Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsPotager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1506
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 161

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 01/02/18, 11:59

Did67 a écrit :
nico239 a écrit :Ok mais c’est compliqué car dans ce cas cela équivaut à ne plus faire d’ail ... par exemple....


Non non. Tu enfonces nettement.

Gratte un peu pour voir quelle est l'épaisseur de cette couche foisonnée et tu ajuste ta profondeur de plantation en conséquence...


Ok c’est parfait, c’est la déduction à laquelle j’avais abouti ....

S’adapter au terrain.... et ne pas suivre les conseils génériques ... Image
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12598
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4209

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Did67 » 01/02/18, 12:08

nico239 a écrit :
S’adapter au terrain....


C'est bien ce que fait le vivant ! Qui n'a pas internet et ne sait pas lire !!!
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12598
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4209

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Did67 » 01/02/18, 12:08

nico239 a écrit :
... et ne pas suivre les conseils génériques ...



Je pense le démontrer abondamment !
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1506
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 161

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 01/02/18, 12:20

C’est exactement ce que je sous entendais.... on est dans la droite ligne de ta philo... et de la mienne aussi Image mais quand tu pars de 0 tu n’as que la littérature existante.

Et sur le sujet j’avais pas trouvé de voie «discordante» ou plutôt éclairée pour me dire : ne croyez pas ce que vous lisez et que le cayeux doit voir partir le jardinier ce sont des conneries, si vous avez un sol argileux enfoncez les comme il faut sinon ils vont remonter à la surface... Image

D’ailleurs sur les photos ils sont limite je trouve mais bon je ferai des tours de garde réguliers pour renfoncer délicatement tout cela.
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1506
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 161

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 26/02/18, 23:56

Quelques news en image avant la vague de froid dont nous n'avons pas encore vu la couleur, quand à la neige 3cm aujourd'hui autrement dit rien du tout si ce n'est qu'elle va un peu tenir en raison des températures...


Les salades et les fèves poussent pour le moment.
La nurserie se porte bien
La coriandre aussi
Et tout le monde se prépare à affronter les grands froids

Image

Image

Image

Image

Image



Les avantages et inconvénients du bois.... (les pieds sont 4 morceaux de troncs de la scierie)
On fait du sur mesure mais les Sirex géants se réveillent en raison (je suppose) la chaleur combinée de la maison et de l'augmentation des journées.

Image

Image



Et puis la petite merveille de la semaine passée

Après les geais des chênes

Image


Et après un pic épeiche femelle

Image


Un sacré bestiau, jeune aigle royal

Image

Image

Image

Les diagnostics d'espèces ne sont pas de moi mais d'un ami photographe animalier.....
1 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)

Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1506
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 161

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 07/03/18, 20:22

Un petit album d’images récentes et de la chute de neige d’une 30aine de cm

Image

Image

Image
fallait monter les courses à pied... c’est bon pour le foncier

Image


la réserve d’eau vous avez vu l’embonpoint?

Image

Eh oui négligence la partie du bouchon avait gelé mais la gouttière continuait de déverser en dessous du niveau de la glace : oups.
Le premier coup de fer à béton a démontré que la pression n’était pas neutre... le jet est monté à 50cm et s’est poursuivi durant quelques minutes comme un robinet ouvert

Image


Déjà bien atteinte par le vent cet hiver le tunnel a de nouveau morflé

Image

Image

après réparation

Image

un haubannage à 7 points au moins pour le vent
Pour la neige nous devrons être aux aguets cette fois-ci

Image


Mais la récompense est là puis nous avons mangé les premières salade (2 sur la photo)

Image
3 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1506
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 161

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 17/03/18, 16:46

Vous vous souvenez peut-être qu'il y a plusieurs semaines j'avais «semé» des cayeux dans deux endroits très différents.

1.
Dans le potager extérieur, sous une bonne couche de foin mais surtout dans un vrai marécage.
En effet sous le foin, déjà à l'époque la terre était très humide et froide.
Et ce n'est pas avec les dernières intempéries que cela s'est amélioré bien au contraire
On peut dire que sous le foin c'est gorgé d'eau à l'heure actuelle
Bref des conditions, si on lit la littérature, TRÈS défavorables à la pousse de l'ail
À priori la pourriture des cayeux était garantie

2.
Dans le haut du jardin
Dans un endroit très bien exposé au solei
Les cayeux affleurant la surface comme cela est conseillé.
Ce qui fut une erreur car plusieurs d'entre eux ont été «éjectés» en surface m'obligeant à bosser pour les enterrer de nouveau

Au final et À CE JOUR, eh bien la croissance est (presque) identique dans les deux lieux avec des hauteurs qui vont de quelques centimètres à une quinzaine avec un petit avantage pour la partie non foin ce qui parait normal puisqu'elle est plus chaude.

Attention le foin dissimule quelques centimètres donnant l'impression que les pousses issues du foin sont beaucoup moins avancées que les autres.

Au total à cette heure cela nous fait plus d'une centaines de plants en état correct

Ici dans le foin tout va bien.

Image


Et ici dans le haut du jardin c'est identique tout va bien.

Image


À suivre donc pour voir si des différences se font jour au fur et à mesure de la croissance
3 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1506
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 161

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 29/03/18, 02:32

Commençons modestement par un simple châssis en bâche de serre «double vitrage» pour couvrir un espace en bottes de paille.

Image

Cela permettra de tester la résistance de ces 10m2 vissés pour les liteaux et agrafé sur tous les liteaux recto et verso pour la bâche.
4 pavés de ciment ont été posés dans les milieux des 4 longueurs pour éviter tout décollage

Les châssis en P30 sont ceux que m'a rendu Mme (initialement construits pour couvrir les bottes de paille à l'extérieur), ben tiens maintenant que l'hiver est passé elle n'en a plus besoin dans le tunnel...

De tester la détermination des lapins dans ce système bien vulnérable...

À mon avis la mâche semée ne fera pas long feu dès qu'ils sauront se faufiler entre les bottes que j'ai naivement serré au plus juste.

En installant ce châssis près de la petite butte qui borde une partie du terrain je me suis aperçu que j'avais planté là aussi en test des aulx dans les hautes herbes.... (je l'avais totalement oublié) lieu par ailleurs forcément bien drainé puisque en pente et plein soleil.

Image

Eh bien malgré une certain concurrence, ma foi ils tirent leur épingle du jeu et sortent eux aussi comme les autres : sous le foin froid et humide, ou en terrain dégagé, ensoleillé et nu : l'ail serait-il tout terrain?

La question est... (toujours la même) : les lapins aiment-ils l'ail?

Image
Ça n'incite pas au jardinage et pourtant....
Faut pas chercher à les voir sur cette vue, même sur la photo originale je ne les distingue pas, ils ne se détachent pas (encore) des herbes sèches

Reste à savoir si (hormis les lapins) la croissance arrivera à son terme : il doit y en avoir encore une quinzaine dans ce coin.
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1506
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 161

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 04/04/18, 00:05

Les photos du jour....

J’ai fait du ménage dans le potager extérieur et déplacé le foin pour semer.... et sous le foin j’ai trouvé... des plants de pommes de terre (ou alors je me gourre... c’est une plante quelconque???).

Mais si ce sont des pommes de terre alors elles ne sont pas issues des plantations de l’an dernier... mais des épluchures ... de l’an dernier.... répandues dans le potager

Ce qui signifie que ces pommes de terre ont été «plantées» dans une période comprise entre (en gros) le printemps et l’automne 2017 pour germer au printemps 2018....

Je crois sur parole qu’il faille planter des pommes de terre au printemps pour une récolte en fin d’été mais là il semblerait qu’en fait on pourrait les planter en gros n’importe quand et qu’elles germeraient au moment où les conditions leur conviennent en se moquant un peu des préceptes...

Du coup il est sur et certain que je ne vais pas me gêner pour en balancer à tous moments et dans toutes les conditions sans forcément attendre le fameux moment opportun dont on se demande de plus en plus s’il existe au final.

Il va sans dire qu’après cette découverte je les ai réensevelies sous 20cm de foin...

Image

Le post du haut rappelle que l’ail qui DOIT être planté dans un endroit sec et ensoleillé pousse indifféremment dans un endroit sec et ensoleillé, sous 20cm de foin humide et glacé ou dans les herbes hautes de la prairie

Et encore une nouvelle avec l’estragon.... ci dessous

Plans qui n’auraient pas du passer l’hiver selon le vendeur (sur un marché aux plantes) et qui avaient déjà passé l’hiver dans le Luberon, puis déterré à l’arrache, puis replanté n’importe comment l’an dernier au printemps (récolte d’été très moyenne) et qui là ressorttent sans aucun entretien et sans aucune couverture de foin durant l’hiver (on a complètement délaissé le «jardin aromatique» pensant que tout allait disparaître...

Résultat les 4 plants repartent à différents stades, celui de la photo étant le plus évolué.

Image

Bon pour la Livèche rien d’anormal : elle aime l’argile (elle est servie) et ne craint pas le froid... la voilà qui repointe le bout de son nez là aussi dans un environnement de sous bois puisque tout le jardin aromatique a passé l’hiver sous un très léger tapis de feuilles de chêne (car les chênes... ne perdent pas leurs feuilles ou si peu en hiver...ça va tomber au printemps)

Image


On voit qu’en se bougeant un peu le popotin en automne on obtient (sous tunnel) une récolte très précoce de salades diverses (issus des semis des salades qui étaient montées en graine, et il en reste encore à semer) et que les fèves se portent parfaitement bien (il faisait encore -2 dans le tunnel avant hier).

Évidemment ce petit carré n’est que le fruit du temps qui nous a manqué pour en faire (beaucoup) plus à l’automne dernier.

On espère être libérés des autres travaux pour que le tunnel en soit couvert cette fois-ci à la sortie de l’hiver 2019...

Image


Parmi les repousses spontanées à ce jour on a
- petits pois
- céleri
- blettes


Bon cela n’a rien à voir mais décidément on a un poulailler passoire... :twisted:

Le renard nous a escroqué 3 poules en passant par dessous le grillage après s’être faufilé entre les parpaings... mais, lui, il a réussi à sortir.

Contrairement au niais de chat sauvage qui s’est trouvé prisonnier comme un idiot après avoir (sans doute) reniflé un morceau d’agneau pascal donné à la seule survivante : ça nous apprendra.

Il nous a au moins donné l’indication de notre mauvais baricadage après l’attaque du renard.
À renforcer

Bon en laissant la porte ouverte il a quand même fini par filer...
-
Image

Mme a semé tout un tas de trucs dans tous les sens sous le tunnel.
Perso en extérieur je m’en suis tenu à la mâche, les radis c’est pour bientôt idem pour les semis de salades.

Si j’arrive à faire un châssis comme projeté je tenterai un premier jet de tomates.
3 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12598
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4209

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Did67 » 04/04/18, 09:06

nico239 a écrit :... mais des épluchures ... de l’an dernier.... répandues dans le potager


Une épluchure de pdt n'est rien d'autre qu'une... bouture ! Puisque la pdt (le tubercule) est un morceau de tige renflé...

Souvent, cela "pourrit". Mais parfois, en effet, le germe porté par l'épluchure peut s'enraciner...

Je suis en train de faire des "boutures" des germes qui se sont développés sur mes pdt de consommation. Je détache le germe et je le repique. Je mange la pdt. La capacité à s'en raciner des solanées est remarquable (idem pour les tomates, qui forment des racines si on couche la tige).
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : pheno37 et 4 invités