Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsUne prairie potagère ?

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 472
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 19

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar être chafoin » 29/05/18, 00:30

denis17 a écrit : Mise en place à l'automne, période qui me semble pour moi la plus favorable.
Moindreffor a écrit :tu cultives des engrais verts c'est bien, donc mettre le foin plus tardivement après la fauche des engrais vert vers février, mars,
Did67 a écrit :Il reste que le mettre tout de suite pose des problèmes. Démarrage dès la même année de la décomposition, avec deux conséquences : "disparition" de foin qui manquera et début de minéralisation pouvant aller jusqu'à la nitrification. Du coup, notre jardin "naturel" peut devenir "polluant" : un comble !
Apparemment vos avis divergent. Question bête : pourquoi ne pas mettre le foin 2 ou 3 semaines seulement avant le démarrage d'une culture ? Comme la fauche d'une engrais vert qu'on coupe au printemps peu avant la culture... Certains engrais verts sont d'ailleurs un peu comme des minis prairies (graminées). La seule différence serait, dans le cas du foin, d'avoir fait sécher le végétal avant de couvrir son sol avec...?
0 x

olivier75
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 617
Inscription : 20/11/16, 18:23
Localisation : aube, champagne.
x 109

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar olivier75 » 29/05/18, 10:27

Être chafoin,
Bonjour,
Depuis le printemps dernier je met met au potager du paresseux, progressivement, et j’ai posé le foin sur toute l’année.
Pour moi, et avec le peu de recul il n’y a pas de mauvais moment pour mettre le foin.
J’ai pu planter dans du foin ayant passé l’hiver, planter et poser le foin par dessus, (le moins bien), poser le foin et planter dedans aussitôt, planter ou semer et ajouter le foin au fur et à mesure, etc. Si Chaque moment à ses avantages et ses inconvénients, je pense que la question n’est pas « quand mettre le foin » mais « quand ne pas mettre le foin ».
Pour planter, il n’y a pas de trop mauvais moment, il faut juste que la réserve hydrique de ton sol soit bonne, quitte à arroser avant la pose, et espérer de beaux orages pour remplir le foin aussi.
Pour semer, si le foin à quelques semaines, ça permet d’enlever les restes d’adventices plus facilement, (les racines).
Pour être vraiment paresseux, il faut forcément dérouler la botte avant plantation, les récup comme je le fait demande un certain effort, largement compensé, mais quand même.
Le mieux et l’ennemi du bien! Et surtout, mixant les techniques je me rend compte à quel point, plus il y a de foin, plus c’est facile. Mon potager le mieux couvert ne demande presque pas d’entretien entre la mise en place et la recolte, idem pour les arrosages.
Olivier.
1 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 472
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 19

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar être chafoin » 30/05/18, 00:55

olivier75 a écrit :Être chafoin,
Bonjour,
C'est vrai que dit comme ça c'est un peu bizarre ! Je voulais tout simplement et connement chafoin mais je me suis gouré dans l'adresse mail donc après le pseudo était déjà pris, et comme j'avais pas d'inspiration dans la connerie, j'ai dû rajouter quelquechose et c'est devenu ça ! Mais finalement c'est marrant aussi..
Oui merci pour ces retours d'expérience. Je vois qu'effectivement mon foin fond assez rapidement. Je crois que je vais m'en procurer d'autre, y'a plein de haras dans le coin...ça coûte cher (en petite quantité) ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 13154
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4495

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar Did67 » 30/05/18, 09:36

La matière n'est pas la même.

Je pense que le bois, avec sa richesse en fibres qui sont à l'origine des "substances humiques", explique la différence de structure ("grumeleux")... Mais malgré sa bonne structure, et en dépit de sa couleur, il n'est pas certain qu'il soit riche en éléments minéraux [quand je parle d'éléments minéraux au sens éléments nutritifs pour la pante, il s'agit d'ions dans la solution du sol - qui ne se voient pas, pas plus que le sel ne se voit dans l'eau !]. beaucoup de terreaux du commerce sont le produit du compostage des déchets ligneux de nos déchetteries...
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 472
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 19

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar être chafoin » 30/05/18, 13:34

Did67 a écrit :La matière n'est pas la même.

Je pense que le bois, avec sa richesse en fibres qui sont à l'origine des "substances humiques", explique la différence de structure ("grumeleux")... Mais malgré sa bonne structure, et en dépit de sa couleur, il n'est pas certain qu'il soit riche en éléments minéraux [quand je parle d'éléments minéraux au sens éléments nutritifs pour la pante, il s'agit d'ions dans la solution du sol - qui ne se voient pas, pas plus que le sel ne se voit dans l'eau !]. beaucoup de terreaux du commerce sont le produit du compostage des déchets ligneux de nos déchetteries...

Mh mh... ok mais les substances humiques ont bien une existence matérielle visible, quelle est-elle ? J'ai toujours du mal à visualiser de quoi on parle quand on parle d'humus...
Par ailleurs, il y a bien quand même dans cette terre issue de la décomposition aérobie, les résultats de la minéralisation primaire opérée par les bactéries, donc des minéraux directement assimilables par les plantes (même si peut-être on ne les voit pas).
0 x

Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 472
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 19

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar être chafoin » 30/05/18, 13:39

J'ai précisé qu'il s'agit d'un tas mélangé : ligneux et feuilles ou plantes vertes (je ne saurais dire la proportion).
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 472
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 19

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar être chafoin » 30/05/18, 13:59

Par ailleurs, qu'est-ce que c'est alors que ces points blancs ? On en voit aussi dans le terreau de semis...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 13154
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4495

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar Did67 » 30/05/18, 18:53

être chafoin a écrit :Mh mh... ok mais les substances humiques ont bien une existence matérielle visible, quelle est-elle ? J'ai toujours du mal à visualiser de quoi on parle quand on parle d'humus...
Par ailleurs, il y a bien quand même dans cette terre issue de la décomposition aérobie, les résultats de la minéralisation primaire opérée par les bactéries, donc des minéraux directement assimilables par les plantes (même si peut-être on ne les voit pas).


Ce n'est pas simple. J'explique dans mon livre que le mot "humus" a, de tout temps, deux sens complètement différents. Alors déjà qu'internet fait des bouillabaisses avec ce qui est clair, tu imagines quand ce n'est pas clair !

- les pédologues (hommes de science qui étudie les sols, la formation et l'évolution des sols) appellent "humus" l'horizon (la couche) superficielle d'un sol non travaillé, fait essentiellement de débris végétaux plus ou moins décomposés, des organismes qui les décomposent...

- les agronomes appellent humus (et je préfère dire "substances humiques" pour éviter justement la confusion) des constituants du sol ; ce sont des polymères naturels, c'est-à-dire de très grosses molécules, fait par des assemblages de phénols et autres molécules organiques ; elles donnent la couleur brune / marron / noire aux sols et surtout, elles donnent des tas de propriétés intéressantes ; ce sont des "colloïdes", c'est-à-dire des molécules ayant des propriétés adsorbantes ; elles s'associent avec les argiles, un colloïde d'origine minérale lui, pour former un compelxe argilo-humique ; elles retiennent l'eau ; elles retiennent les éléments nutritifs ; elles entretiennent la vie...

Il n'y a que quelques % de substances humiques dans un sol (2 à 4 %, compté en matière sèche).

Il en existe de différentes sortes, ayant des couleurs et des propriétés, des solubilités différentes : acide fulvique, acide humique brun, acide humique gris, humine...

Bon j'ai écrit 20 pages là-dessus, je ne vais pas les reprendre !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 13154
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4495

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar Did67 » 30/05/18, 18:54

être chafoin a écrit :Par ailleurs, qu'est-ce que c'est alors que ces points blancs ? On en voit aussi dans le terreau de semis...


Dans les terreaux de semis du commerce, il s'agit généralement de sable, rajouté pour l'alléger...
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 472
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 19

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar être chafoin » 30/05/18, 19:19

:arrow: Merci je l'ai lu, mais je ne voyais pas très bien comment ça se visualisait les substances humiques...maintenant c'est un peu plus clair : il y a une notion de couleur. Mes 2 terres sont noires, elles doivent donc en contenir un pourcentage raisonnable...
:arrow: Du sable ! Et comment ça se fait que j'en retrouve sous mon tas de "compost" ?
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités