Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsPotager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6925
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1253

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Adrien (ex-nico239) » 29/07/20, 11:40

Et alors taparels ou pas taparels?
Ce sera trop sombre?

D'ailleurs en me renseignant sur les voiles d'ombrages j'ai vu qu'il y avait souvent un pourcentage accolé : 50, 65%... etc

Faudrait-il un luxmètre pour mesurer la lumière que reçoivent les plantes?

Qui ont besoin de lumière et pas forcément de soleil direct ou je me gourre?
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 17968
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7869

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Did67 » 29/07/20, 12:43

Question simple, réponse complexe :

a) une lumière filtrée peut ne pas convenir, si les longueurs d'onde efficaces (du côté des bleu-violet et du côté des rouges) ne passent pas bien - un plastique vert est absurde - le vert n'est pas absorbé ; mais en général, ce n'est pas un problème (cela joue en éclairage artificiel où les performances des LED adéquats optimisent l'efficacité par rapport au coût).

b) c'est donc le mélange d'une "certaine intensité" (pour que le "carburant" qu'est la lumière ne soit pas limitante) à maintenir ET les bonnes longueurs d'onde. La lumière directe renferme les longueurs efficaces, mais pas que... L'été on peut être en excédent mais en intersaison, durée et intensité peuvent être des facteurs limitants (plus on va vers le nord et plus cela joue)...

c) l'intensité excessive n'est nuisible que en ce qu'elle provoque une surchauffe, contre laquelle la plante lutte en se "climatisant", ce qu'elle fait en évaporant l'eau ; donc une intensivité excessive augmente l'ETP - l'exigence climatique d'eau... Ombrager fait donc du sens.

Comme pour un régulateur de vitesse devant t'assurer d'arriver dans un délai raisonnable sans consommation excessive, il peut donc être utile de réguler l'intensité lumineuse lorsqu'elle est excessive...

En sachant que l'oeil est doté d'un mécanisme extrêmement trompeur, l’accommodation. Tu vas dans une forêt dense dans laquelle aucune plante ne pousse et tu vois... très clair ! Pour toi tout va ! Pour les plantes, rien ne va ! Tu t'en rends compte dans une seule circonstance : en été, tu fonces à 80 (eh oui, tu respectes les limitations de vitesse car tu n'es pas un criminel potentiel !) d'un champs ouvert dans une forêt et pendant une fraction de seconde, tu ne vois rien du tout !!! Plongé dans le noir. Tu es comme la plante, qui n'accommode pas !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Doris
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 571
Inscription : 15/11/19, 17:58
Localisation : Landes
x 120

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Doris » 29/07/20, 14:23

Did67 a écrit :Question simple, réponse complexe

En vue de tes expliquations, je dirai même très complexe. Je me dis depuis un moment que la question d'ombrage n'est pas si simple que l'on peut croire. L'an dernier comme cette année j'ai quelques plants à l'ombre. Pour cette année c'est trop tôt pour donner des résultats, mais je pense que la situation va être comparable à celle de 2019. J'ai eu des belles récoltes de tomates à l'ombre, mais très tard (à partir de septembre). A l'heure actuelle les plants à l'ombre poussent lentement, sont en bonne santé, mais produisent encore pratiquement pas. Peut-être en fin de saison avec une autre position de soleil certains ondes passent mieux? L'ombre au potager, j'y pense, mais il me restent encore beaucoup de réflexions à faire et de questions sans réponse.
0 x
"N'entre qu'avec ton cœur, n'apporte rien du monde.
Et ne raconte pas ce que disent les gens"
Edmond Rostand
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6925
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1253

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Adrien (ex-nico239) » 29/07/20, 16:26

Did67 a écrit :Question simple, réponse complexe :

a) une lumière filtrée peut ne pas convenir, si les longueurs d'onde efficaces (du côté des bleu-violet et du côté des rouges) ne passent pas bien - un plastique vert est absurde - le vert n'est pas absorbé ; mais en général, ce n'est pas un problème (cela joue en éclairage artificiel où les performances des LED adéquats optimisent l'efficacité par rapport au coût).

b) c'est donc le mélange d'une "certaine intensité" (pour que le "carburant" qu'est la lumière ne soit pas limitante) à maintenir ET les bonnes longueurs d'onde. La lumière directe renferme les longueurs efficaces, mais pas que... L'été on peut être en excédent mais en intersaison, durée et intensité peuvent être des facteurs limitants (plus on va vers le nord et plus cela joue)...

c) l'intensité excessive n'est nuisible que en ce qu'elle provoque une surchauffe, contre laquelle la plante lutte en se "climatisant", ce qu'elle fait en évaporant l'eau ; donc une intensivité excessive augmente l'ETP - l'exigence climatique d'eau... Ombrager fait donc du sens.

Comme pour un régulateur de vitesse devant t'assurer d'arriver dans un délai raisonnable sans consommation excessive, il peut donc être utile de réguler l'intensité lumineuse lorsqu'elle est excessive...

En sachant que l'oeil est doté d'un mécanisme extrêmement trompeur, l’accommodation. Tu vas dans une forêt dense dans laquelle aucune plante ne pousse et tu vois... très clair ! Pour toi tout va ! Pour les plantes, rien ne va ! Tu t'en rends compte dans une seule circonstance : en été, tu fonces à 80 (eh oui, tu respectes les limitations de vitesse car tu n'es pas un criminel potentiel !) d'un champs ouvert dans une forêt et pendant une fraction de seconde, tu ne vois rien du tout !!! Plongé dans le noir. Tu es comme la plante, qui n'accommode pas !


Il me semble qu'on avait du aborder le sujet des intensités lumineuses ET des longueurs d'onde en hiver tout du moins.
Mais je n'ai pas le souvenir qu'on l'ait fait pour l'été.

Sachant que c'est la lumière qui nourrit la plante qui nous nourrit donc que c'est la lumière qui nous nourrit cela me parait être un champs d'exploration essentiel.

chaleur, lumière, soleil direct... quid de cette combinaison et de ses variables.

Lumière directe ou indirecte dans le cas des coffres avec un seul panneau d'ouvert... j'en passe et des meilleures, enfin bref y a encore du pain sur la planche
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4376
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 737

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Moindreffor » 30/07/20, 11:11

il faut voir les plantes un peu comme un panneau solaire, l'Homme aime copier
il y a l'intensité lumineuse du Soleil et l'intensité nécessaire, c'est pour cela qu'on implante tout de même des panneaux solaires dans le nord :mrgreen:
donc le Soleil donne et la plante elle prend ce dont elle a besoin, quand tu ombres, suffisamment pour faire baisser la chaleur qui accompagne la lumière les infra-rouges, mais que la plante reçoit sa dose c'est bon, après l'ombrage n'est pas nécessairement sur la journée, bon pour celui qui travaille c'est j'ombre avant de partir je découvre en revenant, sinon n'ombrer que durant les périodes les plus chaudes quand le Soleil est au zénith,
une plante de plein Soleil c'est 6h de Soleil il me semble et une plante d'ombre c'est moins de 2h, entre les deux on est à mi-ombre, c'est de mémoire donc possible erreur sur les quantités

donc ombrer n'est pas forcément un gros problème, ça ne doit pas provoquer un manque de lumière, surtout si tu n'ombre pas à 100%

sinon dans ton cas, les taparels ombrent plus mais laissent passer l'air, et l'air chaud monte, et va donc s'évacuer, les couvercles souples ombrent moins, mais vont garder la chaleur, pour moi une meilleure circulation de l'air serait mieux, donc ça serait taparels uniquement
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)

Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6925
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1253

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Adrien (ex-nico239) » 31/07/20, 00:36

On va voir ce que vont donner ces tomates sous abris... j'ai pu récupérer de la canisse d'occase hier...

C'est que ça rigole pas au soleil en ce moment

60 degrés au soleil.JPG
60 degrés au soleil.JPG (271.6 Kio) Consulté 207 fois
0 x
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6925
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1253

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Adrien (ex-nico239) » 31/07/20, 00:42

J'ai fabriqué des rehausses simples pour les châssis, c'est plus sécure que les empilements de pavés autobloquants qui peuvent toujours tomber dans les tomates et là aie

J'ai laissé les briques, car à cet endroit c'est moins dangereux

En fait j'ai un peu manqué de vigilance en n'écimant pas les tomates plus tôt, je me suis rattrapé depuis...


rehausse_des_châssis_pour_les_tomates_6.jpg
rehausse_des_châssis_pour_les_tomates_6.jpg (72.63 Kio) Consulté 206 fois


rehausse_des_châssis_pour_les_tomates_2.jpg
rehausse_des_châssis_pour_les_tomates_2.jpg (77.92 Kio) Consulté 206 fois


rehausse_des_châssis_pour_les_tomates_1.jpg
rehausse_des_châssis_pour_les_tomates_1.jpg (69.48 Kio) Consulté 206 fois


rehausse_des_châssis_pour_les_tomates_3.jpg
rehausse_des_châssis_pour_les_tomates_3.jpg (58.11 Kio) Consulté 206 fois


rehausse_des_châssis_pour_les_tomates_4.jpg
rehausse_des_châssis_pour_les_tomates_4.jpg (62.8 Kio) Consulté 206 fois


rehausse_des_châssis_pour_les_tomates_5.jpg
rehausse_des_châssis_pour_les_tomates_5.jpg (64.46 Kio) Consulté 206 fois
0 x
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6925
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1253

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Adrien (ex-nico239) » 31/07/20, 00:45

Encore une récolte de 3kg de pommes de terre 2019 au milieu des prunelliers qui commencent à tout envahir, va falloir sévir....

pommes de terre 2019.JPG
pommes de terre 2019.JPG (74.04 Kio) Consulté 206 fois
1 x
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6925
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 1253

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Adrien (ex-nico239) » 06/08/20, 13:07

Évolution de la technique d'arrosage en fonction de l'évolution du sol. Ne plus arroses ses cultures mais donner à boire à son sol

En 2019 j'avais arrosé essentiellement par brumisation.
C'est pratique car on fixe la pomme de l'arroseur dans la bonne direction et on fait autre chose pendant ce temps là ... et ainsi de suite.

Mais cette année j'ai repiqué trop de plantules de tomates notamment et même la brumisation s'avérait trop agressive.

J'ai donc du arroser à la main et avec la pomme.
Précis mais un peu fastidieux et long et en plus inutile comme on va le voir...

Mais après observation ET réflexion et avoir constaté que
- un arrosage à grande eau tuyau ouvert dans le coffre «baignoire» ne provoquait pas le moindre ruissellement
- que dans les coffres c'était du pareil au même
- que finalement la pluie qui arrose mieux que tout n'arrose pas au pied des plantes comme je le faisais moi à la main.

J'ai viré la pomme et monté un raccord pratique avec un petit robinet juste pour gérer l'arrêt ou parfois le débit (on a 6 bars de pression dans le potager) et je me suis mis à arroser mon sol aux alentours des cultures.

Et contrairement à ce qu'on aurait pu croire tout va bien aucun signe que les tomates ont soif

Au lieu d'y passer une plombe je n'y consacre plus que quelques secondes par coffre, laps de temps où je balance beaucoup de litres d'eau.
Mais comme mon sol boit tout instantanément sans en perdre une goutte : rien ne se perd ou ne se gaspille
Et en plus j'arrose moins souvent
Tout se passe comme si je remplissais une citerne
C'est vraiment super

Les tomates (par exemple) ne donnent strictement aucun signe de soif sans jamais pourtant être arrosées «au pied».

Comme quoi un peu d'observation et de chaise longue font un bon ménage pour le jardinier


<iframe width="800" height="450" src="https://www.youtube.com/embed/tsmY5BoDi1Y" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>
0 x
Avatar de l’utilisateur
Doris
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 571
Inscription : 15/11/19, 17:58
Localisation : Landes
x 120

Re: Potager du (super) paresseux dans le 04 (800m)

Message non lupar Doris » 06/08/20, 13:36

Pareil pour moi, les goutteurs au pied des plantes sont hors service depuis un bon moment. En ce moment il n'y a pas ou peu de mildiou, alors j'arrose à grande eau mon sol, pour que l'ensemble de mon sol reste humide et frais. Le goutte-à-goutte était bien jusqu'en juin, mais maintenant avec la sécheresse et quelques pics de chaleur, l'eau des goutteurs ne profite pas à la plante, mais est absorbée par capillarité, et la plante continue de faire la gueule.
0 x
"N'entre qu'avec ton cœur, n'apporte rien du monde.
Et ne raconte pas ce que disent les gens"
Edmond Rostand


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 22 invités