Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsUne prairie potagère ?

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 667
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 32

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar être chafoin » 10/01/19, 12:19

Bonne année potagère à tous !

En guise de carte de voeux, cette photo d'un vers de terre que j'ai ramassé sur la route il y a 15 ou 20 jours.
2018-12-27 15.27.38.jpg
Ce qui m'a frappé c'est la taille de ce vers (sûrement un "anécique" du saint Graal) : je n'en avais jamais vu d'aussi grand ni d'aussi gros auparavant. Difficile à mesurer cependant car il a une capacité d'extension extraordinaire. Mais quand on le voit, ça ne trompe pas, j'ai d'abord cru à un orvet, rien à voir avec les vers de compost...
Comme quoi, contrairement à ce qu'on peut lire, ils peuvent être actifs en décembre. J'ai transféré cet animal dans mon potager mais je ne suis pas sûr d'avoir bien fait car il est seul et devra "creuser son trou" en plein hiver...
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4744

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar Did67 » 10/01/19, 14:04

Cette année, j'ai toujours mes carottes, mes céleris et d'autres légumes dehors. Et qui, jusque là, ont poussé !!!

Il faut que j’extraie les données de ma sonde thermique pour voir les mini. - 4° C ??? Je n'ai pas souvenir de plus froid. Et sur des périodes très courtes. Donc la température n'a pas descendu à 10 cm. Je pense que les anéciques rattrapent une saison sèche !

J'avais trouvé ça sous mon foin, et en effet, avais sursauté, ayant le réflexe face à un serpent !

Il avait beaucoup plu et le sol était-il saturé ??? Car ils doivent sortir des trous inondés, ne pouvant trouver assez d’oxygène dans l'eau, ils se "noient" (s'asphyxient). Rigolo : leurs ancêtres étaient marins, il y a quelques centaines de millions d'année !!!
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 667
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 32

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar être chafoin » 10/01/19, 15:19

Je ne me souviens plus du temps, peut-être était-ce cela : la pluie qui inonde les sols, d'autant que les sols ici ont tendance à vite se gorger d'eau.
En tout cas ça signifie qu'il y a des anéciques pas très loin de chez moi !

En ce qui concerne le froid, ici le gel est revenu cette nuit-même et a fait flancher mes fèves, même celles qui étaient protégées sous tunnel. A ce propos, quelles sont les techniques et les gestes efficaces pour protéger les cultures du gel ?

Question matériel, j'ai essayé cette année 3 matériaux : le tunnel plastique, le tunnel avec voile d'hivernage (P17) et celui avec un voile d'hivernage plus épais (30g/m2). Les fèves ont flanché sous les 2 premiers, un peu moins sous le troisième mais elles étaient bien plus petites et donc moins sensibles au gel. Concernant la protection sur le gel : quel est le matériau le plus efficace ?

J'avais déjà remarqué que les fèves assez avancées, notamment celles en fleur, sont plus fragiles. Aussi la date du semis est primordiale semble-t'il : les fèves qui souffrent le plus sont celles que j'ai semées 10 jours avant la date de l'année précédente, et qui ont commencé à fleurir. Les plus petites, moins fragilisées par le gel, avaient été semées fin octobre, soit 3 semaines après les premières. Il faut donc bien calculer sa fenêtre !

De plus, je me demande s'il faut absolument bien border les tunnels, et si les trous qui sont sur ma vieille bache plastique n'annulent pas l'effet du tunnel.

Enfin, les vignerons ici connaissent bien les pbs liés aux gelées (surtout au printemps). Il parait que ce qui est fatidique c'est le moment du dégel (plus que celui du gel en lui-même) : il ne faut pas que cela se fasse brutalement (style d'un coup, matinée dégagée, plein soleil). Des techniques assez étonnantes se sont développées comme les chaufferettes voire la fumigation.
les-operations-de-brulage-dans-les-vignes-sont-soumises-a-des-regles-tres-strictes.jpg
les-operations-de-brulage-dans-les-vignes-sont-soumises-a-des-regles-tres-strictes.jpg (24.75 Kio) Consulté 744 fois
Est-ce que vous pensez que le problème du dégel peut concerner également d'autres cultures comme la fève ? Quelles sont vos techniques ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4744

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar Did67 » 10/01/19, 15:59

Cela rejoint mon observation de l'an dernier : les tunnels sont utiles comme outil de forçage et très peu efficaces comme moyen de lutter contre le gel (enfin la destruction des légumes par basses températures - variables selon les espèces !). Les serres en verre sont un peu plus efficaces.

a) Lorsqu'il n'y a pas de gelées, en intersaison essentiellement, le tunnel va chauffer le jour ; les légumes accélèrent leur croissance...

Le tunnel limite un peu le rayonnement de la chaleur par la terre, et peut donc maintenir un ou deux degrés de plus, ce qui peut sauver une culture quand cela passe au ras du rasoir ! Et cela surtout s'il a fait la journée. Et SI LE SOL EST NU !


b) Les gelées hivernales

Sur une période froide, avec pas ou peu d’insolation, l’efficacité d'un tunnel plastique est faible. On peut l'augmenter en doublant la bâche.

Lors de le gelée du 21 avril l'an dernier, enfin il y a deux ans, les températures minimales relevées dans ma serre (un tunnel fermé aux deux bouts) et à l'extérieur étaient très voisines. La plupart des plants ont crevé (-7,5 ° de mémoire).


Je ne sais pas si le dégel est plus dangereux. Agronomiquement, je n'ai jamais entendu ça. Il se peut qu'en raison d'un sol resté gelé, et d'un beau temps chaud et ensoleillé, des plantes soient "desséchées" : la plante perd de l'eau dans ses parties aériennes, mais ces racines, gelées, ne peuvent en absorber. C'est assez particulier.

Les gelées de printemps sont assez particulières car elles touchent une partie sensible : la fleur ou les jeunes bourgeons. Mais le traitement par irrigation des fruitiers en fleurs est connu. L'eau givre sur les plantes / fleurs, mais tant qu'on apporte de l'eau, cela reste à 0° C pile (encore une loi de la physique, qui souvent contredit les croyances : l'homme qui a les mains mouillées subit le froid de l'évaporation de l'eau t a une sensation qui le trompe - les fameuses températures ressenties, parfois bien différentes des températures "thermométriques"). Et lorsque dans la journée, cela dégèle, je n'ai jamais entendu de problèmes !
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2936
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 299

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar nico239 » 10/01/19, 16:31

Did67 a écrit :Cela rejoint mon observation de l'an dernier : les tunnels sont utiles comme outil de forçage et très peu efficaces comme moyen de lutter contre le gel (enfin la destruction des légumes par basses températures - variables selon les espèces !). Les serres en verre sont un peu plus efficaces.


Je n'ai toujours pas le temps de faire des reportings dignes de ce nom mais les châssis que j'ai construit (2 épaisseurs de bâche de serre et 2 de P30) semble très efficaces : terre meuble sous celui de 20cm de haut et fèves à peu près en bon état dans le grand de 1m de haut alors qu'il fait -10 dehors.

Inutile de dire que les fève en plein air sont grillées depuis longtemps.

Dans le tunnel bâche plastique tous les semis sont recouverts de P30, comme un grand champs de neige. :mrgreen:
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4744

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar Did67 » 10/01/19, 16:57

Excellente remarque : dans des châssis, le volume d'air à "maintenir" est beaucoup beaucoup plus faible que dans un tunnel, où il s'échappe vers le haut... Par ailleurs, sans doute sont ils aussi plus étanches, avec toutes ces doubles couches !

Je retiens ! Un des objectifs est justement de maintenir des cultures hivernales. Je ne suis pas un fan de fèves, mais c'est un indicateur. Tout un ensemble de laitues d'hiver, de chicorées ont des résistances au froid équivalentes, et ça, ça m'intéresse rudement.

Rappelle-moi : toujours parois en bottes de paille ou finalement tu es passé en mode "planches" ????
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2936
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 299

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar nico239 » 10/01/19, 18:29

Did67 a écrit :Excellente remarque : dans des châssis, le volume d'air à "maintenir" est beaucoup beaucoup plus faible que dans un tunnel, où il s'échappe vers le haut... Par ailleurs, sans doute sont ils aussi plus étanches, avec toutes ces doubles couches !

Je retiens ! Un des objectifs est justement de maintenir des cultures hivernales. Je ne suis pas un fan de fèves, mais c'est un indicateur. Tout un ensemble de laitues d'hiver, de chicorées ont des résistances au froid équivalentes, et ça, ça m'intéresse rudement.

Rappelle-moi : toujours parois en bottes de paille ou finalement tu es passé en mode "planches" ????



Châssis en bois

Le grand
http://potagers.forumactif.com/t83-chas ... assis-haut


Le petit
http://potagers.forumactif.com/t85-chas ... sis-bas#88
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4744

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar Did67 » 10/01/19, 18:37

Génail !

Pas de mystère : double couches et étanchéité, peu de volume d'air...

Si je recouvre une bonne mobilité de l'épaule, je vais lancer un truc du genre pour l'hiver prochain ! Et à moi les salades à gogo !!! [question salade, je suis plus nocif qu'une armée de limaces ! Mais petite nuance : je les cultive. Pas les limaces !]
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2936
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 299

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar nico239 » 10/01/19, 18:57

Did67 a écrit :Génail !

Pas de mystère : double couches et étanchéité, peu de volume d'air...

Si je recouvre une bonne mobilité de l'épaule, je vais lancer un truc du genre pour l'hiver prochain ! Et à moi les salades à gogo !!! [question salade, je suis plus nocif qu'une armée de limaces ! Mais petite nuance : je les cultive. Pas les limaces !]



C'est la question que je me posais dans un autre sujet sur la différence entre les châssis et les serres...

En y réfléchissant et avec l'expérience du tunnel je me disais que ce n'était pas la bonne/meilleure solution et ce pour plusieurs raisons.

- Déjà un tunnel cela coûte un bras

- Et en plus tu ne peux pas profiter de la pluie.

- Secondo, un peu à l'instar d'une maison à plafond haut tu chauffes le plafond (je sais dans ma précédente maison ma vie a changé une fois que j'ai construit une mezzanine dans un immense emplacement vide dans une hauteur de plus de 5m.)

- Tertio c'est «fragile», et quand faut changer la bâche tu le sens passer.

En plus il faut REPROTÉGER avec du P30 SOUS la serre ... pffff bref

Seul intérêt du tunnel .... pour les pros (passer avec des engins) et la protection contre la grêle...



Pour nous je pense qu'un tunnel n'a aucun intérêt..... à part de se faire plaisir ou d'y mettre éventuellement des arbres fragiles mais c'est tout.

Pour le reste des châssis SUR MESURE à mon sens c'est le top.

Et Mme qui adore sa serre partage le point de vue notamment parce que ça la gonfle de ne pas pouvoir profiter de la pluie.

Mais bon à l'époque quand on s'est installé on n'avait pas encore cette expérience.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14061
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4744

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar Did67 » 10/01/19, 19:18

Je serais moins sévère : comme dit, pour "forcer", par exemple des tomates + entre quelques carottes + quelques premières laitues, une rangée de petit-pois, une ou deux rangée de haricots... je trouve cela pratique.

Et ma maison étant un peu plus loin, c'est aussi un abri pour la pluie, un endroit où les premiers soleils de printemps sont jouissifs (alors que dehors, le vent reste froid...)... Etc...

Je pense que les deux, c'est mieux !
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités