Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsTerreau de semis?

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2837
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 471

Terreau de semis?

Message non lupar Moindreffor » 06/07/19, 09:21

voilà pour mes semis j'achète du terreau de semis et après j'achète du terreau de repiquage pour passer à des godets plus gros, ça n'a pas un coup exorbitant mais je voudrais pouvoir faire autrement
j'ai essayé avec 100% terre de jardin, bon la mienne c'est vraiment pas TOP, donc ça n'a pas eu le succès attendu

donc ma question, vous faites avec quoi?
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15598
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5926

Re: terreau de semis

Message non lupar Did67 » 06/07/19, 09:39

Je partage la réflexion !!

a) terreau de semis : très mouillable, garanti sans "anti-germinatifs" - donc très pratique ; la plupart (il faut vraiment chercher si on veut en utiliser sans - lire les étiquettes à l'arrière !) contiennent un peu d'engrais (bio ou pas selon les marques) ; alors cela démarre bien ; les arrosages ont vite faite de "lessiver" le peu d'éléments nutritifs alors très vite cela stagne et végète...

J'ai essayé des produits utilisés par les professionnels. Le résultat est le même. En fait il s'agit de "supports de culture". Les plants sont élevés sur des tables à marées, et reçoivent "ce qu'il faut" par l'irrigation par le bas - c'est le principe des tables à marées...

b) j'ai essayé la terre de taupinières (pour valoriser tout le travail que se font mes rats-taupiers et les mettre un peu à l'honneur - cela ne doit pas être drôle d'être toujours critiqué !) : c'est de la terre plus profonde, très meuble quand ils l'ont "travaillée" ; dans mon cas, elles s'est révélée très pauvre ; cela s'est également très vite transformé en "béton" suite aux arrosages et c'était d'une pauvreté affligeante - pire que le terreau ; cela a vraiment stagné !

c) ensuite, c'est rare que je replante dans des godets plus gros ; il m'arrive de planter des plants tout rikikis dans le potager, qui très vite verdissent et reprennent vigueur ; hélas, des fois, trop petits, les dégâts des limaces sont irréversibles alors que des gros plants ne se font ronger qu'en périphérie, le coeur reste... La chaleur peut aussi être fatale, avec ces plants trop petites (notamment quand le système racinaire est trop faible pour maintenir la motte, qui s'effrite - on plante alors en "racines nues" sans le vouloir...

Je pense que du compost bien mûr serait, en mélange avec de la bonne terre de surface (bien végétale et vivante), une solution élégante. Mais je n'ai pas de compost !!!

Avec le temps, je vais avoir une couche de terre très végétale en surface, suite aux apports répétés en surface. J'envisage de la racler avec une binette, pour faire des tas de "terreau" issus de ma "décomposition de surface". Mais quel boulot pour un paresseux !!!!
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2837
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 471

Re: terreau de semis

Message non lupar Moindreffor » 06/07/19, 15:00

Did67 a écrit :Je partage la réflexion !!

a) terreau de semis : très mouillable, garanti sans "anti-germinatifs" - donc très pratique ; la plupart (il faut vraiment chercher si on veut en utiliser sans - lire les étiquettes à l'arrière !) contiennent un peu d'engrais (bio ou pas selon les marques) ; alors cela démarre bien ; les arrosages ont vite faite de "lessiver" le peu d'éléments nutritifs alors très vite cela stagne et végète...

J'ai essayé des produits utilisés par les professionnels. Le résultat est le même. En fait il s'agit de "supports de culture". Les plants sont élevés sur des tables à marées, et reçoivent "ce qu'il faut" par l'irrigation par le bas - c'est le principe des tables à marées...

b) j'ai essayé la terre de taupinières (pour valoriser tout le travail que se font mes rats-taupiers et les mettre un peu à l'honneur - cela ne doit pas être drôle d'être toujours critiqué !) : c'est de la terre plus profonde, très meuble quand ils l'ont "travaillée" ; dans mon cas, elles s'est révélée très pauvre ; cela s'est également très vite transformé en "béton" suite aux arrosages et c'était d'une pauvreté affligeante - pire que le terreau ; cela a vraiment stagné !

c) ensuite, c'est rare que je replante dans des godets plus gros ; il m'arrive de planter des plants tout rikikis dans le potager, qui très vite verdissent et reprennent vigueur ; hélas, des fois, trop petits, les dégâts des limaces sont irréversibles alors que des gros plants ne se font ronger qu'en périphérie, le coeur reste... La chaleur peut aussi être fatale, avec ces plants trop petites (notamment quand le système racinaire est trop faible pour maintenir la motte, qui s'effrite - on plante alors en "racines nues" sans le vouloir...

Je pense que du compost bien mûr serait, en mélange avec de la bonne terre de surface (bien végétale et vivante), une solution élégante. Mais je n'ai pas de compost !!!

Avec le temps, je vais avoir une couche de terre très végétale en surface, suite aux apports répétés en surface. J'envisage de la racler avec une binette, pour faire des tas de "terreau" issus de ma "décomposition de surface". Mais quel boulot pour un paresseux !!!!

j'en suis au même point et aux mêmes observations, et aux mêmes tests
en début de saison j'ai acheté un sac de 20L de terreau de semi, il n'y avait rien d'autre, puis en fin de saison, j'ai trouvé des sacs de 40L pratiquement au même prix, voire un peu moins cher
avec le site monpotefleurs.com 'donné par Didier) on peut avoir de quoi faire ses semis pour par cher, c'est vraiment moins cher qu'en jardinerie, et justement avoir des sous plaques pour faire table de marée

juste une question pour Didier, avec une table de marée c'est arrosage constant, ou on envoie l'eau, on laisse imprégner et on retire l'excès, acr avec es mini alvéoles, si on laisse l'eau tout le temps c'est vraiment très humide
si je commande je prendrais le modèle au dessus car là c'est un peu trop petit, bien que ça va dépendre de ce qu'on veut en faire
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15598
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5926

Re: terreau de semis

Message non lupar Did67 » 06/07/19, 15:09

Justement, les tables à marées, c'est des "inondations" très temporaires, par le bas. On amène l'eau, on attend que cela remonte par capillarité (ce qui fait que cela n'occupe pas tout le volume ; la macro-porosité reste remplie d'air). Et on récupère la solution.

C'est automatisé dans les grandes unités.

D'où l'importance d'avoir des "terreau de semis" très "hydrophiles". As-tu remarqué que l'eau est comme "attirée" quand tu arroses un terreau de semis, e que la motte est très vite humide ? Alors qu'un autre terreau est hydrofuge et ne se mouille que difficilement ?

PS : Je me bats avec ma femme - façon de parler - pour qu'elle arrête d'inonder les semis !!! Trop d'eau est nuisible. On ne cultive que rarement du riz (qui d'ailleurs se repique dans la rizière, et ne s'y sème pas - sauf riz pluvial, qui ne pousse pas dans l'eau !). Il faut de l'air. Il suffit que cela soit "humide" (tu presses et il n'y a pas d'eau qui devrait s'écouler). En même temps, il ne faut pas que cela se dessèche. C'est donc pas simple quand on n'est pas là tout le temps ! D'où les automatismes !
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2837
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 471

Re: terreau de semis

Message non lupar Moindreffor » 06/07/19, 15:14

Did67 a écrit :Justement, les tables à marées, c'est des "inondations" très temporaires, par le bas. On amène l'eau, on attend que cela remonte par capillarité (ce qui fait que cela n'occupe pas tout le volume ; la macro-porosité reste remplie d'air). Et on récupère la solution.

C'est automatisé dans les grandes unités.

D'où l'importance d'avoir des "terreau de semis" très "hydrophiles". As-tu remarqué que l'eau est comme "attirée" quand tu arroses un terreau de semis, e que la motte est très vite humide ? Alors qu'un autre terreau est hydrofuge et ne se mouille que difficilement ?

PS : Je me bats avec ma femme - façon de parler - pour qu'elle arrête d'inonder les semis !!! Trop d'eau est nuisible. On ne cultive que rarement du riz (qui d'ailleurs se repique dans la rizière, et ne s'y sème pas - sauf riz pluvial, qui ne pousse pas dans l'eau !). Il faut de l'air. Il suffit que cela soit "humide" (tu presses et il n'y a pas d'eau qui devrait s'écouler). En même temps, il ne faut pas que cela se dessèche. C'est donc pas simple quand on n'est pas là tout le temps ! D'où les automatismes !

oui pour mouiller un godet de terreau de repiquage, il faut pratiquement plonger le godet à plus de la moitié dans de l'eau, par contre le terreau de semi se mouille facilement par capillarité
c'est tout un métier :mrgreen:
je plonge ma plaque de semis un peu chaque jour en fonction du dessèchement de surface, après la levée, là il faudra encore faire plus attention à cause de l'évapotranspiration
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15598
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5926

Re: terreau de semis

Message non lupar Did67 » 06/07/19, 15:19

Au moins je t'ai pas raconté des conneries : tu l'as observé de tes yeux !

Bon, si tu as des soucoupes adéquates, une solution consiste à remplir par le bas, la soucoupe si elle est horizontal, déborde ; et cette eau va monter par capillarité. Tu remets une dose dès que cela sèche en surface et se rétracte légèrement des bords. Signe que l'eau va manquer.
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2837
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 471

Re: terreau de semis

Message non lupar Moindreffor » 06/07/19, 20:10

Did67 a écrit :Au moins je t'ai pas raconté des conneries : tu l'as observé de tes yeux !

Bon, si tu as des soucoupes adéquates, une solution consiste à remplir par le bas, la soucoupe si elle est horizontal, déborde ; et cette eau va monter par capillarité. Tu remets une dose dès que cela sèche en surface et se rétracte légèrement des bords. Signe que l'eau va manquer.

c'est ce que je pratique, et sur le site que tu nous a donné, tu peux acheter les plateaux à mettre sous les plaques de semis, ça aide quand c'est de la bonne taille

par contre une fois, levée, là je vais bien observer car les mini alvéoles ça sèche très vite, surtout si tu mets à la lumière, un peu top de soleil et de vent et le peu de terreau s'assèche en un rien, donc là je pense prévoir un réservoir d'eau (bouteille à l'envers)

mais surtout, je vais penser à mettre un engrais liquide dans l'eau d'arrosage, on voit vraiment la différence quand on met un peu d'engrais, là j'arrose avec de l'eau enrichie à 10% d'urine, mon semi de poireau, il démarre enfin, je l'ai trop longtemps laissé à l'eau malgré un enrichissement du terreau de repiquage, cela ne suffit pas
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15598
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5926

Re: terreau de semis

Message non lupar Did67 » 06/07/19, 22:12

Oui, avec une bouteille à l'envers, correctement placée, cela le fait : quand le niveau est atteint, il n'y a plus d'air qui rentre, donc plus d'eau qui sort et quand le niveau baisse, libère le goulot, un peu d'air va rentrer et l'eau sortir. C'est ce qu'on utilise pour abreuver des animaux en cage... Juste un bon support à bricoler !
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4440
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 329
Contact :

Re: Terreau de semis?

Message non lupar izentrop » 07/07/19, 01:12

Moindreffor a écrit : là j'arrose avec de l'eau enrichie à 10% d'urine, mon semi de poireau, il démarre enfin, je l'ai trop longtemps laissé à l'eau malgré un enrichissement du terreau de repiquage, cela ne suffit pas
C'est ce que je fais aussi cette année. J'ai ajouté mon jus de fermentation lactique dans la cuve. Avec les apports de MO diverse et ce jus, je n'ai jamais eu d'artichauts aussi beaux et productifs.
J'ai aussi un restant de sachet de graines de poireau périmées, semé au sol de ma serre, qui ont mis énormément de temps à sortir. Ils ne seront pas assez gros pour cet hiver ?
Mes carottes repiquées racine nue se développent bien. les tomates sont belles et je sens que les premières à récolter seront pour très bientôt.
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15598
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5926

Re: Terreau de semis?

Message non lupar Did67 » 07/07/19, 09:25

L'an dernier, sécheresse déjà. Mes poireaux, semés tard, plantés tard, étaient ridicules à l'automne : diamètre d'un gros crayon, plutôt d'un petit feutre... Ils n'ont cessé de se développer et étaient tout à fait appréciables vers novembre / décombre et assez costaud, parmi les plus beaux que j'ai eu, vers février-mars (l'hiver a été assez doux, avec quand même quelques pics à - 8° et quelques ; le poireau résiste). De mémoire, sans garantie, c'était du "bleu de Solaise", un poireau qualifié d'hiver.
1 x


Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 3 invités