Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsUne prairie potagère ?

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1990
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 195
Contact :

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar nico239 » 11/10/18, 12:57

Ce serait pas une banale araignée ou des chenilles style bombyx?
0 x

Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 472
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 19

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar être chafoin » 11/10/18, 14:37

Oui peut-être vous avez raison...on s'affole pour un rien !
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 472
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 19

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar être chafoin » 11/10/18, 14:53

En gratouillant près de tomates pour semer j'ai retrouvé le phénomène que j'avais déjà indiqué :
2018-10-09 18.53.09.jpg
Une belle racine provenant du pied de tomate dont on distingue le tuteur en haut à droite
Des racines vont courir à l'interface entre la terre et le foin, parfois comme ici jusqu'à 1m du pied. Du coup j'ai enlevé le foin un peu partout et cela arrive plusieurs fois, j'ai même l'impression que parfois la racine ressort de terre pour se nourrir sous le foin. Avez-vous observé la même chose ou bien il s'agit d'un cas spécifique à mon terrain ? La terre serait tellement compacte que la racine suivrait le chemin du moindre effort. L'année prochaine je pense que j'enterrerai mieux les plants.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 13151
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4490

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar Did67 » 11/10/18, 14:55

Pour ne pas s'affoler pour rien, il convient de commencer par évaluer les dégâts ! S'ils sont inférieurs à 15 / 20 %, on considère que c'est la part des anges !

Un des mauvais réflexes des mauvais jardiniers, c'est de regarder les "nuisibles". Au lieu d'évaluer les dégâts. C'est donc plus une question de "vexation", éventuellement de peur, que de "nusiibilité". "Qu'est-ce qu'il faut là celui-là ?", "Ici c'est moi qui commande et décide ce qu'il doit y avoir ou pas !", "je ne connais pas, mais on ne sait jamais, commençons par éradiquer on discutera ensuite !"...

C'est bien entendu une attitude fort commune que je décris... Je ne me moque pas de toi en particulier !
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 472
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 19

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar être chafoin » 11/10/18, 15:08

Toujours sur les campagnols : voilà certainement une de leurs galeries.
2018-10-11 09.59.33.jpg
En fait il y a plein de galeries de ce style partout dans la prairie autour. Par contre ce n'est que sous le foin de mon potager que je vois ces taupinières qui ne sont pas aussi grosses que celles que je vois ailleurs par exemple sur cette photo d'internet :
taupinieres.jpg
taupinieres.jpg (24.21 Kio) Consulté 418 fois
Chez moi il y a par endroit des petits tas de bonne terre soufflée et humide qui contraste avec le sol sec et dur à côté. Au niveau des anciens petits pois les tas suivent quasiment côte à côte la ligne de culture.
2018-10-11 09.58.39.jpg
Je ne dirais pas vive les campagnols (ou les taupes ?) car je n'arrive pas bien encore à distinguer les dégâts de ces bestioles, mais à ces endroits on peut gratter la terre alors qu'à côté je ne peux quasiment pas mettre un coup de griffe ! Du coup les semis restent fastidieux en dehors de ces zones.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 13151
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4490

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar Did67 » 11/10/18, 19:53

"Rien n'est jamais tout à fait parfait - donc rien n'est jamais totalement nul !". Et donc le rat-taupier, pour énervant qu'il puisse être quand il ravage 24 céleris-raves sur 24 (c'est du vécu !), a néanmoins le mérite de produire de la terre meuble en grande quantité. Et de creuser des galeries qui participent à l'aération du sol. Contrairement au motoculteur, il entretient ce qu'il a fait. CQFD !

C'est, chez moi, un des principaux acteurs du "travail du sol" ! Un producteur de "couscous" trop méconnu...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 13151
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4490

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar Did67 » 11/10/18, 19:55

être chafoin a écrit :En gratouillant près de tomates pour semer j'ai retrouvé le phénomène que j'avais déjà indiqué :2018-10-09 18.53.09.jpg Des racines vont courir à l'interface entre la terre et le foin, parfois comme ici jusqu'à 1m du pied. Du coup j'ai enlevé le foin un peu partout et cela arrive plusieurs fois, j'ai même l'impression que parfois la racine ressort de terre pour se nourrir sous le foin. Avez-vous observé la même chose ou bien il s'agit d'un cas spécifique à mon terrain ? La terre serait tellement compacte que la racine suivrait le chemin du moindre effort. L'année prochaine je pense que j'enterrerai mieux les plants.


Oui oui, j'ai ça tout le temps. Ne te fatigue pas à enterrer plus, elles ressortiront quand même c'est tout simplement là qu'il y a la nourriture issue de la minéralisation du foin (les éléments minéraux, nutritifs, issus de la décomposition du foin par les micro-organismes).

Et on peut supposer (sans preuve) que c'est là aussi que les racines "trouvent" le plus facilement les champignons mycorhiziens et les bactéries avec lesquels elles coopèrent !
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 472
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 19

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar être chafoin » 12/10/18, 07:18

Did67 a écrit :Pour ne pas s'affoler pour rien, il convient de commencer par évaluer les dégâts ! S'ils sont inférieurs à 15 / 20 %, on considère que c'est la part des anges !
Oui mais encore faut-il être capable de cette évaluation : quel est la production normale d'un plan de tomate, dans mon sol, avec les conditions climatiques de cette année ?.... Quand on juge qu'il y a des "dégâts" importants, comme c'est ici le cas, il n'est pas simple d'en comprendre la cause, d'autant qu'elle n'est en fait rarement unique : une perturbation entraine une fragilité qui entraine la venue d'autres perturbateurs...
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 472
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 19

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar être chafoin » 12/10/18, 07:22

Did67 a écrit :Oui oui, j'ai ça tout le temps. Ne te fatigue pas à enterrer plus, elles ressortiront quand même c'est tout simplement là qu'il y a la nourriture issue de la minéralisation du foin (les éléments minéraux, nutritifs, issus de la décomposition du foin par les micro-organismes).
Et on peut supposer (sans preuve) que c'est là aussi que les racines "trouvent" le plus facilement les champignons mycorhiziens et les bactéries avec lesquels elles coopèrent !
Mh mh, mais est-ce que cela n'entraine pas une fragilité plus précoce et plus forte face à la sécheresse, quand le manque d'eau (sans doute inévitable) arrive ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 13151
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4490

Re: Une prairie potagère ?

Message non lupar Did67 » 12/10/18, 10:00

être chafoin a écrit :Oui mais encore faut-il être capable de cette évaluation : quel est la production normale d'un plan de tomate, dans mon sol, avec les conditions climatiques de cette année ?.... Quand on juge qu'il y a des "dégâts" importants, comme c'est ici le cas, il n'est pas simple d'en comprendre la cause, d'autant qu'elle n'est en fait rarement unique : une perturbation entraine une fragilité qui entraine la venue d'autres perturbateurs...


Sur un pied de tomate, les "dégâts", s'agissant ici d’araignées rouges, ce serait qu'un "bon nombre" de feuilles commencent à présenter des taches "irisées". Là, tu en déduis que la photosynthèse commence à être affectée et qu'il y aura des dégâts.

Sur ta photo, aucune feuille n'est affectée. On peut en déduire que les dégâts sont insignifiants... S'ils existent !
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités