Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsPotager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
nico239
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 896
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 118

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 03/09/17, 01:57

Les dernières infos il a plu 14mm avant hier et après soleil et mistral enfin dans la région chez nous c'était juste de l'air que les gens d'ici appellent vent sans savoir ce qu'est le vrai VENT... :mrgreen:

Sinon RAS à vue de nez dans les potagers.

Les semis de Mme ont commencé à lever (oui je sais photos à venir déjà annoncées :oops: )

Et on commence à manger nos tomates tous les 2 jours.

Les courgettes sont reparties (dedans dehors)

Les aubergines aussi (dedans)

Faut qu'on fasse gaffe à nos déchets ménagers car .... ça pousse, essentiellement des melons, à mon avis pour rien, mais ça pousse

Malheureusement je n'ai pas eu beaucoup de temps à y consacrer de mon côté : peut-être semaine prochaine.
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11364
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3408

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Did67 » 03/09/17, 09:43

nico239 a écrit :Nous n'utilisons que du bois dans le poele : chêne, pin et chutes de planches (sapin en général), la «production» est d'environ un bon seau par semaine ce qui est loin d'être important car une fois dispersées il ne reste plus grand chose au sol.


Donc là, ce n'est pas la cendre au sens minéral que j'ai évoqué. La même quantité de bois brulée au "top" par une combustion régulée ne donnerait, dans ma chaudière, sans doute qu'une cuillère à soupe (peut-être à café ?) de cendres...

Si je brule la quantité de pellets qui me donne un seau de cendres, je dégage environ l'énergie de 1 000 l de fuel. Avec ça, en une semaine, tu serais "cuit" !
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6104
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 370

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Ahmed » 03/09/17, 20:08

Est-ce qu'une partie de la cendre ne s'envole pas avec les gaz de combustion, sous l'effet de la ventilation du foyer du poêle à pellets?
Question subsidiaire: peux-tu rappeler la marque de ton poêle?
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11364
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3408

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Did67 » 03/09/17, 21:01

C'est une chaudière ! Qui a remplacé une chaudière à mazout - une Viessmann - à l'époque (fin 2007).

Ayant que du chauffage au sol, donc que des circuits basse température, j'ai opté pour la seule marque proposant à l'époque une chaudière à pellets à condensation : Okofen. Malgré un surcoût dont je ne suis pas du tout sûr de le récupérer.

Non, la combustion dans ces chaudières est "optimisée" en permanence. Il y a bien des particules qui s'envolent : ce sont particules de carbone. Mais chez moi, le condenseur les capte. Le condenseur est rincé automatiquement - cela passe dans les eaux de rinçage. Du coup, les gaz émis par une telle chaudière sont voisins de ceux émis par une chaudière à gaz ou à mazout question particules. Mais évidemment, le CO² émis n'est pas fossile, ce qui change tout.

A l'inverse du bois, qui, brulé dans des "poêles", parfois des feux ouverts, est généralement une catastrophe écologique question émissions (CO, particules, gaz irritants), là, on arrive à un bilan tout à fait satisfaisant.

Sans la condensation, les chaudières à pellets sont un peu plus polluantes question émissions. Pas de mystère : bruler un solide est plus difficile qu'une "huile" ou qu'un gaz !!! Même si toutes les marques du "top" arrivent à des résultats satisfaisant les normes futures (ou existantes, parfois - Allemagne, certaines villes...) les plus sévères...
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 896
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 118

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 04/09/17, 01:32

Mieux que la chaudière ou le poele .... vous ne me croirez pas mais... j'ai peu à peu appris à ne PAS me chauffer.


Cela a débuté ainsi.... quand j'étais plus jeune et plutôt désargenté
Dans l'avant dernière maison en colocation et hyper mal isolée la cuisine donnait sur l'extérieur (campagne) avec (petit) carreau cassé en guise de chatière.
L'huile «gelait» dans la cuisine mais chacun mangeait dans sa partie chauffée et finalement la présence dans la cuisine commune se limitait à faire chauffer des plats qui chauffaient bien sans notre présence.

Puis dans la dernière maison cela a débuté un peu par flemme au début puis ensuite par habitude et enfin plaisir.

Pourtant la maison que j'habitais se situais plein nord, isolée correctement mais murs épais : lente à réchauffer et lente à refroidir.

Chauffage à bois. (radiateurs électriques économiquement ruineux)

J'ai commencé par avoir la flemme d'allumer quand je rentrais du boulot à plus de 20h le soir après avoir été absent toute la journée pour me coucher 2h plus tard alors que la maison avait tout juste eu le temps de monter de quelques degrés et pour repartir le matin tôt ... etc.

Une douche bien chaude vous permet de tenir largement ces 2 ou 3h de soirée

On commence par se couvrir un peu, puis un peu plus, puis on se rend compte qu'on va très bien.

On achète un ou deux vêtements techniques comme un polaire Patagonia d'alpinisme, c'est très léger et ça tient très très très chaud, idem avec des chaussettes d'alpinisme (mais celle là je les avais déjà pour la moto l'hiver)

Et puis je me suis fait faire un gilet de berger en mouton (photo sur demande) chez Peau de Vache.
C'est pas chaud c'est HYPER chaud.

Une paire de chaussons chauffants USB à 20€, un truc sur la tête (chapka ou bonnet) et le tour était joué.

La température l'hiver était de 5 à 10° dans la maison pendant une certaine période

Au fil du temps je n'ai plus mis le gilet de berger, je m'étais habitué au froid et il était trop chaud.

Au final un damart, la Patagonia, le bonnet pour la tête et les chaussons chauffants pour les pieds (photo sur demande) suffisaient.
Les extrémités sont primordiales (en tous les cas pour moi)

Contrairement à ce qu'on pourrait croire convertir (en partie) Mme qui ne résidait pas là mais y était présente souvent n'a pas été très difficile car elle avait le goût des défis et s'est vite rendu compte que c'était moins compliqué qu'il n'y paraissait et que finalement on s'y habituait très bien.

La maison actuelle, plein sud et encore mieux isolée est une rigolade par rapport à la précédente.

«Malheureusement» pour moi Mme a abandonné ses bonnes dispositions :mrgreen: et y fait fonctionner le poele.

Du coup ça monte bien trop à mon goût

Quand je suis seul bien évidemment je ne le fais pas fonctionner et ici même par moins 15 dehors la maison ne descend pas en dessous de 10.

Cette petite histoire n'a bien entendu pas pour but de convaincre, chacun fait bien comme il le veut.

Juste le témoignage que le froid se gère très bien et surtout qu'on s'y habitue avec une facilité qui m'a moi-même surprise (puisque au départ ce n'était ni une expérience et encore moins un défi mais juste de la flemme doublée d'une certaine inutilité vu le temps de présence)

Personnellement je me trouvais bien plus en forme quand je ne me chauffais pas que l'inverse tout comme une douche glacée détend bien plus les muscles et le corps qu'une douche bouillante... contrairement à l'impression initiale.

Bref je sais que ce que je dis sera un peu (beaucoup) délirant pour beaucoup j'en conviens parfaitement :shock: :P

Mais après tout les hommes ont vécu des siècles avec des chauffages approximatifs et n'en sont pas morts, les moins jeunes ont tous le souvenir des chambres non chaufées dans une vieille maison ou autre sans parler des populations qui vivent dans ces conditions (et des bien plus extrêmes) en toute tranquillité.

À coté de ce qu'elles peuvent vivre au quotidien, mon 10° c'est la canicule. :mrgreen:

Voilà tiens s'il y en a d'autres qui ont expérimenté cela m'intéresse de comparer....

Ce que je ferai cet hiver?
Je suis honnête je ne sais pas.
Moins stressé que l'hiver dernier et ses 4 mois de déménagement je pense que je céderai de nouveau aux sirènes du froid (mais sans certitudes)... à suivre.

Le contre
Faut se pousser au c... et résister à la tentation d'un poele qui fait très rapidement régner une douce atmosphère dans la maison
Le pour
Je me sens beaucoup mieux physiquement globalement et en général durant cette période hivernale (impossible de décrire cette totale subjectivité) si je ne contrecarre pas le froid dans la maison.

Et vous êtes autorisés à appeler les urgences psy pour moi :lol:
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11364
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3408

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Did67 » 04/09/17, 09:40

La première chose à voir, c'est la nature de vos roches-mères.

Soit vous êtes sur des socles de type calcaire, et il faut être prudent pour ne pas encore remonter le pH et aller vers l'insolubilité de certains ions utiles ou indispensables...

Soit vous êtes sur des socles cristallins (granit, schistes, etc...). Et là, vous pouvez y aller. Tout ce qu'il y a dans les cendres, y compris le calcium, fera du bien...

Dans tous les cas, il vaut mieux en mettre régulièrement mais moins que beaucoup en une seule fois. Ce sera toujours un "choc" pour la chimie du sol et pour les organismes du sol. Il vaut mieux que tout cela s'adapte au fur et à mesure...
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 896
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 118

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 04/09/17, 12:24

Faudra qu'on le fasse ce ph un de ces quatre... :!: :!: :!:
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11364
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3408

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Did67 » 04/09/17, 13:59

Mais tu as déjà creusé, non ??? C'est quel type de pierres ? Du calcaire ou des roches "magmatiques" ou "schisteuses" ???
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 896
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 118

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 04/09/17, 22:05

C'est du «poudding», marne et grès du barrémien

https://fr.wikipedia.org/wiki/Barr%C3%A9mien

En gros quand on creuse terre et cailloux
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)
Avatar de l’utilisateur
nico239
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 896
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 118

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar nico239 » 05/09/17, 01:47

Quelques nouvelles en photos

Les semis de Mme
Je partage pas cette idée de rajouter une couche de terreau (le moins cher qu'on ait trouvé) mais bon chacun son espace :mrgreen:
Mais bon du coup rien à dire c'est vite sorti, mais après faudra repiquer : ce qui n'est pas non plus à mon goût qui serait plutôt de semer en pleine terre et laisser faire, c'est à dire ne RIEN faire.
Pour ma part je persisterai à n'utiliser que la «terre» locale...

Image

Image

Image


Dans la série se méfier des déchets ménagers... non ce ne sont pas des semis mais des épluchures ayant donné très certainement des melons... qui ne donneront rien vu la saison mais bref

Image


De belles fleurs en perspective dans le jardin d'agrément totalement inattendues car elles proviennent en fait des épluchures de topinambours qui ont donné ça sans qu'on y fasse attention (enfin au début parce que aujourd'hui c'est difficile de les louper)

Image


À l'inverse ceux qu'on a planté exprès sont beaucoup moins flambants.
Pourquoi? On sait pas : plus d'arrosage sur les autres, plus de cendres dans l'espace du haut et aucune dans celui-ci.... ma foi on en sait rien.

Image


Pour mieux visualiser ce que nous appelons le désert de Gobi, la partie haute du jardin d'agrément : un désert , au sein duquel ont survécu un ou deux plants de chaque : courge, potimaron, butternut tous issus de graines de plantes du commerce.

Mme les a semé pour voir....
On les a beaucoup délaissés au début puis arrosé un peu plus régulièrement et fortement paillé quand on a vu que ça poussait

Récolte très improbable car aucun fruit n'est visible : à vérifier l'an prochain car de mémoire on a semé les courges (en haut sur la photo) très tôt contrairement au reste du potager

En octobre il y a la fête de la courge on prendra tous les renseignements utiles pour la saison 2018

Image
0 x
«Un outil qui ne consomme pas d'énergie et qui respecte les sols c'est quoi? Ben c'est un outil qui fait rien» (citation conférence François Mulet)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 2 invités

Recherches populaires