Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsUne prairie potagère ?

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Moindreffor
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 793
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 200

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar Moindreffor » 14/06/18, 17:44

Did67 a écrit :Ah oui. En effet, il se liquéfie même relativement facilement. J'en étais resté à la réinjection des gaz de combustion dans les serres. Peut-être qu'on n'arrête pas le progrès et que les serristes se payent le luxe de "bouteilles de CO2 liquide" et sont devenus des clients d' "Air liquide".

Un recherche Google plus loin : en effet, l'offre existe !

https://industrie.airliquide.fr/aliment ... serres-co2

Et un point très précis sur le sujet, sur le site du Ministère de l'Agriculture canadien, le confirme :

http://www.omafra.gov.on.ca/french/crop ... 00-078.htm

J'ai donc tout faux sur ce point.

[A noter qu'avec des serres étanches, au Canada, le CO2 manquerait très vite, vu la très très faible teneur qu'a l'air. La question est donc de savoir quelle teneur on établit - si on rétablit les environ 0,04 % ou 400 ppm naturels ou si on pousse vers les 1 000, pour pousser le rendement. Avec les conséquences évoquées.]

le CO2 liquide c'est ce qu'on trouve dans tous les extincteurs à gaz, donc rien de bien nouveau en effet, après l'injection de CO2 pour faire pousser les plantes c'est un grand classique en aquariophilie
donc pour les tomates ou plus généralement pour les serres oui pourquoi pas, que tous les taux s'effondre, normal, vous gonflez un légumes à la flotte, ben on a un effet de dilution
ce n'est pas mauvais pour la santé comme procédé, c'est juste comment vendre plus, au détriment du goût et de la qualité nutritive,
reportage sur les tomates cerises, entre le bio en pleine terre et la serre, un facteur 6 à 9 en terre de production à l'hectare, tout est dit
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12474
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4150

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar Did67 » 14/06/18, 20:03

Oui. Le procédé de liquéfaction ne m'est pas inconnu. Mais vu le prix des extincteurs (j'en ai acheté dans une vie professionnelle antérieure !), je pensais que c'était trop couteux pour ensuite le "vaporiser" comme fertilisant.

La photosynthèse est un mécanisme à flux hyper-tendu en ce qui concerne le CO2 : un stock "circulant" de 400 ppm dans l’atmosphère (même si cela fait des tonnages impressionnants) dans lequel les végétaux "tape" en permanence pour faire de la matière organique. Et que l'homme et les autres hétérotrophes se dépêchent de remplacer...

Là où l'on peut "enfermer" les végétaux dans des serres closes, la tentation est grande de les "doper" en apportant plus que les 400 ppm... Avec le risque de diluer les éléments utiles, bien entendu.
0 x
Moindreffor
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 793
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 200

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar Moindreffor » 14/06/18, 20:49

Did67 a écrit :Oui. Le procédé de liquéfaction ne m'est pas inconnu. Mais vu le prix des extincteurs (j'en ai acheté dans une vie professionnelle antérieure !), je pensais que c'était trop couteux pour ensuite le "vaporiser" comme fertilisant.

La photosynthèse est un mécanisme à flux hyper-tendu en ce qui concerne le CO2 : un stock "circulant" de 400 ppm dans l’atmosphère (même si cela fait des tonnages impressionnants) dans lequel les végétaux "tape" en permanence pour faire de la matière organique. Et que l'homme et les autres hétérotrophes se dépêchent de remplacer...

Là où l'on peut "enfermer" les végétaux dans des serres closes, la tentation est grande de les "doper" en apportant plus que les 400 ppm... Avec le risque de diluer les éléments utiles, bien entendu.

ben le coût est proportionnel à l'élévation du taux, 400 ppm c'est ridicule comme taux, donc sur une serre de 100m de long 4m de haut et 6m de large, on a un volume de 2400m3 ça fait 1m3 de CO2 environ, pour 400 ppm, ce qui fait environ 2kg de CO2 soit l'équivalent d'un petit extincteur, pour doubler le taux de CO2
le jeu en vaut donc sûrement la chandelle
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12474
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4150

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar Did67 » 14/06/18, 21:07

Oui, je n'en doute pas ! Sinon, ils ne le feraient pas !!! Même si c'est tous les jours !!!

Ce que je disais c'est que je croyais que ce serait prohibitif sous cette forme. Je me suis trompé.
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6548
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 428

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar Ahmed » 14/06/18, 21:42

Ce n'est pas le gaz qui coûte cher, c'est l'emballage et l'opération de charge (dans le cas des extincteurs).
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12474
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4150

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar Did67 » 15/06/18, 09:02

Pour les liquéfactions, en général, c'est l'énergie pour refroidir et mettre sous pression, dans le cas des gaz "abondants", tel le CO2 ou l'azote... Pour d'autres, plus rares, c'est la distillation pour les séparer. Et bien sûr, la pureté recherchées (gaz médicaux)...

Là, en effet, c'est facile. Le CO2 se liquéfie assez facilement, à une pression assez faible et une température pas trop basse. J'imagine qu'ils partent de gaz recueillis dans des "fermenteurs" pour ne pas avoir à l'extraire et concentrer depuis l'air ???
0 x
olivier75
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 611
Inscription : 20/11/16, 18:23
Localisation : aube, champagne.
x 109

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar olivier75 » 15/06/18, 10:29

Bonjour,
Il me semble que le co2 est aussi récupéré dans les gaz de combustions de grosses chaufferies à plaquettes.
Olivier
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 267
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 14

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar être chafoin » 27/06/18, 09:35

Depuis 10 jours le tableau de mon jardin se noircit. Après la longue période humide, le temps a basculé brutalement vers une longue période sèche avec ciel bleu ensoleillé et température dépassant presque tous les jours les 30 degrés. Résultats principalement sur les feuillages :
2018-06-26 09.03.16.jpg
physalis
2018-06-26 09.20.50.jpg
potimarron
2018-06-26 09.03.39.jpg
melon
2018-06-26 09.05.12.jpg
concombre
2018-06-26 09.25.10.jpg
cèleri-rave

Je pense qu'il s'agit simplement de brûlures, comme des coups de soleil ! Ou une maladie ? Je couvre les plants sensibles.
Mais le pire c'est la maladie qui foudroie mes pdt. Apparemment un mildiou, photos à suivre.
0 x
Avatar de l’utilisateur
guibnd
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 267
Inscription : 24/07/17, 14:58
Localisation : normandie - eure
x 60

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar guibnd » 27/06/18, 10:02

chez moi, les feuilles de basilic en extérieur ont également noircies et se sont desséchées ( comme ta plante sur la photo n°1 ), le basilic dans la serre se porte bien.
les concombres végètent mais les cucu font souvent cela après le repiquage, ils végètent un moment puis décollent d'un seul coup.
mais toi là, ça a l'air de souffrir, jaunir, pourrir même...
il y a eu beaucoup de pluies, maintenant grosses chaleurs et gros cagnard et il y a eu quelques nuits plutôt fraîches il y a quelques jours ( à 6°C chez nous, je ne sais pas si tu as été touché en Gironde )
0 x
Terre à blé argileuse et fertile, gorgée d'eau en hiver, froide au printemps, croutée et fissurée l'été,
mais ça, c'était avant la Didite ...
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 267
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 14

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar être chafoin » 27/06/18, 14:13

Oui c'est possible bien que je n'ai pas de quoi mesurer/enregistrer ces températures.
En tout cas voilà les photos des pdts :
2018-06-27 09.49.41.jpg
2018-06-27 09.49.34.jpg

Le problème c'est qu'on n'est qu'à la moitié du temps de culture !! Je crains un ravage de mon jardin, d'autant que les tomates sont évidemment elles aussi touchées (même champignon) :
2018-06-27 11.31.58.jpg
2018-06-27 09.53.01.jpg
Sur ces deux photos prises ce matin vers 11h30 on peut remarquer les dernières gouttes d'eau de guttation sur les feuilles du haut, ainsi que les attaques du champignon sur les feuilles du bas. Comme je l'ai dit ailleurs, je soupçonne ce phénomène de guttation d'être un facteur aggravant les risques de contamination au mildiou au même titre que la condensation. Cela semble se confirmer pour la tomate. Je ne sais pas si la pdt est une plante vasculaire (permettant la guttation), en tout cas je ne l'ai pas remarqué dessus..
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités

D'autres pages qui vont certainement vous intéresser: