Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsUne prairie potagère ?

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14338
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4869

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar Did67 » 11/04/19, 10:31

S'il optimise son foin "temporaire", il va faucher, si la météo le permet, au stade "épiaison" (quand le petit épis commence à sortir des dernières feuilles). C'est là qu'il optimise à la fois la quantité de MS (matière sèche ou UF : unités fourragères) ET la quantité de matières azotées (anciennement MAD, aujourd'hui PDIN).

Ce foin est un peu "tendre" pour l'usage qu'on en fait... C'est un gazon qui commence à prendre un coup de vieux... Il y a cependant déjà des fibres. Cela ne devrait pas poser de problèmes. Mais effectivement, être un peu plus "fertile", mais produire un peu moins de substances humiques...

Mais il faut toujours se rappeler que nombreux sont ceux qui cultivent avec des pailles, des écorces, des cartons, des mulchs, etc et sont convaincus que c'est le top !

Par rapport à ça, le foin même "sub-optimal", c'est du caviar. En tout cas des oeufs de lump !!! Tu tartines, et basta !
0 x

Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 763
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 41

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar être chafoin » 11/04/19, 14:41

Je pensais à ça car Broucaille en parle : la matière organique qu'on apporte ne doit pas être jeune (ex: engrais verts...) afin de rééquilibrer le rapport bactéries/champignons au bénéfice de ces derniers avec, de préférence, des matières cellulosiques et ligneuses.

Tu en avais parlé aussi l'année dernière. J'ai commencé en avril/mai 2018 en fauchant la prairie et c'est ce foin que j'ai utilisé aussi sec. Avec les pluies ça a fondu rapidement + problème de punaises. Je ne suis pas sûr que tout ça soit lié mais je n'ai pas de BRF. Cette année je tente de faire ce rééquilibrage : apport de feuilles mortes, foin acheté, donc de l'année dernière et fauché (un peu) plus tard.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14338
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4869

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar Did67 » 11/04/19, 14:50

Juste faire attention de ne pas se tromper de raisonnement : même bien sèches, donc "brunes", des tontes de gazon restent avec un C/N bas ; seul l'eau s'en est allée !

Donc oui, donner, quand on a le choix, la préférence à du foin de "fauche tardive", en tout cas fauché tard (prairies naturelles, sites protégés) plutôt que du foin "intensif", fauché à l'optimum de la matière azotée (début épiaison)...

Quand on a le choix !

Après, comme tu dis, on peut corriger avec mélange avec des matières plus pauvres : BRF (C/N vers 50), feuilles mortes ou pailles (C/N vers 80 à 100).
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 763
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 41

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar être chafoin » 11/04/19, 15:06

A cette période les graminées de la prairie étaient déjà assez avancées, avec des tiges de je sais plus 20, 30cm voire plus, juste avant épiaison en fait. Je comprends pas bien d'ailleurs car le 1er agri qui m'a vendu son foin de prairie naturelle en petites bottes me montrait la hauteur de son herbe à la fauche et ça me paraissait très bas comparé aux hauteurs d'herbe que je vois ici dans une prairie pourtant tout aussi naturelle. Peut-être c'est juste qu'on est plus près de le Garonne. Ou que jusqu'à l'année dernière l'herbe y était "tondue" donc coupée également mais surtout laissée sur le champ !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14338
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4869

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar Did67 » 11/04/19, 16:30

La taille dépend beaucoup de la fertilité et de la pluie (ou irrgation).

Le rapport C/N est plus une évolution interne : arrive le moment où la plante ayant accumulé ce qu'elle a pu, n'a plus besoin d'enzymes pour toutes les réactions ; elle démantibule ses protéines (donc le taux d'N diminue). Elle passe au stade suivant - la reproduction. Elle transforme des matières solubles en fibres et en sucres de réserve (amidon)... C'est ça le bon stade. Dans une prairie maigre, la taille moyenne sera faible. Dans une prairie temporaire fertilisée et irriguée, cela peut t'arriver à la poitrine (et verser !).
0 x

Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 763
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 41

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar être chafoin » 11/04/19, 23:55

Oui à côté du potager il s'agit d'une prairie "sauvage" (juste entretenue pour l'agrément : passage de tondeuse 1 fois, ou 2 max par an, pas de fertilisation ni d'irrigation) et les herbes montent assez vite quand même.

Je vois bien par contre que les tiges du foin acheté, de la prairie temporaire, sont bien plus épaisses que celles de la prairie naturelle ou que celles de la prairie du potager.
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 763
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 41

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar être chafoin » 21/04/19, 05:26

Un petit retour sur les fabacées.

Tout d'abord, hourra, nous mangeons depuis 3 jours nos premières fèves.
DSC_0000161.jpg
Fèves de Séville si mes souvenirs sont bons (jusqu'à 8 grains dans une gousse)
DSC_0000161.jpg (38.93 Kio) Consulté 39 fois

Délicieusement sucrées ces premières récoltes (ça fait penser au délice des premiers petits pois jeunes).

Ces fruits proviennent des premiers semis de graines orchestrés la deuxième semaine d'octobre 2018. Je ne sais plus si j'ai travaillé le sol, tout au plus un petit coup de grelinette.
Semis en ligne, espacement 5cm, rangs assez serrés. Sur une parcelle j'ai fait 3 rangs espacés de 30 cm environ. Léger paillage de feuilles mortes. Cela a donné une belle végétation dense et haute de presque 1m50.
DSC_0000158.jpg
Il a fallu que j'étaye les tiges (ficelle bleue), comme d'habitude, pour que les tiges ne cassent pas sous l'effet du vent
DSC_0000158.jpg (40.41 Kio) Consulté 39 fois
Toujours aussi stupéfait de voir comment ces plantes supportent voire bénéficient de la pression de promiscuité (voir les champs agricoles de fèves serrées). Effet pompe à azote dont on avait parlé ? A ce sujet voici les résultats d'une expérience que j'ai tenté sur des semis en poquets différenciés de petits pois en godets.
DSC_0000148.jpg
De gauche à droite : poquets de 2 graines, de 3 graines, de 4 graines, de 15 graines !
DSC_0000148.jpg (29.6 Kio) Consulté 39 fois


J'ai également laissé poussé toutes les végétations, adventices qui venaient sur les parcelles de fèves (navet sauvage, graminées, chardons, bourrache entre autres) sans que le développement de la culture en soit affecté (signe que la symbiose avec les bactéries fixatrice d'azote là encore opère ?).

J'ai remarqué un effet "solidarité" surprenant, de proche en proche, assez net au cours de la croissance hivernale et de printemps : le premier rang semé 8 jours plus tôt a été rattrapé par le deuxième. Enfin le troisième rang a rattrapé les 2 autres ultérieurement alors que les rangs 2 et 3 avaient été semés en même temps. Une colonisation champignone ou une magie capricieuse des Dieux de la Glande ?

Je n'avais pas noté l'année dernière mais ces premières fèves sont en avances d'au moins 15 jours sur les premières fèves récoltées il y a 2 saisons (mais qui avaient été semées plus tard à l'automne). Je me demande si du coup je ne pourrais pas planter en semis quasi-direct dans cette parcelle dans un mois, 1 mois et demi (tomates, courge ?) afin de profiter de l'effet fertilisant, "pompe à azote" avant l'automne (et d'éviter le lessivage) ?

(A suivre)
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : titousu et 3 invités