à mettre deux tubes l'un dans l'autre Un 120 pour le poêle et un 150 autour raccordé en bas à la prise d'air avec Trois bouches (une par étage), en espérant que ça fonctionne....

Mais comme tu dis la dépression créée par la vmc hgro B devrait facilement aspirer l'air depuis le bas.

En tous cas, merci.

Philippe
0 x
Vivons simplement, pour que d'autres puissent tout simplement vivre.
Avatar de l’utilisateur
bilbo
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 35
Inscription : 17/11/04, 18:20
Localisation : Tarn




par bilbo » 27/08/11, 17:39

Ah, j'oubliais : température de sortie des fumées : 150°
0 x
Vivons simplement, pour que d'autres puissent tout simplement vivre.
Avatar de l’utilisateur
Philippe Schutt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1591
Inscription : 25/12/05, 18:03
Localisation : alsace
x 21




par Philippe Schutt » 27/08/11, 17:44

150° à quel régime ?
Si maxi, alors je suggère d'oublier
0 x
Avatar de l’utilisateur
bilbo
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 35
Inscription : 17/11/04, 18:20
Localisation : Tarn




par bilbo » 27/08/11, 18:12

Bon alors, je vais me résoudre à poser une VMR à récupération de chaleur hygroréglable par étage et laisser mon tuyau de poêle nu (l'année denière, j'avais 16° au dernier de cette façon avant double vitrage et finition de l'isolation et de l'étanchéité à l'air)

Merci en tous cas

Philippe
0 x
Vivons simplement, pour que d'autres puissent tout simplement vivre.
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 7




par dedeleco » 27/08/11, 22:44

Je ne sais pas comment est votre maison ancienne, mais à votre place, j"aurais installé en premier le chauffage par distribution d'air chaud dans les chambres (sur insert ou poêle comme j'ai chez mes chez moi ) et l'isolation des combles, points essentiels et peu chers, sans doubles vitrages et étanchéité à l'air, souvent chers par rapport aux économies de chauffage apportées sur maison ancienne mal isolée.
Avant, ensuite, il faut isoler les murs par l'extérieur pour diviser les pertes par 4 à 6 (passer de 200 ou 300KWh/m2an à 50KWh/m2an ) , alors il est justifié de supprimer les pertes restantes avec des doubles vitrages et étanchéité, (assez chers par rapport au gain en pertes thermiques), avec en plus associé à l'étanchéité, l'obligation de mettre une VMC double flux hygroréglable, aussi assez chère et poêle étanche.

Une fois que vous avez l'étanchéité à l'air, votre poêle ancien actuel se retrouve totalement incompatible avec votre étanchéité et VMC ou VMR à récupération de chaleur (donc double flux), car ce poêle classique ancien a besoin d'air de combustion pour bruler le bois qui finit en fumées en sortant dans la cheminée et donc cet air intérieur sort par la cheminée et détruit toute votre étanchéité et ne peut fonctionner avec étanchéité sans entrée d'air de l'extérieur vers l'intérieur pour alimenter la combustion du poêle actuel.
Si étanche votre intérieur va diminuer de pression, bloquer la combustion, et même avoir les fumées qui ressortent dans la maison avec risque très sérieux d'asphyxie par CO mortel !!

C'est fondamental, votre poêle a besoin de 300cm2 d'entrée d'air pour votre sécurité ce qui supprime toute étanchéité !!

Avec cette réponse :
Bon alors, je vais me résoudre à poser une VMR à récupération de chaleur hygroréglable par étage

vous ne semblez pas comprendre nos explications, car ce sera cher, encombrant, et pas très intéressant, par rapport à distribution d'air chaud venant d'un poêle.

Vous ne semblez pas avoir compris mes explications précédentes, et celles de P. Schutt, mais avec votre étanchéité, vous devez avoir un poêle étanche avec entrée d'air extérieure pour sortir dans la cheminée bien étanche.
Si ce n'est pas le cas, vous devez changer de poêle avec l'étanchéité impérativement ou supprimer l'étanchéité !!!

En changeant de poêle, je vous conseille de poser une distribution d'air chaud aux étages avec échangeur dans le poêle ou insert comme j'ai chez moi, vu que c'est très agréable d'avoir chaud vite si nécessaire en ouvrant cette arrivée d'air chaud !!
Conseil de P.Schutt !!
C'est beaucoup moins cher que les doubles vitrages et l'étanchéité et c'est ce que j'aurais mis en premier à votre place, comme chez moi!!!

Avec l'étanchéité et les doubles vitrages apparaissent des contraintes chères, loin d'être indispensables sur vieille maison à faible isolation chauffée au bois.

Si ceux qui vous ont isolé et posé les doubles vitrages, ne vous ont pas expliqué cela, ils ne cherchent qu'à faire dépenser un maximum, même si c'est absurde par rapport aux économies obtenues.

En tout cas, pour votre sécurité, et votre vie sans CO asphyxiant (achetez un détecteur de CO), votre poêle ancien non étanche doit fonctionner avec une ouverture d'arrivée d'air extérieur de 200 à 300cm2 bien ouverte pour la combustion, dans votre maison étanche par ailleurs !!! (norme de poêle).
Vérifiez avec grand soin, auprès des fournisseurs de VMR et dans les notices par écrit, avant achat, que votre poêle actuel est compatible avec leur VMR, en particulier, les risques de dépression dangereux aspirant le CO à l'intérieur, en particulier pour les débits d'air .

J'espère que c'est clair avec ces explications longues complémentaires de celles précises et concises de P. Schutt .
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Bricolage et auto-construction: construire ou monter une installation soi-même »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 8 invités