Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsUne prairie potagère ?

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 13255
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4536

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar Did67 » 12/10/18, 10:08

être chafoin a écrit : Mh mh, mais est-ce que cela n'entraine pas une fragilité plus précoce et plus forte face à la sécheresse, quand le manque d'eau (sans doute inévitable) arrive ?


Ma réponse était incomplète. Tu as raison de relancer.

Du point de vue "développement des racines en surface", je pense (mais ce n'est qu'une conviction), que cela ne changera pas grand chose. La tomate ira là où elle trouve la nourriture (et comme je l'indiquais, bactéries et champignons mycorhiziens sans doute aussi).

Mais tu as parfaitement raison sur le fait que la tomate produit des racines "adventives" (des racines qui poussent sur les tiges). Plus tu mets de tige en terre, le cas échéant en couchant le pied, et mieux le plant sera enraciné - voire, sans doute (mais je suppute encore), mycorhizé - donc résistant à la sécheresse.
0 x

Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 481
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 21

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar être chafoin » 12/10/18, 22:46

Ils étaient là.
2018-10-12 09.35.27.jpg
plusieurs galeries circulaires apparaissent sous le foin, perçant le sol à la verticale
des anéciques ?


Aujourd'hui malheureusement j'ai l'impression que ya plus personne sauf quelques petits verts faméliques dépigmentés
2018-10-12 09.51.25.jpg
taille 5 cm max, la tête est un peu verte
2018-10-12 09.51.25.jpg (395.93 Kio) Consulté 541 fois
des endogés ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 13255
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4536

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar Did67 » 13/10/18, 09:10

Les galeries sont fort probablement l’œuvre des anéciques, en effet. S'il a fait sec, ils étaient en "diapause" (roulés en boule, à l'état de vie ralentie, pour ne pas se dessécher). Avec le retour l'humidité [toujours pas chez moi ; toujours super beau temps !], il va y avoir une période d'activité avant le froid d'hiver...

Je ne sais pas reconnaître directement les vers. Les deux sur ta photo sont probablement des "endogés".

Les "anéciques", sauf à la lampe torche par temps humide vers 11 h du soir, tu ne les verras pas souvent : ils sortent la nuit, mangent, s'accouplent en saison, et redescendent sagement en profondeur, en entraînant quelques brins d'herbe comme nourriture. C'est tout leur intérêt : ainsi ils entretiennent les galeries. La reconnaissance facile, c'est les turricules qu'ils laissent [les endogés mangent le mélange terre-matière organique à l'avant et rejettent le mélange à l'arrière : leurs galeries sont rebouchées derrière eux].
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 481
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 21

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar être chafoin » 13/10/18, 11:51

Oui j'en ai vu pas mal -des endogés probables- par exemple dans une des mottes de terre "soufflée" que j'associe aux campagnols.

As-tu (toi et les autres lecteurs) des signes de vers de terre chez toi ? Je vois ces galeries mais je ne vois pas vraiment de turricules pour l'instant (j'irai voir ce soir vers 11h), mais peut-être que la terre est encore trop sèche et les températures trop élevée. Ici aussi, à part un premier épisode pluvieux, toujours peu d'eau et des températures estivales (29° annoncé aujourd'hui !). Comment les vers sortent de la diapause ? Je vais retourner dans le Bouché pour voir s'il en parle mais je ne crois pas...

Du coup la terre est tellement dure que j'ai tendance à retrouver les anciens réflexes : j'arrose copieusement après avoir ôté le foin, je greline, je griffe et je finis d'émietter à la main avant le semis.
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 481
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 21

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar être chafoin » 13/10/18, 12:02

ça y est j'ai trouvé dans le Bouché (Des vers de terre et des hommes, que j'ai terminé il y a quelques jours) : la diapause prend fin quand l'horloge interne signale que les nuits sont suffisamment longues.
0 x

Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 481
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 21

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar être chafoin » 25/10/18, 09:41

Quelques nouvelles des campagnols. Y'a pas photo.
2018-10-12 10.14.45.jpg
La galerie vient se garer à la verticale juste le long de la racine, : une sorte de drive-in ?


Voilà à quoi ressemble un plant de vivace payé relativement cher en grande surface de jardinerie.
2018-10-13 11.15.16.jpg
Le physalis fait-il partie de la liste des plantes adorées par les campagnols ?
Je ne comprenais pas pourquoi il avait plus que végété, ne donnant aucun fruit...En soulevant le foin : la plante est sur une taupinière (de campagnol certainement).
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 481
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 21

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar être chafoin » 25/10/18, 09:54

Toujours les campagnols. Il me semble que je commence à mieux saisir leurs fonctionnement : comme les champignons parasites, ils ponctionnent la plante (en grignotant un peu les racines, les jeunes racines ?) sans aller jusqu'à la faire mourir puisqu'elle leur sert de garde-manger.
2018-10-14 15.24.12.jpg
Les betteraves sont carrément renversées sur la taupinière fraîche.
Le légume n'est pas attaqué, mais les racines oui - j'imagine - ce qui entraîne une stagnation de la croissance du végétal. Pour mes céleris-raves cela à l'air encore plus grave car on dirait que la partie sous-terraine du légume, celle que l'on consomme ne "pomme" pas, si bien que je crois que je n'aurais vraiment rien à manger, alors que je pourrai manger des (petites) betteraves (voire des betteravettes !).
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 481
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 21

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar être chafoin » 25/10/18, 10:09

Une photo des deux plants de tomate. Celui qui avait été attaqué par je ne sais quoi a repris tellement de vigueur qu'il a dépassé l'autre qui était pourtant en meilleure santé.
2018-10-13 11.08.57.jpg
C'est celui de droite, il produit même des tomates plus grosses.

A comparer avec les photos des mêmes plans en aout comme celle-ci :
Pièces jointes
2018-08-04 12.29.14.jpg
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 481
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 21

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar être chafoin » 25/10/18, 10:17

Les semis sont hyper récalcitrants. J'ai l'impression d'avoir gaspillé de grandes quantités de graines (et d'efforts). Seigle et épinards n'ont quasiment pas levé, qu'ils soient semés en lignes ou à la volée. L'année dernière j'avais eu le même problème avec le seigle mais cette année ça a l'air d'être pire.

Seules les fèves (et la vesce qui était en mélange avec le seigle) sortent, et même très facilement il me semble.
2018-10-24 14.52.49.jpg
Première ligne de fèves.
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2137
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 224
Contact :

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar nico239 » 26/10/18, 01:12

être chafoin a écrit :Une photo des deux plants de tomate. Celui qui avait été attaqué par je ne sais quoi a repris tellement de vigueur qu'il a dépassé l'autre qui était pourtant en meilleure santé.2018-10-13 11.08.57.jpg
A comparer avec les photos des mêmes plans en aout comme celle-ci :


Effectivement belle résilience.... comme quoi rien n'est jamais perdu...
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité