Tout sur les pommes de terre pour 2021

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Biobombe
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 436
Inscription : 02/10/20, 21:13
x 76

Re: Tout sur les pommes de terre pour 2021




par Biobombe » 08/06/21, 22:59

Did67 a écrit :Je remets un des docs, avec cette fois-ci la légende pour les colonnes : il s'agit de la répartition des fibres de la paille de lin comparée à la paille de blé, et classées en cellulose, hémicellulose et lignine. Sans ça, le tableau n'avait aucun sens !

On voit un très léger avantage à la paille de lin : moins de cellulose, et moins d'hémicellulose. Ce qui explique un C/N un peu plus bas, comme on l'a vu... C'est donc un "poil" moins pire que la paille de blé.

2021-06-08_10h37_21n fibres lin.png


C'est d'une précision inimaginable. Comment est ce possible de mesurer avec une telle marge : 0,2 ou 0,3 ? Le terroir et toutes les caractéristiques des sols ne peuvent pas expliquer cela, non ? C'est pour une parcelle témoin, toujours la même ?
0 x

Biobombe
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 436
Inscription : 02/10/20, 21:13
x 76

Re: Tout sur les pommes de terre pour 2021




par Biobombe » 08/06/21, 23:15

Did67 a écrit :Je remets un des docs, avec cette fois-ci la légende pour les colonnes : il s'agit de la répartition des fibres de la paille de lin comparée à la paille de blé, et classées en cellulose, hémicellulose et lignine. Sans ça, le tableau n'avait aucun sens !

On voit un très léger avantage à la paille de lin : moins de cellulose, et moins d'hémicellulose. Ce qui explique un C/N un peu plus bas, comme on l'a vu... C'est donc un "poil" moins pire que la paille de blé.

2021-06-08_10h37_21n fibres lin.png


Didier, pour la lignine, je sais qu'il y a 2 composants dont l'un seul permet une transformation/assimilation très efficace en vue de fabriquer l'humus.
Le chiffre du tableau est donc indiqué pour les 2 types de lignine je pense.
Admettons que je "trempe" cette paille dans de l'eau avant de m'en servir. Ce ne serait pas "mieux" et plus rapide pour obtenir un humus de qualité, assez stable dans le temps ? cette paille alors ne pomperait pas l'eau de la RFU.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19779
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8465

Re: Tout sur les pommes de terre pour 2021




par Did67 » 08/06/21, 23:20

C'est une copie d'écran d'un powerpoint sur lequel je suis tombé sans trop perdre de temps...

La méthode n'est évidemment pas précisée.

Normalement, l'écriture du genre 32,7 +/- 0,3 veut dire que le résultat de l'échantillon (cela peut être aussi la moyenne d'un certain nombre d'analyses) est de 32,7 et que la précision de la méthode (ou de l'appareil est de 0,3... Si je pèse avec ma balance ménagère qui est à 2 g près (indication du fabricant), je mettrai que ma tomate pèse 327 g +/- 2 g.

Il existe des machines qui font ça automatiquement :

2021-06-08_23h19_45 analyse fibres.png
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19779
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8465

Re: Tout sur les pommes de terre pour 2021




par Did67 » 08/06/21, 23:38

Biobombe a écrit :
je sais qu'il y a 2 composants dont l'un seul permet une transformation/assimilation très efficace en vue de fabriquer l'humus.



Les théories sur la formation de l'humus (je parle de substances humiques) sont toujours aussi fumeuses, à ma connaissance, en 2021 ! On en sait plus sur le sol de mars...

Alors ???

La lignine est à ma connaissance, un polymère de phénol : des longues chaines ramifiés de phénols (c'est donc un polyphénol)... Je ne vois pas où sont les deux composants...

Et la théorie de la transformation des polyphénols en acides humiques est une des 3 théories sur lesquelles on disserte. Je dis bine disserte...

Tout à fait récemment, je suis tombé sur un article très sérieux qui prétend même que les substances humiques, tel qu'on les a décrit jusque-là, sont en fait des artefacts des méthodes d'extrcation (la distinction étant basé sur des différences de solubilité dans divers solvants)...

Conclusion : je n'en sais fichtrement rien. Et me méfie comme de la peste des sommes de conneries qu'on a pu nous raconter. Sans bien sûr remettre en cause l'existence réelle de "substances" (mystérieuses), jouant des rôles essentiels de colloïdes (notamment) dans les sols. Après avoir récemment "bassiné" une de mes plantes dans l'évier, et laisser l'eau brunâtre reposer, en vidant l'évier, j'étais surpris de voir comme une sorte de fine couche de gel - surement une forme ou autre de substances humiques.

Je n'en sais rien. Et tu ne sais pas comme cela peut m'énerver ! Et tout le monde n'a que ça à la bouche. Humus. Touche ! Sans (cela ne sent rien ; c'est la géosmine qui sent). Et se contente, pour complexe argilo-humique, d'un rond sur un papier, avec des - autour, "CAH" écrit au milieu et des Ca++ autour ! Va chercher ça dans le sol !!!!

Non, ce n'est pas cette masturbation valant pseudo-science qui me guide. C'est le fait que depuis toujours (enfin, l'arrivée de la vie sur la terre ferme il y a 400 millions d'années), les MO se recyclent en différents types de cycles, et que cela contribue, sans aucun doute, à augmenter la fertilité. Car c'est le "sens du vivant" : un processus cumulatif, sur la base du recyclage. Sous nos climats (car dans les zones les plus fertiles, les zones tropicales, les sols sont d'une consternantes pauvreté en "humus" !!! Va voir un sol latéritique d'une forêt tropicale !!! La nature s'en branle de l'humus là-bas ; tout se passe au-dessus du sol qui n'est qu'un support ; à peine arrivée, la MO est minéralisée et déjà réutilisée), donc sous nos climats, il n'y a aucun doute que pour stocker les éléments fertilisés et empêcher leur lessivage en hiver, où il n'y a pas de végétaux en fonctionnement, les substances humiques du sol sont les "comptes en banque" où la nature thésaurise la fertilité accumulée jusque là). Donc c'est essentiel. Même si c'est mystérieux dans sa forme réelle et dans les mécanismes de formation.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19779
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8465

Re: Tout sur les pommes de terre pour 2021




par Did67 » 08/06/21, 23:46

Did67 a écrit :
Biobombe a écrit :
je sais qu'il y a 2 composants dont l'un seul permet une transformation/assimilation très efficace en vue de fabriquer l'humus.



Les théories sur la formation de l'humus (je parle de substances humiques) sont toujours aussi fumeuses, à ma connaissance, en 2021 ! On en sait plus sur le sol de mars...

Alors ???

La lignine est à ma connaissance, un polymère de phénol : des longues chaines ramifiés de phénols (c'est donc un polyphénol)... Au sens large (celui utilisé par Sélosse), ce sont donc des tanins - d'autres utilisent une définition restrictive du mot tanins ; toujours les scientifiques et leurs égos.

Je ne vois pas où sont les deux composants... Ni de quoi il s'agit. Peut-être confonds-tu avec le bois, plus particulièrement le bois des angiospermes (arbres à fleurs - fruitiers donc ; les résineux ont un bois plus simple): dans ce cas, le bois (dit hétéroxylé), de la lignine est associée à des celluloses/hémicellulose.

Et la théorie de la transformation des polyphénols en acides humiques est une des 3 théories sur lesquelles on disserte. Je dis bien disserte... Ce serait donc la lignine qui serait, dans cette théorie, à l'origine de "l'humus". Il me faudrait que je me replonge dans mon Gobat ("Le sol vivant") - 700 pages, je crois. Académique. Il y a tout un passage sur les théories de l'humification.

Tout à fait récemment, je suis tombé sur un article très sérieux qui prétend même que les substances humiques, tel qu'on les a décrit jusque-là, sont en fait des artefacts des méthodes d’extraction (la distinction étant basé sur des différences de solubilité dans divers solvants)...

Conclusion : je n'en sais fichtrement rien. Et me méfie comme de la peste des sommes de conneries qu'on a pu nous raconter. Sans bien sûr remettre en cause l'existence réelle de "substances" (mystérieuses), jouant des rôles essentiels de colloïdes (notamment) dans les sols. Après avoir récemment "bassiné" une de mes plantes dans l'évier, et laisser l'eau brunâtre reposer, en vidant l'évier, j'étais surpris de voir comme une sorte de fine couche de gel - surement une forme ou autre de substances humiques.

Je n'en sais rien. Et tu ne sais pas comme cela peut m'énerver ! Et tout le monde n'a que ça à la bouche. Humus. Touche ! Sans (cela ne sent rien ; c'est la géosmine qui sent). Et se contente, pour complexe argilo-humique, d'un rond sur un papier, avec des - autour, "CAH" écrit au milieu et des Ca++ autour ! Va chercher ça dans le sol !!!!

Non, ce n'est pas cette masturbation valant pseudo-science qui me guide. C'est le fait que depuis toujours (enfin, l'arrivée de la vie sur la terre ferme il y a 400 millions d'années), les MO se recyclent en différents types de cycles, et que cela contribue, sans aucun doute, à augmenter la fertilité. Car c'est le "sens du vivant" : un processus cumulatif, sur la base du recyclage. Sous nos climats (car dans les zones les plus fertiles, les zones tropicales, les sols sont d'une consternantes pauvreté en "humus" !!! Va voir un sol latéritique d'une forêt tropicale !!! La nature s'en branle de l'humus là-bas ; tout se passe au-dessus du sol qui n'est qu'un support ; à peine arrivée, la MO est minéralisée et déjà réutilisée), donc sous nos climats, il n'y a aucun doute que pour stocker les éléments fertilisés et empêcher leur lessivage en hiver, où il n'y a pas de végétaux en fonctionnement, les substances humiques du sol sont les "comptes en banque" où la nature thésaurise la fertilité accumulée jusque là). Donc c'est essentiel. Même si c'est mystérieux dans sa forme réelle et dans les mécanismes de formation.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19779
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8465

Re: Tout sur les pommes de terre pour 2021




par Did67 » 09/06/21, 00:23

Désolé. J'ai voulu faire une correction, et au lieu de "éditer", j'ai cliqué sur "citer"...

Le texte du deuxième post est plus complet. Plus précis.

Je n'ai plus de droit d'administrateur. Je ne peux pas corriger !
0 x
Biobombe
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 436
Inscription : 02/10/20, 21:13
x 76

Re: Tout sur les pommes de terre pour 2021




par Biobombe » 18/06/21, 13:35

,je les ai atendus avec impatience, les doryphores sont de retour. 1ers ramassages à la main.

Vous en avez chez vous ? Quels sont vos moyens de lutte ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Doris
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1200
Inscription : 15/11/19, 17:58
Localisation : Landes
x 313

Re: Tout sur les pommes de terre pour 2021




par Doris » 18/06/21, 13:49

J'ai quelques doryphores, comme l'an dernier, mais très très peu, et à la différence de 2020 ils ne sont pas du tout sur les pommes de terre, mais sur les cosmos. Pour le moment je n'interviens pas du tout.
0 x
"N'entre qu'avec ton cœur, n'apporte rien du monde.
Et ne raconte pas ce que disent les gens"
Edmond Rostand
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19779
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8465

Re: Tout sur les pommes de terre pour 2021




par Did67 » 18/06/21, 14:13

J'en ai.

J'ai essayé d'en rater le moins possible il y a quelques jours, lors du ramassage suite à la première sortie (ce sont les adultes, ayant passé l'hiver dans le sol, qui "lancent" les nouveaux cycles). Mais quelques-uns m'ont échappé. Les "levées spontanées" sont une plaie ! J'en ai oublié le long de la haie et dans des recoins, entre myrtillers, etc. Et là, j'ai des larves prêtes à devenir adultes ! J'en ai encore écrasé ce matin.

La situation météo est extrêmement favorable - chaleur humide...

Si la situation m'échappe, j'envisage d'essayer les nématodes d'abord.

En dernier recours, je ne m'interdis pas les "traitements" à base de Spinosad, très efficaces contre les larves. Pas contre les adultes. C'est en vente pour jardins amateurs. Comme tout produit actif, cela n'est pas sans inconvénient sur d'autres larves de l'entomofaune !

Les premiers étaient sur les aubergines, chez moi...

Il faut se souvenir où étaient les pommes de terre l'an dernier. Si, en sortant, ils trouvent ce qui leur convient, ils grignotent un brin, un petit cass-croute et se mettent à pondre... Les cosmos, j'ignorais totalement leur attrait. Ce n'est pas, il me semble, une solanacée (???).
0 x
Avatar de l’utilisateur
Doris
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1200
Inscription : 15/11/19, 17:58
Localisation : Landes
x 313

Re: Tout sur les pommes de terre pour 2021




par Doris » 18/06/21, 14:59

Et bien d'après ce que je sais les cosmos sont des astéracées, et je ne m'attendais pas du tout à ce qu'ils m'attirent les doryphores. Après voilà, je n'en ai que très très peu, même l'an dernier, si j'ai vu une dizaine sur toute la saison, c'est tout.
0 x
"N'entre qu'avec ton cœur, n'apporte rien du monde.
Et ne raconte pas ce que disent les gens"
Edmond Rostand


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 31 invités