Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsQuel broyeur pour produire du BRF?

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2390
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 116
Contact :

Re: Quel broyeur pour produire du BRF?

Message non lupar izentrop » 03/08/17, 00:29

Ahmed a écrit : un seul opérateur peine vraiment à fournir...
Bonjour Ahmed,
C'est plus motivant à 2, mais ce n'est pas un critère pour économiser l'énergie.
Seul, tu peut préparer les branches hors fonctionnement du moteur.

Peut-être moins évident de redémarrer un moteur thermique qu'un électrique ?
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6101
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 369

Re: Quel broyeur pour produire du BRF?

Message non lupar Ahmed » 03/08/17, 19:00

Bonjour Izentrop. Tu écris:
C'est plus motivant à 2, mais ce n'est pas un critère pour économiser l'énergie.

L'aspect convivial n'entre effectivement pas en ligne de compte en matière énergétique, mais une optimisation de l'alimentation réduit le temps global de fonctionnement et donc la consommation de carburant; le but étant que le facteur "énergie" soit le plus modeste possible dans une optique de distanciation d'avec le modèle usuel.
La préparation des branches peut effectivement très bien se faire seul et doit avoir lieu (sauf impossibilité pratique) avant le broyage.

Quant au démarrage, il est très facile: c'est un moteur de faible cylindrée (208 cm3) et l'embrayage centrifuge dispense d'entraîner le rotor; outre le peu d'efforts à fournir, le démarrage est à chaque fois instantané et sans problème, car c'est un moteur "kinenveut" :wink: .
De ce fait, je n'hésite pas à le mettre en route, même pour une quantité de branches réduite... L'emploi de ce type de matériel est très différent des modèles lourds qui nécessitent une logistique pesante (comme le regroupement des opérations de taille). Au contraire, il s'adapte sans souci à des broyages partiels et "sans préméditation", permettant ainsi une grande souplesse dans l'emploi du temps et les possibilités ou les nécessités d'épandage.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6101
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 369

Re: Quel broyeur pour produire du BRF?

Message non lupar Ahmed » 05/08/17, 12:21

Le seul défaut de ce broyeur, mineur mais agaçant, est le système de fixation et de réglage de la casquette du tube d'éjection. Les quatre écrous fixés à l'intérieur du conduit créent des amorces de bourrage régressifs (de l'aval vers l'amont). En outre, le réglage s'effectue à l'aide de deux boulons à tête plastique qui se desserrent sans hésitation aucune avec les vibrations. :(
J'ai donc coupé les écrous à l'arasement de la paroi interne; pour ce qui est de la fixation axiale de la casquette, je l'ai shuntée par dessus en reliant le reste des boulons; en ce qui concerne le réglage, j'ai tenté de prolonger la course de l'arc de cercle dans lequel se déplacent ces boulons, mais finalement, certaines contraintes font qu'il n'y a pas la place pour installer un dispositif externe (sinon, j'envisageais un blocage unique, avec effet sur les deux côtés, par excentrique). De ce fait, j'ai opté pour un système central, déporté vers le bas: une tige ronde qui s'engage dans un trou, lui-même percé dans une pièce sous la contrainte d'un ressort... À "froid", ça marche impeccablement: c'est le mode opératoire des pistolets à mastic que j'ai repris; en fonctionnement, hélas, les vibrations de la casquette, amplifiées par l'ablation des écrous de l'axe, provoquent le glissement et l'ouverture "plein pot".
Il faut donc que je reprenne tout cela par le début et réaliser d'abord un dispositif de pivotement digne de ce nom, sans jeu et résistant*, puis je testerai de nouveau le système de blocage et si rien ne change, je resterai dans l'esprit d'un blocage rapide sans élément susceptible de se dévisser, avec un crantage en de la tige V et un linguet de forme complémentaire qui vienne s'y engager.
C'est évidemment un travail assez fastidieux, car très chronophage au regard du peu de volume des matériaux mis en œuvre, mais je n'ai pas l'intention de "lâcher le morceau" et suis plus entêté que ces bouts de métal! :wink:

* Je penche vers l'usage d'un fourreau en plastique technique autour d'un axe en acier: l'élasticité de ce matériau devrait me permettre d'avoir un effet de serrage sur l'axe, supprimant durablement tout jeu.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6101
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 369

Re: Quel broyeur pour produire du BRF?

Message non lupar Ahmed » 22/08/17, 12:47

Une photo pour mieux comprendre l'état actuel de la casquette de la goulotte d'éjection, telle que décrite dans le message précédent:
IMG0036A.jpg

Prochainement, les étapes de la modification, en exclusivité mondiale! :wink:
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6101
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 369

Re: Quel broyeur pour produire du BRF?

Message non lupar Ahmed » 23/08/17, 21:57

Chose promise, chose due, petits veinards! :lol:

Comme je l'ai écris plus haut, la priorité est de mettre en place un système de pivotement sans jeu et sans parties susceptibles de se détacher inopinément. La contrainte technique étant de bannir toute protubérance à l'intérieur du conduit d'éjection des copeaux afin de prévenir l'apparition de bourrages.
Sur la photo ci-dessous, je vous présente l'âme de mon dispositif: en haut, un ensemble formant pivot et, en dessous, le second pivot démonté afin de mieux voir l'assemblage des pièces. L'idée est que le cylindre de plastique technique (il faudra que j'essaye d'identifier sa nature, car c'est de la récupération) va serrer de façon élastique sur son axe (en acier demi-dur), ce d'autant plus qu'il est emmanché à serre dans une bague. On comprend aisément que la pièce du milieu sera soudée sur le tube d'éjection et que la partie femelle sera solidaire de la casquette. Ce dernier point posait un peu problème car comment assembler le tout sans réaliser un démontable (qui compliquerait la réalisation inutilement: un ensemble inamovible est plus robuste, moins sujet aux vibrations, d'autant plus qu'il n'y a aucune raison technique imposant cette contrainte, hors le montage final...). Le soudage progressif n'est pas envisageable en l'état, puisque le pastique serait détruit par la chaleur, or la présence de ces manchons est indispensable au centrage précis de la casquette... :roll: Damned!

Vous saurez bientôt comment je me suis sorti de cette impasse pleine de "suspense"! :wink:

IMG0037A.jpg
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6101
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 369

Re: Quel broyeur pour produire du BRF?

Message non lupar Ahmed » 25/08/17, 21:48

Sur la première photo, on voit que les manchons plastiques ont été remplacés par des leurres en bois, plus longs, de façon à maintenir l'ensemble dans la bonne position et pouvoir être facilement ôtés ensuite (ce fut d'autant plus facile que la combustion partielle avait produit un sérieux jeu). Au pied de la goulotte d'éjection les véritables manchons attendent leur mise en place. Sur la droite, la casquette s'est vue gratifiée de 10 mm de largeur en plus de chaque côté afin de ménager la place des supports extérieurs d'axes; comme la découpe le montre, j'ai conservé une partie de la platine latérale d'origine car je m'étais calé sur elle pour ajuster l'ensemble dans les cotes de départ. Dans la foulée, toutes les pièces ont été soudées à leur emplacement définitif et, après refroidissement, les bagues plastiques emmanchée à serre dans leur logement respectif.

La seconde photo présente l'ensemble fini hors peinture, afin de bien voir tous le travail de reconstruction et les multiples empiècements. Au sol, deux "outils" indispensables pour "enfourner" les déchets courts (un seul suffit, évidemment, mais mieux vaut en avoir un en réserve: le premier a dû finir en copeaux en un instant de distraction... :D .
IMG0041A.jpg

La précision de la fixation est très satisfaisante du fait de mes précautions et la rotation très douce: je suis satisfait de ce résultat. Cependant, les essais réalisés aussitôt après, bien que montrant une moindre vibration, cela ne change pas vraiment le comportement antérieur: moteur ralenti et donc rotor à l'arrêt, la casquette reste à l'angle souhaité, à mi régime, donc rotor en mouvement, tout va bien également (ce qui est un progrès par rapport à l'état initial avant modification), mais, moteur à fond (donc en marche normale), le léger balourd du rotor est amplifié par la longueur de la goulotte et provoque inexorablement le glissement du réglage. Il me faudra donc trouver un dispositif différent pour assurer l'immobilisation de la casquette à l'angle voulu... :roll:
Mais ceci est une autre histoire... :wink:
Pièces jointes
IMG0042A.jpg
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6730
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 163
Contact :

Re: Quel broyeur pour produire du BRF?

Message non lupar chatelot16 » 26/08/17, 00:05

j'ai un gros broyeur agram sur tracteur http://www.agram.fr/materiels-agram-mac ... 600-1.html

le reglage de hauteur de la goulotte est d'une remarquable simplicité : un ressort tire la goulotte vers le haut et une chaine tire vers le bas , avec un crochet qui permet de choisir la longueur de chaine ... inconvenient on ne peut modifier le reglage que d'un maillon de chaine a la fois ... parfois ça manque de finesse de reglage ... mais ça marche et ça ne se deregle pas

par contre le reglage de pivotement sur l'axe vertical est lamentablement mal foutu ! ça ne tient pas en place ... j'ai du modifier ... pas de serrage par des petit ecrou a oreille comme d'origine , mais des vraie grosse vis ... inconvenient il faut avoir une vraie clé pour faire le reglage , mais au moins ça tient
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6101
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 369

Re: Quel broyeur pour produire du BRF?

Message non lupar Ahmed » 26/08/17, 12:36

Concernant le deuxième point, je crois avoir résolu définitivement la question.
Ton système de réglage est effectivement intéressant, mais suppose (si j'ai bien compris) le blocage du point de pivotement...
Le manque de finesse du réglage est moins ennuyeux qu'une mauvaise tenue dudit réglage.

J'hésite actuellement entre plusieurs solutions: 1- un système de came qui vient bloquer une tige de liaison; 2- un écrou bloqué en rotation par un ressort et une tige filetée; 3- un dispositif voisin de celui que j'ai déjà réalisé, mais dans lequel la tige ronde est remplacée par une chaîne de vélo à maillons soudés et un bloqueur par pivotement de dents de pédalier en opposition...
La solution N°1, je l'ai déjà employée avec succès: le réglage par pivotement du levier permet un parfait ajustement de la pression désirée, mais c'est un montage qui me semble complexe pour quelque chose d'aussi petit...
La N°2 a l'inconvénient d'être lente à manœuvrer et relativement complexe également...

Peut-être pourrais-je m'inspirer de ta formule: la casquette tend spontanément à s'ouvrir jusqu'à l'alignement avec la goulotte et il suffirait donc d'une chaîne de retenue...
Il me faut avancer assez vite, car je voudrais m'occuper ensuite du scarificateur à foin. :wink:
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6101
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 369

Re: Quel broyeur pour produire du BRF?

Message non lupar Ahmed » 02/09/17, 22:36

Pour déplacer le broyeur, il faut peser sur les poignées de l'appareil, ce qui est peu confortable. Depuis le départ j'envisageais donc d'adapter une troisième roue amovible qui transformerait l'ensemble en chariot: sur terrain dur et lisse, il suffirait alors de simplement pousser le broyeur.
J'avais commencé à préparer des pièces, puis suspendu le projet, avant de le reprendre ces derniers jours pour enfin achever la modification.
Le principe est simple: deux glissières en U sont confectionnées sur mesure pour recevoir la platine supérieure d'une roue sur pivot vertical (de récupération). Une partie du support est soudé sur la béquille, l'autre étant vissée sur le corps de l'appareil (le boulon ressort à l'intérieur d'un renfort externe creux);le tout est solidarisé par deux traverses perpendiculaires aux glissières.
Le montage de la roue consiste à soulever légèrement la partie visible sur la photo et à faire coulisser la platine dans les glissières jusqu'à ce qu'elle arrive en butée; à ce moment, le verrouillage se déclenche et vient bloquer la platine de l'autre côté. La dépose consiste à appuyer sur le levier de blocage pour soulever le cran et de pratiquer à l'inverse du montage.
C'est le système de verrouillage qui m'a donné le plus de fil à retordre: j'étais parti sur un doigt d'indexage, mais je n'avais pas le taraud à filetage fin correspondant :( . Après pas mal de tentatives peu satisfaisantes, j'ai fini par me décider pour ce verrou à bascule DIY. Finalement, c'est plutôt mieux, puisqu'il est plus commode d'appuyer dessus que de tirer sur le bouton du doigt d'indexage*... 8)

* Ou alors, il convient de choisir un doigt d'indexage avec blocage en position effacement... solution plus discrète et plus "élégante" que celle retenue ici.
IMG0043A.jpg
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6101
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 369

Re: Quel broyeur pour produire du BRF?

Message non lupar Ahmed » 10/09/17, 12:50

Après usage en mode "transport", la roulette accomplit parfaitement sa fonction, même sur terrain engazonné. Le fait d'avoir à appuyer et à pousser (ou tirer) en même temps était physiologiquement antagoniste, donc pénible, alors que maintenant c'est devenu vraiment très confortable... 8)

Pour tarauder les filetages qui reçoivent les deux boulons des pattes arrières de fixation du système de glissières de la roue, j'avais été amené à déposer le carter des courroies et je m'étais aperçu de la présence de poudre noir de caoutchouc. Les courroies ont donc patiné lors des précédents bourrages et, contrairement à ce que j'ai écris, l'embrayage centrifuge n'est pas intervenu lors de ces épisodes, ce qui est finalement normal puisque le régime moteur n'a pas baissé significativement.
C'est une bonne et une mauvaise chose: la bonne, c'est que le moteur est protégé contre des à coups ou des blocages nuisibles à son intégrité; la mauvaise est que si ce paramètre n'est pas pris en compte par l'opérateur, les courroies risquent de ne pas faire long feu. Pour le moment, les courroies ne présentent que des signes de dégradations modérés, et ce qui est plutôt encourageant, depuis que j'ai modifié la casquette, je n'ai plus rencontré aucun bourrage: comme quoi cette amélioration était pleinement justifiée... :wink:
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités

Recherches populaires